Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par John le Sam 7 Déc 2013 - 20:56
Les trois «pays» au sommet du classement Pisa sont en fait des villes –Shanghaï, Singapour, et Hong Kong– idem pour la 6e place, Macao. Il s’agit là de grandes villes avec sans nul doute d’excellentes écoles, mais les comparer à de vastes pays géographiquement dispersés est un peu trompeur.

La position de Shanghaï en tête du classement est particulièrement problématique. Singapour est bien entendu un pays indépendant, et Hong Kong et Macao sont des régions autonomes, mais pourquoi juste Shanghaï et pas le reste de la Chine?

Comme Tom Loveless l’écrivait cette année pour la Brookings Institution, «la Chine a un accord spécifique avec l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui est l’organisme responsable des tests Pisa. Les autres provinces ont passé les tests Pisa en 2009, mais le gouvernement chinois a seulement autorisé la publication des résultats de Shanghaï».

Comme vous pouvez l’imaginer, les conditions de vie dans une capitale mondiale de la finance sont quelque peu différentes du reste de la Chine, un pays où 66% des enfants vivent toujours en zone rurale. A quel point Shanghaï est-elle différente du reste de la Chine? Les 23 à 24 millions d’habitants de Shanghaï constituent environ 1,7% du 1,35 millard d’habitants estimés que compte la Chine.

Shanghaï est une municipalité de niveau province, et a historiquement attiré les élites de la nation. Environ 84% des lycées diplômés de Shanghaï vont à l’université, comparés aux 24% à l’échelle nationale. Le PIB par habitant à Shanghaï vaut plus du double de celui de toute la Chine. Et les parents de Shanghaï investissent lourdement dans l’éducation extra-scolaire de leurs enfants. D’après le principal adjoint et directeur de la division internationale du lycée affilié à l’université de Pékin, Jiang Xuegin:

   «Les parents shanghaïens vont dépenser chaque année une moyenne de 6.000 yuans (720 euros) en cours particuliers de maths et d’anglais, et 9.600 yuans (1.150 euros) en activités du week-end, comme des cours de tennis et de piano. Durant les années lycée, les coûts annuels de tutorat grimpent à 30.000 yuans (3.600 euros), et celui des activités double pour atteindre 19.200 yuans (2.300 euros).»

L’ouvrier chinois typique ne peut se permettre de dépenser de telles sommes. Imaginez: au niveau lycée, les dépenses totales en tutorat et activités extra-scolaires à Shanghaï dépassent ce qu’un employé chinois met une année à gagner (environ 42.000 yuans, ou 5.050 euros). [...]

Le récapitulatif des tests Pisa mentionne que s’agissant des résultats en compréhension de l’écrit, «le Massachusetts n'est devancé que par trois systèmes éducatifs, et le Connecticut que par quatre». Des résultats impressionnnant pour ces Etats, mais que personne ne songerait à utiliser comme porte-étendard du système scolaire entier des Etats-Unis. L’OCDE devrait empêcher la Chine de faire ainsi.
http://www.slate.fr/monde/80825/chine-pisa-triche

L'article original en anglais : http://www.slate.com/blogs/the_world_/2013/12/03/we_need_to_stop_letting_china_cheat_on_international_education_rankings.html

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par dandelion le Sam 7 Déc 2013 - 21:53
Quand l'article indique que 'personne ne songerait à utiliser [le Massachusetts et le Connecticut] comme porte-étendard du système scolaire entier des Etats-Unis", il touche quand même du doigt un problème fondamental: aux Etats-Unis il n'y a pas de système scolaire réellement national. Il en va de même dans de nombreux pays, ne serait-ce que parce qu'on n'y parle même pas une langue unique (c'est le cas de la Chine, de l'Inde, d'une partie des Etats-Unis, de l'Italie, de l'Espagne, de la Suisse, etc). Chaque langue pose des problèmes spécifiques en compréhension comme en expres​sion(qui sont sans doute lissés dans le test, mais ça me semble difficile) et même les mathématiques ne sont pas étrangères aux problèmes interculturels.
Cependant, quelles que soient les critiques formulées à l'encontre de ce test, il demeure que les pays qui s'en sortent bien semblent associer un niveau de vie élevé et une valorisation du travail personnel (cours privés ou pas, les petits Shangaïens travaillent dur).
elena3
Fidèle du forum

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par elena3 le Mar 10 Déc 2013 - 13:32
Cependant, quelles que soient les critiques formulées à l'encontre de ce test, il demeure que les pays qui s'en sortent bien semblent associer un niveau de vie élevé et une valorisation du travail personnel (cours privés ou pas, les petits Shangaïens travaillent dur).

Voilà tout est dit. On peut même se demander à quoi servent ces évaluations internationales puisque l'on constate et et que l'onconnait les inégalités au sein même d'une commune. (sociales, culturelles, immobilières, environnementales). Elles sont parfois plus marquées d'ailleurs.
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par Kilmeny le Mar 10 Déc 2013 - 13:33
Le travail est la base de la réussite. Or nos élèves ne savent/veulent plus travailler. CQFD

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
elena3
Fidèle du forum

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par elena3 le Mar 10 Déc 2013 - 13:35
@Kilmeny a écrit:Le travail est la base de la réussite. Or nos élèves ne savent/veulent plus travailler. CQFD
Ben, pas tous non plus...sinon on aurait zéro ! professeur 
avatar
Olympias
Prophète

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par Olympias le Mar 10 Déc 2013 - 13:38
@Kilmeny a écrit:Le travail est la base de la réussite. Or nos élèves ne savent/veulent plus travailler. CQFD
Il faut dire cela à notre blogueur qui s'épanche sur un autre topic...
elena3
Fidèle du forum

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par elena3 le Mar 10 Déc 2013 - 13:50
Avec ce genre d'études et d'évaluations (que l'on peut déjà critiquer), on dit tout et son contraire. Tout n'est pas faux, rien n'est absolument vrai. Rien ne change. Et on ne sait même pas si l'on veut changer finalement. Very Happy 
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par Gryphe le Mar 10 Déc 2013 - 14:29
Je réponds par rapport au titre et pas par rapport à l'article cité :
Lorsqu'on achète un produit, quasi quel qu'il soit, il vient de Chine ou d'Asie en général. C'est de la triche aussi ? N'est-ce pas symptomatique de quelque chose ?
On vit au-dessus de nos moyens et seuls ceux qui travaillent réellement s'en sortent.
elena3
Fidèle du forum

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par elena3 le Mar 10 Déc 2013 - 14:40
@Gryphe a écrit:Je réponds par rapport au titre et pas par rapport à l'article cité :
Lorsqu'on achète un produit, quasi quel qu'il soit, il vient de Chine ou d'Asie en général. C'est de la triche aussi ? N'est-ce pas symptomatique de quelque chose ?
On vit au-dessus de nos moyens et seuls ceux qui travaillent réellement s'en sortent.
Disons que la Chine vit son heure de gloire dans le théâtre de la mondialisation. Ce n'est pas étonnant qu'elle se classe si bien dans ses grandes mégalopoles. N'oublions pas qu'il existe des contrées où le taux d'analphabétisme est élevé. Je ne sais pas si l'on peut dire : "seuls ceux qui travaillent réellement s'en sortent". On peut travailler réellement et ne pas s'en sortir non plus...
avatar
Edgar
Neoprof expérimenté

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par Edgar le Mar 10 Déc 2013 - 20:46
Le problème de ces classements est que l'on mélange des résultats de pays très autoritaires dans leur approche de l'éducation, dans lesquels on ne transige pas avec le respect, le savoir, et dans lesquels les hiérarchies sont très strictes, comme dans certains pays d'Asie de l'Est par exemple, et des pays comme les nôtres, dans lesquels l'autorité est devenue une notion assez molle et dépassée, dans laquelle un adolescent devient lui-même une autorité prescriptrice de goûts, de normes, et dans lesquelles il n'y a en réalité plus de volonté réelle de la société de prendre en charge et d'assumer un rapport directif strict à la jeunesse.

C'est un peu comme si on comparait le nombre de vols et d'incivilités dans une démocratie comme la France et dans une dictature d'un pays du Golfe et que l'on s'étonnait que le chiffre de la France soit catastrophique par rapport aux Emirats-Arabes-Unis par exemple, alors qu'il n'y aurait rien de bien étonnant à un tel résultat, pour des raisons politiques et sociales.
elena3
Fidèle du forum

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par elena3 le Mar 10 Déc 2013 - 21:34
Puis a t-on vraiment besoin d'évaluations internationales pour savoir qu'il y a des inégalités sociales et territoriales en France ?
avatar
egomet
Grand sage

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par egomet le Mer 11 Déc 2013 - 0:36
@elena3 a écrit:
@Gryphe a écrit:Je réponds par rapport au titre et pas par rapport à l'article cité :
Lorsqu'on achète un produit, quasi quel qu'il soit, il vient de Chine ou d'Asie en général. C'est de la triche aussi ? N'est-ce pas symptomatique de quelque chose ?
On vit au-dessus de nos moyens et seuls ceux qui travaillent réellement s'en sortent.
Disons que la Chine vit son heure de gloire dans le théâtre de la mondialisation. Ce n'est pas étonnant qu'elle se classe si bien dans ses grandes mégalopoles. N'oublions pas qu'il existe des contrées où le taux d'analphabétisme est élevé. Je ne sais pas si l'on peut dire : "seuls ceux qui travaillent réellement s'en sortent". On peut travailler réellement et ne pas s'en sortir non plus...

Mais on a peu de chances de s'en sortir sans travailler.

Je ne crois pas qu'il s'agisse d'une "heure de gloire". Le développement de la Chine est beaucoup plus profond que ça. Ce pays est très clairement en train de prendre la première place, ou du moins de retrouver son rang.
Je sais bien qu'il y a beaucoup de corruption et que le régime reste assez autoritaire. Néanmoins les dirigeants sont pragmatiques et efficaces sur bien des points. Ils ont compris les fondements de l'économie, mieux que le gouvernement français. Ils investissent massivement dans l'éducation. Ils ont les infrastructures industrielles et à peu près toutes les techniques modernes.
Ils sont en train de jouer la carte monétaire de main de maître et préparent la fin du dollar. Ça va faire très mal. Quand ils cesseront d'accepter nos monnaies de singe, on va se rendre compte dans la douleur que nous vivons au-dessus de nos moyens.

Une petite remarque statistique, même si seulement 5% des Chinois faisaient des études, ça représenterait déjà plus que toute la population française.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Grand sage

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par egomet le Mer 11 Déc 2013 - 0:48
@elena3 a écrit:Puis a t-on vraiment besoin d'évaluations internationales pour savoir qu'il y a des inégalités sociales et territoriales en France ?

Est-ce que les inégalités sont bien le vrai problème?

Je préfèrerais une école exigeante, où tous les élèves apprendraient efficacement à lire. Si certains sont capables d'aller beaucoup plus loin tant mieux pour eux. Tant que ça n'enlève rien aux autres...
Dois-je haïr ceux qui sont beaucoup plus riches que moi? Ce qui importe, c'est que j'ai une vie assez confortable. Nous sommes dans un pays formidable, où les pauvres ont l'eau courante, la télé, des téléphones portables et peuvent être obèses. Pourquoi jalouser la réussite des autres?

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
yphrog
Grand sage

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par yphrog le Mer 11 Déc 2013 - 1:15
@Gryphe a écrit:Je réponds par rapport au titre et pas par rapport à l'article cité :
Lorsqu'on achète un produit, quasi quel qu'il soit, il vient de Chine ou d'Asie en général. C'est de la triche aussi ? N'est-ce pas symptomatique de quelque chose ?
On vit au-dessus de nos moyens et seuls ceux qui travaillent réellement s'en sortent.

As-tu vu la pollution à Shanghaï?  Lu les histoires des émeutes à Foxcomm et d'autres usines d'informatique?  Vu les effondrements d'usine au Bangladesh?  (à Kansas City, c'était un hotel, en Lithuanie un supermarché...).  Toujours est-il que  je ne suis pas sûr d'être prêt à accepter ta conclusion.  J'ai vu pas mal de gens qui travaillent beaucoup... même en Occident... pour ne s'en sortir que moyennement...

Désolé Gryphe, d'une part oui, il y a un différence fondamental dans l'approche societale à l'éducation dans ce que j'ai vu de l'Asie, d'autre part, pas sûr du tout que j'aurais voulu vivre et travailler dans l'espace aérien chinois.

Et c'est quand même de la triche de comparer les oranges avec les rambutans.  Comme le respect à géometrie variable des accords de Kyoto me semble aussi être un petit peu tricheur... mais c'est vrai que ce qui importe c'est les liquidités pour établir la valeur d'une dévise... Very Happy


_________________
ok

avatar
Ingeborg B.
Sage

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par Ingeborg B. le Mer 11 Déc 2013 - 6:42
@egomet a écrit:
@elena3 a écrit:
@Gryphe a écrit:Je réponds par rapport au titre et pas par rapport à l'article cité :
Lorsqu'on achète un produit, quasi quel qu'il soit, il vient de Chine ou d'Asie en général. C'est de la triche aussi ? N'est-ce pas symptomatique de quelque chose ?
On vit au-dessus de nos moyens et seuls ceux qui travaillent réellement s'en sortent.
Disons que la Chine vit son heure de gloire dans le théâtre de la mondialisation. Ce n'est pas étonnant qu'elle se classe si bien dans ses grandes mégalopoles. N'oublions pas qu'il existe des contrées où le taux d'analphabétisme est élevé. Je ne sais pas si l'on peut dire : "seuls ceux qui travaillent réellement s'en sortent". On peut travailler réellement et ne pas s'en sortir non plus...

Mais on a peu de chances de s'en sortir sans travailler.

Je ne crois pas qu'il s'agisse d'une "heure de gloire". Le développement de la Chine est beaucoup plus profond que ça. Ce pays est très clairement en train de prendre la première place, ou du moins de retrouver son rang.
Je sais bien qu'il y a beaucoup de corruption et que le régime reste assez autoritaire. Néanmoins les dirigeants sont pragmatiques et efficaces sur bien des points. Ils ont compris les fondements de l'économie, mieux que le gouvernement français. Ils investissent massivement dans l'éducation. Ils ont les infrastructures industrielles et à peu près toutes les techniques modernes.
Ils sont en train de jouer la carte monétaire de main de maître et préparent la fin du dollar. Ça va faire très mal. Quand ils cesseront d'accepter nos monnaies de singe, on va se rendre compte dans la douleur que nous vivons au-dessus de nos moyens.

Une petite remarque statistique, même si seulement 5% des Chinois faisaient des études, ça représenterait déjà plus que toute la population française.
J'ai l'impression de lire les personnes qui vantaient le modèle chilien dans les années 80.   Vous pensez sérieusement que le régime chinois est "assez autoritaire" ?
Non mais, vous connaissez les conséquences sociales du modèle chinois ? L'aggravation des inégalités, la pollution, les violences quotidiennes infligées à la majorité de la population ?
Franchement, ériger la Chine en modèle, ce n'est pas un peu problématique ?
avatar
egomet
Grand sage

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par egomet le Mer 11 Déc 2013 - 9:48
@Ingeborg B. a écrit:
@egomet a écrit:
@elena3 a écrit:
Disons que la Chine vit son heure de gloire dans le théâtre de la mondialisation. Ce n'est pas étonnant qu'elle se classe si bien dans ses grandes mégalopoles. N'oublions pas qu'il existe des contrées où le taux d'analphabétisme est élevé. Je ne sais pas si l'on peut dire : "seuls ceux qui travaillent réellement s'en sortent". On peut travailler réellement et ne pas s'en sortir non plus...

Mais on a peu de chances de s'en sortir sans travailler.

Je ne crois pas qu'il s'agisse d'une "heure de gloire". Le développement de la Chine est beaucoup plus profond que ça. Ce pays est très clairement en train de prendre la première place, ou du moins de retrouver son rang.
Je sais bien qu'il y a beaucoup de corruption et que le régime reste assez autoritaire. Néanmoins les dirigeants sont pragmatiques et efficaces sur bien des points. Ils ont compris les fondements de l'économie, mieux que le gouvernement français. Ils investissent massivement dans l'éducation. Ils ont les infrastructures industrielles et à peu près toutes les techniques modernes.
Ils sont en train de jouer la carte monétaire de main de maître et préparent la fin du dollar. Ça va faire très mal. Quand ils cesseront d'accepter nos monnaies de singe, on va se rendre compte dans la douleur que nous vivons au-dessus de nos moyens.

Une petite remarque statistique, même si seulement 5% des Chinois faisaient des études, ça représenterait déjà plus que toute la population française.
J'ai l'impression de lire les personnes qui vantaient le modèle chilien dans les années 80.   Vous pensez sérieusement que le régime chinois est "assez autoritaire" ?
Non mais, vous connaissez les conséquences sociales du modèle chinois ? L'aggravation des inégalités, la pollution, les violences quotidiennes infligées à la majorité de la population ?
Franchement, ériger la Chine en modèle, ce n'est pas un peu problématique ?

Ma remarque ne valait pas approbation du régime en tant que tel. Et je ne l'érige pas en modèle, loin de là.
Je n'ignore pas ce que vous dites. Encore qu'il ne faudrait pas s'exagérer non plus l'ampleur de la répression. Le gouvernement chinois n'assassine plus à tour de bras, comme c'était le cas à l'époque de Mao. La peine de mort diminue régulièrement et sûrement, bien que le code compte encore en théorie de nombreux motifs de condamnation. Beaucoup de lois sont assouplies ou clarifiées pour limiter l'arbitraire de l'administration. Alors qu'il y ait dans le régime chinois un péché originel, peu importe, je regarde la tendance actuelle.
La pollution est un fait grave. Les conséquences sociales peuvent être dramatiques parfois, c'est vrai. Je me rappelle une affaire d'esclavage il y a cinq ans, dans le Shaanxi. Les expulsions de paysans ont très souvent été scandaleuses. Néanmoins les progrès sont indéniables. Le niveau de vie augmente pour l'immense majorité de la population. Peu importe si pour cela, il faut accepter que certains s'enrichissent encore plus. Je vous rappelle qu'avant la politique d'ouverture des marchés, la Chine était menacée par la famine. Aujourd'hui, les enfants de paysan ont une possibilité d'accéder à des carrières brillantes. Ce ne sera pas le cas de tout le monde, évidemment, mais jamais la mobilité sociale en Chine n'a été plus importante qu'aujourd'hui. J'ajoute que des tas de progrès administratifs sont en cours. Ce fait environ 5 ans que le gouvernement a imposé les contrats de travail. Les impôts les plus injustes ont fini par être supprimés. Il est question d'assouplir la politique de l'enfant unique...

Je voulais surtout dire qu'on ne peut pas raisonnablement pronostiquer un recul prochain de la puissance chinoise. Et une révolution me paraît improbable dans un avenir proche. La réalité, c'est qu'une majorité de Chinois sont satisfaits de leur gouvernement, sans se soucier des désirs des occidentaux.
Ma remarque visait surtout la question de la puissance et du rang de la Chine. Cette question n'a rien à voir avec celle de la légitimité. Il serait naïf d'espérer la chute de ses ennemis, simplement parce qu'on a le droit pour soi (ou qu'on pense l'avoir).

J'ai écrit quelques articles sur l'idéologie chinoise, quand j'étais dans le pays:
http://egomet.sanqualis.com/?p=135
http://egomet.sanqualis.com/?p=179
http://egomet.sanqualis.com/?p=197

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
yphrog
Grand sage

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par yphrog le Mer 11 Déc 2013 - 15:08
Bon, comme toi, egomet, je suis nostalgique pour mon séjour en Asie à certains moments, et c'est vrai que c'est excellent de voir les progrès réels (on disait que l'équipe singapourien y était pour qqch dans les années 80).  Mais il est important également de prendre en compte que c'est la nécessité la mère de toute cette science: la pression de l'explosion de la population doit être énorme.  Et tout n'est pas encore rose ...

En parlant de la politique de l'enfant unique et les écoles qui s'effondrent...

http://www.imdb.com/title/tt1430809/

sorrow:

_________________
ok

avatar
egomet
Grand sage

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par egomet le Mer 11 Déc 2013 - 18:00
Nostalgique? Ça dépend à quel point de vue.
De mes conditions de travail en tant que prof, certainement.
De la gastronomie, de temps en temps.
Je trouve remarquable leur sens du commerce et du travail, mais je serais très prudent si je devais faire du business avec les Chinois.
L'urbanisme ou l'art en revanche...
La corruption, ce n'est drôle que quand on n'est pas concerné.
Le nationalisme me fait peur, et pas seulement en Chine. Tiens, la semaine dernière, j'étais en Thaïlande. L'anniversaire du roi, c'était de la folie, vraiment. Un culte du chef que j'aurais tendance à qualifier de malsain.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
yphrog
Grand sage

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par yphrog le Mer 11 Déc 2013 - 18:16
J'ai vu sur al Jazeera qu'il fallait interrompre la révolution pour le fêter.   :elephant2:

_________________
ok

avatar
egomet
Grand sage

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par egomet le Mer 11 Déc 2013 - 18:25
xphrog a écrit:J'ai vu sur al Jazeera qu'il fallait interrompre la révolution pour le fêter.   :elephant2:

C'est exactement ça. Enfin, révolution est peut-être un bien grand mot, mais il y a effectivement eu des émeutes deux jours avant.

Les paradoxes de la politique: en Thaïlande, le roi est le garant de la démocratie, mais pas le premier ministre.   

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
oli54
Niveau 5

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par oli54 le Ven 13 Déc 2013 - 20:13
C'est d'ailleurs profitable de tricher aux évaluations, à la condition qu'elles soient publiées :
à l'échelle locale, une école ayant une bonne réputation attirera les bons élèves et une école faible les fera fuir...
à terme les élèves dans l'école qui pratique la triche à ces évaluations réussiront mieux que l'école intègre...
il en sera peut-être de même à l'échelle internationale, de bons résultats à PISA jouant peut-être sur l'attrait du pays pour l'investissement

cette pratique de la triche a été dénoncée et expliquée dans le documentaire Freakonomics que je vous recommande vivement
avatar
Aevin
Habitué du forum

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par Aevin le Jeu 6 Mar 2014 - 16:36

More than a quarter of Shanghai pupils missed by international Pisa rankings

Andreas Schleicher has said that a quarter of students in Shanghai were missed by the Pisa tests

The man behind the influential international league table that placed Shanghai above all other school systems has revealed that his study does not include results of more than a quarter of pupils in the Chinese city.

The admission from Andreas Schleicher that the Programme for International Student Assessment (Pisa) only covers 73 per cent of Shanghai’s 15-year-olds will provide succour to sceptics who think that the city’s results are too good to be true.

http://news.tes.co.uk/b/news/2014/03/05/more-than-a-quarter-of-shanghai-pupils-missed-by-pisa.aspx#.Uxh58_UcYqA.twitter

_________________
Automate - et fier de l'être  Wink

"Well, the travelling teachers do come through every few months," said the Baron.
"Yes, sir, I know sir, and they're useless. They teach facts, not understanding. It's like teaching people about forests by showing them a saw. I want a proper school, sir, to teach reading an writing, and most of all thinking, sir [...]"
Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

... und wer Fehler findet, kann sie behalten!
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par Luigi_B le Sam 8 Mar 2014 - 9:12
J'avais attiré l'attention le 14 décembre 2013 sur le fait que de nombreux pays ne scolarisaient pas tous leurs élèves dans le secondaire (alors que c'est le cas pour 99% des élèves français).

Les élèves inscrits dans le secondaire

Il existe un indicateur très simple fourni par la Banque mondiale : le taux d’inscription à l’école dans le secondaire. Très peu de pays atteignent 99% comme la France, qui scolarise presque tous ses enfants. Comment dès lors comparer des pays qui scolarisent tous leurs enfants dans le secondaire  et d’autres qui n’en scolarisent qu’une partie?

Pour mieux comprendre, observons les taux d’inscription dans le secondaire de certains « pays » parmi les tous premiers dans le classement général de PISA 2012 (en rappelant que la France n’est que 24e) :

   Hong-Kong (3e) : 88,7%
   Corée (4e) : 95,7%
   Finlande (7e) : 93,4%
   Liechtenstein (9e) : 92,4%
   Macao (10e) : 78,6%
   Pologne (12e) : 90,2%
   Pays-Bas (13e) : 89,2%
   Suisse (14e) : 83,0%
   Australie (18e) : 85,6%
   Nouvelle-Zélande (19e) : 96,7%

http://www.laviemoderne.net/grandes-autopsies/60-nouvelle-livraison-de-pisa

A noter que Shanghai n'a pas communiqué de données et on peut peut-être comprendre pourquoi. De fait Tom Loveless a expliqué en détail le 12 décembre 2013 les raisons obscures pour lesquelles Shanghai réussissait si brillamment. Non seulement Shanghai est un étrange "pays" mais son système éducatif n'est pas tout à fait ce que l'on pourrait appeler une école inclusive.

http://educationnext.org/attention-oecd-pisa-your-silence-on-china-is-wrong/

_________________
Avenir latin grec - La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

"Les nouvelles technologies en guerre contre nos enfants"
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par Luigi_B le Sam 8 Mar 2014 - 9:18
Pour en revenir au titre de l'article et de ce fil, ce n'est pas tant que la "Chine triche" mais que la méthodologie de l'OCDE est tout à fait contestable s'agissant d'un tel "classement". Le simple fait que ce classement inclut trois villes ou territoires chinois, et pas la Chine elle-même, est ridicule. Macao (10e dans le classement PISA) a ainsi à peine plus d'habitants que Lyon.

Et pour en revenir à la conclusion unanime de tous les médias en décembre 2012 (la France aurait le système le plus inégalitaire du monde), elle devient comique, et même quelque peu amère, lorsqu'on prend en compte le fait que PISA n'évalue que les élèves scolarisés, et non pas tous les enfants...

Affirmer que la France est « championne des inégalités scolaires » en se fondant sur PISA n’a donc aucun sens. A la lumière de ces chiffres on pourrait dire qu’elle est même une championne de la démocratisation du secondaire dans le monde. « Les systèmes les plus performants sont ceux qui démocratisent le plus l'école » a déclaré le ministre Vincent Peillon : que la France n’est-elle « performante » en ce cas !

Il ne s'agit pas de nier les inégalités scolaires croissantes en France, mais de les replacer dans une perspective plus juste. Notre système éducatif n'est pas plus inégalitaire, il est simplement plus transparent : la France a démocratisé l'échec scolaire !

_________________
Avenir latin grec - La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

"Les nouvelles technologies en guerre contre nos enfants"
Contenu sponsorisé

Re: Pisa - Pour avoir une bonne place dans le classement, la Chine a une méthode infaillible : elle triche.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum