Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
John
John
Médiateur

Rythmes - Hubert Montagner (professeur des universités) : "Des syndicats enseignants crient au loup, de peur de perdre leur mercredi". Empty Rythmes - Hubert Montagner (professeur des universités) : "Des syndicats enseignants crient au loup, de peur de perdre leur mercredi".

par John le Dim 8 Déc 2013 - 17:16
Extrait :
L’espace qui leur est offert à l’antenne est à ses yeux remarquable. « Ils ont un milieu ouvert et proportionnel à leur taille. Cela leur permet de se repérer par rapport aux autres, d’exprimer des talents qu’ils ont en eux. Et surtout, les éducateurs n’empêchent pas les parents de rester s’ils le souhaitent. Si l’enfant a besoin de dormir ou de rêvasser, personne ne l’en empêche. »

Contrairement au primaire ou à l’élémentaire, des niveaux qui, à l’heure actuelle, de l’avis des professionnels de la petite enfance, n’offrent aucun pont pour les faire passer en douceur dans le rythme scolaire.

« Il était urgent de faire une réforme », poursuit Hubert Montagner. « Il y a le temps scolaire, encadré. Mais il doit y avoir aussi une plage périscolaire où l’enfant va pouvoir souffler, sans contraintes. Cependant, j’ai l’impression que la réforme a été mal interprétée. D’une part, vous avez les maires qui ont fait comme ils ont pu en recrutant des animateurs si leur municipalité en avait les moyens. Mais on se retrouve avec des activités imposées. D’autre part, vous avez des syndicats enseignants qui crient au loup, de peur de perdre leur mercredi. Et les parents qui trouvent que leurs enfants sont plus fatigués qu’avant. Mais personne, dans tout ça, ne pense à leur épanouissement. »

En résumé, par manque de dialogue, Hubert Montagner estime que les enfants se retrouvent prisonniers des querelles de « grands ». « Il faut être à l’écoute de leurs besoins. Ils ne seraient pas fatigués si le temps périscolaire les laissait libres de faire ce qu’ils veulent dans des activités créatives. Parce que c’est en libérant leur esprit qu’ils peuvent consolider leur apprentissage. »

Paul-Henri PIOTROWSKY
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
may68
Érudit

Rythmes - Hubert Montagner (professeur des universités) : "Des syndicats enseignants crient au loup, de peur de perdre leur mercredi". Empty Re: Rythmes - Hubert Montagner (professeur des universités) : "Des syndicats enseignants crient au loup, de peur de perdre leur mercredi".

par may68 le Dim 8 Déc 2013 - 17:24
On n'a qu'à leur retourner le truc , on dirait qu'ils veulent ABSOLUMENT qu'on bosse le mercredi ! Pas de raison hein comme les autres tu vas trimer toute la semaine ...
La preuve : la plupart des dérogations pour le samedi matin sont refusées et d'ailleurs pourquoi une dérogation pour le samedi ???
Lefteris
Lefteris
Empereur

Rythmes - Hubert Montagner (professeur des universités) : "Des syndicats enseignants crient au loup, de peur de perdre leur mercredi". Empty Re: Rythmes - Hubert Montagner (professeur des universités) : "Des syndicats enseignants crient au loup, de peur de perdre leur mercredi".

par Lefteris le Dim 8 Déc 2013 - 17:49
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:On n'a qu'à leur retourner le truc , on dirait qu'ils veulent ABSOLUMENT qu'on bosse le mercredi ! Pas de raison hein comme les autres tu vas trimer toute la semaine ...
La preuve : la plupart des dérogations pour le samedi matin sont refusées et d'ailleurs pourquoi une dérogation pour le samedi ???
Ca ressemble en effet de près à un combat de principe, faire bosser coûte- que-coûte le mercredi.
Même sans heures de cours s'il le faut , pourvu que les PE n'aient plus cette coupure , qui insulte à la population qui travaille vraiment.
On commence à se sentir beaucoup mieux dans l'EN, grâce à ces mesures . Tiens , d'ailleurs , moi qui bosse le mercredi , je suis bien content que ces feignasses ne fassent pas la grasse matinée pendant que je trime. Je suis également content de voir qu'on va enlever du pognon aux profs de CPGE , parce qu'il n'y a pas de raison que je gagne moins qu'eux , et qu'on va supprimer l'heure de labo aux matières expérimentales , parce que je n'ai aucune décharge.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
atrium
atrium
Neoprof expérimenté

Rythmes - Hubert Montagner (professeur des universités) : "Des syndicats enseignants crient au loup, de peur de perdre leur mercredi". Empty Re: Rythmes - Hubert Montagner (professeur des universités) : "Des syndicats enseignants crient au loup, de peur de perdre leur mercredi".

par atrium le Dim 8 Déc 2013 - 21:07
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:On n'a qu'à leur retourner le truc , on dirait qu'ils veulent ABSOLUMENT qu'on bosse le mercredi ! Pas de raison hein comme les autres tu vas trimer toute la semaine ...
La preuve : la plupart des dérogations pour le samedi matin sont refusées et d'ailleurs pourquoi une dérogation pour le samedi ???
Ca ressemble en effet  de près à un combat de principe, faire bosser coûte- que-coûte le mercredi.
Même sans heures de cours s'il le faut , pourvu que les PE n'aient plus cette coupure , qui insulte à la population qui travaille vraiment.
On commence à se sentir beaucoup mieux dans l'EN, grâce à ces mesures . Tiens , d'ailleurs , moi qui bosse le mercredi , je suis bien content que ces feignasses  ne fassent pas la grasse matinée pendant que je trime. Je suis également  content de voir qu'on va enlever du pognon aux profs de CPGE , parce qu'il n'y a pas de raison que je gagne moins qu'eux , et qu'on va supprimer l'heure de  labo aux matières expérimentales , parce que je n'ai aucune décharge.
Hélas, je crains que beaucoup de "collègues" ne raisonnent ainsi.
Olympias
Olympias
Prophète

Rythmes - Hubert Montagner (professeur des universités) : "Des syndicats enseignants crient au loup, de peur de perdre leur mercredi". Empty Re: Rythmes - Hubert Montagner (professeur des universités) : "Des syndicats enseignants crient au loup, de peur de perdre leur mercredi".

par Olympias le Dim 8 Déc 2013 - 22:52
Il existe aussi une forme de médiocrité qui veut que l'on se réjouisse des avantages que les autres perdent, associée à une cécité qui empêche de voir de manière globale le danger de la dégradation des conditions de travail pour tout le monde.
A chaque fois que nous avons eu des suppressions de poste, certains collègues ne se sentaient jamais concernés...
Pseudo
Pseudo
Demi-dieu

Rythmes - Hubert Montagner (professeur des universités) : "Des syndicats enseignants crient au loup, de peur de perdre leur mercredi". Empty Re: Rythmes - Hubert Montagner (professeur des universités) : "Des syndicats enseignants crient au loup, de peur de perdre leur mercredi".

par Pseudo le Dim 8 Déc 2013 - 22:56
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:

En résumé, par manque de dialogue, Hubert Montagner estime que les enfants se retrouvent prisonniers des querelles de « grands ». « Il faut être à l’écoute de leurs besoins. Ils ne seraient pas fatigués si le temps périscolaire les laissait libres de faire ce qu’ils veulent dans des activités créatives. Parce que c’est en libérant leur esprit qu’ils peuvent consolider leur apprentissage. »

En fait, je ne vois pas comment il imagine les choses. On laisse les gamins faire ce qu'ils veulent ? Sans encadrement ? Ca s'appelle une récré non ? Ou on les colle dans une pièce avec des jeux, des crayons, des feuilles, des ballons, et démerdez-vous ?

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
elena3
Fidèle du forum

Rythmes - Hubert Montagner (professeur des universités) : "Des syndicats enseignants crient au loup, de peur de perdre leur mercredi". Empty Re: Rythmes - Hubert Montagner (professeur des universités) : "Des syndicats enseignants crient au loup, de peur de perdre leur mercredi".

par elena3 le Dim 8 Déc 2013 - 23:04
Parce que c’est en libérant leur esprit qu’ils peuvent consolider leur apprentissage.

Et ça veut dire quoi ? Rythmes - Hubert Montagner (professeur des universités) : "Des syndicats enseignants crient au loup, de peur de perdre leur mercredi". 3795679266 
Du moment qu'il s'agit d'une activité sportive ou culturelle scolaire ou périscolaire, quelle est la différence ?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum