Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Lefteris
Empereur

Mooc : vendre au détail, consommer, disloquer le savoir...

par Lefteris le Mer 18 Déc 2013 - 16:25
Article édifiant  des Echos de l'économie sur les MOOC .
L'enseignement n'y est jamais vu comme une nécessité sociale, une institution républicaine, mais comme un bien de consommation individualiste :

On peut ainsi suivre le cours à son rythme, l’arrêter pour prendre des notes puis le relancer

J’arrête l’école et je vais enfin apprendre du trucs qui me plaisent

vu par le prisme de l'employabilité

un levier puissant pour former les salariés tout au long de leur vie
nouvelle forme de recrutement orientée vers le savoir-être auquel s’ajouteront d’innombrables compétences et savoirs acquis individuellement
Il me manque une compétence, pas de souci ! je reviens dans 15 jours avec nouveau certificat qui m’aura coûté 30 dollars !

et par les économies d'échelle

Fini la relation autoritaire et encadrée du professeur que tant d’étudiants remettent en question, bienvenue à un enseignement ouvert, massif, consommable, gratuit et hors système

Va-t-on assister à la fin des cours magistraux en amphis et à une diminution inimaginable du nombre d’enseignants, puisqu’un cours peut être suivi par 165 000 étudiants ? Va-t-on vers une marchandisation du savoir à des prix défiants toute concurrence alors que le coût d’une école classique est de 5 à 10 000 € l’année ?


L'ensemble du texte ici :

http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/societe/education/221186934/education-massive-mooc-fin-systeme-educatif-classique



On remarquera un nouvelle fois  que cette religion marchande est proche de la religion pédagogiste. Les termes récurrents du catéchisme sont bien présents :
"émerger"
"les leviers"
"savoirs-être"
"compétences"
"océan des savoirs"
...

On remarquera aussi les fautes de français , mais ce savoir est sans doute ringard  Rolling Eyes

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).
"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).
« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Mooc : vendre au détail, consommer, disloquer le savoir...

par coindeparadis le Dim 2 Fév 2014 - 20:11
Cours inversés, usage des tablettes et TBI, mooc... On va vers une raréfaction des professeurs, devenus médiateurs (voire réparateurs informatique).

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Mooc : vendre au détail, consommer, disloquer le savoir...

par Lefteris le Dim 2 Fév 2014 - 21:13
@coindeparadis a écrit:Cours inversés, usage des tablettes et TBI, mooc... On va vers une raréfaction des professeurs, devenus médiateurs (voire réparateurs informatique).
Il m'étonnait que la gravité de la situation évoquée et préconisée ici n'ait pas eu d'échos jusqu'à maintenant... Bravo d'avoir déterré le sujet.  Very Happy 

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).
"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).
« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Mooc : vendre au détail, consommer, disloquer le savoir...

par coindeparadis le Dim 2 Fév 2014 - 21:20
Je prépare des concours et suis la tête dans les ouvrages de didactiques récents, puisque les concours ont changé cette année. Et ce que je lis m'inquiète. Cela préfigure un avenir assez noir de l'éducation (sera-t-elle encore nationale ?). On accusait la droite de vouloir faire entrer l'entreprise dans l'école, mais la gauche actuellement a une approche utilitariste et quasi mercantile de l'enseignement.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Mooc : vendre au détail, consommer, disloquer le savoir...

par Lefteris le Dim 2 Fév 2014 - 21:33
@coindeparadis a écrit:Je prépare des concours et suis la tête dans les ouvrages de didactiques récents, puisque les concours ont changé cette année. Et ce que je lis m'inquiète. Cela préfigure un avenir assez noir de l'éducation (sera-t-elle encore nationale ?). On accusait la droite de vouloir faire entrer l'entreprise dans l'école, mais la gauche actuellement a une approche utilitariste et quasi mercantile de l'enseignement.
Pour avoir eu des stagiaires depuis les changements de maquettes, je peux te dire que les disciplines en ont pris un grand coup derrière les oreilles, que ce soit en volume d'enseignement ou en coefficients lors des épreuves . Il n'est question que de TICE , d'animation de séances, de problématiques de situation ou de machins du même genre...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).
"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).
« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Mooc : vendre au détail, consommer, disloquer le savoir...

par coindeparadis le Dim 2 Fév 2014 - 21:37
Et j'appréhende l'épreuve de la leçon (admission) car moi cela ne me gêne pas de suivre un manuel pour faire mon cours (que je complète bien-sûr). Or, il semble qu'il faille tout créer, tout construire, selon un schéma défini mais effectivement vidé de tout contenu.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
wanax
Fidèle du forum

Re: Mooc : vendre au détail, consommer, disloquer le savoir...

par wanax le Dim 2 Fév 2014 - 21:39
Ceux qui promeuvent les MOOC oublient, ou feignent d'oublier un point crucial : la nécessaire rétroaction dans l'apprentissage.
Oui, il y a des gens capables d'apprendre seuls, et pour ceux-là, les livres ou les cours que l'on peut télécharger
puis imprimer suffisaient. Un enseignant peut leur permettre d'aller plus vite, c'est tout.
Et il y a tous les autres.
Du coup, on va pouvoir se faire un pognon en cours particuliers...  Twisted Evil 
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Mooc : vendre au détail, consommer, disloquer le savoir...

par Lefteris le Dim 2 Fév 2014 - 22:28
@coindeparadis a écrit:Et j'appréhende l'épreuve de la leçon (admission) car moi cela ne me gêne pas de suivre un manuel pour faire mon cours (que je complète bien-sûr). Or, il semble qu'il faille tout créer, tout construire, selon un schéma défini mais effectivement vidé de tout contenu.
Je n'ai pas eu le détail de ce qu'on leur demande, je ne suis pas les cours avec eux, mais effectivement la réticence aux manuels semble très forte. Je ne suis pas si étonné que ça : j'ai pu constater en IUFM il y a déjà plusieurs années que ce qu'on veut, c'est te voir bosser en permanence, et tout expliquer en t'auto-critiquant (parfois sur du vide, comme les séquences fictives dont on n'a rien essayé).
On a même dit à certains que les manuels n'étaient pas faits par des vrais enseignants, des gens éloignés des réalités (pas comme dans le IUFM ESPE, hein ...  diable ) Ce que j'ai bien sûr démenti en le prouvant. Déjà, deux collègues de mon établissement ont collaboré à des manuels en usage ...

Il est aussi absurde de rejeter les manuels que de les suivre aveuglément sans réfléchir en tenant compte de la classe, de ce qu'on aime et maîtrise aussi . Je t'avoue franchement qu'il m'arrive de suivre le manuel presque intégralement sur certaines séquences, ça me va, pas du tout sur d'autres, ou encore de faire des mélanges...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).
"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).
« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
yogi
Grand sage

Re: Mooc : vendre au détail, consommer, disloquer le savoir...

par yogi le Lun 3 Fév 2014 - 0:06
@wanax a écrit:Ceux qui promeuvent les MOOC oublient, ou feignent d'oublier un point crucial : la nécessaire rétroaction dans l'apprentissage.
Oui, il y a des gens capables d'apprendre seuls, et pour ceux-là, les livres ou les cours que l'on peut télécharger
puis imprimer suffisaient. Un enseignant peut leur permettre d'aller plus vite, c'est tout.
Et il y a tous les autres.
Du coup, on va pouvoir se faire un pognon en cours particuliers...  Twisted Evil 

Il y a des formules de cours à distance à 6euros de l'heure où tu as un cours en direct et il y a 2 ou 3 autres étudiants qui suivent;on peut poser des questions et interagir à tout moment.
Je trouve que les MOOC permettent aux gens de trouver des sujets qui les intéressent vraiment.Quand on est passionné,on est motivé. Je suis un atelier d'écriture en anglais en ce moment en MOOC,je peux envoyer des messages à la prof et elle répond très vite.
Je trouve ces méthodes nouvelles intéressantes et bien plus respectueuses des besoins et désirs des apprenants, comparé au gavage d'oie inefficace de l'école de masse qu'on propose à l'EN. Si j'étais maman,je n'aurais pas envie d'envoyer mes gamins à l'école telle que nous la connaissons.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Mooc : vendre au détail, consommer, disloquer le savoir...

par User5899 le Lun 3 Fév 2014 - 0:11
Très représentatif de notre société. On supprime des métiers, on met des gens au chômage ; à la place, on met des trucs qui ne marchent pas ou qui ne sont pas adaptés, et au bout du compte, on a une dégradation et du chômage.
Et après, la courbe, elle s'inverse pas ! Sad Oh Sad Sad Sad
La vilaine ! professeur
avatar
yogi
Grand sage

Re: Mooc : vendre au détail, consommer, disloquer le savoir...

par yogi le Lun 3 Fév 2014 - 0:28
Cripure a écrit:Très représentatif de notre société. On supprime des métiers, on met des gens au chômage ; à la place, on met des trucs qui ne marchent pas ou qui ne sont pas adaptés, et au bout du compte, on a une dégradation et du chômage.
Et après, la courbe, elle s'inverse pas ! :(Oh SadSadSad
La vilaine ! professeur

C'est ce qui se passe au quotidien dans notre boutique.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"
avatar
Condorcet
Oracle

Re: Mooc : vendre au détail, consommer, disloquer le savoir...

par Condorcet le Lun 3 Fév 2014 - 1:33
La courbe s'inversera mais pas le phénomène qu'elle est censée représenter.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
Contenu sponsorisé

Re: Mooc : vendre au détail, consommer, disloquer le savoir...

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum