Les méthodes de lecture anciennes (1900-1980)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les méthodes de lecture anciennes (1900-1980)

Message par Spinoza1670 le Mar 31 Déc 2013, 11:47

Voici la liste des manuels de lecture pour l'instant recensées sur le blog Manuels anciens.
Il n'y a plus qu'à sélectionner les méthodes que l'on peut considérer comme mixtes. Je les mettrai en gras dans la liste.
En étudiant les préfaces (s'il y en a) et les manuels eux-mêmes, il sera sans doute possible d'arriver à une définition de méthode mixte de lecture.
Petite remarque : manuel et méthode ne sont pas équivalents.
La méthode est l'ensemble ordonné des procédés employés pour arriver à une fin ; le manuel contient certains de ses procédés, mais pas forcément tous.
Il faut aussi distinguer la méthode recommandée par l'auteur et la méthode effectivement utilisée par l'instituteur. Même distinction à propos de l'utilisation du manuel.


Dernière édition par Spinoza1670 le Ven 23 Jan 2015, 14:28, édité 1 fois

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méthodes de lecture anciennes (1900-1980)

Message par adelaideaugusta le Mar 31 Déc 2013, 12:12

Et " Poucet Et Son Ami l'écureuil" 1956  Methode de Lecture Mixte  Charlot - Géron

ex : page 9
liste de mots : Poucet
                   l'écureuil
                   son ami
                   la maison
                   la forêt
                   une route
                   un pré
                   une mare
                   passe
                   il y a
                   devant
                   et - est
                   son -la
                   près  

Lettres étudiées : é - è - ê - i - o - e

Page 14 :

Poucet dit à sa maman : "papa a trouvé l'écureuil". (en script et en cursive)

papa a trouvé l'écureuil devant la mare
maman dit : "le petit écureuil est trouvé."
Poucet aime son papa et sa maman.
poucet a trouvé papa dans la forêt.
il y a une mare près de la maison.
maman dit : "l'écureuil est près de la mare."
poucet dit à sa maman : "papa est dans le pré."

(Nouvelle lettre étudiée : a)

page 18 : début de l'étude des syllabes
la pipe de Poucet est un épi
la pipe  pe   p

un épi : pi - pa - po - pu - pé etc

(Rééditée en 2011)

_________________
"Instruire une nation, c'est la civiliser.Y éteindre les connaissances, c'est la ramener à l'état primitif de la barbarie." (Diderot)
"Un mensonge peut faire le tour du monde pendant que la vérité se met en route". (Mark Twain)
"Quand les mots perdent leur sens, les hommes perdent leur liberté".(Confucius)

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méthodes de lecture anciennes (1900-1980)

Message par doublecasquette le Mar 31 Déc 2013, 15:00

Analyse : Poucet et son ami est un manuel à départ global. Des illustrations précises aident l'instituteur à mener une leçon de langage qui débouchera sur une parfaite compréhension de la phrase à analyser en mots puis en lettres et sons.

Les lettres sont introduites une à une et intégrées nettement à la progression.

Les mots acquis par reconnaissance globale sont choisis parmi des mots très fréquents (noms des héros et de leur environnement, verbes très courants, prépositions, articles et adjectifs possessifs).
Ils sont répétés très fréquemment afin d'aider l'élève à les utiliser facilement et  s'en servir comme appuis à la lecture compréhensive. Les exercices de mémorisation sont nombreux afin de ne pas privilégier la récitation globale de phrases apprises par cœur mais bien l'analyse sommaire des mots à reconnaître.

On remarquera que les mots déchiffrables rapidement sont privilégiés (mare, pré, ami, passe, forêt).

Certains mots de l'environnement n'ont pas été donnés globalement (papa), ainsi l'élève va peu à peu prendre l'habitude de s'appuyer sur le code et privilégier rapidement le déchiffrage. Cela l'aidera à abandonner la reconnaissance globale qu'il percevra comme moins sûre et moins économique.
Le rythme d'acquisition des lettres est rapide (une leçon est prévue pour deux jours de classe, on arrive aux premières syllabes avant la fin de la troisième semaine de classe.

Conclusion : Poucet et son ami l'écureuil faisait partie des méthodes mixtes efficaces qui permettaient à une très grande majorité d'élèves de CP d'apprendre à "tout lire et tout écrire" en deux trimestres de classe. Le caractère rural de l'environnement du petit héros en a fait le manuel privilégié dans la France rurale des années 60. J'ai connu une classe unique de village à gros effectif (environ 30 élèves de Section Enfantine à CM2) où tous les élèves sauf deux ou trois cas en dix à quinze ans apprenaient à lire dès la Section Enfantine (5 à 6 ans) grâce à cette méthode.
Cette méthode était éditée par André et Madeleine Rossignol, un couple d'instituteurs qui ont beaucoup fait pour rendre vivants et efficaces les manuels et méthodes scolaires.

La méthode entière où l'on peut voir la progressivité des premières pages et comment les auteurs se sont débrouillés pour que les élèves se voient réellement progresser de jour en jour grâce aux mots réemployés et intégrés dans de nouvelles phrases, les obligeant à progresser dans l'analyse de la chaîne orale en "mots" clairement individualisés.
http://fr.scribd.com/doc/49696895/Langue-Francaise-Poucet-et-son-Ami-1956-Methode-de-Lecture-Mixte

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méthodes de lecture anciennes (1900-1980)

Message par Zenxya le Mar 31 Déc 2013, 19:29

J'ai appris à lire avec Poucet et je me rappelle ma fierté de pouvoir lire les pages suivantes et mon impatience pour arriver au bout de ce manuel.

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méthodes de lecture anciennes (1900-1980)

Message par coindeparadis le Ven 03 Jan 2014, 21:05

J'ai utilisé le volume 2, qui propose des histoires séquencées en 3 ou 4 épisodes.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méthodes de lecture anciennes (1900-1980)

Message par Spinoza1670 le Mer 08 Jan 2014, 08:17

Je viens de trouver la préface (ou le début de la préface, je ne sais pas) de Ritter, Carré-Chapron, Des contes à la lecture ou la nouvelle journée des tout-petits (méthode mixte) 1955. Voir http://manuelsanciens.blogspot.com/2012/11/ritter-carre-chapron-des-contes-la.html

Préface en spoiler :
image préface:

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méthodes de lecture anciennes (1900-1980)

Message par doublecasquette le Mer 08 Jan 2014, 09:32

Ce qui est intéressant, c'est de voir que ces manuels étaient tous prévus pour être débutés en GS.
Notre ministère s'apprête à faire le contraire et à retarder encore un peu plus l'âge de la maîtrise des bases de la lecture et de l'écriture... Cherchez l'erreur.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méthodes de lecture anciennes (1900-1980)

Message par Spinoza1670 le Mer 08 Jan 2014, 09:41

@doublecasquette a écrit:Ce qui est intéressant, c'est de voir que ces manuels étaient tous prévus pour être débutés en GS.
Notre ministère s'apprête à faire le contraire et à retarder encore un peu plus l'âge de la maîtrise des bases de la lecture et de l'écriture... Cherchez l'erreur.

Et du calcul.
Canac : "Le problème pédagogique qui nous occupe ici est donc de doter l’enfant de 7 ans de la connaissance assurée (automatique) de ce programme, par des procédés efficaces (économiques), éducatifs. et, si possible, plaisants, la route à parcourir se décomposant naturellement en deux étapes : une première année (5 à 6 ans) d'initiation libre, où l'on musarde un peu en chemin, où chaque enfant va aussi loin qu'il le peut, selon sa fréquentation, sa capacité ou même son bon vouloir, et une deuxième année (cours préparatoire) où faisant fonds sur une fréquentation régulière et une maturité intellectuelle beaucoup plus grande, il s'agit d'aller de l'avant et d'atteindre le but. Ainsi se trouve délimité, et « cadré » le sujet de cette étude." cité dans ton article http://doublecasquette3.eklablog.com/apres-l-ecriture-les-nombres-a105664008

A comparer avec la préface du manuel de lecture où à peu près la même chose est dite concernant la lecture.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méthodes de lecture anciennes (1900-1980)

Message par coindeparadis le Mer 08 Jan 2014, 09:45

@doublecasquette a écrit:Ce qui est intéressant, c'est de voir que ces manuels étaient tous prévus pour être débutés en GS.
Notre ministère s'apprête à faire le contraire et à retarder encore un peu plus l'âge de la maîtrise des bases de la lecture et de l'écriture... Cherchez l'erreur.
Tout est décalé, puisque le CE2 appartiendra au même cycle que le CP/CE1, et la 6ème sera rattachée au CM. Ce n'est pas à mon sens une raison pédagogique, mais idéologique (un abrutissement du peuple plutôt que son éclairage) et économique (à courte vue) : moins de redoublements, des sorties plus tardives du système scolaire.

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méthodes de lecture anciennes (1900-1980)

Message par doublecasquette le Mer 08 Jan 2014, 11:13

Non, les sorties ne seront pas plus tardives. Sauf si on considère que, n'étant plus assez qualifiés à l'issue du cursus "normal", les gens seront prêts à payer pour obtenir un supplément d'instruction...

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méthodes de lecture anciennes (1900-1980)

Message par Spinoza1670 le Mer 08 Jan 2014, 11:26

C'est quand même une possibilité. Il y a une volonté de certains de prolonger l'instruction obligatoire jusqu'à 18 ans.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méthodes de lecture anciennes (1900-1980)

Message par coindeparadis le Mer 08 Jan 2014, 12:07

Et certains envisagent après les 80 % bacheliers, les 80 % licenciés !

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méthodes de lecture anciennes (1900-1980)

Message par LouisBarthas le Mer 08 Jan 2014, 12:48

@Spinoza1670 a écrit:(Canac) : "...et une deuxième année (cours préparatoire) où faisant fonds sur une fréquentation régulière et une maturité intellectuelle beaucoup plus grande, il s'agit d'aller de l'avant et d'atteindre le but.
Henri Canac savait de quoi il parlait. Il professait un cours à l'École normale supérieure de Saint-Cloud à l'attention des inspecteurs de l'enseignement primaire, et contribua à un Cours de grammaire française en 5 manuels, du CP au Certificat d'études :

Ma première grammaire - Débutants
Ma première grammaire - Cours élémentaire
Ma deuxième grammaire - CM1
Ma troisième grammaire - CM2 - Entrée en 6e
Ma quatrième grammaire - Classe de fin d'études - Certificat d'études


Voici la page de garde et la première leçon de la grammaire pour les débutants (CP-CE1). Pour être en mesure de suivre une leçon de grammaire, il faut savoir lire.
(Une leçon de grammaire de CP courait sur une semaine. À remarquer que dès le CP les élèves faisaient deux dictées par semaine.)





Dernière édition par LouisBarthas le Mer 08 Jan 2014, 13:16, édité 1 fois

_________________
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Mais leur plus grande félicité vient du continuel orgueil de leur savoir. Eux qui bourrent le cerveau des enfants de pures extravagances. - Erasme

Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus

LouisBarthas
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méthodes de lecture anciennes (1900-1980)

Message par coindeparadis le Mer 08 Jan 2014, 13:14

C'est intéressant ... Il est plus actuel que le Maquet (que je modernisais et proposais à 75% à l'oral à mes CP)
Je mets des liens issus du blog des manuels anciens :
http://manuelsanciens.blogspot.fr/2013/01/auriac-canac-jughon-grammaire-francaise.html
http://manuelsanciens.blogspot.fr/2012/05/auriac-canac-jughon-ma-premiere.html

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méthodes de lecture anciennes (1900-1980)

Message par Spinoza1670 le Lun 13 Jan 2014, 08:49

@Spinoza1670 a écrit:
@doublecasquette a écrit:Ce qui est intéressant, c'est de voir que ces manuels étaient tous prévus pour être débutés en GS.
Notre ministère s'apprête à faire le contraire et à retarder encore un peu plus l'âge de la maîtrise des bases de la lecture et de l'écriture... Cherchez l'erreur.

Et du calcul.
Canac : "Le problème pédagogique qui nous occupe ici est donc de doter l’enfant de 7 ans de la connaissance assurée (automatique) de ce programme, par des procédés efficaces (économiques), éducatifs. et, si possible, plaisants, la route à parcourir se décomposant naturellement en deux étapes : une première année (5 à 6 ans) d'initiation libre, où l'on musarde un peu en chemin, où chaque enfant va aussi loin qu'il le peut, selon sa fréquentation, sa capacité ou même son bon vouloir, et une deuxième année (cours préparatoire) où faisant fonds sur une fréquentation régulière et une maturité intellectuelle beaucoup plus grande, il s'agit d'aller de l'avant et d'atteindre le but. Ainsi se trouve délimité, et « cadré » le sujet de cette étude." cité dans ton article http://doublecasquette3.eklablog.com/apres-l-ecriture-les-nombres-a105664008

A comparer avec la préface du manuel de lecture où à peu près la même chose est dite concernant la lecture.

Voici le passage :
Ritter, Carré-Chapron a écrit:2° Réaliser cette liaison étroite, tant souhaitée mais toujours attendue, entre les Ecoles maternelles et classes enfantines d'une part, et d'autre part les Cours préparatoires, et permettre à ceux-ci d'être le vrai prolongement de celles-là, et ainsi :
— épargner à l'enfant des villes ce dépaysement qu'il éprouve en passant de l’E.M. au C.P, où, trop souvent, faute d'informations suffisantes, on ne peut tenir compte de son initiation et de ses acquisitions antérieures, ce qui porte à tout reprendre par le commencement;
— épargner à l'enfant des campagnes l'ennui qu'engendre le fait de ressasser au C. P. les mêmes-phrases et exercices qu'à la section enfantine.
C'est pourquoi nous avons plus spécialement destiné nos pages de gauche aux moins de 6 ans. Le tout petit, après avoir exploré à loisir ces pages de gauche pendant 1 an, avalera au C.P., en quelques semaines, les pages de droite, avec une aisance dont plus d’un maître sera surpris.

Ci-dessous, en spoiler, la préface entière :

préface entière:
DES CONTES A LA LECTURE
au langage, à l'écriture, au calcul, au dessin

OU

LA NOUVELLE JOURNÉE DES TOUT PETITS

Par

A. RITTER O. RITTER M.-J. CARRÉ-CHAPRON
Directeur d'Ecole Normale Directrice d'Ecole maternelle annexe
Annexe

Illustré par J. VIVIEN

PRÉFACE.

Ce livret de lecture procède des préoccupations suivantes :

1° Mettre à la disposition des maîtres un instrument extrêmement souple qui, loin de leur imposer une méthode à l'exclusion de toute autre, leur offre au contraire la possibilité -- sans changer de manuel, ni risquer de partir à l'aventure — d'expérimenter diverses méthodes; de juger des avantages et inconvénients de chacune par eux-mêmes, et non sur la foi de quelque propos, conférence, article ou expérience particulière; de choisir, enfin, en toute con¬naissance de cause, celle qui convient le mieux à leur tempérament, au niveau de leurs élèves, aux conditions dans lesquelles ils travaillent.
C'est pourquoi ce livret peut être utilisé, sans la moindre complication, de plusieurs manières différentes (voir indications pédagogiques).

2° Réaliser cette liaison étroite, tant souhaitée mais toujours attendue, entre les Ecoles maternelles et classes enfantines d'une part, et d'autre part les Cours préparatoires, et permettre à ceux-ci d'être le vrai prolongement de celles-là, et ainsi :
— épargner à l'enfant des villes ce dépaysement qu'il éprouve en passant de l’E.M. au C.P, où, trop souvent, faute d'informations suffisantes, on ne peut tenir compte de son initiation et de ses acquisitions antérieures, ce qui porte à tout reprendre par le commencement;
— épargner à l'enfant des campagnes l'ennui qu'engendre le fait de ressasser au C. P. les mêmes-phrases et exercices qu'à la section enfantine.
C'est pourquoi nous avons plus spécialement destiné nos pages de gauche aux moins de 6 ans. Le tout petit, après avoir exploré à loisir ces pages de gauche pendant 1 an, avalera au C.P., en quelques semaines, les pages de droite, avec une aisance dont plus d’un maître sera surpris.

3° Révéler à l'enfant, dès le premier jour, la joie de lire, de comprendre ce qu'il lit, et par là éveiller en lui le goût de Lire, former en lui l'habitude de ne jamais lire sans comprendre, l'habitude donc de lire intelligemment, en mettant entre ses mains un véritable livre de lecture riche et vivant.
C'est pourquoi nous avons pris pour thème les contes les plus charmants, les plus aimés, les plus familiers à nos enfants, qu'ils enchanteront toujours.
Outre leur incomparable puissance de séduction, ces contes ont l'avantage de permettre aux débutants :
de lire dès leurs premiers pas des « histoires » comme les grands;
de donner à l'apprentissage une unité, un intérêt soutenu, permanent;
de faire de la lecture un exercice, non seulement consenti, mais réclamé, ce à quoi ne peuvent parvenir, dans la même mesure, des textes qui se succèdent juxtaposés, disparates, et qui nécessitent chaque jour un travail de mise en train.
Enfin le choix de ce thème nous a permis de composer, au lieu de phrases coq à l’âne, fades, scolaires, des textes suivis, coulant de source, d'allure naturelle, que les enfants eux-mêmes nous fourniront. Nous espérons que ces textes que nous avons voulus aussi simples et frais que possible, par les images gracieuses qu'ils évoquent, par leurs rythmes, répétitions et assonances, plairont aux enfants et feront des séances de lecture, les moments les plus exaltants et les plus féconds de la vie scolaire. Du moins l'avons-nous constaté, là où nous avons expérimenté notre livret, et l'élan des petits, leur désir avide de lire la suite, d'aller plus loin, a été la meilleure récompense de notre effort.
Ajoutons que notre souci d'intéresser les enfants ne nous a rien fait négliger, ni de la rigueur de la progression, ni de la part nécessaire du mécanisme, rien éluder des difficultés inhérentes à l'apprentissage, et que les sentiers fleuris que nos bambins vont parcourir avec leurs gentils compagnons : Chaperon Rouge, Cendrillon, la Belle au Bois Dormant, le Chat Botté, Petit Poucet, comportent des montées sévères qui les obligeront à employer à fond leurs jeunes forces.
Nos vœux seraient comblés enfin, si notre livret, tout, en permettant à chaque maître d'expérimenter pour son propre compte diverses méthodes, se révélait propre à servir de base à des enquêtes étendues, susceptibles de nous apporter quelques lumières nouvelles sur « l'admirable et difficile problème de la lecture ».
Fidèles à la formule, si appréciée, de la « journée des tout petits », notre livret est également un livret de calcul qui, inspiré des données les plus récentes sur l'apprentissage des nombres et des opérations, sera pour le maitre un guide commode et sûr.
Chaque page de droite comporte en outre des modèles d'écriture droite - et il va sans dire qu'orthographe, élocution, dessin, se grefferont tout naturellement, sur ce centre d'intérêt permanent que constitue la lecture.
Des cahiers de lecture, écriture, calcul, dessin complètent ce livret et offrent aux élèves une riche gamme d'occupations et des possibilités de travail personnel qui seront particulièrement appréciées des maîtres d'écoles à classe unique. (V, indi¬cations pédagogiques.)

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méthodes de lecture anciennes (1900-1980)

Message par Spinoza1670 le Ven 23 Jan 2015, 14:27

@Spinoza1670 a écrit:Voici la liste des manuels de lecture pour l'instant recensées sur le blog Manuels anciens.
Il n'y a plus qu'à sélectionner les méthodes que l'on peut considérer comme mixtes. Je les mettrai en gras dans la liste.
En étudiant les préfaces (s'il y en a) et les manuels eux-mêmes, il sera sans doute possible d'arriver à une définition de méthode mixte de lecture.
Petite remarque : manuel et méthode ne sont pas équivalents.
La méthode est l'ensemble ordonné des procédés employés pour arriver à une fin ; le manuel contient certains de ses procédés, mais pas forcément tous.
Il faut aussi distinguer la méthode recommandée par l'auteur et la méthode effectivement utilisée par l'instituteur. Même distinction à propos de l'utilisation du manuel.


Méthodes présentées en 2014-2015 :

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méthodes de lecture anciennes (1900-1980)

Message par Spinoza1670 le Ven 23 Jan 2015, 21:20


_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méthodes de lecture anciennes (1900-1980)

Message par Spinoza1670 le Jeu 23 Avr 2015, 20:19

Nouveau : 3 fiches (8 bis, 9 bis, 10 bis) des Jeux et exercices de lecture "Daniel et Valérie" :
http://manuelsanciens.blogspot.com/2015/04/jeux-et-exercices-de-lecture-daniel-et.html





Images des pages 14-15 correspondant à cette fiche 8 bis :




_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méthodes de lecture anciennes (1900-1980)

Message par Spinoza1670 le Dim 07 Juin 2015, 11:56


_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum