D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Reine Margot le Dim 29 Mar 2009 - 14:05

"Cependant, je trouve aussi qu'il y a certains profs qui légitiment cette légende : les planqués (désolé, j'ai pas d'autre mot) qui s'approprient les meilleures classes chaque année, qui cumulent les classes à option et effectif très réduit, qui choisissent exprès les classes à décharge et heures de chaire, qui se trouvent en plus une décharge pour une autre activité"


oui mais john des planqués comme ça il y en a partout, même dans une entreprise privée.

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par zabou le Dim 29 Mar 2009 - 14:19

Dans une entreprise privée c'est plus difficile car tu dois rendre des comptes de "performance" et si tu ne remplis pas tes objectifs on te montre la sortie...

zabou
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par John le Dim 29 Mar 2009 - 14:19

oui mais john des planqués comme ça il y en a partout, même dans une entreprise privée.

Oui c'est sûr. Dans d'autres administrations et dans les entreprises privées.

Zabou a écrit : Dans une entreprise privée c'est plus difficile car tu dois rendre des comptes de "performance" et si tu ne remplis pas tes objectifs on te montre la sortie...

Cela dit, je n'aimerais pas que le système éducatif soit transformé sur le modèle des entreprises privées (je pense que tu es d'accord là-dessus).

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Reine Margot le Dim 29 Mar 2009 - 14:24

@zabou a écrit:Dans une entreprise privée c'est plus difficile car tu dois rendre des comptes de "performance" et si tu ne remplis pas tes objectifs on te montre la sortie...

oui, sauf si tu es le fils/neveu/ ami du patron...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par zabou le Dim 29 Mar 2009 - 14:28

Bien sûr que non John!
Oui mais là Marquise tu prends des cas particuliers...Ceci dit dans l'EN tu as aussi des personnes qui ont "des amis" bien placés et qui s'arrangent pour passer avant les autres...

zabou
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Clarianz le Dim 29 Mar 2009 - 14:40

oui, c'est une pratique de plus en plus courante

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Daphné le Dim 29 Mar 2009 - 15:22

Zabou, dans quel domaine ces collègues passent-ils devant les autres ?
Pour les promos, les muts, impossible.
Pour les EDT, la répartition des services, ça se fait en interne et c'est au chef d'établissement de trancher.
Que reste-t-il ?

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Mermoz le Dim 29 Mar 2009 - 15:45

@John a écrit:
D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

dans aucun collège il ne devrait y avoir un enseignant qui assume toutes les classes de quatrième, tandis qu'un autre prend les 6e et le latin.
désolée, la prof de latin va encore réagir... parce que le latin, c'est loin d'être une planque: il faut toujours trouver des idées qui intéressent les élèves, ne jamais se reposer sur ses lauriers si on veut garder la section ouverte.... Et puis, je fais une interro au minimum par semaine, voire deux... les classes ne sont pas tjs à petit effectif (25 en 4 ème, 17 en 3ème et 5ème), et contrairement à la légende, on n'a pas que les bons élèves... sauf que ce n'est qu'une option et donc il faut se démener parce que toute façon pour les élèves tu dois déjà leur rendre un culte juste parce qu'ils ont grâcieusement accepté de venir en latin... Et on ne peut pas se débarrasser des mauvais esprits car sinon, c'est tout le monde qui veut arrêter! Je connais bcp de collègues dans la même situation: non seulement avec certaines classes, le latin devient un enfer, mais en plus les collègues nous font des réflexions sur cette option qu'ils voient comme un privilège... Et sincèrement, quand on a trois niveaux de latin à préparer, je trouve normal qu'on n'ait que un niveau de français!! Après, je suis d'ores et déjà d'accord: certains le voient et le pratique comme une planque, se contentent de suivre le manuel et sont au degré zéro de la préparation; mais quand on veut faire le boulot sérieusement, c'est autre chose!

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par miss sophie le Dim 29 Mar 2009 - 15:50

Bien sûr que les cours de latin demandent de la préparation! Simplement, tu conviendras que les corrections de latin prennent moins de temps que celles de français (rédactions notamment). Ce sont les copies de français qui nous "mangent" notre temps (et nous attirent les réflexions des autres sur notre manque d'organisation...).

miss sophie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Mermoz le Dim 29 Mar 2009 - 16:06

Je suis d'accord, mais j'ai quand même préféré avoir trois classes de 4ème, que deux classes de niveaux différents, malgré les nombreuses corrections, j'y gagne du temps!

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Clarianz le Dim 29 Mar 2009 - 16:14

Et puis je crois que John faisait allusion à certains collègues de LC, en lycée qui refusent les stg par ex. enfin, ce genre là quoi! Ceux qui considèrent qu'ils doivent avoir leur salle, leur vendredi PM parce qu'ils l'ont tjrs eu, et d'autres privilèges de ce tonneau.

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par odessa le Dim 29 Mar 2009 - 16:25

ah les préjugés ont la vie dure , personnellement je ne parle pas de vacances mais de mise à disponobilité du rectorat c'est ainsi que l'on me l'a expliqué: est-ce vrai ou pas ? PEU IMPORTE il y aura toujours des c*** pour venir nous critiquer

odessa
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par retraitée le Dim 29 Mar 2009 - 16:33

choupie a écrit:Par contre, j'ai entendu que nos 2 mois de vacances n'étaient en réalité pas payés, si on compare le revenu d'autres fonctionnaires de même catégorie... On aurait retiré ces deux mois avant de rediviser le salaire annuel sur 12 mois... mais j'en ai parlé à un syndicaliste qui m'a dit n'avoir jamais trouvé le texte de loi qui y correspond... Or c'est un de mes principaux arguments face aux anti-profs... du coup j'ai peur d'avoir fait de l'intox: qq'un est au courant??
« Quelques arguments qui vont nous permettre de nous plaindre encore plus sereinement : bonne lecture.

IL FAUT REVOIR LE TEMPS DE TRAVAIL DES ENSEIGNANTS!
LE DÉCRET DE 1950 EST VRAIMENT TROP VIEUX !

Actuellement, le temps de travail d'un enseignant de collège ou de lycée est de 18 heures par semaine. C'est, pour les professeurs certifiés, le seul élément fixe et clair relatif au temps de travail qui leur est demandé. Il a été fixé par un décret datant de 1950. Rendez-vous compte!
Ce qui détermine ce qu'un enseignant doit à la nation date de 56 ans. Il est vraiment temps de se pencher sur un problème aussi lourd de conséquences.
18 heures par semaine! Quel salarié ne voudrait pas travailler aussi peu pour d'aussi bons salaires?

Comment le législateur a-t-il pu créer en 1950 un statut aussi avantageux ?

Il faut peut-être y regarder de plus près. En fait, ce temps a été conçu en prévoyant qu'un enseignant travaille 1,5 heures chez lui pour une heure devant élève afin de préparer ses cours, évaluer les élèves et actualiser ses connaissances dans sa discipline. Cela fait 18 fois 2,5 heures (1 devant les élèves et 1,5 à la maison), soit 45 heures hebdomadaires. En effet, le temps de travail légal de l'époque s'il était légalement de 40 heures par semaine, était en réalité de environ 42 h par semaine, sur 50 semaines. Pour un agrégé, on considérait qu’il fallait 2 heures pour préparer une heure de cours, ainsi, 45/3 = 15 heures.
Mais que s'est-il passé depuis pour les enseignants? Rien! Alors que pour les autres salariés il y a eu la troisième semaine de congés payés en 1956, puis quatre en 1969. Les 40 heures réelles ont été atteintes au début des années 70 (elles étaient un droit depuis 1936).
Mais ça n'est pas fini: il y a eu les 39 heures et la cinquième semaine en 1982, puis les 35 heures en 2000. En somme le temps de travail hebdomadaire pour les salariés a baissé de 25 %. Mais les enseignants doivent toujours le même service.

C'est au moins un enseignant qui écrit cela vous dites-vous, en lecteur éclairé! Certes je l'avoue, je fais partie de ces privilégiés. Car comment peut-on parler de temps de travail sans parler des vacances? Eh bien justement, le législateur a tout prévu et cela de deux façons.

D'abord 45 heures dues quand les autres devaient 42, ça c'est pour les petites vacances (Toussaint, Noël...). Car les vacances c'est pour que les élèves se reposent. Donc notre temps de travail était annualisé.
Mais, et les deux mois d'été alors? Là, c'est un tout petit peu plus compliqué. Certains enseignants ne le savent même pas, d'ailleurs. Cela se situe au niveau de la grille des salaires. Notre grille a été, elle aussi, fixée en 1950 au même niveau que les autres cadres de la fonction publique recrutés avec un concours au niveau bac + 3. Mais à cette grille, il nous a été retiré deux mois de salaire, puis le résultat a été divisé par 12. (Par exemple si un inspecteur des impôts est payé 2000 euros par mois il recevra 24 000 euros par an, alors que pour la même qualification, un enseignant recevra aussi 2000 euros par mois mais sur 10 mois, soit 20 000 ? par an. Cette somme est ensuite divisée par 12 et donne 1667 euros par mois).
Eh oui, chers lecteurs, les enseignants ne sont pas payés pendant les grandes vacances.

Oui bon d'accord, peut-être que nous ne sommes pas si privilégiés que cela concernant le temps de travail. Mais côté salaires, quand même, nous ne sommes pas à plaindre! Eh bien soit, comparons:

Nous sommes nettement en dessous de la moyenne des cadres du privé comme du public (qu'on nous prouve le contraire). Mais, à mes yeux, l'exemple le plus frappant de la dégradation de la valeur que la nation accorde à ceux qui éduquent ses enfants est le suivant. Le salaire de départ d'un enseignant en 1970 était 2 fois supérieur au SMIC. Aujourd'hui, il n'est plus que 1,2 fois plus élevé. Autrement dit si comme le PS l'a écrit dans son projet le SMIC augmente de 25 % au cours des cinq ans à venir (et l'UMP l'a augmenté au même rythme annuel dès cette année), un enseignant débutant gagnera moins que le SMIC. Faudra-t-il en arriver là pour que la société se rende compte de la dégradation de notre situation?

Alors oui le décret de 1950 est vieux! Il est vraiment temps de le toiletter comme le disent nos gouvernants! Mais dans quel sens? Est-ce en faisant en sorte que devions travailler plus pour gagner autant comme veut le faire M de Robien? »

Laurent TARILLON, enseignant de sciences économiques et sociales à Grenoble.

PS: Ce texte est libre de droits. Vous pouvez le faire circuler autant que vous le voulez.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par clems le Dim 29 Mar 2009 - 16:36

ben c'est exactement ce texte que la directrice 2nd degrés de l'iufm nous a envoyé!

clems
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Mermoz le Dim 29 Mar 2009 - 16:37

déjà reçu aussi, 2 fois... mais ça ne circule qu'entre profs ou amis des profs... et je n'ai pas trouvé les textes...

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par lilicheng le Dim 29 Mar 2009 - 16:39

Dans les soirées où je ne connais pas grand monde j'en suis venue à ne pas dire que je suis prof.J'en ai eu marre de subir les réflexions à la con sur le fait qu'on soit payé à rien foutre, qu'on ait bcp de vacances ... je me gâchais la soirée à tenter d'expliquer que, comme partout, y a des profs qui travaillent plus que d'autres en fonction de leur matière de leur classes etc...car finalement je me suis rendue compte que les gens se foutent des vrais arguments, ils préfèrent rester sur les stéréotypes.
Je vous épargne aussi les réactions débiles que j'ai eu en disant que je suis prof de français à la fac (hoooo ! admiratif) pour enseigner le français aux étrangers (aaaah t'es pas une vraie prof de fac..) heu
Je suis parfois très jalouse de ma soeur infirmière en hopital psy qui attire l'admiration de tous, qui est bien mieux payée que moi et après calcul a plus de vacances que moi.Pour en avoir parlé longuement avec elle, même si certaines interventions relèvent presque du catch (mais chez nous c'est aussi le cas dans certaines académies) cela reste rarissime et elle passe parfois ces journée à "jouer" avec ses patients, les amène faire des courses, lit Voici ou regarde des films les soirs de gardes.Bref tout ça pour dire que la pensée collective donne du prestige à une profession et colle une image de nantis à une autre sans que malheureusement nous n'y pouvions rien.C'est ancré depuis trop longtemps.Et pour draguer, je suis vendeuse en charcuterie, vous allez rire mais ça marche mieux que prof de français ! au moins ils n'ont pas peur qu'on conjugue quelques verbes aux moment crucial lol!


Dernière édition par lilicheng le Dim 29 Mar 2009 - 17:36, édité 1 fois

lilicheng
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par John le Dim 29 Mar 2009 - 16:57

Choupie, je n'ai pas dit qu'en latin il y a forcément moins de travail, j'ai dit que la répartition des classes dans certains collèges et lycées sont sujettes à caution.

J'ai pris l'exemple de la répartition "6e + latin" à un collègue et "classes de 4e" à un autre, mais j'aurais pu prendre l'exemple "TL + 1ereS" contre "classes de seconde + 1ere STG". Le latin est un exemple comme un autre.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Daphné le Dim 29 Mar 2009 - 17:06

C'est à l"administration de faire des répartitions équitables que ce soit pour les classs ou les EDT.
Alors après il y a les EDT "canapés" Laughing mais ça existera toujours......

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Clarianz le Dim 29 Mar 2009 - 17:24

les EDT canapé... Very Happy

j'adore!!!

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Leclochard le Dim 29 Mar 2009 - 17:30

@lilicheng a écrit:Dans les soirées où je ne connais pas grand monde j'en suis venue à ne pas dire que je suis prof.J'en ai eu marre de subir les réflexions à la con sur le fait qu'on soit payé à rien foutre, qu'on ait bcp de vacances ... je me gâchais la soirée à tenter d'expliquer que, comme partout, y a des profs qui travaillent plus que d'autres en fonction de leur matière de leur classes etc...car finalement je me suis rendue compte que les gens se foutent des vrais arguments, ils préfèrent rester sur les stéréotypes.
Je vous épargne aussi les réactions débiles que j'ai eu en disant que je suis prof de français à la fac (hoooo ! admiratif) pour enseigner le français aux étrangers (aaaah t'es pas une vraie prof de fac..) heu
Je suis parfois très jalouse de ma soeur infirmière en hopital psy qui attire l'admiration de tous, qui est bien mieux payée que moi et après calcul a plus de vacances que moi.Pour en avoir parlé longuement avec elle, même si certaines interventions relèvent presque du catch (mais chez nous c'est aussi le cas dans certaines académies) cela reste rarissime et elle passe parfois ces journée à "jouer" avec ses patients, les amènes faire des courses, lit Voici ou regarde des films les soirs de gardes.Bref tout ça pour dire que la pensée collective donne du prestige à une profession et colle une image de nantis à une autre sans que malheureusement nous n'y pouvions rien.C'est ancré depuis trop longtemps.Et pour draguer, je suis vendeuse en charcuterie, vous allez rire mais ça marche mieux que prof de français ! au moins ils n'ont pas peur qu'on conjugue quelques verbes aux moment crucial lol!

Je confirme pour les infirmières: elles ont une image surévaluée par rapport à leur dévouement. J'ai pu le constater quand mon grand-père fut à l'hôpital ou d'autres membres de ma famille. Disons qu'il faut mieux être un malade autonome et qu'elles ne sont pas toujours sur le qui-vive. Twisted Evil

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Invité6 le Dim 29 Mar 2009 - 17:31

@lilicheng a écrit: Et pour draguer, je suis vendeuse en charcuterie, vous allez rire mais ça marche mieux que prof de français ! au moins ils n'ont pas peur qu'on conjugue quelques verbes aux moment crucial lol!

d'un côté ça me fait rire mais d'un autre, ça me fait frémir.... en être réduit à mentir sur sa profession (laquelle n'a quand même rien de honteux !) c'est anormal !

Invité6
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Mermoz le Dim 29 Mar 2009 - 17:47

Moi pour la drague, j'avais la méthode j'annonce tout de suite la couleur (surtout qu'avec le latin en plus, ça fait tout de suite très intello, va savoir pourquoi): au moins je savais à quoi m'en tenir quand je voyais les réactions... et quand je me faisais draguée, je me la jouais tout de suite étudiante lettres classiques: effet repoussoir garanti!

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Reine Margot le Dim 29 Mar 2009 - 17:52

le grand classique qand on se fait draguer et qu'on annonce "prof de français": "ah je vais essayer de ne pas faire de fautes alors"
c'est lourd... Rolling Eyes

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Clarianz le Dim 29 Mar 2009 - 18:08

ou sinon y a aussi le fameux: si j'avais eu plus de prof comme toi j'aurai été plus studieux... Suspect

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par zabou le Dim 29 Mar 2009 - 18:12

A Daphné: l'affectation des tzr en août pour les derniers postes qui restent ou ceux qui refusent d'aller à plus de 50 km de chez eux alors qu'ils sont dans une zone limitrophe...Je n'invente rien car cela m'a été dit par ces mêmes personnes qui s'en vantent...bien sûr...

zabou
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Daphné le Dim 29 Mar 2009 - 18:38

L'affectation des TZR dans la zone n'est pas une affectation définitive, un TZR bouge plusieurs fois pendant l'année, ce n'est pas un passe droit.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum