Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par Pseudo le Jeu 12 Déc 2013 - 17:54

@Finrod a écrit:
Et n'oublions pas le travail de sape du secondaire, qui touche maintenant largement le lycée et dont les répercutions dans le supérieur ne manqueront pas aussi d'affaiblir les CPGE, mais de manière plus insidieuse.

Voilà qui est très auto-centré tout de même : ce qui se passe dans le secondaire intéresse les profs de CPGE pour les conséquences que cela aurait sur... les CPGE. Et les autres élèves alors ? On s'en fout ?

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par Reine Margot le Jeu 12 Déc 2013 - 17:58

en même temps,ni les profs de collège et de lycée, ni les PE n'ont fait grève pour les CPGE non plus. Par contre, un soutien moral (par exemple par des signatures de pétitions) peut aider d'un corps à l'autre...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par PauvreYorick le Jeu 12 Déc 2013 - 18:00

Dans ma ville, il y avait lundi après-midi deux profs du secondaire aux côtés des profs & étudiants de CPGE. (J'étais l'un d'eux; je n'ai pas eu à faire grève pour manifester, n'ayant pas cours le lundi après-midi.)

Après, effectivement, il y a des profs de prépa qui ont rhétoriquement le plus grand mal à accréditer l'idée que l'éducation nationale de façon générale les intéresse Razz


Dernière édition par PauvreYorick le Jeu 12 Déc 2013 - 18:32, édité 1 fois

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par Osmie le Jeu 12 Déc 2013 - 18:02

@Finrod a écrit:+1

Le premier problème des profs de CPGE c'est que chaque fois que l'on fait trois jours de grève on sacrifie soit un chapitre qui ne sera jamais fait, soit 3 ou 4 élèves des plus faibles qui couleront quand on accélérera pour rattraper le retard.  Et au bout se trouve des concours.

Mais il y a aussi du vrai,  quand j'enseignais dans le secondaire et que je parlait de ce qu'il était devenu à des profs de prépa... je ne les sentais pas plus concernés que cela, comme si le système CPGE était pour eux détaché du secondaire et donc protégé... acquis après les années à la certitude que le soleil s'étant levé chaque matin jusqu'à aujourd'hui, jamais il ne cesserai.

C'est une chose dont nous (CPGE) devons nous méfier : seul l'acquisition d'un vrai statut permettrait de protéger la profession d'une attaque semblable à celle que nous avons subi et qui reviendra immanquablement dans quelques années.
Et n'oublions pas le travail de sape du secondaire, qui touche maintenant largement le lycée et dont les répercutions dans le supérieur ne manqueront pas aussi d'affaiblir les CPGE, mais de manière plus insidieuse.

En ce sens, nous devons comprendre que nous sommes hautement tous concernés.

Même chose en collège et lycée...  Rolling Eyes

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par Gryphe le Jeu 12 Déc 2013 - 18:04

Celeborn sur Europe 1 à l'instant.

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par plotch le Jeu 12 Déc 2013 - 18:06

@Pseudo a écrit:
@plotch a écrit:
Maladroit a écrit:

Je ne comprends pas trop certains propos parfois ... Je n'ai jamais méprisé un professeur de secondaire ou des écoles de ma vie ... Pourquoi on nous fait passer pour ce que nous ne sommes pas ? Vous vous faites sans doutes quelques "films" sur ce que pensent les professeurs de CPGE qui je le rappelle ont très souvent enseigné en collège, lycée ou ZEP avant d'être affectés en prépa, vous pensez que du jour au lendemain ils deviennent prétentieux et hautains ?



On peut discuter longtemps sur la prétention supposée ou prouvée de tel ou tel. Le fait est que, tout de même... Enfin... Bref. La seule question qui tienne : quelles actions soutiendra-tu de façon concrète pour lutter contre les nouveaux rythmes ?


Je soutiens tout à fait les PE dans leur lutte contre la réforme des rythmes ! Néanmoins il serait tout à fait incongru que je fasse grève contre les nouveaux rythmes tout comme cela l'aurait été si les PE avaient fait grève pour les CPGE ce qui je pense ne serait jamais venu à l'esprit d'un PE heureusement !

plotch
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par Finrod le Jeu 12 Déc 2013 - 18:17

@Pseudo a écrit:
@Finrod a écrit:
Et n'oublions pas le travail de sape du secondaire, qui touche maintenant largement le lycée et dont les répercutions dans le supérieur ne manqueront pas aussi d'affaiblir les CPGE, mais de manière plus insidieuse.

Voilà qui est très auto-centré tout de même : ce qui se passe dans le secondaire intéresse les profs de CPGE pour les conséquences que cela aurait sur... les CPGE. Et les autres élèves alors ? On s'en fout ?

Personnellement, c'est justement parce que je m'intéresse au système dans sa globalité donc entre autres aux élèves, que je milite dans un syndicat. Mais cela crève les yeux que cela n'est pas fréquent dans la profession qui oscille entre résignation, défiance vis à vis des syndicats, défenses (légitime) des statuts, revendications salariales (légitimes)... Le point de vue que je prenais était donc simplement pragmatique : impliquer les profs de CPGE sur une réflexion sur l'ensemble du système, on peut rêver mais on en est loin et les attirer en leur montrant qu'ils sont concernés est un bon moyen de leur faire entrevoir les dommages causés au systèmes, espérant que cela suffira à les faire réagir. D'ailleurs même dans le secondaire, l'implication des profs dans la réflexion sur leur métier est faible ... (mais qui supporterait longtemps de tenir tête à des discours pédago asphyxiant soutenus par (presque) toute notre hiérarchie)


Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par Osmie le Jeu 12 Déc 2013 - 18:27

@plotch a écrit:
@Pseudo a écrit:
@plotch a écrit:


Je ne comprends pas trop certains propos parfois ... Je n'ai jamais méprisé un professeur de secondaire ou des écoles de ma vie ... Pourquoi on nous fait passer pour ce que nous ne sommes pas ? Vous vous faites sans doutes quelques "films" sur ce que pensent les professeurs de CPGE qui je le rappelle ont très souvent enseigné en collège, lycée ou ZEP avant d'être affectés en prépa, vous pensez que du jour au lendemain ils deviennent prétentieux et hautains ?



On peut discuter longtemps sur la prétention supposée ou prouvée de tel ou tel. Le fait est que, tout de même... Enfin... Bref. La seule question qui tienne : quelles actions soutiendra-tu de façon concrète pour lutter contre les nouveaux rythmes ?


Je soutiens tout à fait les PE dans leur lutte contre la réforme des rythmes ! Néanmoins il serait tout à fait incongru que je fasse grève contre les nouveaux rythmes tout comme cela l'aurait été si les PE avaient fait grève pour les CPGE ce qui je pense ne serait jamais venu à l'esprit d'un PE heureusement !

Je ne compte pas les fois où j'ai fait grève alors que je n'était pas concernée par la cause. Question de solidarité, faut croire. C'est aussi pour cela que je suis délégué syndical et passe du temps à défendre des collègues, alors que je n'ai pas de problème professionnel...
On n'est pas sortis de l'auberge si chacun ne défend que ses intérêts.


C'est toujours l'histoire du poème de Martin Niemöller, en somme :

Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n'ai pas protesté,
Je n'étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n'ai pas protesté,
Je n'étais pas catholique.


Puis ils sont venus me chercher,
Et il ne restait personne pour protester

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par plotch le Jeu 12 Déc 2013 - 18:30

Janne a écrit:
@plotch a écrit:
@Pseudo a écrit:

On peut discuter longtemps sur la prétention supposée ou prouvée de tel ou tel. Le fait est que, tout de même... Enfin... Bref. La seule question qui tienne : quelles actions soutiendra-tu de façon concrète pour lutter contre les nouveaux rythmes ?



Je soutiens tout à fait les PE dans leur lutte contre la réforme des rythmes ! Néanmoins il serait tout à fait incongru que je fasse grève contre les nouveaux rythmes tout comme cela l'aurait été si les PE avaient fait grève pour les CPGE ce qui je pense ne serait jamais venu à l'esprit d'un PE heureusement !

Je ne compte pas les fois où j'ai fait grève alors que je n'était pas concernée par la cause. Question de solidarité, faut croire. C'est aussi pour cela que je suis délégué syndical et passe du temps à défendre des collègues, alors que je n'ai pas de problème professionnel...
On n'est pas sortis de l'auberge si chacun ne défend que ses intérêts.


C'est toujours l'histoire du poème de Martin Niemöller, en somme :

Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n'ai pas protesté,
Je n'étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n'ai pas protesté,
Je n'étais pas catholique.


Puis ils sont venus me chercher,
Et il ne restait personne pour protester

Vous mélangez un peu tout et n'importe quoi. On atteint le point Godwin.

plotch
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par Jacq le Jeu 12 Déc 2013 - 18:31

@plotch a écrit:
@Pseudo a écrit:
@plotch a écrit:


Je ne comprends pas trop certains propos parfois ... Je n'ai jamais méprisé un professeur de secondaire ou des écoles de ma vie ... Pourquoi on nous fait passer pour ce que nous ne sommes pas ? Vous vous faites sans doutes quelques "films" sur ce que pensent les professeurs de CPGE qui je le rappelle ont très souvent enseigné en collège, lycée ou ZEP avant d'être affectés en prépa, vous pensez que du jour au lendemain ils deviennent prétentieux et hautains ?



On peut discuter longtemps sur la prétention supposée ou prouvée de tel ou tel. Le fait est que, tout de même... Enfin... Bref. La seule question qui tienne : quelles actions soutiendra-tu de façon concrète pour lutter contre les nouveaux rythmes ?


Je soutiens tout à fait les PE dans leur lutte contre la réforme des rythmes ! Néanmoins il serait tout à fait incongru que je fasse grève contre les nouveaux rythmes tout comme cela l'aurait été si les PE avaient fait grève pour les CPGE ce qui je pense ne serait jamais venu à l'esprit d'un PE heureusement !

Voilà bien pourquoi je suis capable de faire grève pour soutenir les PE dans leur lutte et pas du tout pour les CPGE.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par plotch le Jeu 12 Déc 2013 - 18:34

@Jacq a écrit:
@plotch a écrit:
@Pseudo a écrit:

On peut discuter longtemps sur la prétention supposée ou prouvée de tel ou tel. Le fait est que, tout de même... Enfin... Bref. La seule question qui tienne : quelles actions soutiendra-tu de façon concrète pour lutter contre les nouveaux rythmes ?


Je soutiens tout à fait les PE dans leur lutte contre la réforme des rythmes ! Néanmoins il serait tout à fait incongru que je fasse grève contre les nouveaux rythmes tout comme cela l'aurait été si les PE avaient fait grève pour les CPGE ce qui je pense ne serait jamais venu à l'esprit d'un PE heureusement !

Voilà bien pourquoi je suis capable de faire grève pour soutenir les PE dans leur lutte et pas du tout pour les CPGE.

Je vous ai dit que je les soutenais, il n'y a pas que la grève pour soutenir une action. Vous avez vu beaucoup de professeur de lycée faire la grève contre les rythmes ? Vous ne comprenez pas que vous avez des à priori contre les professeurs de CPGE en raison d'une image que vous vous forgez dans votre tête : un professeur de collège aurait dit la même chose que moi vous n'en auriez pas tiré la même conclusion. Cela s'appelle avoir des préjugés.

plotch
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par Moonchild le Jeu 12 Déc 2013 - 18:39

@plotch a écrit:Je soutiens tout à fait les PE dans leur lutte contre la réforme des rythmes ! Néanmoins il serait tout à fait incongru que je fasse grève contre les nouveaux rythmes tout comme cela l'aurait été si les PE avaient fait grève pour les CPGE ce qui je pense ne serait jamais venu à l'esprit d'un PE heureusement !
Là je suis plutôt d'accord pour ce qui concerne des réformes d'organisation ou portant sur telle ou telle rémunération catégorielle, mais ce que je reproche vivement aux profs de CPGE, et aussi à ceux des grandes écoles et aux universitaires, c'est d'être globalement restés d'un silence de marbre sur les réformes pédagogiques du secondaire (programmes absurdes, diminution des horaires disciplinaires au profit de dispositifs fumeux comme les TPE ou l'AP...).
Il apparaît que leur statut prestigieux leur confère une influence que n'a pas le prof de lycée ou de collège lambda et que, bien qu'étant moins nombreux, ils ont plus de poids que le reste de la profession ; alors sans forcément menacer d'emblée de faire grève, ces enseignants du supérieur auraient pu faire entendre leur voix, s'opposer aux projets d'une Inspection Générale qui s'est mise à délirer, faire jouer leurs relais en haut lieu et peser dans les arbitrages finaux pour limiter la casse.
Je ne demande pas aux profs de CPGE de se mobiliser pour défendre ma petite personne, mais simplement de se préoccuper de la cohérence de l'ensemble du système, même s'ils n'interviennent qu'en bout de chaîne et peuvent entretenir l'illusion qu'ils sont relativement préservés de la débâcle que nous vivons depuis de trop nombreuses années.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par plotch le Jeu 12 Déc 2013 - 18:43

@Moonchild a écrit:
@plotch a écrit:Je soutiens tout à fait les PE dans leur lutte contre la réforme des rythmes ! Néanmoins il serait tout à fait incongru que je fasse grève contre les nouveaux rythmes tout comme cela l'aurait été si les PE avaient fait grève pour les CPGE ce qui je pense ne serait jamais venu à l'esprit d'un PE heureusement !
Là je suis plutôt d'accord pour ce qui concerne des réformes d'organisation ou portant sur telle ou telle rémunération catégorielle, mais ce que je reproche vivement aux profs de CPGE, et aussi à ceux des grandes écoles et aux universitaires, c'est d'être globalement restés d'un silence de marbre sur les réformes pédagogiques du secondaire (programmes absurdes, diminution des horaires disciplinaires au profit de dispositifs fumeux comme les TPE ou l'AP...).
Il apparaît que leur statut prestigieux leur confère une influence que n'a pas le prof de lycée ou de collège lambda et que, bien qu'étant moins nombreux, ils ont plus de poids que le reste de la profession ; alors sans forcément menacer d'emblée de faire grève, ces enseignants du supérieur auraient pu faire entendre leur voix, s'opposer aux projets d'une Inspection Générale qui s'est mise à délirer, faire jouer leurs relais en haut lieu et peser dans les arbitrages finaux pour limiter la casse.
Je ne demande pas aux profs de CPGE de se mobiliser pour défendre ma petite personne, mais simplement de se préoccuper de la cohérence de l'ensemble du système, même s'ils n'interviennent qu'en bout de chaîne et peuvent entretenir l'illusion qu'ils sont relativement préservés de la débâcle que nous vivons depuis de trop nombreuses années.

Mais comment voulez vous que l'on soit au courant de tout ce qui touche aux programmes de secondaire ? Je ne me souviens pas de grèves massives de mes collègues de lycées quand les nouveaux programmes ont été adopté ! Si il y'avait eu ces grèves on aurait pu être au courant également ! Vous nous reprochez de ne pas faire ce que les premiers concernés n'ont même pas fait ! Je vous signale que nous n'avons pas de syndicats, nous ne sommes pas du tout consultés sur les programmes. L'UPS par exemple a critiqué fortement les nouveaux programmes de physique-chimie à la vue des élèves qui nous arrivent cette année : nous sommes condamnés à réagir à posteriori.

plotch
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par Jacq le Jeu 12 Déc 2013 - 18:44

@plotch a écrit:
@Jacq a écrit:
@plotch a écrit:


Je soutiens tout à fait les PE dans leur lutte contre la réforme des rythmes ! Néanmoins il serait tout à fait incongru que je fasse grève contre les nouveaux rythmes tout comme cela l'aurait été si les PE avaient fait grève pour les CPGE ce qui je pense ne serait jamais venu à l'esprit d'un PE heureusement !

Voilà bien pourquoi je suis capable de faire grève pour soutenir les PE dans leur lutte et pas du tout pour les CPGE.

Je vous ai dit que je les soutenais, il n'y a pas que la grève pour soutenir une action. Vous avez vu beaucoup de professeur de lycée faire la grève contre les rythmes ? Vous ne comprenez pas que vous avez des à priori contre les professeurs de CPGE en raison d'une image que vous vous forgez dans votre tête : un professeur de collège aurait dit la même chose que moi vous n'en auriez pas tiré la même conclusion. Cela s'appelle avoir des préjugés.


Voilà qui fait chaud au coeur.... je vais y repenser lors de la prochaine grève et cela me donnera du courage.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par Jacq le Jeu 12 Déc 2013 - 18:45

@plotch a écrit:
@Moonchild a écrit:
@plotch a écrit:Je soutiens tout à fait les PE dans leur lutte contre la réforme des rythmes ! Néanmoins il serait tout à fait incongru que je fasse grève contre les nouveaux rythmes tout comme cela l'aurait été si les PE avaient fait grève pour les CPGE ce qui je pense ne serait jamais venu à l'esprit d'un PE heureusement !
Là je suis plutôt d'accord pour ce qui concerne des réformes d'organisation ou portant sur telle ou telle rémunération catégorielle, mais ce que je reproche vivement aux profs de CPGE, et aussi à ceux des grandes écoles et aux universitaires, c'est d'être globalement restés d'un silence de marbre sur les réformes pédagogiques du secondaire (programmes absurdes, diminution des horaires disciplinaires au profit de dispositifs fumeux comme les TPE ou l'AP...).
Il apparaît que leur statut prestigieux leur confère une influence que n'a pas le prof de lycée ou de collège lambda et que, bien qu'étant moins nombreux, ils ont plus de poids que le reste de la profession ; alors sans forcément menacer d'emblée de faire grève, ces enseignants du supérieur auraient pu faire entendre leur voix, s'opposer aux projets d'une Inspection Générale qui s'est mise à délirer, faire jouer leurs relais en haut lieu et peser dans les arbitrages finaux pour limiter la casse.
Je ne demande pas aux profs de CPGE de se mobiliser pour défendre ma petite personne, mais simplement de se préoccuper de la cohérence de l'ensemble du système, même s'ils n'interviennent qu'en bout de chaîne et peuvent entretenir l'illusion qu'ils sont relativement préservés de la débâcle que nous vivons depuis de trop nombreuses années.

Mais comment voulez vous que l'on soit au courant de tout ce qui touche aux programmes de secondaire ?.

pfff


Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par Celeborn le Jeu 12 Déc 2013 - 18:57

@plotch a écrit:Je vous signale que nous n'avons pas de syndicats,

Euh… si. Chez les chaires sup, par exemple, vous en avez deux qui vous représentent : le Snalc et le Snes (chacun ayant d'ailleurs un responsable des CPGE). Et rien n'empêche les profs de prépa de se syndiquer dans l'un des deux, où dans un autre syndicat de l'EN, d'ailleurs, et d'y faire valoir leurs idées.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par Moonchild le Jeu 12 Déc 2013 - 19:14

@plotch a écrit:Mais comment voulez vous que l'on soit au courant de tout ce qui touche aux programmes de secondaire ?
Il est vrai que personne dans les médias n'a évoqué les réformes Allègre ou Châtel ; on comprend bien qu'avec une telle discrétion, la rumeur des ces projets ne soit jamais parvenue en haut de votre tour d'ivoire.  Rolling Eyes 

@plotch a écrit:Je ne me souviens pas de grèves massives de mes collègues de lycées quand les nouveaux programmes ont été adopté ! Si il y'avait eu ces grèves on aurait pu être au courant également ! Vous nous reprochez de ne pas faire ce que les premiers concernés n'ont même pas fait ! Je vous signale que nous n'avons pas de syndicats, nous ne sommes pas du tout consultés sur les programmes.
Premièrement, je ne suis pas persuadé que la grève soit la réponse ultime à tous les types de réformes ; deuxièmement, je suis bien d'accord, les collègues du secondaire sont d'une grande résignation/passivité face aux évolutions pédagogiques fumeuses qu'on nous impose (à leur décharge, ils ne sont pour la hiérarchie que du trouffion de seconde classe, leur opinion est considérée comme quantité négligeable et ils sont entretenus dans un sentiment d'échec et de culpabilité permanent ; un appui franc de l'élite enseignante ne serait sans doute pas un luxe dans ce système hiérarchisé) ; troisièmement, les syndicats se sont pour la plupart montrés très complaisants avec le pédagogisme (en échange de postes durant les années 90, ils ont capitulé sur les questions de fond, quand il n'ont pas carrément cautionné les dérives par pure idéologie égalitaire et compassionnelle) et paradoxalement leur faible représentation dans le milieu des prépas est peut-être un atout - d'autant plus qu'à l'échelle d'une population de 8000 individus, il est possible de se mobiliser sans l'intervention d'une grande structure externe.

@plotch a écrit:L'UPS par exemple a critiqué fortement les nouveaux programmes de physique-chimie à la vue des élèves qui nous arrivent cette année : nous sommes condamnés à réagir à posteriori.
Cela fait pourtant plusieurs années que ces programmes sont consultables par tout un chacun et que, pour qui connaît un peu le domaine, ce qui se produit cette année chez vous était parfaitement prévisible. Si vous êtes condamnés à réagir à posteriori, c'est essentiellement par votre manque d'anticipation.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par InviteeF le Jeu 12 Déc 2013 - 19:18

Je suis sincèrement ravie d'apprendre cette bonne nouvelle.
Et j'espère de tout coeur que les collègues de CPGE, et les étudiants qui les ont soutenus, qui clamaient qu'il ne fallait pas "déshabiller Pierre pour habiller Paul" et que "ZEP UNIVERSITÉ CLASSE PREPA: TOUS SOLIDAIRES. NON À LA MORT DE L'ENSEIGNEMENT PUBLIC" se mobiliseront aussi pour défendre les SEGPA, les 3h hebdomadaires de LV2, les conditions de travail de nos collègues PE, et tout le reste de l'abominable cuisine à laquelle nous aurons immanquablement droit. 

Je sais bien que je rêve mais j'espère qu'un jour l'ensemble des enseignants laissera pour de bon de côté les différences de statut, d'âge,  de lieu d'activité, et que Paris intra muros, banlieue, province,  académies désertées au turn-over constant de malheureux néo-tits esseulés, coins planqués peinards, et j'en passe car vous avez saisi l'idée, feront bloc ensemble contre les attaques ad hominem et contre les attaques de nos conditions d'exercice (liberté pédagogique,  quotité hebdo, nombre de jours par semaine, diplôme requis pour le concours, certifications requises, nombre d'heures lors de l'année de stage, nombre d'élèves par classes, liste non exhaustive) et de la survie d'une école encore un peu digne de ce nom et capable d'éduquer (programmes, évaluations, méthodes péda, encore une fois liste non exhaustive).
Parce que nous sommes tous les maillons plus ou moins remarqués, remerciés, récompensés, ballotés, humiliés, bizutés, maltraités, fliqués, soutenus, heureux, épanouis, volontaires d'une même chaîne qui finira par casser sous le poids de la pression extérieure qui veut toujours plus de bons résultats de façade avec moins de moyens financiers et sous celui de la décadence intellectuelle,  culturelle, civique, (liste non exhaustive) de la société, surtout si nous n'allons pas tous dans le même sens, si nous ne campons pas tous ensemble sur nos positions quand les attaques sont les plus violentes.

J'ose espérer que cette victoire marque l'arrivée de ce jour.
Je pense que je vais être déçue.  Mais j'espère quand même.

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par plotch le Jeu 12 Déc 2013 - 19:21

@Celeborn a écrit:
@plotch a écrit:Je vous signale que nous n'avons pas de syndicats,

Euh… si. Chez les chaires sup, par exemple, vous en avez deux qui vous représentent : le Snalc et le Snes (chacun ayant d'ailleurs un responsable des CPGE). Et rien n'empêche les profs de prépa de se syndiquer dans l'un des deux, où dans un autre syndicat de l'EN, d'ailleurs, et d'y faire valoir leurs idées.

Je sais bien tout cela et je leur suis reconnaissant pour toutes leurs actions (et en particulier les votres celeborn) néanmoins je parlais de syndicat spécifique "professeurs de CPGE", quand un professeur de CPGE parle du secondaire dans le SNALC ou le SNES il ne parle pas au nom des CPGE en particulier. Nous avons des associations mais qui ne sont pas vraiment souvent invités au ministère pour discuter des rythmes du primaire ou des programmes du secondaire.

On nous reproche de ne pas soutenir la cause du primaire : je ne pense pas que le SNES ou le SNALC appelle les lycées à la grève pour les rythmes, alors pourquoi en fait-on le reproche aux profs de prépa ? C'est quand même absurde !

plotch
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par plotch le Jeu 12 Déc 2013 - 19:26

@Moonchild a écrit:
@plotch a écrit:Mais comment voulez vous que l'on soit au courant de tout ce qui touche aux programmes de secondaire ?
Il est vrai que personne dans les médias n'a évoqué les réformes Allègre ou Châtel ; on comprend bien qu'avec une telle discrétion, la rumeur des ces projets ne soit jamais parvenue en haut de votre tour d'ivoire.  Rolling Eyes 

@plotch a écrit:Je ne me souviens pas de grèves massives de mes collègues de lycées quand les nouveaux programmes ont été adopté ! Si il y'avait eu ces grèves on aurait pu être au courant également ! Vous nous reprochez de ne pas faire ce que les premiers concernés n'ont même pas fait ! Je vous signale que nous n'avons pas de syndicats, nous ne sommes pas du tout consultés sur les programmes.
Premièrement, je ne suis pas persuadé que la grève soit la réponse ultime à tous les types de réformes ; deuxièmement, je suis bien d'accord, les collègues du secondaire sont d'une grande résignation/passivité face aux évolutions pédagogiques fumeuses qu'on nous impose (à leur décharge, ils ne sont pour la hiérarchie que du trouffion de seconde classe, leur opinion est considérée comme quantité négligeable et ils sont entretenus dans un sentiment d'échec et de culpabilité permanent ; un appui franc de l'élite enseignante ne serait sans doute pas un luxe dans ce système hiérarchisé) ; troisièmement, les syndicats se sont pour la plupart montrés très complaisants avec le pédagogisme (en échange de postes durant les années 90, ils ont capitulé sur les questions de fond, quand il n'ont pas carrément cautionné les dérives par pure idéologie égalitaire et compassionnelle) et paradoxalement leur faible représentation dans le milieu des prépas est peut-être un atout - d'autant plus qu'à l'échelle d'une population de 8000 individus, il est possible de se mobiliser sans l'intervention d'une grande structure externe.

@plotch a écrit:L'UPS par exemple a critiqué fortement les nouveaux programmes de physique-chimie à la vue des élèves qui nous arrivent cette année : nous sommes condamnés à réagir à posteriori.
Cela fait pourtant plusieurs années que ces programmes sont consultables par tout un chacun et que, pour qui connaît un peu le domaine, ce qui se produit cette année chez vous était parfaitement prévisible. Si vous êtes condamnés à réagir à posteriori, c'est essentiellement par votre manque d'anticipation.

D'ailleurs vous prenez un mauvais exemple puisque les professeurs de CPGE ont réagi voici un courrier reçu cette semaine :

Chers collègues,

Rappel: nous avons au mois d'octobre demandé une audience au MEN sur l'enseignement de la physique au lycée.
Surprise ce matin: appel du cabinet de Vincent Peillon, notre demande est acceptée et rendez-vous est pris pour le 15 janvier 2014.


Bien cordialement,
Sylvie Bonnet
Présidente de l’UPS

plotch
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par PabloPE le Jeu 12 Déc 2013 - 19:28

@elena3 a écrit:Comme quoi, la lutte paie. A bon(s) entendeur(s). Et je crois que Peillon ne va pas passer de très bonnes fêtes.
Ouais bof... on a fait 2 grèves en 3 semaines et rien... on est vraiment des laissés pour compte (comme lors de l'instauration de l'ISOE) j'ai l'impression que cette "refondation de l'Education" ne va finalement être que une réforme de l'école primaire, je suis ravie pour les CPGE dont je trouvais la grève juste, j'espère (et ça me semble bien parti pour) que les collègues de secondaire ne seront pas trop lésés (voire pas du tout rêvons donc un peu) mais franchement une fois de plus l'impression que nous sommes vraiment les parias de l'EN

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par Leclochard le Jeu 12 Déc 2013 - 19:30

@plotch a écrit:
Maladroit a écrit:
@Leclochard a écrit:

Ils ne referont pas grève pour autre groupe. C'est leur tradition. Ils n'avaient pas cesser le travail depuis des dizaines d'années, rappelons-le. De leur nuage, nous sommes d'insignifiantes fourmis.


Je suis assez pour dire tout à fait d'accord! Des insignifiantes fourmis qui leur fournissent quand même "les reines" (et quelques rois), tous issus du Lycée lui même issus du collège unique!

Et il en est qui se plaignent quant au niveau de la sale patate chaude qu'on leur refile!

Et en ce sens, je les comprends.

Moi pas agrègé CPGE, je me demandais si nos collègues avaient des comptes à rendre: genre untel, il a intégré ... % (...)



Je ne comprends pas trop certains propos parfois ... Je n'ai jamais méprisé un professeur de secondaire ou des écoles de ma vie ... Pourquoi on nous fait passer pour ce que nous ne sommes pas ? Vous vous faites sans doutes quelques "films" sur ce que pensent les professeurs de CPGE qui je le rappelle ont très souvent enseigné en collège, lycée ou ZEP avant d'être affectés en prépa, vous pensez que du jour au lendemain ils deviennent prétentieux et hautains ?

Malheureusement, la nature humaine étant ce qu'elle est, les nouvelles responsabilités, un nouvel environnement changent qui on est, ou plutôt font oublier qui on a été. Je ne parle pas contre toi car je ne te connais pas mais le fait est que certaines déclarations ont révélé un état d'esprit assez particulier : " nous, on travaille dur.." Bah oui. Et alors en zep, on glande ? Les PE se la coulent douce ?
Pour donner un exemple du type de changement dont je parle, il suffit de penser aux chefs d'établissement : ce sont d'anciens enseignants (pour la plupart) et pourtant quand on en voit certains, on se dit qu'ils ont complètement oublié qu'ils étaient profs autrefois.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par PabloPE le Jeu 12 Déc 2013 - 19:31

@arcenciel a écrit:
@Leclochard a écrit:
@arcenciel a écrit:
Ne rêve pas trop. Nous n'avons aucun poids les PE .
J'en ai vraiment ma claque.

Oui, c'est un peu humiliant.
Exactement!
A pleurer.
Pareil

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par plotch le Jeu 12 Déc 2013 - 19:31

Alors je vais poser deux questions :

- Moonchild vous avez fait quelque chose pour les rythmes en primaire ?

- Jacq vous avez fait quelque chose pour les programmes de lycée ?

J'attends les réponses avec impatience ...


Dernière édition par plotch le Jeu 12 Déc 2013 - 19:33, édité 1 fois

plotch
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par plotch le Jeu 12 Déc 2013 - 19:33

@Leclochard a écrit:
@plotch a écrit:
Maladroit a écrit:

Je ne comprends pas trop certains propos parfois ... Je n'ai jamais méprisé un professeur de secondaire ou des écoles de ma vie ... Pourquoi on nous fait passer pour ce que nous ne sommes pas ? Vous vous faites sans doutes quelques "films" sur ce que pensent les professeurs de CPGE qui je le rappelle ont très souvent enseigné en collège, lycée ou ZEP avant d'être affectés en prépa, vous pensez que du jour au lendemain ils deviennent prétentieux et hautains ?

Malheureusement, la nature humaine étant ce qu'elle est, les nouvelles responsabilités, un nouvel environnement changent qui on est, ou plutôt font oublier qui on a été. Je ne parle pas contre toi car je ne te connais pas mais le fait est que certaines déclarations ont révélé un état d'esprit assez particulier : " nous, on travaille dur.." Bah oui. Et alors en zep, on glande ? Les PE se la coulent douce ?
Pour donner un exemple du type de changement dont je parle, il suffit de penser aux chefs d'établissement : ce sont d'anciens enseignants (pour la plupart) et pourtant quand on en voit certains, on se dit qu'ils ont complètement oublié qu'ils étaient profs autrefois.

Une personne qui veut être "chef" doit déjà avoir certaines prédispositions mentales à vouloir se placer au dessus des autres ..

plotch
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon repousse la réforme du temps de travail des profs de prépa

Message par PauvreYorick le Jeu 12 Déc 2013 - 19:33

@PabloPE a écrit: je suis ravie pour les CPGE dont je trouvais la grève juste, j'espère (et ça me semble bien parti pour) que les collègues de secondaire ne seront pas trop lésés (voire pas du tout rêvons donc un peu) mais franchement une fois de plus l'impression que nous sommes vraiment les parias de l'EN
C'est pourquoi, contrairement à ce suggérait plotch plus haut, je ne trouverais pas du tout absurde une grève «de la maternelle au supérieur» pour l'école primaire.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum