France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par Hélips le Dim 15 Déc 2013 - 9:46

@LeClochard : nous sommes très nombreux(une centaine d'appartements), et pour être honnête sa liberté d'horaires, il la pait en étant très facilement disponible y compris le we en cas de problème.

Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par David30 le Dim 15 Déc 2013 - 9:52

Il faut arrêter de se prendre la tête entre nous, nous sommes mal payés, très mal payés, c'est une réalité, un scandale même, et c'est bien l'Etat qui est responsable de ça, et c'est à lui seul de réparer cette injustice !!!
Ce n'est pas les mots de compassion de Peillon qui vont payer mes factures............ qui elles, augmentent!!!

David30
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par Leclochard le Dim 15 Déc 2013 - 9:54

@Hélips a écrit:attention, en relisant mon message, je réalise que je peux être mal comprise : quand je parle des collègues qui font ça en occupation, ce qui me fait râler ce n'est pas le côté "elles (ils, ça existe, j'en ai rencontré) n'ont pas financièrement besoin de bosser", tant mieux pour eux (et je pense que même sans nécessité, le boulot c'est un bien), mais c'est le côté de certains "je n'ai pas besoin de sous, donc les autres non plus".

Le gel du point d'indice c'est facile : quand tu as la chance d'avoir une femme de ménage et qu'elle te dit "il faudrait m'augmenter" tu réalises que toi, tu n'es pas augmentée...Et que tu ne peux pas la garder.

Et elle se retrouve sans boulot.  Razz 
Je crois que tous les enseignants ne vivent pas ce sujet comme une revendication prioritaire car :
-tu as celles (ceux, mais c'est plus rare) dont le conjoint gagne tellement plus que le revenu du prof n'est qu'un appoint dans le budget familial.
- tu as ceux qui ont mauvaise conscience ou pour qui professeur = métier forcément sous-payé. (Certains syndicats ont eu longtemps cette vision).
-enfin, tu as des collègues qui gagnent déjà très bien leur vie et qui ne mobiliseront pas sur ce sujet (agrégé en fin de carrière ou hors-classe ou encore qui font 18 heures et plus, certifié hors-classe etc.. Certains ont payé leur maison et n'ont plus d'enfants à charge etc..). Ces derniers préféreraient des classes moins chargées à une centaine d'euros de plus qui ne changera pas leur vie.


Dernière édition par Leclochard le Dim 15 Déc 2013 - 10:29, édité 1 fois

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par Leclochard le Dim 15 Déc 2013 - 9:57

@Hélips a écrit:@LeClochard : nous sommes très nombreux(une centaine d'appartements), et pour être honnête sa liberté d'horaires, il la pait en étant très facilement disponible y compris le we en cas de problème.

Ce sont des choses qui se négocient au niveau du conseil syndical. Ici, on ne le dérange pas hors de ses horaires.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par Luigi_B le Dim 15 Déc 2013 - 10:23

Je reposte ce graphique :


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par EU1 le Dim 15 Déc 2013 - 10:25

Je suis, comme la majorité, d'accord sur le fait que nous soyons sous-payés, et j'ai même du mal à considérer que certains ne soient pas plus interpellés par cela que ça...

Après, si je me compare à mes amis cadres dans le privé après un bac +5, j'avoue que je n'envie pas leur situation. Certes ils gagnent en début de carrière 2100/2200 euros, ont un 13ème mois, des tickets restau, une prime de participation, une prime d'intéressement, un CE etc mais :

- ils sont de 8h à 18h au boulot tous les jours, doivent parfois ramener du travail chez eux certains soirs, ont de grosses responsabilités, doivent parfois s'absenter des jours entiers pour monter sur Paris, doivent supporter leur supérieur du matin au soir, sont dans un univers de compétition qui, de l'extérieur, semble vraiment horrible...

Bref, je préfère quand même ma situation à la leur malgré le salaire inférieur.

EU1
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par Leclochard le Dim 15 Déc 2013 - 10:31

@Luigi_B a écrit:Je reposte ce graphique :


La courbe rouge se prolongera platement jusqu'en 2016-2017 à mon avis. humhum 

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par philann le Dim 15 Déc 2013 - 10:35

J'ai aussi des amis cadre sup' dans le privé et que je n'envie pas non plus malgré leur salaire...(notamment leur insécurité professionnelle et leurs horaires de boulot.

MAIS cela ne justifie en rien le salaire minable des profs. Car 1,3 x le SMIC en début de carrière pour quelqu'un qui a dû financer 5 années d'étude, cela s'appelle du mépris. Une quasi-totale absence d'autonomie dans le travail, de liberté pédagogique etc... pour des cadres A...cela s'appelle à nouveau du mépris....et le paiement sous forme de primes d'activités OBLIGATOIRES, primes qui bien entendu ne sont pas prises en compte pour la retraite...Cela s'appelle encore et toujours du mépris...

Que l'on ne s'étonne pas après de ne pas voir plus de monde au portillon pour s'engager...


_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par Elyas le Dim 15 Déc 2013 - 10:39

Cela me rappelle les rentrées scolaires. La question rituelle de "Où as-tu été pendant les vacances ?"

Plein de collègues (femmes) nous racontaient leur voyage en Afrique du Sud/Croatie/Vietnam/Thaïlande/USA... Quand, à côté, les trois gars de l'équipe et 4-5 dames et damoiselles évitaient soigneusement la conversation.

La différence, c'était la nature du conjoint. Les premières étaient mariées à des ingénieurs pétroliers, des directeurs de banque, des chefs d'entreprise (pas créateurs, einh, plus des gérants mandatés par un CA)... Les autres : célibataires, divorcées ou, pour les gars, mariés à des infirmières, des PE ou des assistantes sociales.

Est venue la première grève et quand la question de l'augmentation des traitements est venue, la salle des profs a été divisée en deux, ceux qui disaient que la France avait trop de dettes et qu'il ne fallait pas éxagérer en demandant une augmentation du traitement des profs... et les autres, qualifiés de noms d'oiseaux indignes d'être profs.

Vous devinerez que les deux camps étaient les mêmes que ceux qui parlaient de leurs vacances Sad

Personnellement, marié à une assistante sociale avec deux enfants, professeur par vocation, j'estime que mon traitement doit être revalorisé. Et je parle de traitement, pas de salaire. L'Etat doit avoir des représentants dignes de le représenter, donc, merci de m'augmenter pour que je puisse me loger décemment, me nourrir convenablement, m'habiller de façon élégante pour tenir mon rang et m'assurer ma sérénité intellectuelle pour être le meilleur professeur possible avec mes humbles capacités. En clair, montez mon de points d'indice ! La vocation, c'est un appel, ok... mais mon estomac et mon compte en banque me lancent aussi des appels tout aussi vocationnels que la vocation d'enseigner.

Enseigner est un métier, donc la question de l'argent n'est pas un tabou du tout. On peut avoir la vocation (ou pas), mais cela ne doit ABSOLUMENT pas être une excuse pour nous transformer en mendiants dans un monde où l'apparence et le porte-monnaie sont les indices culturels de réussite ou d'échec. Alors, laissez les professeurs dans un état où leur apparence et leur porte-monnaie laissent à désirer, c'est laisser entendre que l'école et la réussite scolaire ne sont pas des éléments de réussite. Et ceci est un message dangereux et mensonger pour des millions d'enfants.

En clair, pour le bien des zapprennants, augmentez les profs Smile Donner plus de fric aux profs, c'est bien pour les zenfants !

Et comme tout ce qui est bon pour les monchérisdamours est dogme en France, je ne comprends pas cette résistance à augmenter notre traitement !

Bazar, faut être cohérent du début à la fin.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par Isis39 le Dim 15 Déc 2013 - 10:42

Totalement d'accord avec toi Elyas !

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par Luigi_B le Dim 15 Déc 2013 - 10:43

+1

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par Roumégueur Ier le Dim 15 Déc 2013 - 10:48

Osons sur ce fil le rappel d'un autre fil qui évoque une interview de V. Peillon datant de 2009 où il préconise une augmentation des enseignants de... 50%, rien de moins!
D'ailleurs, cette augmentation devait permettre la mise en place des réformes des rythmes et des statuts en contre partie.
Une fois élu, le voici qui prône un professorat du sacerdoce, merci monsieur le ministre.
http://www.neoprofs.org/t68572-interview-de-vincent-peillon-en-2009-ses-propositions-pour-transformer-l-education

Le bel extrait que voilà :
" Financièrement, l’enseignant doit être revalorisé de 50%. La vraie sous-estimation aujourd’hui des enseignants, c’est ça. Mais il faut des contreparties. Et là, la réforme fondamentale, c’est-à-direle nouveau contrat passé entre l’école et la République, doit être négocié avec les formations syndicales, avec les parents d’élèves, avec les acteurs économiques autour de l’école, avec les collectivités locales. Nous devons entrer dans la préparation de ce contrat car ce ne sont pas seulement les réformes qui comptent mais la manière dont on arrive aux objectifs que l’on se fixe. Pour que ça bouge, il faut le faire ensemble."

Les syndicats doivent absolument s'emparer de la suite des négociations sur les statuts pour imposer que le 'candidat' Peillon soit en adéquation avec le ministre. Il ne faut pas laisser passer ces réformes lourdes sans en retirer le moindre kopek, ce serait suicidaire. Si c'est le cas, nous confirmerions que nous sommes les plus mauvais corporatistes du monde (du moins de l'OCDE puisqu'en 10 ans seuls deux pays ont fait reculer le pouvoir d'achat de ses enseignants : la Grèce et la France), et V. Peillon aurait bien raison de répéter à l'envi que ce métier, finalement, tient du sacrifice à la nation (sur l'autel du libéralisme échevelé!).

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par yphrog le Dim 15 Déc 2013 - 10:49

J'ai entendu ce que gagnait un éducateur stagiaire vendredi...  250€ / mois pour 36 semaines de stage dans un contexte pas facile.  (L'éducatrice en question m'a fait comprendre qu'il s'agissait officiellement d'une "gratification" et non pas d'un salaire, et que cela faisait grosso modo 2€ / l'heure).  Elle a dû déménager pour exercer dans les bonnes conditions aussi me semble-t-il...

Honteux.  Scandaleux.

_________________
ok


yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par Leclochard le Dim 15 Déc 2013 - 10:52

@philann a écrit:J'ai aussi des amis cadre sup' dans le privé et que je n'envie pas non plus malgré leur salaire...(notamment leur insécurité professionnelle et leurs horaires de boulot.

MAIS cela ne justifie en rien le salaire minable des profs. Car 1,3 x le SMIC en début de carrière pour quelqu'un qui a dû financer 5 années d'étude, cela s'appelle du mépris. Une quasi-totale absence d'autonomie dans le travail, de liberté pédagogique etc... pour des cadres A...cela s'appelle à nouveau du mépris....et le paiement sous forme de primes d'activités OBLIGATOIRES, primes qui bien entendu ne sont pas prises en compte pour la retraite...Cela s'appelle encore et toujours du mépris...

Que l'on ne s'étonne pas après de ne pas voir plus de monde au portillon pour s'engager...



La non-prise en compte des primes dans le calcul des retraites et l'évolution démographique nous préparent une petite bombe sociale. La paupérisation des futurs pensionnés est inévitable. Après, des gens vivent avec 1300 euros par mois.

+1 avec Elyas.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par Luigi_B le Dim 15 Déc 2013 - 10:54

En 2012 le discours de Vincent Peillon connaissait déjà une petite inflexion :

Peillon: "il serait digne de mieux payer" les enseignants "si nous en avions les moyens"

Ce fil : http://www.neoprofs.org/t51641-il-serait-digne-de-mieux-payer-les-enseignants-si-nous-en-avions-les-moyens

Source : http://www.lexpress.fr/actualites/1/politique/peillon-il-serait-digne-de-mieux-payer-les-enseignants-si-nous-en-avions-les-moyens_1154437.html

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par Leclochard le Dim 15 Déc 2013 - 10:57

@Luigi_B a écrit:En 2012 le discours de Vincent Peillon connaissait déjà une petite inflexion :

Peillon: "il serait digne de mieux payer" les enseignants "si nous en avions les moyens"

Ce fil : http://www.neoprofs.org/t51641-il-serait-digne-de-mieux-payer-les-enseignants-si-nous-en-avions-les-moyens

Source : http://www.lexpress.fr/actualites/1/politique/peillon-il-serait-digne-de-mieux-payer-les-enseignants-si-nous-en-avions-les-moyens_1154437.html

La proposition hypothétique a une saveur toute particulière dans cette phrase. Il y a les promesses de campagne et la réalité qu'on s'impose/qui s'impose quand on est au pouvoir. C'était prévisible.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par EU1 le Dim 15 Déc 2013 - 11:06

De toute façon le problème est sans solution car une augmentation sans contrepartie, je n'y crois pas une seconde. Et si le ministre proposait une augmentation avec contrepartie je pense que la majorité d'entre nous refuserait...

EU1
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par Patissot le Dim 15 Déc 2013 - 11:10

Moi j'adapte la charge de travail que je m'impose au regard de mon salaire...

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par Leclochard le Dim 15 Déc 2013 - 11:13

@Patissot a écrit:Moi j'adapte la charge de travail que je m'impose au regard de mon salaire...

Toi aussi.  Smile je ne fais plus que quatre, voire cinq notes par trimestre.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par Jane le Dim 15 Déc 2013 - 11:23

Nous devrions tous le faire. Mais que voulez-vous, nous sommes trop gentils; nous avons trop de conscience professionnelle. Alors ceux qui sont au-dessus de nous profitent de notre corde sensible.

Pour ma part, après 16 ans de carrière, échelon 8, 3 enfants, conjoint prof, ça fait des mois que je n'ai pas commencé un mois avec un compte en banque en positif.

Il est évident que si l'on rémunérait les fonctionnaires à la hauteur de leur travail, nos ministres seraient des travailleurs pauvres. Et je ne parle pas des députés.

Bon, sur ce, ne soyez pas étonnés, j'ai du boulot, je m'en vais corriger des copies, pour changer, tiens ! C'est que demain, j'ai 7h de cours, plus une réunion parents profs....

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par Olympias le Dim 15 Déc 2013 - 11:24

@Luigi_B a écrit:+1
TOUT augmente, absolument tout, sauf notre traitement. Je donnais comme exemple à ma fille le prix d'un livre de poche, le plus mince : avant, 5/6 francs ; aujourd'hui 4,50 à 5€. Pour la même épaisseur. J'essaie de concilier les besoins, les envies, l'épargne et de leur donner le sens de la valeur de l'argent et du travail. Pas facile tous les jours

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par Lefteris le Dim 15 Déc 2013 - 11:27

Elyas a raison, la vocation est un critère subjectif. Un médecin peut avoir ou non la vocation, on lui demande de soigner ses patients au mieux.
Le niveau de rémunération par rapport à un travail donné, par rapport à des métiers similaires, sont des critères objectifs. Et selon ces critères, les enseignants sont très mal lotis.

Je le répète, si je n'avais pas été reclassé directement dans la haut de la grille (mais j'ai quand même perdu pas mal) , je ne serais pas devenu enseignant, choix qui a été un dosage de recherche de plus grande liberté dans le boulot, de changement , de proximité avec ma formation et mes goûts (la matière), l'espoir d'avoir l'agrég (c'était risqué, mais bon ...) mais certainement pas la "vocation". Comment d'ailleurs pourrait-on l'avoir quand on voit les élèves à qui l'on a le plus souvent affaire ? Il faudrait être un saint laïque... Rolling Eyes . Mais je fais mon métier, du mieux que je peux , et à ce titre j'estime que les critères moraux ne sauraient entrer en ligne de compte dans la bouche d'un ministre.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par Patissot le Dim 15 Déc 2013 - 11:58

@Leclochard a écrit:
@Patissot a écrit:Moi j'adapte la charge de travail que je m'impose au regard de mon salaire...

Toi aussi.  Smile je ne fais plus que quatre, voire cinq notes par trimestre.

Trois devoirs par trimestre et éventuellement un petit contrôle de connaissance, peu de DM (que je rends facultatif), temps de préparation des cours très limité en m'appuyant sur des documents existants (utilisation du livre pour les exercices ou emprunts à d'autres collègues), peu ou pas d'activités à la noix, correction minimale des copies (je fais seulement un effort pour les élèves sérieux), refus d'autres taches annexes, etc.

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par Lefteris le Dim 15 Déc 2013 - 12:00

@Patissot a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Patissot a écrit:Moi j'adapte la charge de travail que je m'impose au regard de mon salaire...

Toi aussi.  Smile je ne fais plus que quatre, voire cinq notes par trimestre.

Trois devoirs par trimestre et éventuellement un petit contrôle de connaissance, peu de DM (que je rends facultatif), temps de préparation des cours très limité en m'appuyant sur des documents existants (utilisation du livre pour les exercices ou emprunts à d'autres collègues), peu ou pas d'activités à la noix, correction minimale des copies (je fais seulement un effort pour les élèves sérieux), refus d'autres taches annexes, etc.
Ce qu'il faut surtout esquiver, c'est tout l'extra-pro qu'on nous demande en permanence (projets, sorties , réunions supplémentaires ...)

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par celitian le Dim 15 Déc 2013 - 12:02

@EU1 a écrit:De toute façon le problème est sans solution car une augmentation sans contrepartie, je n'y crois pas une seconde. Et si le ministre proposait une augmentation avec contrepartie je pense que la majorité d'entre nous refuserait...

Le problème étant qu'on n'a pas eu d'augmentation mais des contreparties si.

celitian
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter, décembre 2012 : V.Peillon "La motivation premiere des enseignants n'est pas l'argent"

Message par Patissot le Dim 15 Déc 2013 - 12:03

J'ai des collègues qui assurent bénévolement des heures de soutiens ou de tutorat, certes il ne s'agit que de quelques heures sur l'année, mais ils ont acceptés pour obtenir les bonnes grâces du CDE. Ce sont les mêmes qui donnent des cours particuliers (dans l'établissement !) et font plus de 3HSA.

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum