Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Kalypso
Grand Maître

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par Kalypso le Mar 24 Déc 2013 - 14:00
j'emploie souvent l'expression de "fil directeur" qui doit "questionner" le sujet, chaque grande partie étant une partie de la réponse à ce questionnement.
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par Marie Laetitia le Mar 24 Déc 2013 - 14:01
@Carabas a écrit:
Hermaline a écrit:
Elle nous avait dit qu'une problématique était une question qui posait un problème et qu'il fallait chercher 2 éléments qui s'opposaient pour la trouver. J'ai généralement toujours réussi à appliquer cette méthode.

Oui, aussi.

ça me semble valable en lettres, en philo aussi peut-être, mais moins (voire, pas du tout) en histoire puisqu'il n'y a pas forcément d'opposition. Par exemple, dans un sujet classique comme "Les campagnes sous Louis XIV", partir en recherchant une opposition me semble introduire un biais dans le sujet, biais qui n'existe pas et son introduction mène au HS même partiel.

@Kalypso a écrit:
Hermaline a écrit:Je n'ai jamais oublié comment l'avait définie ma prof de lettres en TL, j'avais alors parfaitement compris ce qu'elle voulait dire et même après à la fac je n'ai pas eu de meilleure explication compréhensible à mon sens.

Elle nous avait dit qu'une problématique était une question qui posait un problème et qu'il fallait chercher 2 éléments qui s'opposaient pour la trouver. J'ai généralement toujours réussi à appliquer cette méthode.

A mes élèves l'année dernière, on m'avait dit que de pas les embêter avec ça (ils n'étaient pas obligés d'en faire aux devoirs communs) mais j'ai essayé de les y préparer, ils tournaient plus autour de l'intérêt du texte ou de la question qu'il posait.

En y réfléchissant, je ne sais pas si l'explication de ma prof est la "bonne" mais j'ai toujours fonctionné avec...

c'est ce que j'essayais de dire en parlant de paradoxe

ML : ben oui, en quoi est ce un problème ? mes disserts ont toujours bien fonctionné.


ça je n'en doute pas, mais il me semble que le risque de HS est plus grand en fonctionnant ainsi. La dissertation a ceci de précieux qu'elle exige la rigueur. Il faut respecter les étapes pour bien comprendre le sujet.

Si tu commences par le plan, comment réunis-tu les éléments qui vont te permettre d'établir ce plan (vraie question de curiosité)? Est-ce qu'en établissant la plan, tu ne te poses pas implicitement les différentes questions qui répondent au sujet? Je ne saurais pour ma part construire la problématique d'après le plan, le risque de redite par rapport à la dernière étape (la présentation du plan) me semble important  :gratte:

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
User17706
Enchanteur

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par User17706 le Mar 24 Déc 2013 - 14:03
Il y a de plus fortes divergences que je n'imaginais, et en plus, elles sont internes à une discipline: selon ML la problématique est une question, selon MK la problématique est en fait une réponse (puisque c'est une hypothèse de départ destinée à être validée).

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par Celeborn le Mar 24 Déc 2013 - 14:07
C'est la mise au jour d'une tension contenue dans le sujet et qui fait qu'on ne peut pas "répondre" au sujet en 3 phrases, et que d'ailleurs à l'arrivée on n'aura pas forcément "répondu", mais "avancé".

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par Marie Laetitia le Mar 24 Déc 2013 - 14:12
En complément de mon "point de vue" je peux vous proposer ceci, un document dont je dois l'essentiel à un de mes professeurs, légèrement remanié par moi quand j'expliquais les règles de la dissert aux étudiants. C'est avec cette méthode que j'ai appris à faire des dissert et on y voit bien que la réflexion sur le sujet (donc la mise au point de la problématique) précède toute élaboration de plan.


Dernière édition par Marie Laetitia le Mar 24 Déc 2013 - 15:55, édité 1 fois

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par Marcel Khrouchtchev le Mar 24 Déc 2013 - 14:13
PauvreYorick a écrit:Il y a de plus fortes divergences que je n'imaginais, et en plus, elles sont internes à une discipline: selon ML la problématique est une question, selon MK la problématique est en fait une réponse (puisque c'est une hypothèse de départ destinée à être validée).

Tout cela n'est qu'une question de forme. Je comprends très bien qu'on puisse préférer la forme interrogative. Mais, à mon sens, c'est artificiel (et je répète que ce n'est qu'un avis personnel et que je peux donner d'excellentes notes à des étudiants dont la problématique est posée sous forme de question).
User17706
Enchanteur

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par User17706 le Mar 24 Déc 2013 - 14:18
Heu non, ce n'est pas du tout ainsi que je l'entendais (mais je me trompais sans doute). J'avais prévu d'attirer l'attention sur les questions de forme un peu plus tard.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
plotch
Habitué du forum

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par plotch le Mar 24 Déc 2013 - 14:19
@Celeborn a écrit:C'est la mise au jour d'une tension contenue dans le sujet et qui fait qu'on ne peut pas "répondre" au sujet en 3 phrases, et que d'ailleurs à l'arrivée on n'aura pas forcément "répondu", mais "avancé".

J'avoue que lorsque je voyais des sujets du type "qu'est ce que le bonheur ?" j'avais envie de répondre "t'as qu'à regarder la définition dans le dictionnaire !" :p
User17706
Enchanteur

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par User17706 le Mar 24 Déc 2013 - 14:28
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
PauvreYorick a écrit:Il y a de plus fortes divergences que je n'imaginais, et en plus, elles sont internes à une discipline: selon ML la problématique est une question, selon MK la problématique est en fait une réponse (puisque c'est une hypothèse de départ destinée à être validée).

Tout cela n'est qu'une question de forme. Je comprends très bien qu'on puisse préférer la forme interrogative. Mais, à mon sens, c'est artificiel (et je répète que ce n'est qu'un avis personnel et que je peux donner d'excellentes notes à des étudiants dont la problématique est posée sous forme de question).

Est-ce que tu veux dire que la "question" (au sens de ML) et la "réponse" sont en fait la même chose?

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par Marcel Khrouchtchev le Mar 24 Déc 2013 - 14:29
PauvreYorick a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
PauvreYorick a écrit:Il y a de plus fortes divergences que je n'imaginais, et en plus, elles sont internes à une discipline: selon ML la problématique est une question, selon MK la problématique est en fait une réponse (puisque c'est une hypothèse de départ destinée à être validée).

Tout cela n'est qu'une question de forme. Je comprends très bien qu'on puisse préférer la forme interrogative. Mais, à mon sens, c'est artificiel (et je répète que ce n'est qu'un avis personnel et que je peux donner d'excellentes notes à des étudiants dont la problématique est posée sous forme de question).

Est-ce que tu veux dire que la "question" (au sens de ML) et la "réponse" sont en fait la même chose?

Oui, puisque la question est artificiellement posée en fonction de la réponse que l'on connaît déjà.
User17706
Enchanteur

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par User17706 le Mar 24 Déc 2013 - 14:30
D'accord, je vois le propos. Je ne sais pas trop si ML sera d'accord, je conserve un doute.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Kalypso
Grand Maître

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par Kalypso le Mar 24 Déc 2013 - 14:31
Ah je n ai jamais dit que je commençais par le plan !!! L analyse du sujet vient avant. Mais ne débouche pas sur la problématique.
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par Marie Laetitia le Mar 24 Déc 2013 - 14:32
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
PauvreYorick a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:

Tout cela n'est qu'une question de forme. Je comprends très bien qu'on puisse préférer la forme interrogative. Mais, à mon sens, c'est artificiel (et je répète que ce n'est qu'un avis personnel et que je peux donner d'excellentes notes à des étudiants dont la problématique est posée sous forme de question).

Est-ce que tu veux dire que la "question" (au sens de ML) et la "réponse" sont en fait la même chose?

Oui, puisque la question est artificiellement posée en fonction de la réponse que l'on connaît déjà.

Ah c'est curieux. Je n'aurais pas dit les choses comme cela. Je me pose une, ou des, question(s) qui surgissent en fonction du contexte. Mais je ne connais pas par avance la réponse à la question tant que je n'ai pas listé tous les aspects du problème (c'est-à-dire avant d'avoir fait le plan détaillé).

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par Marcel Khrouchtchev le Mar 24 Déc 2013 - 14:33
PauvreYorick a écrit:D'accord, je vois le propos. Je ne sais pas trop si ML sera d'accord, je conserve un doute.

AH, mais je n'ai pas voulu répondre à sa place, ce n'est que mon avis.
Mais je serais quand même étonné de lire qu'on peut vraiment poser une question dont on ignore la réponse et ensuite construire une démonstration là-dessus et apporter des résultats clairs.
La dissertation est un jeu intellectuel à mon avis, et la démarche hypothético-déductive est, toujours à mon avis, assez inadaptée à l'histoire.
avatar
MrCailloux
Esprit éclairé

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par MrCailloux le Mar 24 Déc 2013 - 14:34
@Charivari a écrit:En classe prépa, le professeur de philosophie nous imposé d'écrire la problématique comme suit: "pourquoi...., bien que....?" Il fallait obligatoirement qu'il y ait contradiction au départ. Et la question ne pouvait être que "pourquoi".

C'est étonnant :)on m'a toujours appris à utiliser des interrogatifs qui imposaient le développement "Comment?... En quoi?..." et non "Pourquoi? ou Est-ce que" Le Pourquoi imposant le "parce que" assez restrictif au final et les Est-ce que qui peut se conclure par oui ou non. (bon, c'est extrême dit comme ça)

@Kalypso a écrit:
@MrCailloux a écrit:

Pour toi le sujet en lui même est la problématique du coup? ou est donné directement aux élève (les élèves ne la pose pas eux-mêmes)
Dans mes cours je leur fait poser le problème et émettre les hypothèses, mais le problème que je constate c'est qu'en conclusion ils disent juste "l'hypothèse est validée" sans donner du coup une réponse claire et précise au problème posé (synthèse générale de toutes les données qu'ils ont tiré à partir d' "étude de cas particulier" )

ah non !

exemple : sujet : la social démocratie en Allemagne depuis 1875
problématique : en quoi la social démocratie a-t-elle évolué en fonction de ses hésitations entre courant réformiste et courant révolutionnaire ? (bon j'ai formulé à l'arrache, c'est maladroit, mais l'idée est là)

Cela me semblait étrange aussi Wink

La question que je me pose depuis le début de ma petite carrière... En histoire ou en Géo (ou la démarche est très proche de celle employée en SVT) le sujet n'est qu'une phrase (enfin il n'y a pas de verbe donc ce n'est pas une vraie phrase), Trouvent-ils assez facilement la problématique? En SVT, la consigne impose limite le plan à développer et permet de rédiger la problématique assez clairement... Et j'ai rarement une problématique qui soit claire, et dans le plan, il manque assez souvent une grande partie (ou alors le plan ne reprend pas ce qui est demandé en consigne).

_________________
2016-2017: 4 6ème, 2 5ème, 4 4ème + PP (T2)
2015-2016: 2 5ème, 4 4ème, 4 3ème + PP (Néotit')
2014-2015: 5 2nde, 2 1ES/L, 3 MPS (Stagiaire)
2013-2014: 2 2nde (CAD2)
2012-2013: 2 6ème, 6 5ème, 2 4ème, 2 3ème, 1 2nde MPS
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par Marcel Khrouchtchev le Mar 24 Déc 2013 - 14:35
@Marie Laetitia a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
PauvreYorick a écrit:

Est-ce que tu veux dire que la "question" (au sens de ML) et la "réponse" sont en fait la même chose?

Oui, puisque la question est artificiellement posée en fonction de la réponse que l'on connaît déjà.

Ah c'est curieux. Je n'aurais pas dit les choses comme cela. Je me pose une, ou des, question(s) qui surgissent en fonction du contexte. Mais je ne connais pas par avance la réponse à la question tant que je n'ai pas listé tous les aspects du problème (c'est-à-dire avant d'avoir fait le plan détaillé).

Oui, j'entends bien, et je suis assez d'accord avec toi. Mais, au fond, ce n'est pas ta dissertation qui va te révéler une réponse à une question dont tu ignorerais tout au départ. C'est ce que je voulais dire. Et là, je crois que c'est moi qui suis confus.  Embarassed 
avatar
olive-in-oil
Grand sage

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par olive-in-oil le Mar 24 Déc 2013 - 14:43
Pauvre Yorick, merci d'ajouter les arts à la liste des disciplines concernées. Même si ceux-ci questionnent (et sont questionnés) déjà (par) l'histoire et la philosophie, il me semble que l'émergence d'une problématique est au coeur de nos préoccupations théoriques.
User17706
Enchanteur

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par User17706 le Mar 24 Déc 2013 - 14:45
@MrCailloux a écrit:
@Charivari a écrit:En classe prépa, le professeur de philosophie nous imposé d'écrire la problématique comme suit: "pourquoi...., bien que....?" Il fallait obligatoirement qu'il y ait contradiction au départ. Et la question ne pouvait être que "pourquoi".

C'est étonnant :)on m'a toujours appris à utiliser des interrogatifs qui imposaient le développement "Comment?... En quoi?..." et non "Pourquoi? ou Est-ce que" Le Pourquoi imposant le "parce que" assez restrictif au final et les Est-ce que qui peut se conclure par oui ou non. (bon, c'est extrême dit comme ça)
Oui mais bon, ne confondons pas deux choses: d'une part un propos, d'autre part la forme grammaticale que ce propos peut prendre. (Souvent, il peut en prendre plusieurs.)

C'est pourquoi les réponses du type "c'est la question qui..." sont ambiguës: on ne sait pas si "question", ici, désigne une question au sens de "la question juive" (Sartre), càd un domaine d'interrogation, ou si ça désigne une formule (une phrase) de forme interrogative.

Et chez les élèves, on a très souvent des détresses liées à ça.

(La réponse de Celeborn a, à mes yeux, un grand avantage: elle ne donne pas lieu à cette confusion entre, d'une part, un motif d'enquête, et, d'autre part, la formulation de ce motif d'enquête.)


Dernière édition par PauvreYorick le Mar 24 Déc 2013 - 14:48, édité 1 fois

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
User17706
Enchanteur

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par User17706 le Mar 24 Déc 2013 - 14:46
@olive-in-oil a écrit:Pauvre Yorick, merci d'ajouter les arts à la liste des disciplines concernées. Même si ceux-ci questionnent (et sont questionnés) déjà (par) l'histoire et la philosophie, il me semble que l'émergence d'une problématique est au coeur de nos préoccupations théoriques.
Tu as raison. (Modification faite!)


Dernière édition par PauvreYorick le Jeu 26 Déc 2013 - 10:56, édité 1 fois

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par Marie Laetitia le Mar 24 Déc 2013 - 14:49
Mais est-ce que ce qui vous fait dire, Kalypso et toi, MK, que la réponse est connue d'avance, ce n'est pas la très bonne connaissance des thèmes sur lesquelles portent les sujets de dissert que vous faites?
Pour avoir dû proposer des sujets de dissert sur des thèmes dont j'ignorais tout (par exemple, j'étais chargée des TD portant sur le cours d'un professeur, cours portant sur des thèmes que je n'avais jamais étudiés), j'ai plusieurs fois commencé une dissert en posant la problématique sans avoir à l'avance ni la réponse globale ni les éléments de réponse aux questions imposées par le sujet (questions qui revenaient, remaniées, à la problématique)? L'un et l'autre vous avez l'expérience des sujets bizarres des oraux de l'agrég pour le hors programme, connaissiez-vous vraiment la réponse à la problématique au moment où vous la rédigiez sur votre brouillon d'oral?

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par Elyas le Mar 24 Déc 2013 - 14:53
Votre conversation me rassure. Je me souviens de disputes mémorables en formation avec des gens disant qu'ils attendaient de leurs élèves de 6e et de 3e une problématique... :shock: 
avatar
MrCailloux
Esprit éclairé

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par MrCailloux le Mar 24 Déc 2013 - 14:56
@Elyas a écrit:Votre conversation me rassure. Je me souviens de disputes mémorables en formation avec des gens disant qu'ils attendaient de leurs élèves de 6e et de 3e une problématique... :shock: 

C'est un peu extrême en 6ème Laughing En 3ème on peut déjà commencer à les préparer sans que cela soit exigible...

_________________
2016-2017: 4 6ème, 2 5ème, 4 4ème + PP (T2)
2015-2016: 2 5ème, 4 4ème, 4 3ème + PP (Néotit')
2014-2015: 5 2nde, 2 1ES/L, 3 MPS (Stagiaire)
2013-2014: 2 2nde (CAD2)
2012-2013: 2 6ème, 6 5ème, 2 4ème, 2 3ème, 1 2nde MPS
avatar
MrCailloux
Esprit éclairé

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par MrCailloux le Mar 24 Déc 2013 - 15:01
PauvreYorick a écrit:
@MrCailloux a écrit:
@Charivari a écrit:En classe prépa, le professeur de philosophie nous imposé d'écrire la problématique comme suit: "pourquoi...., bien que....?" Il fallait obligatoirement qu'il y ait contradiction au départ. Et la question ne pouvait être que "pourquoi".

C'est étonnant :)on m'a toujours appris à utiliser des interrogatifs qui imposaient le développement "Comment?... En quoi?..." et non "Pourquoi? ou Est-ce que" Le Pourquoi imposant le "parce que" assez restrictif au final et les Est-ce que qui peut se conclure par oui ou non. (bon, c'est extrême dit comme ça)
Oui mais bon, ne confondons pas deux choses: d'une part un propos, d'autre part la forme grammaticale que ce propos peut prendre. (Souvent, il peut en prendre plusieurs.)

C'est pourquoi les réponses du type "c'est la question qui..." sont ambiguës: on ne sait pas si "question", ici, désigne une question au sens de "la question juive" (Sartre), càd un domaine d'interrogation, ou si ça désigne une formule (une phrase) de forme interrogative.

Et chez les élèves, on a très souvent des détresses liées à ça.

(La réponse de Celeborn a, à mes yeux, un grand avantage: elle ne donne pas lieu à cette confusion entre, d'une part, un motif d'enquête, et, d'autre part, la formulation de ce motif d'enquête.)

Je leur conseille de na pas employer certains mots interrogatifs qui les empêche souvent d'aller au fond du sujet (généralement le pourquoi les cantonne juste à une partie du développement et le reste du sujet est complètement oublié) Si leur problème commence par pourquoi mais répond totalement au sujet, je n'y vois pas d'inconvénient. Smile

_________________
2016-2017: 4 6ème, 2 5ème, 4 4ème + PP (T2)
2015-2016: 2 5ème, 4 4ème, 4 3ème + PP (Néotit')
2014-2015: 5 2nde, 2 1ES/L, 3 MPS (Stagiaire)
2013-2014: 2 2nde (CAD2)
2012-2013: 2 6ème, 6 5ème, 2 4ème, 2 3ème, 1 2nde MPS
avatar
olive-in-oil
Grand sage

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par olive-in-oil le Mar 24 Déc 2013 - 15:03
@MrCailloux a écrit:
@Elyas a écrit:Votre conversation me rassure. Je me souviens de disputes mémorables en formation avec des gens disant qu'ils attendaient de leurs élèves de 6e et de 3e une problématique... :shock: 

C'est un peu extrême en 6ème :lol:En 3ème on peut déjà commencer à les préparer sans que cela soit exigible...

Bah ! Moi je me souviens de ma prof de fac qui nous gueulait dessus "Mais vous devez problématiser !!! Il n'y a pas de problématique dans votre devoir !!!!" Alors je doute que mes 3èmes... certains ont du mal à conjuguer le verbe être à tous les temps de l'indicatif...  No
avatar
Isis39
Esprit sacré

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par Isis39 le Mar 24 Déc 2013 - 15:03
@olive-in-oil a écrit:
@MrCailloux a écrit:
@Elyas a écrit:Votre conversation me rassure. Je me souviens de disputes mémorables en formation avec des gens disant qu'ils attendaient de leurs élèves de 6e et de 3e une problématique... :shock: 

C'est un peu extrême en 6ème :lol:En 3ème on peut déjà commencer à les préparer sans que cela soit exigible...

Bah ! Moi je me souviens de ma prof de fac qui nous gueulait dessus "Mais vous devez problématiser !!! Il n'y a pas de problématique dans votre devoir !!!!" Alors je doute que mes 3èmes... certains ont du mal à conjuguer le verbe être à tous les temps de l'indicatif...  No

+ 1000
avatar
MrCailloux
Esprit éclairé

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par MrCailloux le Mar 24 Déc 2013 - 15:06
@olive-in-oil a écrit:
@MrCailloux a écrit:
@Elyas a écrit:Votre conversation me rassure. Je me souviens de disputes mémorables en formation avec des gens disant qu'ils attendaient de leurs élèves de 6e et de 3e une problématique... :shock: 

C'est un peu extrême en 6ème :lol:En 3ème on peut déjà commencer à les préparer sans que cela soit exigible...

Bah ! Moi je me souviens de ma prof de fac qui nous gueulait dessus "Mais vous devez problématiser !!! Il n'y a pas de problématique dans votre devoir !!!!" Alors je doute que mes 3èmes... certains ont du mal à conjuguer le verbe être à tous les temps de l'indicatif...  No

L'an dernier en collège, je leur imposais la problématique, ils ne la formulaient pas eux même... avec certaines bonnes classes ils arrivaient à poser la bonne question en fin de cours, qui permettait d'ouvrir le cours suivant... ça les valorisait... mais je ne leur imposais pas... En lycée oui, je leur impose de trouver eux même la problématique Wink

On nous crie dessus aussi de problématiser tous les cours Wink

_________________
2016-2017: 4 6ème, 2 5ème, 4 4ème + PP (T2)
2015-2016: 2 5ème, 4 4ème, 4 3ème + PP (Néotit')
2014-2015: 5 2nde, 2 1ES/L, 3 MPS (Stagiaire)
2013-2014: 2 2nde (CAD2)
2012-2013: 2 6ème, 6 5ème, 2 4ème, 2 3ème, 1 2nde MPS
Contenu sponsorisé

Re: Qu'est-ce qu'une "problématique"?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum