Classement Pisa : Revue de presse début décembre 2013.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Classement Pisa : Revue de presse début décembre 2013.

Message par John le Sam 7 Déc 2013 - 23:13

La presse a fait ses choux gras sur la place de la France dans le classement Pisa, pour en tirer les conclusions les plus diverses, variées, voire opposées !

Quelques articles parmi la foule de textes produits à cette occasion :

Béatrice Mabillon-Bonfils (sociologue) : "Une révolution s'impose".
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/981428-classement-pisa-face-a-l-ampleur-des-inegalites-a-l-ecole-une-revolution-s-impose.html

Sylvain Broccolichi (sociologue : "Notre système éducatif est ainsi devenu en 2009 le plus inégalitaire d’Europe et en 2012 le plus inégalitaire du monde".
http://www.liberation.fr/societe/2013/12/03/pisa-tous-les-signaux-permettaient-de-prevoir-cette-aggravation-des-inegalites_963857

Maryline Baumard (journaliste) : "La tentation était grande, pour le ministre de l'éducation nationale, de jouer les Robin des bois de la politique".
http://www.lemonde.fr/enseignement-superieur/article/2013/12/07/la-schizophrenie-de-l-ecole-francaise_3527303_1473692.html

Georges Solaux (professeur émérite des sciences de l’éducation.) : "Combattre les inégalités sociales. L’école peut-elle, seule, réduire les inégalités scolaires qui se renforcent en France ?".
http://www.humanite.fr/tribunes/combattre-les-inegalites-sociales-554587

Bruno Suchaut (directeur de l’Unité de recherche pour le pilotage des systèmes pédagogiques à l’université de Bourgogne) : "Dans les pays asiatiques, qui sont les meilleurs du classement, les enfants travaillent leurs cours le soir jusque 22 h ou 23 h, il y a une forte pression sur eux. Voulons-nous ça pour les enfants en France ?"
http://www.terraeco.net/Pisa-Il-ne-faut-pas-s-arreter-au,52317.html

Pierre Merle (sociologue) : "Actuellement, trop de collèges concentrent des élèves de faible niveau et d'origines populaires et d'autres, des élèves forts scolairement et d'origine aisée. Or le brassage scolaire et la mixité sociale sont bénéfiques à tous."
http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/12/04/loin-de-reduire-les-differences-de-niveau-notre-college-les-accroit_3524945_1473688.html

Et enfin, excellente idée de 20 minutes, qui propose une sélection des réactions de la presse à la publication de l'étude Pisa :
http://www.20minutes.fr/ledirect/1258955/20131204-enquete-pisa-presse-alarme-faillite-ecole-republicaine

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classement Pisa : Revue de presse début décembre 2013.

Message par Spinoza1670 le Dim 8 Déc 2013 - 7:08

Merci John !

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classement Pisa : Revue de presse début décembre 2013.

Message par Aevin le Dim 8 Déc 2013 - 7:58

Merci John !

Et voici une page qui résume un peu la presse mondiale : How the world reported PISA

_________________
Automate - et fier de l'être  Wink

"Well, the travelling teachers do come through every few months," said the Baron.
"Yes, sir, I know sir, and they're useless. They teach facts, not understanding. It's like teaching people about forests by showing them a saw. I want a proper school, sir, to teach reading an writing, and most of all thinking, sir [...]"
Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

... und wer Fehler findet, kann sie behalten!

Aevin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classement Pisa : Revue de presse début décembre 2013.

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 8 Déc 2013 - 8:42

@Aevin a écrit:
Et voici une page qui résume un peu la presse mondiale : How the world reported PISA
Merci, c'est très intéressant!

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classement Pisa : Revue de presse début décembre 2013.

Message par Roumégueur Ier le Dim 8 Déc 2013 - 9:01

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Aevin a écrit:
Et voici une page qui résume un peu la presse mondiale : How the world reported PISA
Merci, c'est très intéressant!
Very, very interesting indeed :

"As well as looking at national results, the media also examined PISA itself. In The Guardian, Mona Chalabi discussed “the basic claim of the assessment – that it is able to accurately capture the full range of students’ abilities and compare them across the world.” (You can find some FAQs about PISA’s methodology and approach here.) There was discussion, too, of the usefulness of international comparisons in education. Writing in a Washington Post blog before the PISA release, Valerie Strauss warned about the “fetishization of international test scores”. As The Economist noted, however, “critics will point out the rankings have imperfections. But it gives us a clue to how successful our classrooms are—and that is hard to ignore.”

Away from making international comparisons, PISA also looks into how factors outside the classroom affect student performance, most notably, perhaps, social background. The importance of some of these seemed to receive particular recognition in France, where Libération (in French) described the country as the “world champion in education inequalities”.

Writing on The Huffington Post, Jacques Attali, a leading economist and public intellectual in France, warned that the relatively weak performance of disadvantaged children in France’s schools posed an existential crisis for his country: “Unless this changes, millions of talented individuals … will be lost, and they will leave, frustrated, to go to other countries or underground. France will lose her soul in this. And her future.”

What about the “winners” – the Chinese city of Shanghai as well as OECD Members like Japan and Korea, among other Asian economies, that topped the PISA tables? While their achievements in education were widely recognized, there was concern, too, about the price being paid by the region’s hard-working students.

Korea’s Chosun Ilbo newspaper noted that while Korean students performed well in PISA, the results also demonstrated that “they showed a lack of interest in the subjects.” This is sometimes attributed to the relentless pressure on Korean kids to succeed, which sees many follow an intensive eight-hour day in school with another three or four hours in an evening cram-school.

For South Korean teenagers a double shift of school, every week day, is just a way of life,” the BBC’s Reeta Chakrabarti reported. But there are signs of a shift in attitudes, she added, quoting the country’s education minister, Seo Namsoo: “We still have a long way to go,” he said, “but we are doing some soul-searching in our society, and our goals now are about how to make our people happier.”"


Personnellement, je ne vois pas comment l'école peut être 'égalitaire' dans une société de plus en plus inégalitaire (nous sommes le pays d'Europe où il y a le plus de millionnaires, l'écart se creuse donc un peu plus avec les classes moyennes qui gentiment s'effondrent en terme de pouvoir d'achat : comment l'école peut-elle gommer ces écarts? Mission impossible.)
Ah si, en jetant les notes à la poubelle et en faisant croire qu'une échelle à 3 barreaux (Acquis, non-acquis, en cours) peut aller aussi haut qu'une échelle à 20 barreaux (imparfaite certes, mais rien de mieux n'est proposé...) ; en faisant croire qu'un redoublement coûte cher et ne sert à rien (sans RIEN proposer de tangible à la place) ; en infantilisant les enseignants ; en périscolarisant maternelles et primaires ; en instaurant des cycles bidons (CM-6°) ; en expérimentant l'orientation choisie...
Bref, en cachant la poussière sous le tapis.

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classement Pisa : Revue de presse début décembre 2013.

Message par Catsoune le Dim 8 Déc 2013 - 9:14

Merci John et Aevin.....

_________________
Les compliments, c'est comme le mascara, il en faut plusieurs couches.....

Catsoune
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum