Jean-François Copé : "Rien ne pourra m'arrêter à l'avenir".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean-François Copé : "Rien ne pourra m'arrêter à l'avenir".

Message par John le Mar 31 Déc - 13:35

Jean-François Copé a écrit:Pour ce qui me concerne, je me battrai avec une ardeur particulière pour que nous relevions ensemble deux défis indispensables au salut de la France. Deux défis qui correspondent à des valeurs constitutives de notre Nation. Même si, trop souvent, les mots ont été galvaudés par l'idéologie. Ces deux mots, ces deux défis, ce sont la liberté et l'égalité.

La liberté, d'abord. Oui, je veux défendre cette liberté qui manque tant à notre pays, étouffé sous le poids du fardeau socialiste. La liberté économique. La liberté de travailler, de créer, d'entreprendre, de prendre des risques, de tomber, de se relever.

La gauche doit enfin comprendre cette règle d'or : ce sont les entreprises qui créent des emplois, et non l'Etat. Voilà pourquoi la multiplication des emplois aidés dans le secteur public est une impasse. Pour lutter vraiment contre le chômage, il est urgent de baisser drastiquement les impôts, les charges sociales et la dépense publique, de supprimer sans trembler toutes les réglementations absurdes qui nous paralysent, d'en finir une bonne fois pour toutes avec les 35 heures. Bref, de vivre à l'heure du monde et de préparer l'avenir.

Le second défi c'est celui de l'égalité, parce que les inégalités n'ont jamais été aussi fortes dans notre pays. Oui, nous devons aussi nous battre pour l'égalité. Pas l'égalitarisme qui nivelle tout vers le bas, l'égalité des chances qui invite chacun à donner le meilleur de lui-même et à recevoir selon son travail et son mérite. L'égalité des droits et des devoirs. L'égalité aussi devant les efforts et les réformes pour qu'il n'y ait pas deux poids deux mesures.

Je suis inquiet de voir nos enfants pris en charge par un système scolaire qui ne leur donne plus les armes pour affronter l'avenir et développer leurs talents. Alors que tant d'enseignants se donnent du mal pour leurs élèves, l'heure n'est pas aux rafistolages calamiteux et ruineux comme le changement des rythmes scolaires. L'heure est à une véritable refonte de notre politique éducative. L'heure est à un investissement massif dans la formation tout au long de la vie.

Je suis également inquiet de voir la communauté nationale se fissurer, avec des territoires entiers abandonnés par l'Etat.

Je pense à nos compatriotes qui, à l'image des bonnets rouges, n'en peuvent plus du mépris affiché du gouvernement pour nos territoires ruraux.

Je pense à cette France silencieuse qui commence à se réveiller, blessée dans sa conscience par un gouvernement qui choisit toujours l'idéologie plutôt que le bon sens.

Je pense à nos compatriotes qui sont déboussolés parce que la République n'assume plus assez vigoureusement ses valeurs et ses exigences. Je pense notamment à ceux de nos concitoyens d'origine immigrée récente qui sont tentés par le repli communautariste parce que la promesse républicaine est devenue inaudible.

La liberté d'entreprendre et l'égalité des chances. Voilà les deux frontières qu'il est vital de dépasser pour notre pays. C'est le chemin pour que la France renoue avec son rang et sa vocation, dans un monde qui bouge à toute allure. C'est le combat qui fonde mon engagement et rien ne pourra m'arrêter à l'avenir. Ni les sarcasmes, ni les caricatures, ni les mensonges, ni les calomnies. Rien ne pourra me dissuader de mener avec vous ce combat pour la France.
http://www.u-m-p.org/actualites/a-la-une/voeux-de-jean-francois-cope-pour-lannee-2014-102973012

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-François Copé : "Rien ne pourra m'arrêter à l'avenir".

Message par Olympias le Mar 31 Déc - 13:44

Je suis inquiet de voir nos enfants pris en charge par un système scolaire qui ne leur donne plus les armes pour affronter l'avenir et développer leurs talents. Alors que tant d'enseignants se donnent du mal pour leurs élèves, l'heure n'est pas aux rafistolages calamiteux et ruineux comme le changement des rythmes scolaires. L'heure est à une véritable refonte de notre politique éducative. L'heure est à un investissement massif dans la formation tout au long de la vie.

Ca lui va bien d'écrire ça après la politique Sarkozy-Chatel

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum