Interview de Vincent Peillon par la MGEN : des extraits de la version intégrale.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Interview de Vincent Peillon par la MGEN : des extraits de la version intégrale.

Message par Pseudo le Ven 3 Jan 2014 - 13:13

@John a écrit:
2) "Qu'est-ce que vous souhaitez à tous les personnels de l'Education pour 2014 ?"
"Je leur souhaite d'abord beaucoup de bonheur personnel.

Si en plus ils se mêle de notre bonheur personnel, on a pas le cul sorti des ronces !  Shocked 
S'il te plait, Vincent, ne me pourri que ma vie professionnelle, merci d'avance !

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview de Vincent Peillon par la MGEN : des extraits de la version intégrale.

Message par Olympias le Ven 3 Jan 2014 - 13:14

Et attendez, il vient de nous adresser ses vœux !!!!!!!!!!!!!!!
Reçu hier soir (ou ce matin) :
Madame, Monsieur,

Vincent Peillon, ministre de l'éducation nationale, adresse ses voeux à tous les personnels de l'éducation, aux élèves et aux parents d'élèves pour l'année 2014.
Nous vous invitons à en prendre connaissance à l'adresse suivante : www.education.gouv.fr/voeux-2014

Délégation à la communication
Ministère de l'éducation nationale

Et en plus, d'après le journal télévisé, le gouvernement est plein d'énergie et en marche ....ça promet


Dernière édition par Olympias le Ven 3 Jan 2014 - 13:17, édité 1 fois

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview de Vincent Peillon par la MGEN : des extraits de la version intégrale.

Message par Luigi_B le Ven 3 Jan 2014 - 13:17

@Leclochard a écrit:En même temps, trois heures supplémentaires, c'est énorme en lettres. Ca voudrait dire une classe de plus. Sur une carrière, c'est une grosse charge de boulot. Malgré la belle augmentation, tiendrait-on à ce rythme ? Les jeunes sans enfant accepteraient mais avec une famille, ce serait vraiment compliqué ou alors il faudrait brader les cours et les devoirs. On en revient au débat qu'on avait eu ici: certain(e)s ne sont pas intéressé(e)s par le fric et ont d'abord choisi le métier pour les vacances et la liberté d'organisation.

C'est vrai que c'est beaucoup.

Note quand même qu'en moyenne les professeurs du secondaire font approximativement deux heures supplémentaires (1,9h au collège et 2,2h au lycée, chiffres 2011-12).

Source : http://www.education.gouv.fr/cid71707/trois-enseignants-sur-quatre-effectuent-des-heures-supplementaires-dans-leur-emploi-du-temps.html

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview de Vincent Peillon par la MGEN : des extraits de la version intégrale.

Message par elena3 le Ven 3 Jan 2014 - 13:17

@Luigi_B a écrit:Ah d'accord. Je ne sais vraiment pas. Regards sur l'éducation, la publication de l'OCDE, ne donne pas de précision à ce sujet.



Disons que si les périodes de cours en Allemagne sont considérées comme des heures, c'est encore pire pour nous...  araignée

Euh...moi ce qui me dérange c'est que les chiffres sont plutôt "généreux" pour la France (?); ou alors c'est du brut ?
24 644€ pour un PE , c'est plutôt vers l'échelon 9...
46 507€, je me demande si c'est possible !

elena3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview de Vincent Peillon par la MGEN : des extraits de la version intégrale.

Message par elena3 le Ven 3 Jan 2014 - 13:22

Puis s'il souhaite "notre bonheur personnel" (je me demande s'il se rend compte qu'il est ministre...), qu'il fasse un geste pour les salaires; j'ai des factures à payer et j'aimerais pouvoir me payer des petits bonheurs !

elena3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview de Vincent Peillon par la MGEN : des extraits de la version intégrale.

Message par Leclochard le Ven 3 Jan 2014 - 13:34

@Luigi_B a écrit:
@Leclochard a écrit:En même temps, trois heures supplémentaires, c'est énorme en lettres. Ca voudrait dire une classe de plus. Sur une carrière, c'est une grosse charge de boulot. Malgré la belle augmentation, tiendrait-on à ce rythme ? Les jeunes sans enfant accepteraient mais avec une famille, ce serait vraiment compliqué ou alors il faudrait brader les cours et les devoirs. On en revient au débat qu'on avait eu ici: certain(e)s ne sont pas intéressé(e)s par le fric et ont d'abord choisi le métier pour les vacances et la liberté d'organisation.

C'est vrai que c'est beaucoup.

Note quand même qu'en moyenne les professeurs du secondaire font approximativement deux heures supplémentaires (1,9h au collège et 2,2h au lycée, chiffres 2011-12).

Source : http://www.education.gouv.fr/cid71707/trois-enseignants-sur-quatre-effectuent-des-heures-supplementaires-dans-leur-emploi-du-temps.html

C'est vrai. Mais cela ne doit pas correspondre à une classe supplémentaire en lettres. C'est le problème des moyennes (hSA des certifiés + hsa des agrégés (peu importe la matière) = une moyenne de hsa).

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview de Vincent Peillon par la MGEN : des extraits de la version intégrale.

Message par stench le Ven 3 Jan 2014 - 13:40

@Luigi_B a écrit:
@Leclochard a écrit:En même temps, trois heures supplémentaires, c'est énorme en lettres. Ca voudrait dire une classe de plus. Sur une carrière, c'est une grosse charge de boulot. Malgré la belle augmentation, tiendrait-on à ce rythme ? Les jeunes sans enfant accepteraient mais avec une famille, ce serait vraiment compliqué ou alors il faudrait brader les cours et les devoirs. On en revient au débat qu'on avait eu ici: certain(e)s ne sont pas intéressé(e)s par le fric et ont d'abord choisi le métier pour les vacances et la liberté d'organisation.

C'est vrai que c'est beaucoup.

Note quand même qu'en moyenne les professeurs du secondaire font approximativement deux heures supplémentaires (1,9h au collège et 2,2h au lycée, chiffres 2011-12).

Source : http://www.education.gouv.fr/cid71707/trois-enseignants-sur-quatre-effectuent-des-heures-supplementaires-dans-leur-emploi-du-temps.html

Ca peut ne pas vouloir dire la même chose : trois heures sup devant élèves, ça fait une classe en plus et en Lettres par exemple, c'est énorme. Or, j'ai trois heures sup par le jeu des pondérations en ne travaillant que 18 heures devant élèves. Dans ces conditions, je peux assumer mes trois heures sup. 21h devant élèves, j'aurais beaucoup de mal à faire un travail aussi sérieux.

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview de Vincent Peillon par la MGEN : des extraits de la version intégrale.

Message par henriette le Ven 3 Jan 2014 - 13:56

@Ingeborg B. a écrit:Il faut aussi tenir compte du système scolaire. En Allemagne, les enseignants ont plus d'heures de cours et de tâches annexes obligatoires dans leur établissement mais moins de travail à la maison. De plus, les salaires, obligations, la formation et les conditions de recrutement diffèrent selon les Länder...  Donc, difficile de comparer des systèmes totalement différents.

Le problème, c'est qu'il faut bien se rappeler que la période de cours dure 45 et non 55 minutes.
Avec 22 périodes que je devais, j'avais l'équivalent horaire de 18 "heures" de 55 minutes.
Les collègues allemands devaient plus de périodes que les français, qui ramenées à des "heures" de 55 minutes, représentent un peu moins de 3 heures.

Après, comme il n'y avait pas de surveillants ni de permanence, il est vrai aussi qu'on devait deux surveillances de récréation par semaine, plus une période de "Vertretung"= suppléance au pied levé sur une heure de trou prévue dans notre EDT d'un collègue absent dans une classe qu'on a, à concurrence de 4 périodes / mois (si plus, payées).
Et qu'en l'absence de CPE, les PP devaient gérer les absences des élèves.

Maintenant, légalement, un prof allemand est tenu de faire deux évaluations par trimestre, point barre. En temps de correction, on s'y retrouve donc largement.

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview de Vincent Peillon par la MGEN : des extraits de la version intégrale.

Message par Wilde le Ven 3 Jan 2014 - 14:17

@stench a écrit:
@Luigi_B a écrit:
@Leclochard a écrit:En même temps, trois heures supplémentaires, c'est énorme en lettres. Ca voudrait dire une classe de plus. Sur une carrière, c'est une grosse charge de boulot. Malgré la belle augmentation, tiendrait-on à ce rythme ? Les jeunes sans enfant accepteraient mais avec une famille, ce serait vraiment compliqué ou alors il faudrait brader les cours et les devoirs. On en revient au débat qu'on avait eu ici: certain(e)s ne sont pas intéressé(e)s par le fric et ont d'abord choisi le métier pour les vacances et la liberté d'organisation.

C'est vrai que c'est beaucoup.

Note quand même qu'en moyenne les professeurs du secondaire font approximativement deux heures supplémentaires (1,9h au collège et 2,2h au lycée, chiffres 2011-12).

Source : http://www.education.gouv.fr/cid71707/trois-enseignants-sur-quatre-effectuent-des-heures-supplementaires-dans-leur-emploi-du-temps.html

Ca peut ne pas vouloir dire la même chose : trois heures sup devant élèves, ça fait une classe en plus et en Lettres par exemple, c'est énorme. Or, j'ai trois heures sup par le jeu des pondérations en ne travaillant que 18 heures devant élèves. Dans ces conditions, je peux assumer mes trois heures sup. 21h devant élèves, j'aurais beaucoup de mal à faire un travail aussi sérieux.

Idem, quand je fais des heures sup., c'est généralement du soutien et/ou de l'aide aux devoirs. Ce n'est pas la même chose qu'avoir des heures en classe entière.

Wilde
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

La gestion des salaires et statuts sous Peillon et cie

Message par Polpro le Mer 17 Sep 2014 - 22:36

"Vincent Peillon affirme clairement qu'il n'ouvrira pas le dossier consistant à rapprocher les certifiés et les agrégés", oui, mais comme le précise évolutions, ce n'est que "dans l'immédiat". Il s'agit bien d'un objectif des gestionnaires de l'EN, et non seulement de Peillon, et l'un des principaux objectifs étant donné la politique actuellement menée. Voir l'analyse de Politproductions: Pourquoi le Ministère de l'Education nationale gèle le point d'indice du salaire des professeurs

Polpro
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum