Rue89 : Jeannette Bougrab contre "le modèle multiculturaliste".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rue89 : Jeannette Bougrab contre "le modèle multiculturaliste".

Message par retraitée le Mer 18 Déc 2013 - 14:53

http://www.rue89.com/2013/12/17/bougrab-combat-laicite-perds-parfois-espoir-248375

Pour une République ferme et forte

Je suis frappée par l’incohérence de ceux qui pensent encore que le modèle multiculturaliste peut représenter une solution, alors que les derniers attentats violents ont justement eu lieu au Royaume-Uni et à Boston, au nom du rejet de la société occidentale. Il y a quand même, là, un paradoxe. Je ne comprends même pas qu’on continue à en parler. On peut penser aussi à Theo Van Gogh, assassiné à cause de son film, « Soumission », sur l’islam : à Amsterdam, capitale d’un pays au multiculturalisme longtemps affiché, il a été tué en pleine rue, en 2004.

Pensons aussi à Ayaan Hirsi Ali, cette députée néerlandaise d’origine somalienne, amie de Théo Van Gogh et en rébellion contre le poids de l’islam, qui a dû se réfugier aux Etats-Unis, notamment parce que les Pays-Bas n’ont pas été capable de la protéger et que la France n’a pas voulu ou su l’accueillir.

A ceux qui, en France, posent la question de l’avènement d’un « islam éclairé », je réponds bien sûr qu’il peut être espéré, que toutes les croyances sont naturellement compatibles avec la République ; mais que la question aujourd’hui est plutôt celle d’avoir une République ferme et forte. Ainsi, quand la mairie du Havre jette des dizaines de kilos de mousse au chocolat, parce qu’elle anticipe la présence de gélatine de porc au moment de l’ouverture de la campagne des Restos du cœur, partant aussi du principe que les parents allaient scruter le moindre repas servi dans les cantines scolaires, on a beau espérer tout l’islam des Lumières que l’on veut, c’est de la bêtise !

Le vrai sujet, pour moi, c’est l’école

En France, nous avons toujours eu tendance à privilégier la liberté de culte et nous pensons qu’en prévoyant un programme de construction de mosquées, nous allons résoudre le problème de la montée du fondamentalisme dans les quartiers. Le vrai sujet, pour moi, c’est l’école, l’éducation, à réaffirmer et à promouvoir dans les quartiers. On veut construire une mosquée dans le grand Est parisien, comme si cela allait résoudre les problèmes sociaux et culturels, qui sont d’abord liés à la formation, à l’éducation, au fait d’acquérir un sens critique, une distance vis-à-vis des dogmes.

Quand la seule proposition qu’on fait dans les prisons est de mettre à la disposition des jeunes délinquants des imams, au lieu de dire qu’on va leur faire passer des diplômes, les former, leur apprendre à lire et à écrire (puisque beaucoup ont arrêté l’école précocement), je m’inquiète. Les gamins vivent au milieu des rats, sont entassés dans une prison et on leur dit, en substance :

« Ne vous inquiétez surtout pas, on vous envoie Dieu, tout va être résolu, votre rédemption ne viendra pas de la compréhension que vous avez de la loi et des principes de la société. »

Si on pense que c’est en envoyant des imams et en construisant des mosquées qu’on va résoudre le problème du chômage dans les quartiers, celui de la déscolarisation, du désœuvrement, c’est que la France a un problème !


retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 : Jeannette Bougrab contre "le modèle multiculturaliste".

Message par Ronin le Mer 18 Déc 2013 - 18:03

Entièrement d'accord. Les deux voix les plus fortes sur cette question actuellement sont deux femmes : Malika Sorel et Jeannette Bougrab.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 : Jeannette Bougrab contre "le modèle multiculturaliste".

Message par arcenciel le Mer 18 Déc 2013 - 18:53

@Ronin a écrit:Entièrement d'accord. Les deux voix les plus fortes sur cette question actuellement sont deux femmes : Malika Sorel et Jeannette Bougrab.
+1

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 : Jeannette Bougrab contre "le modèle multiculturaliste".

Message par philann le Mer 18 Déc 2013 - 19:04

Si on pense que c’est en envoyant des imams et en construisant des mosquées qu’on va résoudre le problème du chômage dans les quartiers, celui de la déscolarisation, du désœuvrement, c’est que la France a un problème !

Entièrement d'accord!
Il n'empêche que je suis à la fois pour l'interdiction pur et simple de tout signe religieux dans les écoles ET EN MÊME TEMPS et pour la même raison favorable à la construction de mosquées.
Parce que 1) les conditions de culte dans certains lieux sont indigents et devraient nous faire honte!
2) Si ce n'est pas nous, le maître d'oeuvre sera l'Arabie Saoudite ou autre pays connu pour son obscurité.
3) Parce que même si les principaux problèmes dans les cités sont le chômage (certains de mes élèves n'avaient jamais vu leurs parents se lever le matin pour aller travailler  Sad ) et l'école (qui dans certains endroits malgré des profs dévoués...ne ressemble plus à rien)... on ne peut pas avoir un tel manque de reconnaissance pour la deuxième religion de France et attendre des gens qu'ils se sentent français.

Je suis contre le voile à l'école (y compris pour les mères qui participent à la vie de l'école), la burqa me fait horreur, les mariages à 15ans (de certaines de mes élèves  Crying or Very sad heu ) me soulèvent encore le coeur plusieurs mois après...
ET pour toutes ces raisons, nous devons construire des mosquées, nous assurer d'avoir des imams parlant français et connaissant les lois de la République...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 : Jeannette Bougrab contre "le modèle multiculturaliste".

Message par Lefteris le Mer 18 Déc 2013 - 19:12

@philann a écrit:
Si on pense que c’est en envoyant des imams et en construisant des mosquées qu’on va résoudre le problème du chômage dans les quartiers, celui de la déscolarisation, du désœuvrement, c’est que la France a un problème !

Entièrement d'accord!
Il n'empêche que je suis à la fois pour l'interdiction pur et simple de tout signe religieux dans les écoles ET EN MÊME TEMPS et pour la même raison favorable à la construction de mosquées.
Parce que 1) les conditions de culte dans certains lieux sont indigents et devraient nous faire honte!
2) Si ce n'est pas nous, le maître d'oeuvre sera l'Arabie Saoudite ou autre pays connu pour son obscurité.
3) Parce que même si les principaux problèmes dans les cités sont le chômage (certains de mes élèves n'avaient jamais vu leurs parents se lever le matin pour aller travailler  Sad ) et l'école (qui dans certains endroits malgré des profs dévoués...ne ressemble plus à rien)... on ne peut pas avoir un tel manque de reconnaissance pour la deuxième religion de France et attendre des gens qu'ils se sentent français.

Je suis contre le voile à l'école (y compris pour les mères qui participent à la vie de l'école), la burqa me fait horreur, les mariages à 15ans (de certaines de mes élèves  Crying or Very sad heu ) me soulèvent encore le coeur plusieurs mois après...
ET pour toutes ces raisons, nous devons construire des mosquées, nous assurer d'avoir des imams parlant français et connaissant les lois de la République...
Tu cherches à circonvenir l'islam et à le laïciser. Très bien, je serais proche de cette vision (sauf faire payer les mosquées au contribuable, comme cela est fait à Paris sous couvert d'association culturelle) . Mais tu oublies un paramètre : de nombreux mouvements musulmans ne veulent surtout pas d'un islam de France mais un islam en France. Rien que ta proposition les ferait bondir.
Regarde l'affaire des prières de rue : ce sont des gens qui refusent d'aller à la grande mosquée , ils disent que le recteur est inféodé aux lois de la république, et donc contrevient à l'islam qui ne prend ses ordres que d'Allah.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 : Jeannette Bougrab contre "le modèle multiculturaliste".

Message par philann le Mer 18 Déc 2013 - 19:35

Tu as raison, mais eux, ce sont l'ennemi du vivre ensemble (réellement ensemble pas les uns à côté des autres)!Si ma position les fait bondir tant mieux! Au moins les choses sont claires.
Cependant, je ne suis pas sûre que ces mouvements soient si nombreux que cela et représentent beaucoup de musulmans au final...

J'ai même tendance à croire que leur pénibilité est inversement proportionnel à leur nombre!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 : Jeannette Bougrab contre "le modèle multiculturaliste".

Message par Tristana le Mer 18 Déc 2013 - 20:42

Pour ce qui est des prisons, le fait est que fournir une éducation aux détenus n'est pas chose gratuite... à la différence des imams qui se déplacent bien souvent bénévolement (comme les prêtres). Par ailleurs, tous les détenus ne sont pas volontaires pour reprendre leurs études, non plus. Imputer cette faute au gouvernement me semble un peu hâtif.

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 : Jeannette Bougrab contre "le modèle multiculturaliste".

Message par Olympias le Mer 18 Déc 2013 - 20:52

@arcenciel a écrit:
@Ronin a écrit:Entièrement d'accord. Les deux voix les plus fortes sur cette question actuellement sont deux femmes : Malika Sorel et Jeannette Bougrab.
+1

+1 Mais les experts auto-proclamés ne les écoutent pas

Pour revenir sur les lieux de culte, il y a actuellement en France environ 2300 lieux de culte musulmans (contre 900 en 1985).


Dernière édition par Olympias le Mer 18 Déc 2013 - 21:02, édité 1 fois

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 : Jeannette Bougrab contre "le modèle multiculturaliste".

Message par arcenciel le Mer 18 Déc 2013 - 20:58

@Olympias a écrit:
@arcenciel a écrit:
@Ronin a écrit:Entièrement d'accord. Les deux voix les plus fortes sur cette question actuellement sont deux femmes : Malika Sorel et Jeannette Bougrab.
+1

+1 Mais les experts auto-proclamés ne les écoutent pas
Ils savent mieux que tout le monde... Experts qu'on te dit...

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 : Jeannette Bougrab contre "le modèle multiculturaliste".

Message par Anim' le Jeu 26 Déc 2013 - 19:13

La décision de la Grande Mosquée de Paris de séparer les femmes et les hommes pendant la prière fait polémique
Huffpost Maghreb | Par Olfa Khamira
Publication: 24/12/2013 09h39 CET | Mis à jour: 24/12/2013 09h39 CET

ELIGION - Les habituées de la Grande Mosquée de Paris (GMP) sont en colère. Et pour cause, ces femmes sont désormais contraintes d’aller prier au sous-sol de la mosquée… car jugées trop bruyantes.

A la suite de cette décision, un collectif de fidèles intitulé "Les Femmes dans la Mosquée" s’est constitué afin d’appeler l’administration à leur redonner accès à la salle principale, où elles avaient l’habitude de prier.

Une séparation qui n'a pas lieu d'être

Dans une lettre envoyée lundi 25 novembre au recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, "les Femmes dans la Mosquée" dénoncent les explications fournies par l’administration:

"L'administrateur général nous a répondu que cette décision avait été prise à la suite d'une demande des fidèles-hommes trop gênés par le comportement bruyant de certaines femmes. Cet argument ne nous a pas étonnées car nous avons également été victimes de ces faits. [...] Monsieur le Recteur, interdire l'entrée de ce lieu à l'ensemble des femmes pour les raisons évoquées s'apparente bien à une sanction collective injuste et disproportionnée", ont-elle signalé.
Un groupe Facebook et une pétition en ligne ont même été lancés afin d’alerter la communauté musulmane de France.

"Plus que jamais, il faut que les autorités religieuses musulmanes de France se positionnent sur la place des femmes dans leur communauté. L'invisibilisation (sic) des femmes dans les lieux de culte est symptomatique d'un malaise dans les rapports hommes-femmes. Nous souhaitons rétablir une réalité de la tradition prophétique qui est que les femmes étaient (et sont) des actrices dans la vie de la société et de leur communauté religieuse. Les invisibiliser revient à leur dénier ce droit", peut-on lire dans le texte qui accompagne la pétition.
Pourtant, "les Femmes dans la Mosquée" avaient proposé une solution de compromis afin de remédier à ces troubles, comme retirer le rideau de séparation entre la salle de prière pour les hommes et celle pour les femmes. Une "isolation visuelle (...) qui n'a pas de base religieuse", selon elles. Un moyen également, de permettre "aux femmes "dissipées" de mieux se concentrer sur l'activité de prières et de méditation à l'image des hommes."

Mais la Grande Mosquée de Paris a dénoncé un mensonge et une désinformation autour de cette affaire. "Le mot sous-sol est actuellement utilisé de manière ambiguë par un groupuscule d’activistes. Et les mensonges colportés à des fins évidentes de "fitna" (discorde en français) par ce groupuscule sont sans fondement", a réagi la GMP dans un communiqué publié sur leur site internet.

L’administration de la GMP a justifié cette nouvelle installation afin d’offrir aux fidèles un espace de prière plus vaste, au vu de l’affluence croissante des femmes lors des 5 prières quotidiennes.

Des actions au sein de la mosquée

Toutefois, la nouvelle pièce qui est dédiée aux femmes ne fait pas l'unanimité. "Cette nouvelle salle est devenue un vrai salon de thé et une garderie: aucune possibilité d'être concentrée et de profiter de la beauté architecturale de cette mosquée historique propice au recueillement!", a affirmé le collectif.

Samedi 21 décembre, une action a été menée par les membres de ce collectif afin de faire valoir leur bon droit mais elles ont été repoussées. "Nous avons essayé d’aller à la salle principale pour prier derrière les hommes. Une vingtaine d’hommes nous ont fait barrage afin de nous empêcher d'entrer. Des propos très violents ont été dits à notre encontre.", explique Hanane Karimi, représentante des Femmes dans la Mosquée au HuffPost Maghreb.

"Très vite, ça s’est transformé en bagarre généralisée. Trente hommes se sont jetés sur un frère qui nous accompagnait. Plusieurs femmes ont même été brutalisées. Pour ça, ils n’ont aucun mal à toucher les femmes", moque-t-elle.
Trois membres du collectif ont porté plainte pour coups et blessures. La Grande Mosquée de Paris a également fait savoir qu’une plainte sera déposée prochainement.

Le collectif "les Femmes dans la Mosquée" va continuer ses actions et espère une décision favorable qui saura sortir la femme de cette exclusion injustifiée. Pour Hanane Karimi: "c’est ce genre de comportement qui valide malheureusement la violence faite aux femmes".

http://www.huffingtonpost.fr/2013/12/24

Anim'
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 : Jeannette Bougrab contre "le modèle multiculturaliste".

Message par Olympias le Jeu 26 Déc 2013 - 19:24

La marche vers le progrès continue...égales dans la foi mais..au coin !

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum