Textes sur les chevaliers de la table ronde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Textes sur les chevaliers de la table ronde

Message par Aittilae le Jeu 2 Jan 2014 - 11:11

Bonjour à tous,
Avant toute chose : bonne année !
Je souhaite travailler sur les chevaliers de la table ronde en GT, je cherche donc des textes intéressants. Auriez-vous des références ? Il semble que le manuel TDL consacre un chapitre aux chevaliers de la table ronde mais je ne l'ai pas donc si quelqu'un a le temps de me scanner quelques pages, ce serait très sympa  Smile 
Bonne journée

Aittilae
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes sur les chevaliers de la table ronde

Message par miss terious le Jeu 2 Jan 2014 - 19:44

Il me semble que tu peux avoir accès au TDL sur le site de Nathan.
Après vérif., tu peux en effet le feuilleter sur le site : http://www.nathan.fr/webapps/cpg2-5/default.asp?idcpg=984&accueil=1 après t'être identifiée (ou inscrite).

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes sur les chevaliers de la table ronde

Message par Aittilae le Sam 4 Jan 2014 - 11:26

Merci !

_________________
2014-2015 : deux classes de 5e, une classe de 4e (P.P), une classe de 3e
2013-2014 (stage): deux classes de 5e, 2 classes de 4e

Aittilae
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes sur les chevaliers de la table ronde

Message par abricotedapi le Lun 6 Jan 2014 - 21:19

Si ça peut servir :

L’adoubement de Perceval par le seigneur Gornemant

Le gentilhomme se baissa et lui chaussa l’éperon droit. C’était alors la coutume que celui qui faisait un chevalier devait lui chausser l’éperon. Il y avait beaucoup d’autres jeunes gens dont chacun, quand il le pouvait, prêta la main pour l’armer. Le gentilhomme prit l’épée, il la lui ceignit et lui donna l’accolade en lui disant qu’il lui avait conféré avec l’épée l’ordre le plus élevé que Dieu eût créé et établi : c’est l’ordre de chevalerie, qui n’admet pas de bassesse.
« Cher frère, ajouta-t-il, souvenez-vous-en, s’il arrive qu’il vous faille combattre contre un chevalier, voici ce que je veux vous dire et vous prier de faire : si vous avez le dessus si bien qu’il ne puisse plus se défendre contre vous ni vous résister, et qu’il lui faille demander grâce, ne le tuez pas sciemment. Gardez-vous aussi d’être trop bavard et de trop colporter les bruits. Personne ne peut être bavard sans dire souvent une parole qu’on lui impute à bassesse. Le sage le dit et l’enseigne : « À trop parler, péché on fait. » C’est pourquoi, cher frère, je vous interdis de trop parler, et je vous fais aussi cette prière : si vous trouvez un homme ou une femme, demoiselle ou dame, qui soient dans l’embarras, aidez-les, vous ferez une bonne action, si vous savez le faire et si vous le pouvez. »
Perceval ou le Conte du Graal, v.1624-1662, Chrétien de Troyes, XIIe siècle. Edition bilingue, GF Flammarion, 1997.



L’apprentissage de Tristan

Sous sa tutelle, Tristan apprit à chevaucher, à respecter les règles de la chevalerie, à sauter, nager, courir, lancer la pierre, manier l'écu et la lance, les diverses sortes d'art et d'escrime, l'art de vénerie et de fauconnerie, tous les honnêtes ébats recommandés pour fuir l'oisiveté, mère des vices, et en même temps les usages de la courtoisie et les vertus requises au franc homme : honneur, fidélité, hardiesse, débonnaireté, démener grande largesse, parler avec mesure, ne blâmer personne à la légère, éviter les fous et servir les dames.
Tristan et Iseut, XIIe siècle.

J'ai fait aussi Lancelot et le pont de l'épée ; et Roland qui sonne de l'oliphant (manuel Fenêtres ouvertes).

_________________
Mauvaise nouvelle : rien n'est éternel.
Bonne nouvelle : rien n'est éternel.

abricotedapi
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes sur les chevaliers de la table ronde

Message par Aittilae le Mar 7 Jan 2014 - 13:15

Super, merci !
Je souhaitais faire le texte dans lequel Arthur retire l'épée, la fondation de la table ronde, l'adoubement de Perceval, Lancelot et le pont de l'épée et la rencontre d'Yvain et Laudine. Je pense faire lire [i]Yvain[i] en cursive.
Mais je voudrais faire un cours introducteur sur la littérature au Moyen Age avant de me lancer dans les textes. Si vous avez des suggestions sur ce que je peux y mettre, elles sont les bienvenues Smile

_________________
2014-2015 : deux classes de 5e, une classe de 4e (P.P), une classe de 3e
2013-2014 (stage): deux classes de 5e, 2 classes de 4e

Aittilae
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes sur les chevaliers de la table ronde

Message par abricotedapi le Mar 7 Jan 2014 - 13:17

Moi je leur avais distribué des extraits de romans de chevalerie en ancien français et je leur ai demandé de trouver ce que c'était. Ils ont mis un petit moment à comprendre et j'ai eu des réponses très drôles.
Ça peut être une première approche des textes.

_________________
Mauvaise nouvelle : rien n'est éternel.
Bonne nouvelle : rien n'est éternel.

abricotedapi
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes sur les chevaliers de la table ronde

Message par Arlequine le Jeu 9 Jan 2014 - 10:01

Bonjour! Oui je confirme..le TDL est très sympa!
Je travaille dessus en ce moment..!
Bon courage!

Arlequine
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum