Le pédagogisme en HG

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par kero le Lun 16 Déc 2013 - 23:50

@Elyas a écrit:Je n'ai jamais entendu "il ne faut pas utiliser le manuel".

Moi, on m'a reproché - et vertement - l'utilisation du manuel.

On m'a même reproché d'utiliser non pas les exercices du manuel, mais les document du manuel, alors que - en bon exploitants de TICE - je n'aurais jamais dû tenir un manuel à la main pour commenter des documents (que les élèves pouvaient voir eux-même sur le leur), mais les projeter derrière moi.

Tous les inspecteurs/gens du sérail ne sont pas totalement cons là-dessus (et j'ai même eu une formatrice IUFM qui m'incitait à faire du pur cours magistral en lycée), mais il y en a aussi qui sont réellement extrémistes. Et moi, du pédagogiste à l'extrême, je l'ai vu à l'œuvre. "Mais comment, vous ne faites pas de groupes de niveaux par compétences avec une pédagogie différenciée ... Mais vous enseignez comme il y a 30 ans".

Bref. Le problème n'est pas que nous tenons des débats byzantins sur le sexe des anges. Le problème est qu'on nous tiens des discours byzantins.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par User5899 le Mar 17 Déc 2013 - 14:18

@doctor who a écrit:Il faudrait d'abord définir ce qu'est le "pédagogisme" en général. On découvrirait bien vite que cela ne veut rien dire.
Par exemple : Célestin Freinet, Maria Montessori, Ferdinand Buisson, Pauline Kergomard, Johann Pestalozzi étaient-ils pédagogistes  ?
J'essaie.
Le pédagogisme désigne l'attitude de la personne qui parle de techniques d'enseignement non pour enseigner, mais pour se faire remarquer.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par PauvreYorick le Mar 17 Déc 2013 - 14:35

Ou bien: le pédagogisme désigne une doctrine qui affirme qu'il existe une théorie générale, ou une technique générale, de l'enseignement, qui est en principe indifférente à ce qui est enseigné et au public auquel c'est enseigné, ainsi qu'à la question de savoir si l'enseignant connaît ce qu'il doit enseigner, et qui, précisément pour cette raison, devrait rendre ceux qui la possèdent à même d'enseigner de façon différenciée n'importe quoi à n'importe qui.

Je suis souvent entré, avec mon frère et d'autres médecins, chez certains malades qui ne voulaient point ou prendre une potion, ou souffrir qu'on leur appliquât le fer ou le feu. Le médecin ne pouvant rien gagner sur leur esprit, j'en suis venu à bout, moi, sans le secours d'aucun autre art que de la pédagogie. J'ajoute que, si un pédagogue et un médecin se présentent dans une ville, et qu'il soit question de disputer de vive voix devant le peuple, ou devant quelque autre assemblée, sur la préférence entre le pédagogue et le médecin, on ne fera nulle attention à celui-ci, et l'homme qui a le talent de la pédagogie sera choisi, s'il entreprend de l'être.
(Platon, Gorgias, 456 b-c, traduction Cousin adaptée.)

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par User5899 le Mar 17 Déc 2013 - 14:43

PY, c'est ce que je dis d'ordinaire en conférences pédagogiques, ce qui explique le crédit dont je jouis auprès des autorités académiques, ainsi que le prestige attaché à ma personne.
C'est aussi ce que je fais remarquer à ceux qui pensent se faire bien voir d'un IPR en lui montrant comment tout est prêt, le 4 septembre, jusqu'au 5 juillet, avant même de connaître les élèves. Mais ces personnes, la plupart du temps, ne voient pas où est le problème.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par doublecasquette le Mar 17 Déc 2013 - 17:29

Cripure a écrit:
@doctor who a écrit:Il faudrait d'abord définir ce qu'est le "pédagogisme" en général. On découvrirait bien vite que cela ne veut rien dire.
Par exemple : Célestin Freinet, Maria Montessori, Ferdinand Buisson, Pauline Kergomard, Johann Pestalozzi étaient-ils pédagogistes  ?
J'essaie.
Le pédagogisme désigne l'attitude de la personne qui parle de techniques d'enseignement non pour enseigner, mais pour se faire remarquer.

 lol! 

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par doctor who le Mar 17 Déc 2013 - 17:39

À moi :
"Le pédagogisme, c'est ce que critiquent les anti-pédagogistes."

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par Dinosaura le Mar 17 Déc 2013 - 17:44

@Elyas a écrit:
@Dinosaura a écrit:J'ai quand même souvenir de certains formateurs de l'IUFM passés maîtres dans l'art de faire compliqué quand on pouvait faire simple, par fuite en avant dans le ludico-original.
Ah, et le fameux : il ne faut pas utiliser les manuels mais tout construire par soi-même (même quand on a la tête dans le guidon et aucun base de cours de prête).

Sur le coup, je ne suis pas entièrement d'accord avec cela. Je n'ai jamais entendu "il ne faut pas utiliser le manuel". Par contre, connaissant les procédures de création de manuels (faits dans l'urgence, avec des apports scientifiques parfois vieillots voire contestables, reprenant un peu les anciens programmes pour ne pas heurter les professeurs et les laisser dans une sorte de confort qui les amène à choisir ce manuel et pas l'autre, des questions et des consignes sur documents loin de ce que les programmes demandent...), je suis un adepte du "fais tes exercices tout seul". J'utilise les documents des manuels (ou non, en utilisant d'autres) mais je n'ai jamais utilisé de questions ou d'exercices donnés par les manuels. j'ai toujours créé moi-même mes questionnaires et mes consignes.

Au risque de passer pour un horrible pédagogiste, je trouve tout de même que c'est le B-A-BA de notre métier avec la maîtrise du corpus scientifique.

Le problème est que le conseil "Faites vos propres exercices car vous connaissez vos élèves et vous avez vos propres objectifs" a souvent été interprétés par beaucoup de collègues par "n'utilisez pas les manuels". Or, il y a une marge entre les deux tout de même.

Après, on est humains. Se retrouver  dans une situation d'urgence, ça existe et ça se comprend. Le manuel peut sauver la mise.

Mais il faut arrêter de se faire peur. Je n'ai jamais entendu qu'il ne fallait pas utiliser les manuels (au contraire, j'ai entendu : "vos élèves portent le poids du manuel, vos établissements paient le manuel, rentabilisez-le !"), je n'ai jamais entendu qu'il ne fallait pas donner de cours structuré (bien au contraire, surtout quand j'enseignais en ZEP), je n'ai jamais entendu qu'il fallait que les élèves construisent eux-mêmes le cours (par contre, j'ai bien compris qu'il fallait les faire écrire et pas n'importe comment).

Je doute d'avoir été dans une bulle. J'ai été inspecté, j'ai fait des tas de stages et bien plus encore, et ce que j'ai entendu sont les choses suivantes : faites écrire vos élèves, vous êtes libres tant que vos élèves progressent, ayez une démarche qui vous ressemble et qui emporte les élèves avec vous, tirez vos élèves vers le haut, vous êtes un cadre càd une personne dont on attend qu'elle réfléchisse et crée... J'ai même entendu un éloge du cours magistral (année 2009-2010, par un IA-IPR à la carrière fulgurante, devant une centaine de professeurs et les accompagnements qu'il a dirigés étaient dans la même veine).

Par contre, oui, on m'a présenté des exemples de pédagogie ludique (faire avec les élèves un trivial pursuit avec des questions sur l'Islam, avec création du plateau, des cartes, les illustrations...). J'ai failli m'évanouir. L'excuse était qu'en ZEP, les élèves ne parvenaient pas à travailler sans objectifs ludiques. Etant à la même époque en ZEP, je ne partageais pas ce point de vue. Mes élèves faisaient déjà des récits de 10-20 lignes alors (c'était vers 2003-2004) en classe. J'ai toujours voulu faire de mes élèves des lettrés, il était hors de question que je devienne une succursale de Ravensburger ou de Hasbro.

Maintenant, je n'arrive pas à comprendre réellement cette gueguerre au sein de notre profession avec ces anathèmes. A quoi cela aboutit-il ? A fournir des munitions pour ceux qui veulent vraiment amoindrir l'HG et les profs d'HG qu'ils abhorrent. Car oui, chers collègues, les profs d'HG sont souvent considérés comme des empêcheurs de réformer comme on veut, des syndicalistes farouches, des défenseurs des humanités (vous savez les choses inutiles comme le latin par exemple) et, suprême horreur, leur discipline n'a pas une rentabilité économique ou professionnalisante forte.

Bref, on fait comme les Byzantins, on discute du sexe des anges tandis que nos ennemis tirent au canon sur nos murailles.

Dire "ne pas utiliser le manuel" signifie ne pas utiliser le questionnaire proposé par le manuel. Et en effet, utiliser les questionnaires, même partiellement, sauve la mise en période de grand rush, je ne voulais pas dire autre chose. Enfin, voilà un point de vue (le mien) purement pragmatique.

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par cliohist le Mar 17 Déc 2013 - 18:05

Maintenant, je n'arrive pas à comprendre réellement cette gueguerre au sein de notre profession avec ces anathèmes...
Bref, on fait comme les Byzantins, on discute du sexe des anges tandis que nos ennemis tirent au canon sur nos murailles.

+111111....

cliohist
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par Paratge le Mar 17 Déc 2013 - 18:32

Le pédagogiste est un type particulier de personne dans le monde de l’éducation : le mot indique qu’ils sont plus excités par les processus d’apprentissage que par les merveilles du savoir. Autrement dit, les pédagogistes croient au processus – par opposition aux enseignants, qui croient aux résultats. Les pédagogistes se concentrent sur comment les enfants apprennent. Les enseignants se concentrent sur ce qu’ils apprennent.

Un enseignant peut être un pédagogiste ? Oui, même si je pense que la plupart des enseignants sont des enseignants, pas des pédagogistes. (Pariez qu’un enseignant titulaire d’un doctorat en sciences de l’éducation est un pédagogiste et qu’un titulaire d’un doctorat en mathématiques est un enseignant.)

Y a-t-il de bons pédagogistes ? Bien sûr. Il y en a environ le même pourcentage que d’ex-détenus honnêtes.

Quelle est la différence entre un enseignant et un pédagogiste ?
Les pédagogistes se soucient de savoir si les enfants se sentent bien quand ils lisent. Les enseignants se soucient que les enfants sachent lire.

Les pédagogistes croient que les enfants ne peuvent pas aimer les maths sans exercices amusants : dessiner leurs aliments préférés ou écrire des poèmes sur les mathématiques.

Les pédagogistes pensent que les élèves n’ont pas besoin de savoir où se trouvent les grandes villes françaises du moment que les élèves savent lire une carte.

Les pédagogistes disent qu’ils veulent que les enfants pensent par eux-mêmes, puis les font travailler en groupe.

Les pédagogistes ont transformé la science en un djihad écologique. Ils pensent que la structure de la cellule c’est trop ennuyeux, ils préfèrent rendre les cours sexy avec du développement durable.

Les pédagogistes rédigent des programmes d’histoire tels que : « Les élèves doivent être capables d’identifier et d’expliquer comment les événements et les changements sont survenus dans les périodes historiques importantes », les enseignants se rendent bien compte que la phrase est presque totalement dénuée de sens.

Les pédagogistes croient que les sciences humaines doivent faire que les enfants se sentent bien dans leur peau. Les enseignants utilisent l’Histoire ou les SES pour les forcer à voir au-delà du bout de leur nez.

Les pédagogistes disent que les écoles publiques devraient enseigner des « valeurs » puis écrivent des programmes qui prêchent que les valeurs sont relatives.

Les pédagogistes pensent qu’une classe se porte bien si les élèves ont la même note. Les enseignants veulent que leurs élèves fassent de leur mieux.

Les pédagogistes se plaignent que les écoles sont invitées à en faire trop, puis proposent de nouvelles réformes visant à changer l’École pour changer la société.

Les pédagogistes blâment les parents lorsque les jeunes enfants ne savent pas lire et leur conseillent d'aller voir un orthophoniste. Les enseignants estiment que c’est le travail des enseignants de s’assurer que chaque enfant sache lire et comprendre.

Le pédagogiste parle de l’Internet comme du grand égalisateur de l’information. L'enseignant voit une certaine valeur dans l’Internet, ainsi que son grand potentiel pour aider les enfants à tricher aux devoirs comme aux jeux vidéo.

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par Rouletabille le Mar 17 Déc 2013 - 18:50

Si il est intéressant de se pencher sur le comment transmettre des connaissances aux élèves, je crois que bon nombre de pédagogistes bref de ceux qui ronronnent et biberonnent les nouvelles sciences de l'éducation à la sauce Meirieu ignore et donc font l'impasse sur le pourquoi.

Je crois pourtant que c'est cela qui est nécessaire.

Après, dans mon académie, je crois que les deux IPR (nouveaux) sont revenus sur le dogme de l'élève qui construit son savoir seul même si la logique des programmes reste encore imprégnée de cette démarche et qu'il la défende...

Après, au-delà du pédagogisme, je crois que l'une des conséquences mal mesurée de ce courant c'est l'arrivée du socle commun ou tout se vaut, le fait qu'en Histoire mais aussi dans d'autres disciplines on fait autres choses (de l'histoire des arts qui devrait être à hauteur de 25% de nos horaires !!!, du transversal)...

Rouletabille
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par Rom1ratm le Mar 17 Déc 2013 - 18:58

[quote="Elyas"]
@Dinosaura a écrit:e suis un adepte du "fais tes exercices tout seul". J'utilise les documents des manuels (ou non, en utilisant d'autres) mais je n'ai jamais utilisé de questions ou d'exercices donnés par les manuels. j'ai toujours créé moi-même mes questionnaires et mes consignes.

Au risque de passer pour un horrible pédagogiste, je trouve tout de même que c'est le B-A-BA de notre métier avec la maîtrise du corpus scientifique.


Je t'admire !

Rom1ratm
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par Marie Laetitia le Mar 17 Déc 2013 - 18:59

je n'ai jamais entendu qu'il fallait que les élèves construisent eux-mêmes le cours (par contre, j'ai bien compris qu'il fallait les faire écrire et pas n'importe comment).

hé bien tu as bien de la chance. Chez moi, c'était le dogme quand j'ai fait mon stage, dans mon académie.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par User5899 le Mar 17 Déc 2013 - 19:03

@Paratge a écrit:Le pédagogiste est un type particulier de personne dans le monde de l’éducation : le mot indique qu’ils sont plus excités par les processus d’apprentissage que par les merveilles du savoir. Autrement dit, les pédagogistes croient au processus – par opposition aux enseignants, qui croient aux résultats. Les pédagogistes se concentrent sur comment les enfants apprennent. Les enseignants se concentrent sur ce qu’ils apprennent.

Un enseignant peut être un pédagogiste ? Oui, même si je pense que la plupart des enseignants sont des enseignants, pas des pédagogistes. (Pariez qu’un enseignant titulaire d’un doctorat en sciences de l’éducation est un pédagogiste et qu’un titulaire d’un doctorat en mathématiques est un enseignant.)

Y a-t-il de bons pédagogistes ? Bien sûr. Il y en a environ le même pourcentage que d’ex-détenus honnêtes.

Quelle est la différence entre un enseignant et un pédagogiste ?
Les pédagogistes se soucient de savoir si les enfants se sentent bien quand ils lisent. Les enseignants se soucient que les enfants sachent lire.

Les pédagogistes croient que les enfants ne peuvent pas aimer les maths sans exercices amusants : dessiner leurs aliments préférés ou écrire des poèmes sur les mathématiques.

Les pédagogistes pensent que les élèves n’ont pas besoin de savoir où se trouvent les grandes villes françaises du moment que les élèves savent lire une carte.

Les pédagogistes disent qu’ils veulent que les enfants pensent par eux-mêmes, puis les font travailler en groupe.

Les pédagogistes ont transformé la science en un djihad écologique. Ils pensent que la structure de la cellule c’est trop ennuyeux, ils préfèrent rendre les cours sexy avec du développement durable.

Les pédagogistes rédigent des programmes d’histoire tels que : « Les élèves doivent être capables d’identifier et d’expliquer comment les événements et les changements sont survenus dans les périodes historiques importantes », les enseignants se rendent bien compte que la phrase est presque totalement dénuée de sens.

Les pédagogistes croient que les sciences humaines doivent faire que les enfants se sentent bien dans leur peau. Les enseignants utilisent l’Histoire ou les SES pour les forcer à voir au-delà du bout de leur nez.

Les pédagogistes disent que les écoles publiques devraient enseigner des « valeurs » puis écrivent des programmes qui prêchent que les valeurs sont relatives.

Les pédagogistes pensent qu’une classe se porte bien si les élèves ont la même note. Les enseignants veulent que leurs élèves fassent de leur mieux.

Les pédagogistes se plaignent que les écoles sont invitées à en faire trop, puis proposent de nouvelles réformes visant à changer l’École pour changer la société.

Les pédagogistes blâment les parents lorsque les jeunes enfants ne savent pas lire et leur conseillent d'aller voir un orthophoniste. Les enseignants estiment que c’est le travail des enseignants de s’assurer que chaque enfant sache lire et comprendre.

Le pédagogiste parle de l’Internet comme du grand égalisateur de l’information. L'enseignant voit une certaine valeur dans l’Internet, ainsi que son grand potentiel pour aider les enfants à tricher aux devoirs comme aux jeux vidéo.
Claude DUNETON a écrit:Je fais une distinction claire entre le pédagogue et l'enseignant.

L'enseignant est quelqu'un qui fait ce qu'il peut, dans des conditions pas toujours faciles, pour instruire des enfants, ou de jeunes adultes, afin de leur transmettre des connaissances, des habitudes de travail et de pensée qui sont les siennes, et auxquelles il a un peu réfléchi. — Le pédagogue est un monsieur emporté par une sorte de folie : la pédagogie. Il hache, il découpe les éléments vitaux d'un savoir dont il se moque éperdument, mais qui lui sert de prétexte à des numéros personnels qui sont destinés, au fond, à le mettre lui-même en valeur.

Autrement dit, le pédagogue est un enseignant malade.

L'ennui, c'est que les traités de pédagogie dont il se nourrit, au contraire des traités sur la peste ou la syphilis, ne sont pas faits pour essayer de le guérir, mais pour envenimer sa maladie. Parce qu'ils sont conçus par des pédagogues.

C’est un peu comme si les traités de psychiatrie étaient écrits par les pensionnaires des asiles d'aliénés.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par Marie Laetitia le Mar 17 Déc 2013 - 19:04

@Elyas a écrit:

Après, je le répète, l'accusation de pédagogisme en HG n'est pas innocente. A-t-on autant accusé un corps professoral du secondaire avec une telle haine/hargne que les profs d'HG ces derniers temps ? Hormis, les PE, non.

Ce qui a pesé aussi dans ces accusations, c'est le fait qu'en HG nous avons très vite adopté les TICE qui nous simplifient sacrément la vie, avoir internet et un vidéoproj pour faire cours, c'est infiniment plus commode et utile en HG qu'en lettres (même si les collègues de lettres en tirent aussi profit, je n'en disconviens pas), parce que sans document icono (de la carte à la phot de bidonville en passant par le manuscrit médiéval enluminé), nos cours ne ressemblent pas à grand chose... et cela nous a libéré du matériel ancien, bien moins commode. Or, les admirateurs du pédagogisme ont aussi porté l'innovation à tout crin aux nues, y compris les TICE. D'où l'équation "vous défendez les TICE, vous êtes un pédagogiste". Ben non, pas forcément.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par User5899 le Mar 17 Déc 2013 - 19:05

@Marie Laetitia a écrit:
@Elyas a écrit:

Après, je le répète, l'accusation de pédagogisme en HG n'est pas innocente. A-t-on autant accusé un corps professoral du secondaire avec une telle haine/hargne que les profs d'HG ces derniers temps ? Hormis, les PE, non.

Ce qui a pesé aussi dans ces accusations, c'est le fait qu'en HG nous avons très vite adopté les TICE qui nous simplifient sacrément la vie, avoir internet et un vidéoproj pour faire cours, c'est infiniment plus commode et utile en HG qu'en lettres (même si les collègues de lettres en tirent aussi profit, je n'en disconviens pas), parce que sans document icono (de la carte à la phot de bidonville en passant par le manuscrit médiéval enluminé), nos cours ne ressemblent pas à grand chose... et cela nous a libéré du matériel ancien, bien moins commode. Or, les admirateurs du pédagogisme ont aussi porté l'innovation à tout crin aux nues, y compris les TICE. D'où l'équation "vous défendez les TICE, vous êtes un pédagogiste". Ben non, pas forcément.
Faut dire que la Mutuelle Sociale Agricole ne vous a pas aidés à vous distancer de l'équation Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par titus06 le Mar 17 Déc 2013 - 19:08

Je me pose cette question : qu'est ce qui, dans nos pratiques, relève d'un supposé pédagogisme ?
J'ai bien compris que le magistral n'en relève pas  Smile,  mais faire rédiger la réponse à la problématique en fin d'heure, c'est du pédagogisme ?

titus06
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par Isis39 le Mar 17 Déc 2013 - 19:09

Je découvre ce fil qui me surprend. Et voilà encore les profs d'histoire accusés de tous les maux....
On commence à avoir l'habitude.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par Dinosaura le Mar 17 Déc 2013 - 19:10

@Paratge a écrit:

Quelle est la différence entre un enseignant et un pédagogiste ?
Les pédagogistes se soucient de savoir si les enfants se sentent bien quand ils lisent. Les enseignants se soucient que les enfants sachent lire.

L

Tellement vrai... On dirait mon principal adjoint, qui sort en conseil de classe : "mais se sent-il bien en classe, au moins, ce pauvre enfant ?" (et là, on parle d'élèves illettrés).

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par Dinosaura le Mar 17 Déc 2013 - 19:11

@titus06 a écrit:Je me pose cette question : qu'est ce qui, dans nos pratiques, relève d'un supposé pédagogisme ?
J'ai bien compris que le magistral n'en relève pas  Smilemais faire rédiger la réponse à la problématique en fin d'heure, c'est du pédagogisme ?

Ah bon ? Et pourquoi ?

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par Dinosaura le Mar 17 Déc 2013 - 19:11

@Rom1ratm a écrit:
@Elyas a écrit:
@Dinosaura a écrit:e suis un adepte du "fais tes exercices tout seul". J'utilise les documents des manuels (ou non, en utilisant d'autres) mais je n'ai jamais utilisé de questions ou d'exercices donnés par les manuels. j'ai toujours créé moi-même mes questionnaires et mes consignes.

Au risque de passer pour un horrible pédagogiste, je trouve tout de même que c'est le B-A-BA de notre métier avec la maîtrise du corpus scientifique.


Je t'admire !

Il y a un problème de balisage je crois Smile

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par zeprof le Mar 17 Déc 2013 - 19:14

mais bon finalement pédagogisme et autre néologismes ne nous servent pas à grand chose à part à ergoter (déjà 4 pages) :
on enseigne, parfois on va utiliser les TiCE quand on en a l'utilité, on va faire un peu de magistral, ou du cours dialogué ou ô pédagogisme suprême, du travail en groupes en fait on s'adapte à nos élèves, à leur niveau, à leurs besoins... si ça fait de nous des pédagogistes moi je veux bien, mais avant tout je suis professeur et mon but c'est qu'en sortant de mes cours, ils aient appris quelquechose et si possible, qu'ils le retiennent...

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."

zeprof
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par Isis39 le Mar 17 Déc 2013 - 19:16

@zeprof a écrit:mais bon finalement pédagogisme et autre néologismes ne nous servent pas à grand chose à part à ergoter (déjà 4 pages) :
on enseigne,  parfois on va utiliser les TiCE quand on en a l'utilité, on va faire un peu de magistral, ou du cours dialogué ou ô pédagogisme suprême, du travail en groupes en fait on s'adapte à nos élèves, à leur niveau, à leurs besoins... si ça fait de nous des pédagogistes moi je veux bien, mais avant tout je suis professeur et mon but c'est qu'en sortant de mes cours, ils aient appris quelquechose et si possible, qu'ils le retiennent...

+ 1000  veneration 

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par titus06 le Mar 17 Déc 2013 - 19:17

@Marie Laetitia a écrit:
@Elyas a écrit:

Après, je le répète, l'accusation de pédagogisme en HG n'est pas innocente. A-t-on autant accusé un corps professoral du secondaire avec une telle haine/hargne que les profs d'HG ces derniers temps ? Hormis, les PE, non.

Ce qui a pesé aussi dans ces accusations, c'est le fait qu'en HG nous avons très vite adopté les TICE qui nous simplifient sacrément la vie, avoir internet et un vidéoproj pour faire cours, c'est infiniment plus commode et utile en HG qu'en lettres (même si les collègues de lettres en tirent aussi profit, je n'en disconviens pas), parce que sans document icono (de la carte à la phot de bidonville en passant par le manuscrit médiéval enluminé), nos cours ne ressemblent pas à grand chose... et cela nous a libéré du matériel ancien, bien moins commode. Or, les admirateurs du pédagogisme ont aussi porté l'innovation à tout crin aux nues, y compris les TICE. D'où l'équation "vous défendez les TICE, vous êtes un pédagogiste". Ben non, pas forcément.

Je me demande qui peut bien tenir un tel raisonnement... L'utilisation des TICE en classe est un véritable confort (visuel avant tout). Je n y vois que des avantages.
Après , peut-être que certains associent les TICE aux séances en salle informatique où les élèves sont mis en autonomie et que ça ne plait pas à tout le monde...

titus06
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par titus06 le Mar 17 Déc 2013 - 19:19

@Dinosaura a écrit:
@titus06 a écrit:Je me pose cette question : qu'est ce qui, dans nos pratiques, relève d'un supposé pédagogisme ?
J'ai bien compris que le magistral n'en relève pas  Smilemais faire rédiger la réponse à la problématique en fin d'heure, c'est du pédagogisme ?

Ah bon ? Et pourquoi ?

Ce n'est pas une affirmation, mais une interrogation  Smile . De mon point de vue, certaines leçons le justifient, d'autres moins.

titus06
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par cliohist le Mar 17 Déc 2013 - 19:25


Les pédagogistes croient que …
Les pédagogistes pensent …
Les pédagogistes disent …
Les pédagogistes ont transformé …
Les pédagogistes rédigent …
Les pédagogistes croient ...
Les pédagogistes disent ...
Les pédagogistes pensent ...
Les pédagogistes se plaignent ...
Les pédagogistes blâment ...
Le pédagogiste parle  ...
Le premier trimestre est vraiment trop long ...   Wink  Wink 
Il faudrait plaider pour revenir à une rentrée le 1er octobre  ou placer Noël le 25 novembre Wink  Wink 


Claude DUNETON a écrit: Je fais une distinction claire entre le pédagogue et l'enseignant.
A hurler le soir au fond des collèges, 1983
http://www.neoprofs.org/t43375p100-comment-l-enfant-passe-t-il-du-dechiffrage-a-la-lecture-courante#1288067
Romancier, essayiste, chansonnier... et auteur de la chronique du Figaro littéraire intitulée Le Plaisir des mots
- source Celadon, 26 Fév 2012


L'enseignant voit une certaine valeur dans l’Internet

Laquelle ?


Dernière édition par cliohist le Mar 17 Déc 2013 - 20:32, édité 4 fois

cliohist
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pédagogisme en HG

Message par Condorcet le Mar 17 Déc 2013 - 19:46

@Marie Laetitia a écrit:
je n'ai jamais entendu qu'il fallait que les élèves construisent eux-mêmes le cours (par contre, j'ai bien compris qu'il fallait les faire écrire et pas n'importe comment).

hé bien tu as bien de la chance. Chez moi, c'était le dogme quand j'ai fait mon stage, dans mon académie.

D'anciens (et mauvais) souvenirs.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum