I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par John le Mer 11 Déc 2013 - 21:40

Débat dans quelques minutes sur I-Télé : faut-il supprimer le jour de carence pour les fonctionnaires ?

Selon la présentatrice, qui s'appuie sur une étude, "le jour de carence supprimerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires".

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par John le Mer 11 Déc 2013 - 21:42

Franck Riester est pour le maintien du jour de carence car "l'absentéisme est un fléau dans l'administration".


Dernière édition par John le Mer 11 Déc 2013 - 21:43, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par Ingeborg B. le Mer 11 Déc 2013 - 21:42

Cela pousse surtout les gens à retarder l'arrêt maladie et, donc, à s'arrêter plus longtemps... De quelle étude s'agit-il ?


Dernière édition par Ingeborg B. le Mer 11 Déc 2013 - 21:45, édité 1 fois

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par John le Mer 11 Déc 2013 - 21:44

Pour Emmanuel Maurel (PS, vice-président CR Ile de France), cette étude est fausse. Elle est due à des assureurs qui escomptaient des contrats juteux grâce à l'instauration de ce jour de carence.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par Leclochard le Mer 11 Déc 2013 - 21:44

C'est vrai. Les personnes ont-elles été au travail malades ou ont-elles limité leurs absences de confort ? L'étude ne le dit pas.
Cette mesure ne visait pas les professeurs mais les agents de mairie et des hôpitaux qui abusaient des petites absences. Cela désorganisait les services.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par John le Mer 11 Déc 2013 - 21:45

Pour Sophie de Menthon, l'absenteisme est un fléau en France, dans le public comme dans le privé.

Le public est privilégié, et c'est un signe désastreux car ça veut dire aux gens qu'ils peuvent rester chez eux.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par Leclochard le Mer 11 Déc 2013 - 21:45

@Ingeborg B. a écrit:Cela pousse surtout les gens à retarder l'arrêt maladie et, donc, à s'arrêter plus longtemps... De quelle étude s'agit-il ?

Non car les gens s'arrêtaient une journée le plus souvent.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par John le Mer 11 Déc 2013 - 21:46

Sophie de Menthon : "Il est très tentant de prendre un jour quand on est fatigué et qu'on a un long trajet. L'absentéisme est un fléau dans la fonction publique".

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par John le Mer 11 Déc 2013 - 21:47

Ah ben c'est déjà fini...  Rolling Eyes 

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par Ingeborg B. le Mer 11 Déc 2013 - 21:48

@Leclochard a écrit:C'est vrai. Les personnes ont-elles été au travail malades ou ont-elles limité leurs absences de confort ? L'étude ne le dit pas.
Cette mesure ne visait pas les professeurs mais les agents de mairie et des hôpitaux qui abusaient des petites absences. Cela désorganisait les services.
Enfin, pour les hôpitaux, il faudrait surtout se poser la question suivante : En quoi l'organisation actuelle du travail pousse-t-elle les gens à s'arrêter ? Pour des raisons familiales, je connais un peu le milieu. Comment ne pas comprendre qu'une infirmière ne soit plus opérationnelle après avoir travaillé 4  fois 12 heures en une semaine ? Il faudrait donc qu'ils s'interrogent aussi sur les causes de l'absentéisme...

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par Ingeborg B. le Mer 11 Déc 2013 - 21:51

@John a écrit:Sophie de Menthon : "Il est très tentant de prendre un jour quand on est fatigué et qu'on a un long trajet. L'absentéisme est un fléau dans la fonction publique".
C'est vrai qu'on peut subodorer que cette dame ne teste pas le RER A tous les jours... Elle n'y survivrait pas   

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par Leclochard le Mer 11 Déc 2013 - 21:52

@John a écrit:Pour Sophie de Menthon, l'absenteisme est un fléau en France, dans le public comme dans le privé.

Le public est privilégié, et c'est un signe désastreux car ça veut dire aux gens qu'ils peuvent rester chez eux.

Un fléau, faut pas exagérer mais c'est vrai que cela induit plus de travail pour les autres. Voyez ce qui se passait le jour où on corrigeait le brevet et qu'une partie des examinateurs éteint absents : les copies étaient redistribuées aux autres.
Ma mère dirigeait autrefois un service hospitalier : elle m'a raconté des anecdotes éclairantes. Certaines personnes se permettaient d'arriver en retard ou de s'absenter facilement. Si on ne peut les sanctionner, c'est évident qu'elles continuent. C'est de la démagogie de dire que tous les  fonctionnaires abusent des arrêts mais ça l'est aussi de dire que les absences sont sans conséquence.


Dernière édition par Leclochard le Mer 11 Déc 2013 - 21:54, édité 1 fois

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par User5899 le Mer 11 Déc 2013 - 21:52

@Ingeborg B. a écrit:Il faudrait donc qu'ils s'interrogent aussi sur les causes de l'absentéisme...
Oui, mais là, adieu aux faux débats de 12 minutes Rolling Eyes

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par Ingeborg B. le Mer 11 Déc 2013 - 21:58

@Leclochard a écrit:
@John a écrit:Pour Sophie de Menthon, l'absenteisme est un fléau en France, dans le public comme dans le privé.

Le public est privilégié, et c'est un signe désastreux car ça veut dire aux gens qu'ils peuvent rester chez eux.

Un fléau, faut pas exagérer mais c'est vrai que cela induit plus de travail pour les autres. Voyez ce qui se passait le jour où on corrigeait le brevet et qu'une partie des examinateurs éteint absents : les copies étaient redistribuées aux autres.
Ma mère dirigeait autrefois un service hospitalier : elle m'a raconté des anecdotes éclairantes. Certaines personnes se permettaient d'arriver en retard ou de s'absenter facilement. Si on ne peut les sanctionner, c'est évident qu'elles continuent. C'est de la démagogie de dire que tous les  fonctionnaires abusent des arrêts mais ça l'est aussi de dire que les absences sont sans conséquence.
Oui, enfin, c'est une minorité  Shocked . Pour avoir dû, à l'insu de mon plein gré, fréquenter assidûment les hôpitaux, j'ai surtout vu des infirmières épuisées par les cadences imposées et les horaires démentiels.


Dernière édition par Ingeborg B. le Mer 11 Déc 2013 - 22:00, édité 1 fois

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par Ingeborg B. le Mer 11 Déc 2013 - 21:59

Cripure a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:Il faudrait donc qu'ils s'interrogent aussi sur les causes de l'absentéisme...
Oui, mais là, adieu aux faux débats de 12 minutes Rolling Eyes
Nous sommes bien d'accord et cela demanderait un minimum de lectures...

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par Leclochard le Mer 11 Déc 2013 - 21:59

@Ingeborg B. a écrit:
@Leclochard a écrit:C'est vrai. Les personnes ont-elles été au travail malades ou ont-elles limité leurs absences de confort ? L'étude ne le dit pas.
Cette mesure ne visait pas les professeurs mais les agents de mairie et des hôpitaux qui abusaient des petites absences. Cela désorganisait les services.
Enfin, pour les hôpitaux, il faudrait surtout se poser la question suivante : En quoi l'organisation actuelle du travail pousse-t-elle les gens à s'arrêter ? Pour des raisons familiales, je connais un peu le milieu. Comment ne pas comprendre qu'une infirmière ne soit plus opérationnelle après avoir travaillé 4  fois 12 heures en une semaine ? Il faudrait donc qu'ils s'interrogent aussi sur les causes de l'absentéisme...

Tu as autant de raisons médicales que de raisons "personnelles". Le travail à l'hôpital est éprouvant, à la mairie ou au conseil général, un peu moins, on va dire.  Wink 

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par Ingeborg B. le Mer 11 Déc 2013 - 22:02

@Leclochard a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
@Leclochard a écrit:C'est vrai. Les personnes ont-elles été au travail malades ou ont-elles limité leurs absences de confort ? L'étude ne le dit pas.
Cette mesure ne visait pas les professeurs mais les agents de mairie et des hôpitaux qui abusaient des petites absences. Cela désorganisait les services.
Enfin, pour les hôpitaux, il faudrait surtout se poser la question suivante : En quoi l'organisation actuelle du travail pousse-t-elle les gens à s'arrêter ? Pour des raisons familiales, je connais un peu le milieu. Comment ne pas comprendre qu'une infirmière ne soit plus opérationnelle après avoir travaillé 4  fois 12 heures en une semaine ? Il faudrait donc qu'ils s'interrogent aussi sur les causes de l'absentéisme...

Tu as autant de raisons médicales que de raisons "personnelles".  Le travail à l'hôpital est éprouvant, à la mairie ou au conseil général, un peu moins, on va dire.  Wink 
Oui mais l'absentéisme au travail est aussi un marqueur des problèmes d'organisation et ce, dès le XIXe siècle, comme l'avait montré Michelle Perrot dans sont livre, Genèse de la grève. De même, à la fin des années 1960, on observe une progression de l'absentéisme des ouvriers qui coïncide avec l'apogée du taylorisme.

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par neomath le Mer 11 Déc 2013 - 22:03

L'étude en question est due à des gens dont la bonne foi est proverbiale : des assureurs.
Et parfaitement objectifs : ils ont perdu très gros à la suppression du jour de carence.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par Leclochard le Mer 11 Déc 2013 - 22:04

@Ingeborg B. a écrit:
@Leclochard a écrit:
@John a écrit:Pour Sophie de Menthon, l'absenteisme est un fléau en France, dans le public comme dans le privé.

Le public est privilégié, et c'est un signe désastreux car ça veut dire aux gens qu'ils peuvent rester chez eux.

Un fléau, faut pas exagérer mais c'est vrai que cela induit plus de travail pour les autres. Voyez ce qui se passait le jour où on corrigeait le brevet et qu'une partie des examinateurs éteint absents : les copies étaient redistribuées aux autres.
Ma mère dirigeait autrefois un service hospitalier : elle m'a raconté des anecdotes éclairantes. Certaines personnes se permettaient d'arriver en retard ou de s'absenter facilement. Si on ne peut les sanctionner, c'est évident qu'elles continuent. C'est de la démagogie de dire que tous les  fonctionnaires abusent des arrêts mais ça l'est aussi de dire que les absences sont sans conséquence.

Oui, enfin, c'est une minorité  Shocked . Pour avoir dû, à l'insu de mon plein gré, fréquenter assidûment les hôpitaux, j'ai surtout vu des infirmières épuisées par les cadences imposées et les horaires démentiels .
Une minorité, certes mais ici comme ailleurs, il suffit que 10% des gens ne respectent pas les règles pour qu'un groupe soit déstabilisé, qu'on soit obligé d'imposer des mesures plus dures de contrôle etc.. Deux ou trois chieurs dans une classe de trente peuvent t'empêcher de faire cours, tu le sais.
Tu n'as pas que les hôpitaux. Je dirai même que ce sont les fonctionnaires des collectivités locales principalement qui étaient visés.


_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par Leclochard le Mer 11 Déc 2013 - 22:08

@Ingeborg B. a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
Enfin, pour les hôpitaux, il faudrait surtout se poser la question suivante : En quoi l'organisation actuelle du travail pousse-t-elle les gens à s'arrêter ? Pour des raisons familiales, je connais un peu le milieu. Comment ne pas comprendre qu'une infirmière ne soit plus opérationnelle après avoir travaillé 4  fois 12 heures en une semaine ? Il faudrait donc qu'ils s'interrogent aussi sur les causes de l'absentéisme...

Tu as autant de raisons médicales que de raisons "personnelles".  Le travail à l'hôpital est éprouvant, à la mairie ou au conseil général, un peu moins, on va dire.  Wink 
Oui mais l'absentéisme au travail est aussi un marqueur des problèmes d'organisation et ce, dès le XIXe siècle, comme l'avait montré Michelle Perrot dans sont livre, Genèse de la grève. De même, à la fin des années 1960, on observe une progression de l'absentéisme des ouvriers qui coïncide avec l'apogée du taylorisme.

C'est assez audacieux d'évoquer le taylorisme quand on débat de l'absence des employés de mairie ou du conseil général. Very Happy 
Je conseille çe livre hilarant : http://www.amazon.fr/Absolument-dé-bor-dée-paradoxe-fonctionnaire-Comment/dp/2226206027

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par Ingeborg B. le Mer 11 Déc 2013 - 22:12

@Leclochard a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
@Leclochard a écrit:

Tu as autant de raisons médicales que de raisons "personnelles".  Le travail à l'hôpital est éprouvant, à la mairie ou au conseil général, un peu moins, on va dire.  Wink 
Oui mais l'absentéisme au travail est aussi un marqueur des problèmes d'organisation et ce, dès le XIXe siècle, comme l'avait montré Michelle Perrot dans sont livre, Genèse de la grève. De même, à la fin des années 1960, on observe une progression de l'absentéisme des ouvriers qui coïncide avec l'apogée du taylorisme.

C'est assez audacieux d'évoquer le taylorisme quand on débat de l'absence des employés de mairie ou du conseil général. Very Happy 
Je conseille çe livre hilarant : http://www.amazon.fr/Absolument-dé-bor-dée-paradoxe-fonctionnaire-Comment/dp/2226206027
Je parlais en général.... Pour le reste, je ne connais pas le milieu des employés de mairie et un témoignage ne fait pas une généralité.

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par Roumégueur Ier le Mer 11 Déc 2013 - 22:14

A priori, c'est l'info tronquée qui circule en ce moment et qui fait dire des âneries aux acharnés de l'alignement public/privé.
J'ai entendu sur UNE radio (pas deux, une) que l'étude porte sur la FP hospitalière et la FP territoriale.
Les arrêts d'un jour ont baissé de 40% environ, donc, youpi tralala, on a mis au boulot ces feignasses, pourquoi leur refinancer un jour de repos!
Sauf que les arrêts plus longs ont explosé de 35% : les agents, se voyant floués d'une journée de salaire, n'hésitent plus à vraiment s'arrêter le temps qu'il faut pour se requinquer, perdu pour perdu.
C'est donc semble-t-il l'effet pervers de cette mesure, que nous avions déjà évoquée au moment du débat sur ce jour de carence...
A part cette radio, aucun autre journal ne reprend cette partie de l'étude, qui est déjà à prendre avec des pincettes, c'est tout de même bizarre.
Pujadas en a fait une présentation bien salée, manière de bien montrer que les privilèges seront de retour dès janvier.
(Là, j'ai même pas envie de chercher l'étude et de la lire avec précision, écœuré, comme d'hab)

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: I-Télé : "Le jour de carence diminuerait de moitié l'absentéisme des fonctionnaires : est-ce une folie de le supprimer ?"

Message par Leclochard le Mer 11 Déc 2013 - 22:19

@Ingeborg B. a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
Oui mais l'absentéisme au travail est aussi un marqueur des problèmes d'organisation et ce, dès le XIXe siècle, comme l'avait montré Michelle Perrot dans sont livre, Genèse de la grève. De même, à la fin des années 1960, on observe une progression de l'absentéisme des ouvriers qui coïncide avec l'apogée du taylorisme.

C'est assez audacieux d'évoquer le taylorisme quand on débat de l'absence des employés de mairie ou du conseil général. Very Happy 
Je conseille çe livre hilarant : http://www.amazon.fr/Absolument-dé-bor-dée-paradoxe-fonctionnaire-Comment/dp/2226206027
Je parlais en général.... Pour le reste, je ne connais pas le milieu des employés de mairie et un témoignage ne fait pas une généralité.

Je suis d'accord.
J'ai travaillé à l'usine quelques mois: j'ai éprouvé ce concept (geste répétitif et aliénant, productivité mesurable, objectif de production, absence de réflexion ou d'échange avec les autres..) Je ne l'ai jamais vu à l'œuvre dans une mairie.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum