Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par victor44 le Sam 28 Déc 2013 - 1:20

@John a écrit:
Dans ces affaires, moins on va devant la justice mieux c'est pour le collègue croyez moi.
Je ne te crois clairement pas sur ce point.

Méfiez vous quand même, le collègue qui est tombé sur un fils de gendarme a eu beaucoup de soucis. Certains puissants ont des enfants ingérables...

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par Cath le Sam 28 Déc 2013 - 11:03

@victor44 a écrit:
@PauvreYorick a écrit:
@victor44 a écrit: personne ne sait sur ce forum ce qui s'est vraiment passé et accuse le médecin de se laisser berner.
Je n'ai vu personne formuler une telle accusation. Si un avocat sait qu'une délivrance d'ITT ne peut servir de preuve d'un lien entre une indisposition et un fait, un médecin, c'est le moins qu'on puisse présumer, doit le savoir aussi, non? De toute façon c'est simple à comprendre.

@Cath a écrit:Je note que personne n'a vu le professeur frapper l'élève, mais qu'un médecin lui a toutefois délivré une ITT de 5 jours...
Ça me rappelle l'histoire de ce collègue qui s'est suicidé...

Qui sanctionne les médecins en cas d'abus ?


Oui, et ?
Je relève cette apparente contradiction, ne t'en déplaise, et je repense au collègue qui s'est suicidé: à sa prétendue victime aussi (manipulée par sa future ex-femme) un médecin avait délivré une ITT constatant des coups et la perte d'une dent. L'élève avait fanfaronné devant les médias, disant le le prof allait devoir payer pour ça.
Il s'agissait en fait de soins dentaires et le collègue s'est suicidé.
Crois-tu vraiment que les médecins ne fassent jamais d'erreur et ne soient jamais trompés par leurs patients ?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par Karine B. le Sam 28 Déc 2013 - 11:12

@victor44 a écrit:
@John a écrit:
Dans ces affaires, moins on va devant la justice mieux c'est pour le collègue croyez moi.
Je ne te crois clairement pas sur ce point.

Méfiez vous quand même, le collègue qui est tombé sur un fils de gendarme a eu beaucoup de soucis. Certains puissants ont des enfants ingérables...

il n'a pas eu tant d'ennuis que ça et c'était une gifle, dans un autre contexte

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par Lilypims le Sam 28 Déc 2013 - 11:30

@Cath a écrit:
@victor44 a écrit:
@Celeborn a écrit:

On parle de « douleurs aux cervicales », et je n'imagine pas qu'ils aient fait des radios pour délivrer l'ITT (donc on ne peut pas appeler ça "constater des blessures"). Donc en gros, l'élève a raconté son histoire et a dit qu'il avait mal. Comme quand le médecin me demande si ça me fait mal quand il m'appuie sur le ventre quand je viens le voir parce que j'ai très mal au ventre.

Et comme il fallait lire l'article d'Eolas jusqu'au bout, j'en profite pour citer l'une de ses conclusions générales sur les ITT :



Tu prends les médecins pour des quiches qui ne sont pas capables de faire le tri entre les blessures et les simulations...
Tu te réfères à un article qui parle de blessures psychologiques...
Dans le cas présent il y a une altercation violente que personne ne nie et quelqu'un qui fournit un certificat avec une ITT de 5 jours, on peut penser qu'il a constaté des traces et des hématomes (Karine a comme mode de défense que le mômes se les ait faites tout seul après, ça me parait spongieux comme ligne de défense).
Je ne pense pas que le collègue mérite le tribunal mais si on y traine la famille, il sera obligé de s'y justifier et hors contexte deux ans après il passera pour un hystérique qui ne sait pas se maitriser. Au lieu de tourner la page dès aujourd'hui, on va lui infliger deux années à ressasser ça chaque jour et chaque nuit.

Ben si, justement, seul l'élève parle de violence...Même ses camarades n'en font pas état.

C'est incroyable, cet aveuglement, Victor. Tu ne lis que ce que tu as envie de lire : tous ceux qui étaient présents nient cette violence ; tous sauf l'élève. Et tu affirmes le contraire. Ça me dépasse.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par victor44 le Sam 28 Déc 2013 - 11:57

@Lilypims a écrit:
C'est incroyable, cet aveuglement, Victor. Tu ne lis que ce que tu as envie de lire : tous ceux qui étaient présents nient cette violence ; tous sauf l'élève. Et tu affirmes le contraire. Ça me dépasse.

S'il devait y avoir enquete, des élèves entendu par la police ça pourrait dire autre chose.

Etre élève et soutenir un élève exclu par CDIS contre le prof qui vous note en CCF et qui a déjà pété un plomb, c'est pas évident.

Le gamin ayant déjà été exclu ça va se tasser gentiment et le môme sans lycée va trainer toute la journée, vieille histoire connue...

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par Celeborn le Sam 28 Déc 2013 - 12:08

@victor44 a écrit:
S'il devait y avoir enquete, des élèves entendu par la police ça pourrait dire autre chose.

Ah oui, là, forcément, si ma tante en avait…

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par victor44 le Sam 28 Déc 2013 - 12:14

@Celeborn a écrit:
@victor44 a écrit:
S'il devait y avoir enquete, des élèves entendu par la police ça pourrait dire autre chose.

Ah oui, là, forcément, si ma tante en avait…

C'est pas si ma tante en avait, le prof reconnait s'en être pris à l'élève devant 25 autres. Dans la version de l'élève comme dans celle du prof, il y a violence que le prof justifie par la nécessité d'assoir son autorité.
Si on le suit c'est ratonnade autorisée et légalisée chez les flics.

Après le coup du je l'ai pas frappé je l'ai juste poussé énergiquement on croirait la défense d'un élève de 4ème...

Je dis et je répète que serait mieux pour le collègue de pas en rajouter car entre refuser d'enlever sa casquette et s'imposer physiquement...
Contrôle d'identité, un gamin refuse d'enlever sa casquette boum trois bourre- pif bien fait pour lui.

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par Ergo le Sam 28 Déc 2013 - 12:24

Alors, comme tu dis, victor: si la "vraie" version des faits ne peut ressortir que pendant l'enquête, on ne peut affirmer ni dans un sens (il ne l'a pas frappé, il l'a poussé énergiquement), ni dans l'autre (il a commis un acte violent).


_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par victor44 le Sam 28 Déc 2013 - 12:26

@Karine B. a écrit:
@victor44 a écrit:
@John a écrit:
Je ne te crois clairement pas sur ce point.

Méfiez vous quand même, le collègue qui est tombé sur un fils de gendarme a eu beaucoup de soucis. Certains puissants ont des enfants ingérables...

il n'a pas eu tant d'ennuis que ça et c'était une gifle, dans un autre contexte

http://www.ladepeche.fr/article/2008/02/01/430734-faut-il-juger-un-prof-pour-une-gifle.html

En particulier:
Un enseignant comparaîtra le 27 mars devant un tribunal correctionnel pour une claque donnée à un élève de 11 ans qui l'avait insulté...
C'était un geste impulsif et excessif » a expliqué le professeur, en arrêt maladie et suspendu par le rectorat qui condamne son geste « quelles que soient les circonstances ». Selon le plaignant, l'enfant aurait été violemment plaqué contre la porte.

Si ça c'est pas tant d'ennuis que ça...
Même défense de l'enseignant...

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par victor44 le Sam 28 Déc 2013 - 12:27

@Ergo a écrit:Alors, comme tu dis, victor: si la "vraie" version des faits ne peut ressortir que pendant l'enquête, on ne peut affirmer ni dans un sens (il ne l'a pas frappé, il l'a poussé énergiquement), ni dans l'autre (il a commis un acte violent).


Je suis d'accord mais c'est bien risqué d'aller plus loin alors que des excuses à la famille auraient calmé l'affaire...

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par Karine B. le Sam 28 Déc 2013 - 12:27

@victor44 a écrit:
@Karine B. a écrit:
@victor44 a écrit:

Méfiez vous quand même, le collègue qui est tombé sur un fils de gendarme a eu beaucoup de soucis. Certains puissants ont des enfants ingérables...

il n'a pas eu tant d'ennuis que ça et c'était une gifle, dans un autre contexte

http://www.ladepeche.fr/article/2008/02/01/430734-faut-il-juger-un-prof-pour-une-gifle.html

En particulier:
Un enseignant comparaîtra le 27 mars devant un tribunal correctionnel pour une claque donnée à un élève de 11 ans qui l'avait insulté...
C'était un geste impulsif et excessif » a expliqué le professeur, en arrêt maladie et suspendu par le rectorat qui condamne son geste « quelles que soient les circonstances ». Selon le plaignant, l'enfant aurait été violemment plaqué contre la porte.

Si ça c'est pas tant d'ennuis que ça...
Même défense de l'enseignant...

Non, il s'en est bien sorti

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par Ergo le Sam 28 Déc 2013 - 12:28

Ben on ne sait pas, justement.  Wink On ne sait pas s'il n'y en a pas eu au moment où la famille a débarqué dans l'établissement. On ne sait pas de quels faits précis il fallait s'excuser etc.
(Je répondais à victor.)

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par victor44 le Sam 28 Déc 2013 - 12:41

@Karine B. a écrit:Non, il s'en est bien sorti

De sa dépression?

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par Iphigénie le Sam 28 Déc 2013 - 12:45

je ne sais pas si tu as de l'empathie pour tes élèves, Victor, mais je n'aimerais pas être ton collègue: ton humour est assez douteux.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par wanax le Sam 28 Déc 2013 - 12:55

@victor44 a écrit:

http://www.ladepeche.fr/article/2008/02/01/430734-faut-il-juger-un-prof-pour-une-gifle.html

En particulier:
Un enseignant comparaîtra le 27 mars devant un tribunal correctionnel pour une claque donnée à un élève de 11 ans qui l'avait insulté...
C'était un geste impulsif et excessif » a expliqué le professeur, en arrêt maladie et suspendu par le rectorat qui condamne son geste « quelles que soient les circonstances ». Selon le plaignant, l'enfant aurait été violemment plaqué contre la porte.
Excellent article, victor, au moins pour les commentaires qui le suivent, presque tous favorables à l'enseignant.
Je précise que pour ma part, je n'imagine pas une seconde gifler un élève.

des excuses à la famille auraient calmé l'affaire...
puis du fric, aussi. Ah, m... On me souffle dans l'oreillette que c'est probablement déjà le cas.

wanax
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par Catalunya le Sam 28 Déc 2013 - 13:32

Arrêtez de nourrir le troll, don't feed the troll comme on dit.

Catalunya
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par Provence le Sam 28 Déc 2013 - 14:10

@iphigénie a écrit:je ne sais pas si tu as de l'empathie pour tes élèves, Victor, mais je n'aimerais pas être ton collègue: ton humour est assez douteux.

+1

Victor semble toujours prêt à condamner le collègue, quitte à déformer ce que l'on sait des faits...

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par retraitée le Sam 28 Déc 2013 - 15:08

Oui, les autres profs sont des tyrans, quand ils ne sont pas nuls, en prime!

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par victor44 le Sam 28 Déc 2013 - 15:48

@Karine B. a écrit:
@victor44 a écrit:
@Karine B. a écrit:

il n'a pas eu tant d'ennuis que ça et c'était une gifle, dans un autre contexte

http://www.ladepeche.fr/article/2008/02/01/430734-faut-il-juger-un-prof-pour-une-gifle.html

En particulier:
Un enseignant comparaîtra le 27 mars devant un tribunal correctionnel pour une claque donnée à un élève de 11 ans qui l'avait insulté...
C'était un geste impulsif et excessif » a expliqué le professeur, en arrêt maladie et suspendu par le rectorat qui condamne son geste « quelles que soient les circonstances ». Selon le plaignant, l'enfant aurait été violemment plaqué contre la porte.

Si ça c'est pas tant d'ennuis que ça...
Même défense de l'enseignant...

Non, il s'en est bien sorti

@iphigénie a écrit:je ne sais pas si tu as de l'empathie pour tes élèves, Victor, mais je n'aimerais pas être ton collègue: ton humour est assez douteux.

Ma réponse n'était en rien humoristique. Le prof était trainé devant le tribunal, en arrêt maladie, et suspendu par sa hiérarchie. Dans ces cas là les collègues (qui sont souvent très investis) ressentent un abandon et une trahison de la part de l'institution et sombrent souvent dans une dépression (l'arrêt donné au collègue par le médecin était peut-être comme certains l'envisagent sur ce post de complaisance ou sans lien avec l'affaire mais j'en doute).

Les commentaires de soutien au collègue dans l'article ne signifient d'autre que ce que je dis moi-même, on déplore la tournure des évènements. Mais ce qui serait important de connaitre c'est la part de profs et de magistrats dans les contributeurs parce quand ça part en procédure, c'est un juge qui statue, pas un sondage du net.

Oui Karine le collègue a eu de très gros ennuis, s'il s'en est sorti tant mieux. Si il avait évité cette période ça aurait été certainement préférable, car une procédure en correctionnelle c'est le plus souvent au moins deux ans. Période où souvent la famille du collègue souffre voire se déchire.

Le vrai troll est celui qui préfère faire endurer ça à un collègue, plutôt que d'apaiser et de conseiller de s'excuser et de passer à autre chose.

Je le dis aux jeunes qui démarrent, ne croyez pas être à l'abris des tribunaux. Les juges raisonnent en droit et vu de l'extérieur certains fonctionnements ne jamais tolérés.

Au fait Celeborn , ce maître eolas que tu cites, n'est-ce pas celui-là même  qui envoie des tweets de soutien à Dieudonné Mbala Mbala contre Manuel Valls?

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par benjy_star le Sam 28 Déc 2013 - 15:52

@Catalunya a écrit:Arrêtez de nourrir le troll, don't feed the troll comme on dit.
Pitié, arrêtez, Victor est un troll, on tourne en rond là...

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par victor44 le Sam 28 Déc 2013 - 15:59

@benjy_star a écrit:
@Catalunya a écrit:Arrêtez de nourrir le troll, don't feed the troll comme on dit.
Pitié, arrêtez, Victor est un troll, on tourne en rond là...

Encore une petite louche?


http://www.ladepeche.fr/article/2008/02/01/430734-faut-il-juger-un-prof-pour-une-gifle.html


En particulier:

Selon la loi, les enfants sont intouchables

En citant ce professeur à comparaître pour « violence aggravée sur mineur » le procureur de la République de Maubeuge applique la loi française : toute violence sur mineur pratiquée physiquement ou avec un objet est un délit passible de prison. Certaines punitions humiliantes sont aussi considérées comme un délit. Aux yeux de la loi française, l'interdiction est donc valable pour les enseignants, pour tout adulte et même pour… les parents. La France n'a fait qu'appliquer en ce sens la charte des droits de l'enfant. A l'initiative des Pays-Bas et de la Suède, qui réussit la prouesse d'être à la fois le pays de l'enfant roi et le pays de l'enfant sage, le Conseil de l'Europe demande d'interdire la fessée et de sanctionner sévèrement tout éducateur (parent ou tiers) qui la pratique. Pour le moment, la France n'a pas transcrit cette directive. De même, les règlements sur les sanctions internes dans les établissements scolaires stipulent que tout élève mineur doit être sanctionné individuellement et confidentiellement et non devant ses camarades, les parents étant en revanche obligatoirement informés. Disposition rarement appliquée.

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par nightowl le Sam 28 Déc 2013 - 16:02

Même si Victor troll un peu, il a raison sur le fond...

La justice c'est le respect de la loi et des procédures avec de la jurisprudence si besoin est. Point à la ligne. La morale n'a rien à voir dans la justice. On a d'ailleurs supprimé le délit d'atteinte aux bonnes mœurs depuis 20 ans.

nightowl
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par PauvreYorick le Sam 28 Déc 2013 - 18:32

Non mais tout le monde avoue bien qu'on n'a pas à s'en prendre physiquement à un élève, et le collègue concerné est le premier à le reconnaître. Là où on reconnaît le troll efficace, c'est dans la capacité à obtenir un débat houleux sur un point qui fait l'unanimité Very Happy

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par victor44 le Dim 29 Déc 2013 - 1:54

@PauvreYorick a écrit:Non mais tout le monde avoue bien qu'on n'a pas à s'en prendre physiquement à un élève, et le collègue concerné est le premier à le reconnaître. Là où on reconnaît le troll efficace, c'est dans la capacité à obtenir un débat houleux sur un point qui fait l'unanimité Very Happy

Moi ce que je remet en cause c'est la façon dont le CDE a géré et qui a remis de l'huile sur le feu en braquant la famille. C'est le collègue qui a une plainte sur le dos maintenant.

Si le point faisait l'unanimité, personne ne soulèverait la moindre objection à des excuse du collègue à la famille accompagné d'une sanction lourde pour l'élève (mais pas de CDIS). Maintenant, la famille n'ayant plus rien à perdre peut s'acharner sur le collègue.

En tous les cas, aux jeunes collègues qui lisent ce fil sans poster, je me permet d'insister sur le fait que si les parents sont procéduriers on risque gros, donc surtout sous aucun prétexte ne tenter régler un conflit par la force ou la violence.

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par nightowl le Dim 29 Déc 2013 - 2:01

Et je rajouterai : Si la direction et/ou la vie scolaire refuse de traiter le problème (ou ne sont pas disponibles), toujours donner le change en donnant l'illusion du choix :
- Tu enlèves ta casquette ou on arrêtes le cours
- Tu ... ou tu auras telle punition (pouvoir s'y tenir attention !)
- Ne jamais s'énerver et faire remarquer tout mot douteux en face (ca énervera le clampin qui s'en ira généralement de cours en claquant la porte ==> Une preuve à charge et un ennui en moins. A ne pas trop renouveler)

nightowl
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lycée professionnel Corot (Beauvais, Oise) : l'établissement porte plainte contre un élève, qui porte lui-même plainte contre un enseignant.

Message par Celeborn le Dim 29 Déc 2013 - 9:28

@nightowl a écrit:Et je rajouterai : Si la direction et/ou la vie scolaire refuse de traiter le problème (ou ne sont pas disponibles), toujours donner le change en donnant l'illusion du choix :
- Tu enlèves ta casquette ou on arrêtes le cours
- Tu ... ou tu auras telle punition (pouvoir s'y tenir attention !)
- Ne jamais s'énerver et faire remarquer tout mot douteux en face (ca énervera le clampin qui s'en ira généralement de cours en claquant la porte ==> Une preuve à charge et un ennui en moins. A ne pas trop renouveler)

Une fois encore, dans le cas qui nous occupe, on est dans un lycée professionnel qui est particulièrement difficile. Alors le coup du "tu enlèves ta casquette ou on arrête le cours", il y a toutes les chances que ça se finisse en "on arrête le cours".

Et parce que tout arrive, je suis complètement d'accord avec Victor sur le fait qu'il ne faut pas régler un conflit par la force ou la violence. Mais là aussi, une fois encore, je pense que le collègue était poussé à bout et qu'il a réagi comme il a pu avec les moyens du bord dans un contexte, je le répète, particulièrement difficile.

Enfin, on n'a pas le déroulé des faits, donc rien ne dit que la plainte de l'établissement a précédé ou entraîné celle de la famille. Mais je ne vois pas comment on pourrait demander au collègue de s'excuser auprès de la famille alors que cette dernière est venue l'insulter dans l'établissement (et ce, forcément avant que la plainte de l'établissement ne soit déposée). C'est à la famille de présenter des excuses, pas au collègue.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum