Une prof. principale décède trois jours avant les vacances de Noël : l'administration réclame que son mari rembourse l'ISOE qu'elle a perçue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une prof. principale décède trois jours avant les vacances de Noël : l'administration réclame que son mari rembourse l'ISOE qu'elle a perçue.

Message par John le Mer 11 Déc 2013 - 16:28

Publié le 20/11/2013
Par Thomas Brosset

Charente-Maritime : un trop-perçu de 146 euros réclamé à son épouse décédée depuis sept ans

«Je suis partagé entre l’envie d’en rire ou d’en pleurer. » Guy Coursan se résigne. Il sait bien que son compte sera débité puisque le service des recouvrements de la Direction des finances publiques va finalement effectuer une saisie directement à sa banque. « Ce n’est pas pour la somme. J’aurais préféré faire ce chèque aux Restos du cœur ou aux Paralysés de France. »

La somme ? 146,66 € qui avec les frais se montent aujourd’hui à 154,16 €. Récit de l’affaire. Le 18 décembre 2006, Francine Coursan professeur en sciences médico-sociales au lycée Doriole de La Rochelle décède d’une rupture d’anévrisme en plein cours. Son mari Guy, professeur lui aussi mais en informatique au lycée Vieljeux, est sous le choc. Le deuil est terrible. « C’était la femme parfaite ». Il tente de remonter la pente en se consacrant à fond à son travail et à son mandat de maire de La Jarne.

Le 1er avril 2012, donc plus de cinq ans après le décès, il reçoit un courrier de l’administration lui expliquant qu’en tant qu’« héritier » de son épouse, il doit un trop perçu de salaire datant de décembre 2006.

« Il s’agit de l’Isoe ou Indemnité de suivi et d’orientation des élèves, une somme que les professeurs principaux touchent pour les conseils de classe, les réunions parents-élèves etc. Mon épouse étant décédée le 18 décembre, l’administration considère qu’elle n’aurait pas dû toucher l’intégralité du mois de décembre. Tout en sachant que les vacances tombaient le 21 décembre. Trois jours après. »


Aussitôt, Guy Coursan répond à la Direction des finances publiques, basée à Limoges, pour lui exprimer son émotion devant cette « démarche d’une indécence sans nom » et réclamer le bénéfice de la prescription. Nouveau courrier tout aussi abrupt du directeur régional des finances publiques menaçant « d’effectuer des poursuites par toutes voies de droit », le délai de prescription venant de passer entre-temps de cinq à vingt-cinq ans. Guy Coursan ne répond pas. Un an s’écoule. « J’ai cru qu’ils m’avaient oublié. »

Mais le 7 avril dernier, cette fois, c’est son épouse Francine, décédée depuis près de sept ans, qui reçoit une relance.

« J’ai évidemment téléphoné partout pour expliquer ma situation. Et je dois dire que toutes les personnes que j’ai eues au bout du fil ont fait preuve d’une grande compassion à mon égard. On m’a dit qu’on me comprenait, que ce qu’on faisait était inhumain. Mais au bout du bout, personne n’a été capable d’effacer cette dette. »

Et il y a quelques jours, Guy Coursan a reçu notification du comptable du Trésor public de la saisie sur son compte bancaire des trois jours d’indemnisation que sa femme n’aurait pas dû toucher puisque décédée… L’administration n’a jamais d’états d’âme.
http://www.sudouest.fr/2013/11/20/pas-d-oubli-pour-le-trop-percu-post-mortem-1234824-1386.php

Heureusement, l'affaire a fini par être résolue :

Tout est bien qui finit bien. Après notre article du mercredi 20 novembre sur l’histoire d’un trop perçu de 146,66 € réclamé six ans après le décès de la salariée, la Direction générale des finances publiques a décidé de cesser de harceler le veuf, héritier de la dette et donc de passer l’éponge.

Rappelons que la somme due par Francine Coursan, professeur principal, correspond à une indemnité de suivi et d’orientation (pour les présences lors de conseils de classe, de rencontres parents-profs, etc ) versée pour tout le mois de décembre 2006 alors qu’elle est décédée en plein cours d’une rupture d’anévrisme le 18 décembre, soit trois jours avant les vacances scolaires.

Après de multiples courriers et coups de téléphone à l’administration régionale des finances, compréhensive sur la forme mais inflexible sur le fond, Guy Coursan n’avait obtenu qu’une seule et unique réponse : quelque brutale puisse être la démarche si longtemps après la disparition tragique de la personne, il faut payer.

Une saisie sur compte bancaire était même annoncée.
Visiblement donc, la médiatisation de ce cas pour le moins ubuesque a fini par faire plier la Direction des finances publiques.

L’affaire, traitée jusqu’alors au niveau régional, est « montée » à Paris dans les bureaux de la DGFIP où il a été estimé que la demande de remboursement du trop-perçu six ans après le décès pouvait être considérée comme « un peu tardive même si les règles de prescription permettaient de le faire », précise-t-on à la direction générale de la rue de Bercy à Paris.

« Nous faisons donc tout le nécessaire pour que M. Coursan ne soit plus relancé par nos services. » En clair, on efface la dette.

« Cela me réconcilie avec les services de l’État. Il y a donc des êtres humains quelque part derrière les bureaux. Dès que je reçois notification officielle de cette décision, je fais un chèque de la même somme aux restos du cœur comme je m’y suis engagé », promet Guy Coursan.
http://www.sudouest.fr/2013/11/23/la-dette-effacee-1237946-1386.php

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une prof. principale décède trois jours avant les vacances de Noël : l'administration réclame que son mari rembourse l'ISOE qu'elle a perçue.

Message par leyade le Mer 11 Déc 2013 - 19:25

Le pauvre... devoir encore se battre et répondre des années après à une relance inhumaine à sa femme...

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une prof. principale décède trois jours avant les vacances de Noël : l'administration réclame que son mari rembourse l'ISOE qu'elle a perçue.

Message par InviteeF le Mer 11 Déc 2013 - 19:27

146 euros...

C'est à vomir pale

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une prof. principale décède trois jours avant les vacances de Noël : l'administration réclame que son mari rembourse l'ISOE qu'elle a perçue.

Message par Al le Mer 11 Déc 2013 - 19:33

Sad Sad Sad 

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une prof. principale décède trois jours avant les vacances de Noël : l'administration réclame que son mari rembourse l'ISOE qu'elle a perçue.

Message par Hermiony le Mer 11 Déc 2013 - 19:35

C'est dingue tout de même...Il faut avertir la presse pour obtenir un geste humain !

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une prof. principale décède trois jours avant les vacances de Noël : l'administration réclame que son mari rembourse l'ISOE qu'elle a perçue.

Message par John le Mer 11 Déc 2013 - 19:42

Je n'ai pas lu les commentaires de l'article, mais j'espère que les gens ont su faire preuve de décence sur ce cas qui ne fait pas l'ombre d'un doute : l'administration était en tort, et le collègue qui a perdu sa femme a été la victime d'un fonctionnaire zélé et inhumain.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une prof. principale décède trois jours avant les vacances de Noël : l'administration réclame que son mari rembourse l'ISOE qu'elle a perçue.

Message par PauvreYorick le Mer 11 Déc 2013 - 19:47

@John a écrit:Je n'ai pas lu les commentaires de l'article, mais j'espère que les gens ont su faire preuve de décence sur ce cas qui ne fait pas l'ombre d'un doute : l'administration était en tort, et le collègue qui a perdu sa femme a été la victime d'un fonctionnaire zélé et inhumain.
Bon ben ne les lis pas Very Happy

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une prof. principale décède trois jours avant les vacances de Noël : l'administration réclame que son mari rembourse l'ISOE qu'elle a perçue.

Message par MarieL le Mer 11 Déc 2013 - 19:48

C'en est même incroyable, quelqu'un a réussi à assimiler une mort brutale (et en service) avec un service non fait...

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une prof. principale décède trois jours avant les vacances de Noël : l'administration réclame que son mari rembourse l'ISOE qu'elle a perçue.

Message par InviteeF le Mer 11 Déc 2013 - 19:49

Je confirme, je me sentais déjà mal avant...

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une prof. principale décède trois jours avant les vacances de Noël : l'administration réclame que son mari rembourse l'ISOE qu'elle a perçue.

Message par Leclochard le Mer 11 Déc 2013 - 19:50

Les services fiscaux ont reçu des instructions pour faire entrer le maximum d'argent. Ça expliquerait peut-être ce zèle.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une prof. principale décède trois jours avant les vacances de Noël : l'administration réclame que son mari rembourse l'ISOE qu'elle a perçue.

Message par Elle aime le Mer 11 Déc 2013 - 20:14

J'étais déjà outrée. J'ai lu les commentaires, certains sont effectivement ignobles.

_________________
"Moi, je crois que la grammaire, c’est une voie d’accès à la beauté. Quand on parle, quand on lit ou quand on écrit, on sent bien si on a fait une belle phrase ou si on est en train d’en lire une. On est capable de reconnaître une belle tournure ou un beau style. Mais quand on fait de la grammaire, on a accès à une autre dimension de la beauté de la langue. Faire de la grammaire, c’est la décortiquer, regarder comment elle est faite, la voir toute nue, en quelque sorte. Et c’est là que c’est merveilleux : parce qu’on se dit : « Comme c’est bien fait, qu’est-ce que c’est bien fichu ! », « Comme c’est solide, ingénieux, subtil ! ». Moi, rien que savoir qu’il y a plusieurs natures de mots et qu’on doit les connaître pour en conclure à leurs usages et à leurs compatibilités possibles, ça me transporte."

Elle aime
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une prof. principale décède trois jours avant les vacances de Noël : l'administration réclame que son mari rembourse l'ISOE qu'elle a perçue.

Message par Edgar le Mer 11 Déc 2013 - 21:43

"Le plus froid des monstres froids"

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum