Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Lefteris
Empereur

Re: Etats-Unis : les salaires des enseignants sont très différents selon les Etats.

par Lefteris le Mar 17 Déc 2013 - 22:46
@Leclochard a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Leclochard a écrit:

Temporaires..tant que tu y restes. Accessoires, si tu veux : il s'agit d'une augmentation spectaculaire (+40% à la Martinique,  en Guadeloupe par exemple - en Polynésie et à Saint-pierre et Miquelon, on double le traitement carrément) C'est un bon plan connu des jeunes débutants qui veulent mettre un peu de sous de côté et des pensionnés qui veulent profiter de leurs vieux jours.
Toujours est-il que ce n'est pas un Etat qui décide de ta rémunération. Ce sont des barème nationaux, décidés à Paris, valables pour tous.
Et qui ont pour origine la volonté de brasser les fonctionnaire sur l'ensemble du territoire de la République .  Sans supplément de salaire, personne ou presque  ne partirait, et on recruterait localement, on formerait donc localement, et à terme , ce serait la scission d'avec la métropole.

Tu crois qu'on trouverait personne ? Encore un mythe. Tu penses que les jeunes policiers, les jeunes enseignants vont travailler avec joie dans le 93 ou les Ardennes ? Par principe, le concours expédie les fonctionnaires partout où ils sont nécessaires.
D'ailleurs, rappelle-moi une chose : les professeurs des écoles sont bien recrutés localement là-bas, non ?
Soyons clairs: Il y a des lobbies très puissants derrière tous les avantages consentis aux territoires d'outre-mer ou même à la Corse. Les sursalaires ne sont que la partie la plus visible.
Non, j’ai vu souvent le cas , et hormis quelques célibataires qui veulent partir quelques années au soleil, on ne trouverait pas grand monde. Ceux qui partent profitent parfois du salaire presque doublé pour laisser un des conjoints sans activité pendant le séjour. Ils ne le feraient pas sans le gain financier, et la plupart seraient des "locaux". Le cas des professeurs des écoles est un cas tout à fait à part dans la fonction publique d'Etat .
Quant aux fonctionnaires qui vont dans le 93 ou autres coins peu appréciés, ils ne le font que parce qu'il y a espoir de partir. Sinon , ils renonceraient, et même quand ils peuvent partir mais que le traitement et la perspective de carrière ne sont pas bonnes, ils renoncent au concours dans les catégories C, voire B , où il est devenu très difficile de recruter des fonctionnaires .
Et justement, on s'aperçoit que c'st dans ces académies qu'il y a le moins de PE , que les candidats inscrits font défection (60% environ certaines années !).
yphrog
Sage

Re: Etats-Unis : les salaires des enseignants sont très différents selon les Etats.

par yphrog le Mar 17 Déc 2013 - 22:51
@atrium a écrit:Pas de quoi. En France comme aux États-Unis, les citoyens ont tendance à sous estimer le coût des programmes d'assurance santé et vieillesse. Si on ne prend pas conscience de ces coûts, on va au devant de gros problèmes.

Me voilà honteux... Laughing Merci, en effet, je ne me rendais pas compte. Ce qui est sûr, c'est qu'il n'est pas vraiment le moment pour se relancer dans les guerres qui coûteront encore 3 mille milliards... (selon Stieglitz).

_________________
ok

avatar
egomet
Grand sage

Re: Etats-Unis : les salaires des enseignants sont très différents selon les Etats.

par egomet le Mar 17 Déc 2013 - 22:56
@Leclochard a écrit:
@atrium a écrit:Pas de quoi. En France comme aux États-Unis, les citoyens ont tendance à sous estimer le coût des programmes d'assurance santé et vieillesse. Si on ne prend pas conscience de ces coûts, on va au devant de gros problèmes.

Les gros problèmes, on les a déjà. Le trop célèbre déficit de la sécurité sociale menace notre système.
Dommage que les citoyens ne soient pas mieux informés. La simple lecture d'une fiche de paye a de quoi effrayer : personnellement, je donne plus en csg et en crds qu'en impôts sur le revenu...

Et encore, la fiche de paie est conçue pour masquer ce qu'on paie à travers la part "patronale" des cotisations. Il ne faut pas oublier que tout, absolument tout, ce que gagne le patron est obtenu grâce au travail des salariés.

En réalité, on est souvent dans les 40% du salaire. Ça varie selon les montants, mais c'est l'ordre de grandeur pour les salaires moyens.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
Leclochard
Empereur

Re: Etats-Unis : les salaires des enseignants sont très différents selon les Etats.

par Leclochard le Mar 17 Déc 2013 - 22:58
@Lefteris a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Lefteris a écrit:
Toujours est-il que ce n'est pas un Etat qui décide de ta rémunération. Ce sont des barème nationaux, décidés à Paris, valables pour tous.
Et qui ont pour origine la volonté de brasser les fonctionnaire sur l'ensemble du territoire de la République .  Sans supplément de salaire, personne ou presque  ne partirait, et on recruterait localement, on formerait donc localement, et à terme , ce serait la scission d'avec la métropole.

Tu crois qu'on trouverait personne ? Encore un mythe. Tu penses que les jeunes policiers, les jeunes enseignants vont travailler avec joie dans le 93 ou les Ardennes ? Par principe, le concours expédie les fonctionnaires partout où ils sont nécessaires.
D'ailleurs, rappelle-moi une chose : les professeurs des écoles sont bien recrutés localement là-bas, non ?
Soyons clairs: Il y a des lobbies très puissants derrière tous les avantages consentis aux territoires d'outre-mer ou même à la Corse. Les sursalaires ne sont que la partie la plus visible.
Non, j’ai vu souvent le cas , et hormis quelques célibataires qui veulent partir quelques années au soleil, on ne trouverait pas grand monde. Ceux qui partent profitent parfois du salaire presque doublé pour laisser un des conjoints sans activité pendant le séjour. Ils ne le feraient pas sans le gain financier, et la plupart seraient des "locaux". Le cas des professeurs des écoles est un cas tout à fait à part dans la fonction publique d'Etat .
Quant aux fonctionnaires qui vont dans le 93 ou autres coins peu appréciés, ils ne le font que parce qu'il y a espoir de partir. Sinon , ils renonceraient, et même quand ils peuvent partir mais que  le traitement et la perspective de carrière ne sont pas bonnes, ils renoncent au concours dans les catégories C, voire B , où il est devenu très difficile de recruter des fonctionnaires .
 Et justement, on s'aperçoit que c'st dans ces académies qu'il y a le moins de PE , que les candidats inscrits font défection (60% environ certaines années !).
Et alors ? Justement les fonctionnaires resteraient dans ces territoires quelques années, on leur donnerait des points et ils reviendraient comme on le fait avec certaines zones difficiles.
C'est drôle qu'on ait cette discussion car un des mes beaux-frères a demandé sa mutation à plus de quarante ans pour la Guadeloupe. Il a une maison, trois enfants et une femme qui a un bon job. Il n'est pas certain de l'obtenir car il bosse dans un lycée technique. Il est la preuve que certains y vont pour changer de vie, comme on irait dans une autre région, sans motivation financière.
C'est quoi le problème avec les locaux ? Tu devrais aller jusqu'au bout de ta pensée... Parce que les professeurs des écoles en sont, non ?
On n'en a pas parlé mais il faut aussi préciser que les sursalaires ont un effet inflationniste calamiteux sur ces territoires. C'est un exemple remarquable pour celui qui veut étudier l'influence des revenus sur les prix de l'immobilier.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Leclochard
Empereur

Re: Etats-Unis : les salaires des enseignants sont très différents selon les Etats.

par Leclochard le Mar 17 Déc 2013 - 23:01
@egomet a écrit:
@Leclochard a écrit:
@atrium a écrit:Pas de quoi. En France comme aux États-Unis, les citoyens ont tendance à sous estimer le coût des programmes d'assurance santé et vieillesse. Si on ne prend pas conscience de ces coûts, on va au devant de gros problèmes.

Les gros problèmes, on les a déjà. Le trop célèbre déficit de la sécurité sociale menace notre système.
Dommage que les citoyens ne soient pas mieux informés. La simple lecture d'une fiche de paye a de quoi effrayer : personnellement, je donne plus en csg et en crds qu'en impôts sur le revenu...

Et encore, la fiche de paie est conçue pour masquer ce qu'on paie à travers la part "patronale" des cotisations. Il ne faut pas oublier que tout, absolument tout, ce que gagne le patron est obtenu grâce au travail des salariés.

En réalité, on est souvent dans les 40% du salaire. Ça varie selon les montants, mais c'est l'ordre de grandeur pour les salaires moyens.
C'est vrai.
Si on additionne ce que donnent l'employeur et l'employé, la somme totale est effrayante. C'est un débat que j'avais lu sur internet sous le titre : "ce salaire que vous ne touchez pas". Tout est dit.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: Etats-Unis : les salaires des enseignants sont très différents selon les Etats.

par atrium le Mar 17 Déc 2013 - 23:08
C'est bien pour ça qu'il faut relativiser la grille salariale des profs de Memphis que j'ai mise en lien. Comme l'a fait remarquer Xphrog, il faut ensuite qu'ils payent leurs impôts (fédéraux et locaux), leurs cotisations aux retraites publiques et à la complémentaire (facultative mais bon, vu ce que rapporte social security) et leur assurance médicale, en lisant attentivement les clauses en petits caractères et en sachant que, selon la police, ils ne pourront pas choisir librement leur médecin. Une assurance chômage peut aussi être utile au cas où...

Quant aux employeurs publics et aux fonds de pension, rien ne garantit qu'ils resteront solvables ad vitam aeternam.

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Etats-Unis : les salaires des enseignants sont très différents selon les Etats.

par Lefteris le Mar 17 Déc 2013 - 23:15
@Leclochard a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Leclochard a écrit:

Tu crois qu'on trouverait personne ? Encore un mythe. Tu penses que les jeunes policiers, les jeunes enseignants vont travailler avec joie dans le 93 ou les Ardennes ? Par principe, le concours expédie les fonctionnaires partout où ils sont nécessaires.
D'ailleurs, rappelle-moi une chose : les professeurs des écoles sont bien recrutés localement là-bas, non ?
Soyons clairs: Il y a des lobbies très puissants derrière tous les avantages consentis aux territoires d'outre-mer ou même à la Corse. Les sursalaires ne sont que la partie la plus visible.
Non, j’ai vu souvent le cas , et hormis quelques célibataires qui veulent partir quelques années au soleil, on ne trouverait pas grand monde. Ceux qui partent profitent parfois du salaire presque doublé pour laisser un des conjoints sans activité pendant le séjour. Ils ne le feraient pas sans le gain financier, et la plupart seraient des "locaux". Le cas des professeurs des écoles est un cas tout à fait à part dans la fonction publique d'Etat .
Quant aux fonctionnaires qui vont dans le 93 ou autres coins peu appréciés, ils ne le font que parce qu'il y a espoir de partir. Sinon , ils renonceraient, et même quand ils peuvent partir mais que  le traitement et la perspective de carrière ne sont pas bonnes, ils renoncent au concours dans les catégories C, voire B , où il est devenu très difficile de recruter des fonctionnaires .
 Et justement, on s'aperçoit que c'st dans ces académies qu'il y a le moins de PE , que les candidats inscrits font défection (60% environ certaines années !).
Et alors ? Justement les fonctionnaires resteraient dans ces territoires quelques années, on leur donnerait des points et ils reviendraient comme on le fait avec certaines zones difficiles.
C'est drôle qu'on ait cette discussion car un des mes beaux-frères a demandé sa mutation à plus de quarante ans pour la Guadeloupe. Il a une maison, trois enfants et une femme qui a un bon job. Il n'est pas certain de l'obtenir car il bosse dans un lycée technique. Il est la preuve que certains y vont pour changer de vie, comme on irait dans une autre région, sans motivation financière.
C'est quoi le problème avec les locaux ? Tu devrais aller jusqu'au bout de ta pensée... Parce que les professeurs des écoles en sont, non ?
On n'en a pas parlé mais il faut aussi préciser que les sursalaires ont un effet inflationniste calamiteux sur ces territoires. C'est un exemple remarquable pour celui qui veut étudier l'influence des revenus sur les prix de l'immobilier.
Il y en a  qui partent pur changer de vie, certes , mais je peux t'en citer encore plus qui partent pour se faire un pactole. Ou les deux : on change de vie, mais il faut se le permettre (parfois arrêt du travail d'un conjoint) , donc on ne le ferait pas sans la compensation financière. Pour les PE, ils sont au même régime que leurs collègues recrutés académiquement (exception dans la fonction publique, surtout pur la catégorie A, il ne me vient  aucun autre corps à l'esprit) . Mais pour les autres fonctionnaires,  on aurait largement moins de brassage, c'est certain. Je vais jusqu’au bout de ma pensée, c'est très clair : au bout de quelques décennies, les territoires éloignés de la métropole seraient des pays étrangers.

En attendant, on s’éloigne de la question de base : aucune région de France ne détermine le traitement indiciaire d'un fonctionnaire.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
midjie
Niveau 8

Re: Etats-Unis : les salaires des enseignants sont très différents selon les Etats.

par midjie le Mer 18 Déc 2013 - 0:52
Petite precision: tout d'abord il n'est plus possible de profiter d'une retraite dorée sous les tropiques avec 40% quand on n'y a pas travaillé un certain tps.

D'autre part, tous les avantages liés au service dans les DOM etaient dûs au fait que personne ne voulait venir y travailler avant.. ces avantages etaient réservés uniquement au non-locaux.. Les locaux ont exigé au nom de l'egalite les mêmes avantages.

Ce que je trouve scandaleux ce ne sont pas les sursalaires mais les prix du type 4 yaourts nature 2,80€ ou 1kg de riz 3€..... ou des fromages blancs de marque carouf a 8€ les 4 petits pots... ou du fromage comté 300g pour 7,50€....
Et les prix ont tès probablement augmenté depuis mon passge l'an dernier.
Tout ça a cause des monopoles...qui ont leurs entrées dans les ministeres et qui font ce qu'ils veulent ( voir le scandale du chlordecone)

En parlant du recrutement, certains PE non locaux débarquent pour les sous, le soleil et ont la tete pleine de clichés sur les antilles et les antillais (paresseux, toujours en train de faire la fête, un verre de ti-punch à la main, dans un hamac sous un cocotier) et s'imaginent qu'ils vivront la belle vie qu'il n'y aura sans doute pas besoin de bosser des masses. Et ne s'interessent pas à la culture des antilles, ne fréquentent que des non-locaux.... pas très cohérent quand on est PE !

Autre chose, chez les PE les antilles sont assez souvent deficitaire en enseignants.

_________________
Beautiful.....Your mind, body and soul, so perfectly designed for you.....
Beautiful.... I don't wanna let you go until I tell you that I love you...
S.MAHY
avatar
Leclochard
Empereur

Re: Etats-Unis : les salaires des enseignants sont très différents selon les Etats.

par Leclochard le Mer 18 Déc 2013 - 11:27
@midjie a écrit:Petite precision: tout d'abord il n'est plus possible de profiter d'une retraite dorée sous les tropiques avec 40% quand on n'y a pas travaillé un certain tps.

D'autre part, tous les avantages liés au service dans les DOM etaient dûs au fait que personne ne voulait venir y travailler avant.. ces avantages etaient réservés uniquement au non-locaux.. Les locaux ont exigé au nom de l'egalite les mêmes avantages.

Ce que je trouve scandaleux ce ne sont pas les sursalaires mais les prix du type 4 yaourts nature 2,80€ ou 1kg de riz 3€..... ou des fromages blancs de marque carouf a 8€ les 4 petits pots... ou du fromage comté 300g pour 7,50€....
Et les prix ont tès probablement augmenté depuis mon passge l'an dernier.
Tout ça a cause des monopoles...qui ont leurs entrées dans les ministeres et qui font ce qu'ils veulent ( voir le scandale du chlordecone)

En parlant du recrutement, certains PE non locaux débarquent pour les sous, le soleil et ont la tete pleine de clichés sur les antilles et les antillais (paresseux, toujours en train de faire la fête, un verre de ti-punch à la main, dans un hamac sous un cocotier) et s'imaginent qu'ils vivront la belle vie qu'il n'y aura sans doute pas besoin de bosser des masses. Et ne s'interessent pas à la culture des antilles, ne fréquentent que des non-locaux.... pas très cohérent quand on est PE !

Autre chose, chez les PE les antilles sont assez souvent deficitaire en enseignants.

Merci pour tes précisions.
C'est clair qu'il y a un problème de monopoles qui explique la cherté de certains produits. Les gouvernements n'ont jamais voulu s'attaquer à eux. Et puis, il y a aussi une forme de sous-développement volontairement entretenu.
J'ajoute aussi sans vouloir polémiquer avec toi que l'anomalie des prix n'est choquante que pour des produits de base (riz, pâtes, certains légumes ou fruits..) vouloir manger du comté en Guadeloupe,  et se plaindre de son prix, c'est comme trouver trop chères les cerises à Noël ou les fraises en février à Paris. C'est une attitude incongrue même si la mondialisation nous y a habitués. Logiquement, on devrait adapter sa consommation au lieu où on vit et à la saison.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
midjie
Niveau 8

Re: Etats-Unis : les salaires des enseignants sont très différents selon les Etats.

par midjie le Mer 18 Déc 2013 - 13:00
@Leclochard a écrit:
Merci pour tes précisions.
C'est clair qu'il y a un problème de monopoles qui explique la cherté de certains produits. Les gouvernements n'ont jamais voulu s'attaquer à eux. Et puis, il y a aussi une forme de sous-développement volontairement entretenu.
J'ajoute aussi sans vouloir polémiquer avec toi que l'anomalie des prix n'est choquante que pour des produits de base (riz, pâtes, certains légumes ou fruits..) vouloir manger du comté en Guadeloupe,  et se plaindre de son prix, c'est comme trouver trop chères les cerises à Noël ou les fraises en février à Paris. C'est une attitude incongrue même si la mondialisation nous y a habitués. Logiquement, on devrait adapter sa consommation au lieu où on vit et à la saison.

Je suis bien d'accord avec toi pour l'adaptation de l'alimentation à son environnement.
J'ai donné l'exemple du comté parce qu'ici, à Paris, ça m'arrive d'en manger et que, par curiosité, j'ai voulu regarder les prix pour comparer. (Et aussi faire plaisir à mon père, je lui en avais rapporté de Paris, et il avait adoré). Quand j'ai vu le prix, j'ai trouvé qu'il y avait de l'abus, je ne l'ai pas acheté.
Que ce soit plus cher, soit, mais que le prix soit multiplié par 2, je trouve ça juste aberrant.

Ce n'est pas le seul produit pour lequel j'ai vu ce genre d'écart de prix mais je n'ai pas noté les prix des autres mais je peux te dire que mon porte-monnaie au bout d'un mois là-bas était bien allégé.
Parce qu'il y a bien des choses dont tu ne peux pas te passer....

Ici,à Paris, je peux me permettre de faire les courses de la semaine avec 25 ou 30€ pour 1 personne sans trop me priver et en privilégiant la qualité, là-bas, je dépensais facilement 50€ à 70€ par semaine en me privant et en fermant les yeux sur la qualité de certains produits....

Par exemple, le poisson local est souvent plus cher (à cause des taxes) que celui qui est importé ou que le poisson de métropole... Un comble à l'heure où on se targue de protéger l’environnement !

_________________
Beautiful.....Your mind, body and soul, so perfectly designed for you.....
Beautiful.... I don't wanna let you go until I tell you that I love you...
S.MAHY
Contenu sponsorisé

Re: Etats-Unis : les salaires des enseignants sont très différents selon les Etats.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum