Elève "amoureux" : comment gérer ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Elève "amoureux" : comment gérer ?

Message par marjolie.june le Dim 15 Déc 2013 - 19:45

@Dalilah a écrit:D'accord avec ce qui a été dit. C'est de la provocation. Ceux qui sont amoureux de la prof vont plutôt chercher à fuir le contact, autant verbal que visuel.

J'ai le problème dans le couloir avec des élèves que je ne connais pas, c'est plus délicat à gérer. Ils ne veulent pas donner leur nom et je me vois mal les traîner par l'oreille jusqu'au bureau du proviseur adjoint alors qu'ils font trois têtes de plus que moi.

Pour montrer jusqu'où on en arrive quand même :

-Il y a deux semaines, je fais entrer mon groupe de seconde, je laisse la porte ouverte le temps qu'ils s'installent. Trois gamins d'une autre classe se plantent devant ma porte et interpellent ma classe. Je me plante devant eux à mon tour et leur dit "Qu'est-ce que vous faites là, vous n'avez pas un cours?" et là celui du milieu me répond (tout cela dit droit dans les yeux) : "Ah si mais on préférerait carrément venir ici, ça a l'air vachement mieux" avec un ton suggestif qui ne laissait pas de place à l'équivoque.
Que faire? Je me suis contentée de leur claquer la porte au nez.

-dans les couloirs, au moment où je passe, un élève que je ne connais pas fait une sorte de sifflement (en aspirant l'air, bref, vous comprenez j'imagine) suivi d'un "waou waou waou" à voix haute.

Ils n'ont peur de rien...
Bref, en ce qui te concerne, comme c'est un de tes élèves, j'aurais fait un rapport et prévenu le proviseur adjoint.

Quand mes collégiens seront plus grands, je les vois tout à fait avoir de genre de comportement...

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "amoureux" : comment gérer ?

Message par Dalilah le Dim 15 Déc 2013 - 19:50

@marjolie.june a écrit:
@Dalilah a écrit:D'accord avec ce qui a été dit. C'est de la provocation. Ceux qui sont amoureux de la prof vont plutôt chercher à fuir le contact, autant verbal que visuel.

J'ai le problème dans le couloir avec des élèves que je ne connais pas, c'est plus délicat à gérer. Ils ne veulent pas donner leur nom et je me vois mal les traîner par l'oreille jusqu'au bureau du proviseur adjoint alors qu'ils font trois têtes de plus que moi.

Pour montrer jusqu'où on en arrive quand même :

-Il y a deux semaines, je fais entrer mon groupe de seconde, je laisse la porte ouverte le temps qu'ils s'installent. Trois gamins d'une autre classe se plantent devant ma porte et interpellent ma classe. Je me plante devant eux à mon tour et leur dit "Qu'est-ce que vous faites là, vous n'avez pas un cours?" et là celui du milieu me répond (tout cela dit droit dans les yeux) : "Ah si mais on préférerait carrément venir ici, ça a l'air vachement mieux" avec un ton suggestif qui ne laissait pas de place à l'équivoque.
Que faire? Je me suis contentée de leur claquer la porte au nez.

-dans les couloirs, au moment où je passe, un élève que je ne connais pas fait une sorte de sifflement (en aspirant l'air, bref, vous comprenez j'imagine) suivi d'un "waou waou waou" à voix haute.

Ils n'ont peur de rien...
Bref, en ce qui te concerne, comme c'est un de tes élèves, j'aurais fait un rapport et prévenu le proviseur adjoint.

Quand mes collégiens seront plus grands, je les vois tout à fait avoir de genre de comportement...

Ben oui, ils ne vieillissent pas aussi bien que le bon vin  Very Happy . Je n'ose imaginer la scène chez le proviseur : "Mais aussi, la prof, elle vient en jupe!"

Dalilah
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "amoureux" : comment gérer ?

Message par Dalilah le Dim 15 Déc 2013 - 19:53

@nightowl a écrit:
@Dalilah a écrit:
@nightowl a écrit:

A voir en fonction de toi et de l'ambiance du bahut, mais répondre du tac au tac avec un clin d'œil et/ou un sourire coquin, "c'est beau les fantasmes", ca va les casser. Surtout qu'ils ne sont pas amoureux mais simplement odieux. Du coup, pas d'état d'âme à avoir. Smile

Ah c'est vrai que c'est une idée qu'elle est tentante  Very Happy . Mais à manipuler avec précaution étant donné les énergumènes. J'avoue que les deux fois, j'étais tellement abasourdie parce que j'entendais ça ne me serait pas venu à l'idée de renchérir. En salle des profs, une collègue proche de la retraite a voulu être sympathique : "Tu n'auras plus le problème dans 20 ans...". Là non plus je n'ai pas su quoi répondre  Shocked 

A manipuler avec précaution ? Ils sont dangereux ? Tu peux porter plainte pour outrage. Si la maréchaussée et le procureur sont réactifs ça peut leur mettre un petit coup de flip'.

Après si ils ne sont pas dangereux, disons qu'au pire ils vont brailler... Dis le à voix basse et prétends n'avoir rien dit.

Perso, je n'ai jamais eu le problème (enfin de cette nature là, des élèves qui dégénèrent complètement et/ou deviennent dangereux, je l'ai malheureusement déjà eu.)h

Je suis bien d'accord avec toi. A la limite, c'est moins la réaction des zozos que je redoute (à part qu'ils prennent tout cela au premier degré...  Razz ), que l'absence de soutien de ma hiérarchie. "Mais vous leur avez répondu sur le même ton provocant...". Chez nous, la parole des petits chéris est sacrée...

Dalilah
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

J'ai connu

Message par nightowl le Dim 15 Déc 2013 - 20:03

@Dalilah a écrit:
@nightowl a écrit:
@Dalilah a écrit:

Ah c'est vrai que c'est une idée qu'elle est tentante  Very Happy . Mais à manipuler avec précaution étant donné les énergumènes. J'avoue que les deux fois, j'étais tellement abasourdie parce que j'entendais ça ne me serait pas venu à l'idée de renchérir. En salle des profs, une collègue proche de la retraite a voulu être sympathique : "Tu n'auras plus le problème dans 20 ans...". Là non plus je n'ai pas su quoi répondre  Shocked 

A manipuler avec précaution ? Ils sont dangereux ? Tu peux porter plainte pour outrage. Si la maréchaussée et le procureur sont réactifs ça peut leur mettre un petit coup de flip'.

Après si ils ne sont pas dangereux, disons qu'au pire ils vont brailler... Dis le à voix basse et prétends n'avoir rien dit.

Perso, je n'ai jamais eu le problème (enfin de cette nature là, des élèves qui dégénèrent complètement et/ou deviennent dangereux, je l'ai malheureusement déjà eu.)h

Je suis bien d'accord avec toi. A la limite, c'est moins la réaction des zozos que je redoute (à part qu'ils prennent tout cela au premier degré...  Razz ), que l'absence de soutien de ma hiérarchie. "Mais vous leur avez répondu sur le même ton provocant...". Chez nous, la parole des petits chéris est sacrée...

J'ai connu cela avec la précédente Kommandantur. Ca va beaucoup mieux depuis. Après, je sais que j'ai une trop grande g*****.
Je te conseille la plainte (si tu le souhaites) ; Je te conseille aussi le rapport au chef (c'est lui le vrai supérieur hiérarchique. Si l'adjoint est un peu casse-pied, ça lui marche un peu dessus, hé hé) en double exemplaire : Tu signes les deux, tu demandes un tampon "courrier arrivé" au secrétariat sur les deux et tu en gardes un.
Si jamais par contre le chef te convoque (et qu'il est plutôt du genre inaccessible), vas y avec un témoin. Si tu ne peux pas, refuses qu'il y en ait un et plie bagage si la discussion devient tendu.

Oui, je sais je suis parano. Mais on ne sait malheureusement jamais...

nightowl
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "amoureux" : comment gérer ?

Message par Babayaga le Dim 15 Déc 2013 - 20:45

@Pseudo a écrit:
Baba a écrit:Je laisserais passer les vacances. Je ne ferais pas remonter l'information car je trouve que l'élève ne s'est pas mal comporté. Et je continuerais de l'éconduire en le remettant à sa place et en lui expliquant que s'il a compris qu'il ne devait pas draguer les copines de sa mère, il doit aussi comprendre qu'il ne doit pas draguer ses professeurs.

Hum... C'est le fantasme de 90% des jeunes puceaux de se taper une copine de leur mère, pour peu qu'elle soit bonasse. Aussi, je n'irais pas sur ce terrain glissant !

Ah, bon. Je retiens, ça me serait carrément pas venu à l'esprit.
Donc mauvais conseil, effectivement.
(Pétard, je vais voir autrement les copains de mon fils maintenant que tu m'as dit ça, enfin d'ici là j'ai le temps d'oublier, il n'a que 9 ans pour l'instant).

Moi j'ai des bonjours appuyés de certains garçon de troisième qui ne sont pas mes élèves, de temps en temps il me demandent s'ils peuvent venir en cours avec un grand sourire. Mais ça s'arrête là donc 1) je réponds poliment bonjour mais sans sourire, et 2) je réponds non et je détourne le regard pour m'occuper d'autre chose.

Mais c'est vrai que là on est un cran au-dessus, et ça ne m'aurait pas plu.

_________________
Je ne gère plus la rubrique en accès restreint, adressez-vous à Hermione, merci Smile

Babayaga
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "amoureux" : comment gérer ?

Message par Taek le Dim 15 Déc 2013 - 20:57

En effet, plutôt que de lui dire qu'il ne doit pas draguer les copines de sa mère, il vaut mieux lui dire que tu n'as pas le droit de répondre à ces questions qui pourraient te causer des ennuis autant dans ta vie professionnelle que personnelle. Mais puisque l'incident est passé, il est peut être préférable que ce soit le CPE/principal qui lui explique que son comportement était déplacé. Attendre les vacances ne changera rien pour lui, et si tu n'as pas été assez convaincante il reviendra à la charge.

Sans compter un rapport d'incident obligatoire, même si il n'y a pas sanction, pour te couvrir au cas où l'élève prendrait mal ton refus de répondre et inventerai une histoire en voulant se venger.

Taek
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "amoureux" : comment gérer ?

Message par Dalilah le Dim 15 Déc 2013 - 23:38

Baba a écrit:
@Pseudo a écrit:
Baba a écrit:Je laisserais passer les vacances. Je ne ferais pas remonter l'information car je trouve que l'élève ne s'est pas mal comporté. Et je continuerais de l'éconduire en le remettant à sa place et en lui expliquant que s'il a compris qu'il ne devait pas draguer les copines de sa mère, il doit aussi comprendre qu'il ne doit pas draguer ses professeurs.

Hum... C'est le fantasme de 90% des jeunes puceaux de se taper une copine de leur mère, pour peu qu'elle soit bonasse. Aussi, je n'irais pas sur ce terrain glissant !


Ah, bon. Je retiens, ça me serait carrément pas venu à l'esprit.
Donc mauvais conseil, effectivement.
(Pétard, je vais voir autrement les copains de mon fils maintenant que tu m'as dit ça, enfin d'ici là j'ai le temps d'oublier, il n'a que 9 ans pour l'instant).

Moi j'ai des bonjours appuyés de certains garçon de troisième qui ne sont pas mes élèves, de temps en temps il me demandent s'ils peuvent venir en cours avec un grand sourire. Mais ça s'arrête là donc 1) je réponds poliment bonjour mais sans sourire, et 2) je réponds non et je détourne le regard pour m'occuper d'autre chose.

Mais c'est vrai que là on est un cran au-dessus, et ça ne m'aurait pas plu.

Vraiment??? A 15-16 ans? Je pensais que ça venait plus tard ce genre de fantasmes. Il nous faudrait des précisions de la part de nos collègues masculins  Razz 

Dalilah
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "amoureux" : comment gérer ?

Message par C'est pas faux le Dim 15 Déc 2013 - 23:41

@Dalilah a écrit:
Baba a écrit:
@Pseudo a écrit:

Hum... C'est le fantasme de 90% des jeunes puceaux de se taper une copine de leur mère, pour peu qu'elle soit bonasse. Aussi, je n'irais pas sur ce terrain glissant !

Ah, bon. Je retiens, ça me serait carrément pas venu à l'esprit.
Donc mauvais conseil, effectivement.
(Pétard, je vais voir autrement les copains de mon fils maintenant que tu m'as dit ça, enfin d'ici là j'ai le temps d'oublier, il n'a que 9 ans pour l'instant).

Moi j'ai des bonjours appuyés de certains garçon de troisième qui ne sont pas mes élèves, de temps en temps il me demandent s'ils peuvent venir en cours avec un grand sourire. Mais ça s'arrête là donc 1) je réponds poliment bonjour mais sans sourire, et 2) je réponds non et je détourne le regard pour m'occuper d'autre chose.

Mais c'est vrai que là on est un cran au-dessus, et ça ne m'aurait pas plu.

Vraiment??? A 15-16 ans? Je pensais que ça venait plus tard ce genre de fantasmes. Il nous faudrait des précisions de la part de nos collègues masculins  Razz 
 affraid Moi, c'était plutôt les copines de ma grande sœur, et encore. A 15-16 ans, j'étais encore un grand nigaud.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "amoureux" : comment gérer ?

Message par User5899 le Dim 15 Déc 2013 - 23:42

Comme bien d'autres, je vous encourage vivement de faire un courrier explicatif et donc factuel au CDE. C'est de la bombe potentielle, ça...
Et sinon, à 16 ans, ça faisait lurette que les fantasmes, je les réalisais
Avec ma gueule d'enfant sage Rolling Eyes  abd abe abe 


Dernière édition par Cripure le Dim 15 Déc 2013 - 23:43, édité 1 fois

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "amoureux" : comment gérer ?

Message par Dalilah le Dim 15 Déc 2013 - 23:43

@C'est pas faux a écrit:
@Dalilah a écrit:
Baba a écrit:

Ah, bon. Je retiens, ça me serait carrément pas venu à l'esprit.
Donc mauvais conseil, effectivement.
(Pétard, je vais voir autrement les copains de mon fils maintenant que tu m'as dit ça, enfin d'ici là j'ai le temps d'oublier, il n'a que 9 ans pour l'instant).

Moi j'ai des bonjours appuyés de certains garçon de troisième qui ne sont pas mes élèves, de temps en temps il me demandent s'ils peuvent venir en cours avec un grand sourire. Mais ça s'arrête là donc 1) je réponds poliment bonjour mais sans sourire, et 2) je réponds non et je détourne le regard pour m'occuper d'autre chose.

Mais c'est vrai que là on est un cran au-dessus, et ça ne m'aurait pas plu.

Vraiment??? A 15-16 ans? Je pensais que ça venait plus tard ce genre de fantasmes. Il nous faudrait des précisions de la part de nos collègues masculins  Razz 
 affraid Moi, c'était plutôt les copines de ma grande sœur, et encore. A 15-16 ans, j'étais encore un grand nigaud.


Voilà. C'est l'impression que j'avais  Very Happy 

Dalilah
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "amoureux" : comment gérer ?

Message par Lelapinblanc le Lun 16 Déc 2013 - 8:39

Bonjour,
ça m'est arrivé il y a quelques années avec une élève. Premier conseil, que ce soit de la provoc ou pas, il faut en parler à ta hiérarchie (un courrier c'est bien). Il n'y aura peut-être pas de suite mais cela te permet de te protéger, et puis recadrer le gamin avec la CPE s'il recommence, ça c'est sûr.
J'en avais parlé lorsque ça m'était arrivé (la gamine était allée loin dans le délire) avec un pédopsychiatre du CMPP qui me disait que ça arrivait bien plus souvent qu'on ne le croyait, il faut être très clair dans l'interdit de cette relation sur laquelle fantasme l'élève.
Bon courage

Lelapinblanc
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "amoureux" : comment gérer ?

Message par marjolie.june le Lun 16 Déc 2013 - 14:24

Je viens de rédiger le rapport que je remettrai à la CPE demain : je me rends compte, avec un peu de recul, que l'élève a quand même franchement dépassé les bornes et que si personne ne le recadre, cette histoire pourrait vite tourner au harcèlement.
Je n'ai pas perçu la gravité de la chose avant de poster ce message, parce que cet élève n'est pas très "fin" et que j'ai malheureusement "l'habitude" de me faire lourdement accoster dans le RER ou dans des lieux publics par de gros relous, sauf que là, on est au collège, et que ce comportement est inadmissible.
D'ailleurs, je viens de penser avec effroi que demain soir, c'est la réunion parents-professeurs : je suis PP de la soeur de ce jeune homme, et je vais donc forcément voir la mère (qui ne parle pas un mot de français...), voire le gamin lui-même. Qu'est-ce que je fais ?

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "amoureux" : comment gérer ?

Message par nightowl le Lun 16 Déc 2013 - 15:12

@marjolie.june a écrit:Je viens de rédiger le rapport que je remettrai à la CPE demain : je me rends compte, avec un peu de recul, que l'élève a quand même franchement dépassé les bornes et que si personne ne le recadre, cette histoire pourrait vite tourner au harcèlement.
Je n'ai pas perçu la gravité de la chose avant de poster ce message, parce que cet élève n'est pas très "fin" et que j'ai malheureusement "l'habitude" de me faire lourdement accoster dans le RER ou dans des lieux publics par de gros relous, sauf que là, on est au collège, et que ce comportement est inadmissible.
D'ailleurs, je viens de penser avec effroi que demain soir, c'est la réunion parents-professeurs : je suis PP de la soeur de ce jeune homme, et je vais donc forcément voir la mère (qui ne parle pas un mot de français...), voire le gamin lui-même. Qu'est-ce que je fais ?
  • Voire à la dénonciation calomnieuse

  • Courage...

  • Tu lui maraves sa tronche ! Non plus simplement, tu dis à la sœur pour qu'elle traduise (tu verras à la tête de la mère si elle a bien traduit) ou à défaut fais le mettre par écrit à quelqu'un maîtrisant la langue employée les faits en question. En précisant que tu réfléchis à porter plainte (toujours faire un peu peur...) pour cet outrage et cet irrespect flagrant. N'hésites pas à photocopier l'article 433-5 du code pénal sur l'outrage et à le donner à la famille.


Bon courage, marjolie.june

nightowl
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "amoureux" : comment gérer ?

Message par marjolie.june le Sam 11 Jan 2014 - 12:04

Suite de l'affaire : l'élève en question me fait ouvertement la gueule depuis la rentrée, c'est-à-dire mardi. Je suppose qu'il a eu des échos de l'histoire chez lui, puisque j'ai tout raconté à sa mère lors de la réunion parents-profs (elle était venue pour la soeur, dont je suis PP, et c'est la mère qui m'a demandé comment ça se passait en ce moment avec son fils : ce n'est même pas moi qui ai pris l'initiative de lui en parler).
J'ai mis au courant la CPE, qui avait déjà lu mon rapport en décembre : elle verra l'élève lundi, et organisera ensuite un entretien avec l'élève et moi. J'ai trop hâte...
En attendant, l'élève refuse de répondre "présent" quand je fais l'appel, m'ignore complètement quand je lui parle, et jeudi, il s'est tiré sans autorisation au moment de la sonnerie au prétexte que je ne respectais pas le règlement en les retenant 10 secondes après la sonnerie pour qu'ils copient les devoirs. Il ne m'adresse pas la parole directement mais utilise la 3e personne. Bref, c'est très agréable. Je ne supporte pas ce genre de situations, que je dois "gérer" et dans lesquelles je dois prendre sur moi alors que ma responsabilité est nulle ou quasi. Point positif : cet élève hyper bruyant ferme sa grande bouche désormais et 50% du bruit dans cette classe a disparu rien que de ce fait.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "amoureux" : comment gérer ?

Message par Pseudo le Sam 11 Jan 2014 - 22:42

@marjolie.june a écrit:Suite de l'affaire : l'élève en question me fait ouvertement la gueule depuis la rentrée, c'est-à-dire mardi. Je suppose qu'il a eu des échos de l'histoire chez lui, puisque j'ai tout raconté à sa mère lors de la réunion parents-profs (elle était venue pour la soeur, dont je suis PP, et c'est la mère qui m'a demandé comment ça se passait en ce moment avec son fils : ce n'est même pas moi qui ai pris l'initiative de lui en parler).
J'ai mis au courant la CPE, qui avait déjà lu mon rapport en décembre : elle verra l'élève lundi, et organisera ensuite un entretien avec l'élève et moi. J'ai trop hâte...
En attendant, l'élève refuse de répondre "présent" quand je fais l'appel, m'ignore complètement quand je lui parle, et jeudi, il s'est tiré sans autorisation au moment de la sonnerie au prétexte que je ne respectais pas le règlement en les retenant 10 secondes après la sonnerie pour qu'ils copient les devoirs. Il ne m'adresse pas la parole directement mais utilise la 3e personne. Bref, c'est très agréable. Je ne supporte pas ce genre de situations, que je dois "gérer" et dans lesquelles je dois prendre sur moi alors que ma responsabilité est nulle ou quasi. Point positif : cet élève hyper bruyant ferme sa grande bouche désormais et 50% du bruit dans cette classe a disparu rien que de ce fait.

Ca ressemble plus à un bras de fer avec un gros blaireau qu'à un dépit amoureux. Ce jeune homme a visiblement besoin qu'on lui explique la politesse.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "amoureux" : comment gérer ?

Message par Al le Sam 11 Jan 2014 - 23:02

Ca me rappelle quand des élèves voulaient faire de l'AP avec moi tout en étant incapables de s'inscrire officiellement... je les retrouvais, déguisés (oui vous lisez bien : lunettes de soleil, casquettes, bref d'une discrétion!), assis au fond de la salle l'air de rien. Et quand j'ai perdu mes clés et qu'ils ont volé trouvé 3 trousseaux différents qui n'étaient pas les miens et me les ont ramenés en interrompant à chaque fois mon cours... (tout en n'étant pas dans le cours où ils devaient être).
C'était le bon temps !!!  Laughing Laughing

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum