CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Message par neo le Sam 7 Déc 2013 - 0:25

Suite à l'intersyndicale Enseignement Professionnel du 2 décembre au sujet du CCF (Contrôle en Cours de Formation) :

- Appel aux personnels de l'enseignement professionnel (CGT, SNALC, SNETAA-FO, SNCL, SUD, SNEP-FSU, SNUEP-FSU, FIDL) : http://www.snepfsu.net/peda/docs/appel_ccf_5dec013.pdf
- Pétition "Le Tout CCF, c'est toujours Non !" (à l'appel des mêmes organisations) : http://www.snepfsu.net/peda/docs/petition_a_signer_ccf_5dec013.pdf

Le MEN semble donc vouloir "simplifier" le CCF du bac pro en le transformant en "une évaluation en cours d'année qui ne serait qu'un CCF relooké sans rémunération associée". Tiens donc, cela rappelle étrangement les nouvelles épreuves de langues vivantes au bac général et technologique depuis l'an dernier...
titanic


Dernière édition par neo le Mar 24 Déc 2013 - 17:19, édité 1 fois

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Message par neo le Sam 7 Déc 2013 - 0:48

@neo a écrit:Le MEN semble donc vouloir "simplifier" le CCF du bac pro en le transformant en "une évaluation en cours d'année qui ne serait qu'un CCF relooké sans rémunération associée". Tiens donc, cela rappelle étrangement les nouvelles épreuves de langues vivantes au bac général et technologique depuis l'an dernier...
titanic
Voir ce fil ouvert l'an dernier : http://www.neoprofs.org/t56461-baccalaureat-le-sabotage-est-en-marche-les-lv-a-l-avant-garde-ex-de-dysfonctionnements-petition-intersyndicale-pour-des-epreuves-nationales-terminales?highlight=baccalaur%E9at

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Message par neo le Sam 7 Déc 2013 - 21:26

@Cath a écrit:N'y a t-il pas une pétition en ligne ?
Pas à ma connaissance.

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Message par neo le Sam 7 Déc 2013 - 21:30

Il s'agit bien d'une offensive globale et profonde de remise en cause du caractère national des diplômes et de l'enseignement : les épreuves locales de "bac" général et technologique en langues vivantes cette année vont encore plus loin que l'an dernier dans cette logique, puisque le MEN demande explicitement de ne pas échanger les élèves ! Chaque professeur doit évaluer ses propres élèves, et pas ceux des collègues de l'établissement !
Voir le texte officiel dans le fil : http://www.neoprofs.org/t69273-bac-lv-session-2014-le-sabotage-se-poursuit-de-plus-belle

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Message par neo le Lun 23 Déc 2013 - 11:18

@neo a écrit:- Appel aux personnels de l'enseignement professionnel (CGT, SNALC, SNETAA-FO, SNCL, SUD, SNEP-FSU, SNUEP-FSU, FIDL) : http://www.snepfsu.net/peda/docs/appel_ccf_5dec013.pdf
- Pétition "Le Tout CCF, c'est toujours Non !" (à l'appel des mêmes organisations) : http://www.snepfsu.net/peda/docs/petition_a_signer_ccf_5dec013.pdf

On peut signer la pétition en ligne : http://www.petitions24.net/le__tout_ccf__cest_toujours_non


Dernière édition par neo le Lun 23 Déc 2013 - 18:06, édité 1 fois

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Message par JEMS le Lun 23 Déc 2013 - 11:42

C'est fait, on ne dira jamais assez à quel point le CCF peut nous desservir au quotidien.

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Message par neo le Lun 23 Déc 2013 - 16:52

@JEMS a écrit:C'est fait, on ne dira jamais assez à quel point le CCF peut nous desservir au quotidien.
Et on peut encore signer la pétiton pour des épreuves nationales et terminales au bac général et technologique en langues vivantes : http://www.lv-bac-urgence.net

Ce qui se passe depuis l'an dernier et qui est sur le point de s'aggraver encore cette année (voir http://www.neoprofs.org/t69273-bac-lv-session-2014-le-sabotage-se-poursuit-de-plus-belle) est absolument honteux ! Les LV, laboratoire des déréglementations à venir et de la fin du baccalauréat examen national ?

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Message par InvitéA2 le Lun 23 Déc 2013 - 18:14

signé

J'appréhende déjà les mois de mars et avril où je vais crouler sous les CCF.

InvitéA2
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Message par Jacq le Lun 23 Déc 2013 - 18:27

@JEMS a écrit:C'est fait, on ne dira jamais assez à quel point le CCF peut nous desservir au quotidien.

.... et nous asservir....


Par contre, lu dans la littérature syndicale, je crois qu'il y a du neuf, mais je n'ai rien de précis.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Message par WonderWoman le Lun 23 Déc 2013 - 19:33

Aourell a écrit:signé

J'appréhende déjà les mois de mars et avril où je vais crouler sous les CCF.
j'ai banalisé toute la période entre les vacances de février et de pâques pour les CCF de mes term. Là je viens de peut être potentiellement récupérer des 1ere... CCF aussi.
Misère.

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Message par Jacq le Lun 23 Déc 2013 - 20:09

Oui, banalisé... d'autant plus que les CCF devraient être réalisés sur les heures de cours, mais la réalité démontre que c'est très peu faisable.
Donc des établissements (dont le mien) banalisent des journées entières (chez nous trois jours banalisés).
Conclusion : en pleine année trois journées sont banalisées (perte de temps, de cours...) sachant qu'au mois de juin les élèves ne fichent plus rien (les CCF étant passés) ou non pas cours.
Donc ce sont des jours perdus durant l'année sous prétexte de CCF et de "reconquête du mois de juin", qui s'accumulent aux mêmes journées perdues durant le mois de juin.
Nos dirigeants, sous prétexte de faire mieux, de faire table rase d'un passé jugé obsolète, font des conn..... sans même comprendre pourquoi on avait trouvé fort logiquement plus pratique de passer des examens et diplômes en fin d'année.
Finalement nous perdons deux à trois fois plus de temps !

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Message par neo le Mar 24 Déc 2013 - 17:21

La position du Sgen-CFDT, 12 décembre : Lycées Professionnels : le CCF et les PFMP modifiés
http://www.cfdt.fr/portail/education-nationale-sgen/lieu-de-travail/lycees-professionnels/lycees-professionnels-le-ccf-et-les-pfmp-modifies-prod_182360
L’examen terminal oblige à courir après le programme, sans tenir compte des rythmes d’acquisition des élèves. Il peut simplifier les enseignements si l’on ne se préoccupe pas des difficultés des élèves, mais il contribue aussi à la dégradation des conditions de travail avec des élèves moins engagés dans leur formation, et une pédagogie moins active. Il soumet au hasard de l’épreuve tout un cursus scolaire. Il pose comme principe l’uniformité (à tous la même chose).
Le CCF, dans ses principes de validation des connaissances et compétences acquises, permet un accompagnement des élèves, favorise la personnalisation des parcours. Il pose comme principe l’équité (à chacun selon ses besoins).
Mais il suppose une organisation plus souple des enseignements, un travail d’équipe, une mutualisation. Il porte une autre vision du métier d’enseignant.
Le maintien d’épreuves terminales, voire l’augmentation de leur nombre, serait une erreur pédagogique majeure, car elle figerait les enseignements dans un modèle inadapté aux enjeux de la réussite de tous.
Enfin, quels que soient les choix du ministère, la nécessité sera d’accompagner les équipes et de permettre au conseil pédagogique de jouer son rôle moteur... Le Sgen-CFDT a obtenu un engagement du ministère pour revoir sa composition et son fonctionnement, afin d’en faire une véritable instance de dialogue social sur l’organisation pédagogique de l’établissement.
Bienvenue dans le "Tout local", donc ! humhum

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Message par PauvreYorick le Mar 24 Déc 2013 - 18:52

signé

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Message par Jacq le Mar 24 Déc 2013 - 19:14

@neo a écrit:La position du Sgen-CFDT, 12 décembre : Lycées Professionnels : le CCF et les PFMP modifiés
http://www.cfdt.fr/portail/education-nationale-sgen/lieu-de-travail/lycees-professionnels/lycees-professionnels-le-ccf-et-les-pfmp-modifies-prod_182360
L’examen terminal oblige à courir après le programme, sans tenir compte des rythmes d’acquisition des élèves. Il peut simplifier les enseignements si l’on ne se préoccupe pas des difficultés des élèves, mais il contribue aussi à la dégradation des conditions de travail avec des élèves moins engagés dans leur formation, et une pédagogie moins active. Il soumet au hasard de l’épreuve tout un cursus scolaire. Il pose comme principe l’uniformité (à tous la même chose) QUELLE HORREUR      !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Le CCF, dans ses principes de validation des connaissances et compétences acquises, permet un accompagnement des élèves, favorise la personnalisation des parcours. Il pose comme principe l’équité (à chacun selon ses besoins).
Mais il suppose une organisation plus souple des enseignements, un travail d’équipe, une mutualisation. Il porte une autre vision du métier d’enseignant.
Le maintien d’épreuves terminales, voire l’augmentation de leur nombre, serait une erreur pédagogique majeure, car elle figerait les enseignements dans un modèle inadapté aux enjeux de la réussite de tous.
Enfin, quels que soient les choix du ministère, la nécessité sera d’accompagner les équipes et de permettre au conseil pédagogique de jouer son rôle moteur... Le Sgen-CFDT a obtenu un engagement du ministère pour revoir sa composition et son fonctionnement, afin d’en faire une véritable instance de dialogue social sur l’organisation pédagogique de l’établissement.
Bienvenue dans le "Tout local", donc ! humhum

C'est le best of de Noël ? le premier avril ? ou c'est volontaire ?

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Message par Gryphe le Mer 25 Déc 2013 - 17:27

@neo a écrit:La position du Sgen-CFDT
L’examen terminal oblige à courir après le programme, sans tenir compte des rythmes d’acquisition des élèves. Il peut simplifier les enseignements si l’on ne se préoccupe pas des difficultés des élèves, mais il contribue aussi à la dégradation des conditions de travail avec des élèves moins engagés dans leur formation, et une pédagogie moins active. Il soumet au hasard de l’épreuve tout un cursus scolaire. Il pose comme principe l’uniformité (à tous la même chose).
Le CCF, dans ses principes de validation des connaissances et compétences acquises, permet un accompagnement des élèves, favorise la personnalisation des parcours. Il pose comme principe l’équité (à chacun selon ses besoins).
Mais il suppose une organisation plus souple des enseignements, un travail d’équipe, une mutualisation. Il porte une autre vision du métier d’enseignant.
Le maintien d’épreuves terminales, voire l’augmentation de leur nombre, serait une erreur pédagogique majeure, car elle figerait les enseignements dans un modèle inadapté aux enjeux de la réussite de tous.
Enfin, quels que soient les choix du ministère, la nécessité sera d’accompagner les équipes et de permettre au conseil pédagogique de jouer son rôle moteur... Le Sgen-CFDT a obtenu un engagement du ministère pour revoir sa composition et son fonctionnement, afin d’en faire une véritable instance de dialogue social sur l’organisation pédagogique de l’établissement.
Pas d'accord avec cette position, évidemment, avec une petite réserve : il y a peut-être des particularités à l'enseignement pro qui devraient entraîner des différences dans l'organisation des examens par rapport à l'enseignement général ? En tout cas, on a bien vu au gré des témoignages postés sur l'enseignement pro que ce CCF a l'air pas très bien vécu dans les établissements, et c'est peu de le dire.  humhum

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Message par User5899 le Mer 25 Déc 2013 - 17:30

J'adore aussi les "engagements pris pour revoir la composition du conseil pédagogique" :c'est vrai, avec un peu de chances, il pouvait y rester un ou deux profs Suspect
Quelle horreur ! affraid

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Message par Jim Thompson le Mer 25 Déc 2013 - 18:41

Ils font flipper quand même

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Message par Paratge le Mer 25 Déc 2013 - 19:01

Cripure a écrit:J'adore aussi les "engagements pris pour revoir la composition du conseil pédagogique" : c'est vrai, avec un peu de chances, il pouvait y rester un ou deux profs Suspect
Quelle horreur ! affraid

Le SGEN devrait y être membre de droit...  Very Happy 

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Message par Jacq le Mer 25 Déc 2013 - 19:34

@Gryphe a écrit:
@neo a écrit:La position du Sgen-CFDT
Pas d'accord avec cette position, évidemment, avec une petite réserve : il y a peut-être des particularités à l'enseignement pro qui devraient entraîner des différences dans l'organisation des examens par rapport à l'enseignement général ? En tout cas, on a bien vu au gré des témoignages postés sur l'enseignement pro que ce CCF a l'air pas très bien vécu dans les établissements, et c'est peu de le dire.  humhum

C'est surtout très lourd.
Pour le CAP, je peux comprendre, après tout, mais cela demande beaucoup de temps. Dans plusieurs matières ce sont des dossiers que les élèves devraient constituer seuls (illusion totale) puis présenter à l'oral "quand ils sont prêts". Comme ils ne peuvent pas, dans la réalité, constituer seuls leurs dossiers, nous le faisons un guidage en cours qui peut prendre de longues séances, et parfois pour certains élèves nous faisons tout en classe. Donc ce sont à la fin des heures de cours en moins, donc des parties du programme pas ou peu traitées. Nos inspecteurs prétendent que nos élèves peuvent passer cet oral dans la classe pendant que le reste de la classe travaille en autonomie ("travail", "autonomie" : déjà, ça coince) , sagement, sans faire de bruit, sans s'occuper de l'élève traumatisé qui passe l'oral en question. Donc nous sommes obligés de banaliser des heures. Parfois l'établissement banalise des journées durant lesquelles les élèves passent les oraux dans plusieurs matières (ce qui veut dire adieu à "quand les élèves sont prêts"). Là encore, cela fait sauter des heures de classe dans toutes les matières fin mai (souvent) ce qui fait qu'ensuite les élèves ayant passé leur examen ne fichent plus rien. C'est garderie jusqu'à la fin de l'année, et là encore des heures et des heures perdues. Bon, mais ce sont des CAP.
En BEP non. Déjà il n'y a presque plus rien qui se passe en ponctuel (Français-Histoire-Géo). Et dans certaines matières ils doivent constituer des dossiers aussi (Eco droit, PSE selon le niveau bac ou bep, arts appliqués). Tout cela prend un temps dingue. Et puis, contrairement à ce que dit le Sgen, qui parle d'équité et non d'égalité (ils nous la font bonne celle-là, comme l'UMP qui refusait le mot égalité et le remplaçait par "équité"), nous arrivons au diplôme maison, avec toutes les pressions individuelles effectuées non plus sur les correcteurs le jour de la correction de l'épreuve ponctuelle, mais individuellement sur les prof.
Et attention à la dérive.
Déjà lorsque nous faisons passer les oraux des CAP privés nous avons constaté (en fouillant un peu, même si nous n'avons pas le droit) que certains centres de formation ne font pas le programme d'histoire-géo mais seulement un ou deux sujets dans l'année sur lesquels ils préparent à fond les élèves, mais sans faire le reste (officiellement nous n'avons pas le droit de poser une question qui ne porterait pas sur le dossier présenté par l'élève, trop facile donc de ne pas faire le programme dans ces conditions là). Alors qu'est-ce qui empêchera de faire de même pour tout et partout ? D'ailleurs dans certaines matières certains inspecteurs ont déjà légèrement fait filtré cela à des collègues (oh vous savez, de toute façon vous les questionnez sur ce que VOUS avez fait du programme, indiquant même de laisser tomber certaines parties dudit programme).
C'est du diplôme maison, avec pression à la clef.
Si on a un CdE solide qui couvre le fait de sanctionner les élèves qui ne travaillent pas, ça passe, on peut tenir face aux inspecteurs avec une mauvaise moyenne, mais autrement ?
Et en même temps je ne vais pas idéaliser non plus le ponctuel, on sait qu'il y a certains correcteurs qui bâclent complètement le travail de correction histoire de terminer le travail, et d'autres qui saquent certains tas de copie selon leur provenance (rare, mais possible).
D'ailleurs je ne comprends pas pourquoi sur nos BEP ou bac apparaissent la section et surtout le nom de l'établissement corrigé.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

Message par Cath le Mer 25 Déc 2013 - 19:58

@Jacq a écrit:
@Gryphe a écrit:
@neo a écrit:La position du Sgen-CFDT

Pas d'accord avec cette position, évidemment, avec une petite réserve : il y a peut-être des particularités à l'enseignement pro qui devraient entraîner des différences dans l'organisation des examens par rapport à l'enseignement général ? En tout cas, on a bien vu au gré des témoignages postés sur l'enseignement pro que ce CCF a l'air pas très bien vécu dans les établissements, et c'est peu de le dire.  humhum

C'est surtout très lourd.
Pour le CAP, je peux comprendre, après tout, mais cela demande beaucoup de temps. Dans plusieurs matières ce sont des dossiers que les élèves devraient constituer seuls (illusion totale) puis présenter à l'oral "quand ils sont prêts".  Comme ils ne peuvent pas, dans la réalité, constituer seuls leurs dossiers, nous le faisons un guidage en cours qui peut prendre de longues séances, et parfois pour certains élèves nous faisons tout en classe. Donc ce sont à la fin des heures de cours en moins, donc des parties du programme pas ou peu traitées.  Nos inspecteurs prétendent que nos élèves peuvent passer cet oral dans la classe pendant que le reste de la classe travaille en autonomie ("travail", "autonomie" : déjà, ça coince) , sagement, sans faire de bruit, sans s'occuper de l'élève traumatisé qui passe l'oral en question.  Donc nous sommes obligés de banaliser des heures. Parfois l'établissement banalise des journées durant lesquelles les élèves passent les oraux dans plusieurs matières (ce qui veut dire adieu à "quand les élèves sont prêts"). Là encore, cela fait sauter des heures de classe dans toutes les matières fin mai (souvent) ce qui fait qu'ensuite les élèves ayant passé leur examen ne fichent plus rien. C'est garderie jusqu'à la fin de l'année, et là encore des heures et des heures perdues.  Bon, mais ce sont des CAP.
En BEP non. Déjà il n'y a presque plus rien qui se passe en ponctuel (Français-Histoire-Géo).  Et dans certaines matières ils doivent constituer des dossiers aussi (Eco droit, PSE selon le niveau bac ou bep, arts appliqués). Tout cela prend un temps dingue. Et puis, contrairement à ce que dit le Sgen, qui parle d'équité et non d'égalité (ils nous la font bonne celle-là, comme l'UMP qui refusait le mot égalité et le remplaçait par "équité"), nous arrivons au diplôme maison, avec toutes les pressions individuelles effectuées non plus sur les correcteurs le jour de la correction de l'épreuve ponctuelle, mais individuellement sur les prof.
Et attention à la dérive.
Déjà lorsque nous faisons passer les oraux des CAP privés nous avons constaté (en fouillant un peu, même si nous n'avons pas le droit) que certains centres de formation ne font pas le programme d'histoire-géo mais seulement un ou deux sujets dans l'année sur lesquels ils préparent à fond les élèves, mais sans faire le reste (officiellement nous n'avons pas le droit de poser une question qui ne porterait pas sur le dossier présenté par l'élève, trop facile donc de ne pas faire le programme dans ces conditions là). Alors qu'est-ce qui empêchera de faire de même pour tout et partout ? D'ailleurs dans certaines matières certains inspecteurs ont déjà légèrement fait filtré cela à des collègues (oh vous savez, de toute façon vous les questionnez sur ce que VOUS avez fait du programme, indiquant même de laisser tomber certaines parties dudit programme).  
C'est du diplôme maison, avec pression à la clef.
Si on a un CdE solide qui couvre le fait de sanctionner les élèves qui ne travaillent pas, ça passe, on peut tenir face aux inspecteurs avec une mauvaise moyenne, mais autrement ?
Et en même temps je ne vais pas idéaliser non plus le ponctuel, on sait qu'il y a certains correcteurs qui bâclent complètement le travail de correction histoire de terminer le travail, et d'autres qui saquent certains tas de copie selon leur provenance (rare, mais possible).
D'ailleurs je ne comprends pas pourquoi sur nos BEP ou bac apparaissent  la section et surtout le nom de l'établissement corrigé.

Ah ?
Pas chez nous...Seulement la section.

Pour le reste, c'est tout à fait exact, et c'est pour ça que je ne prends jamais de CAP.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum