poésie lyrique 4e faible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

poésie lyrique 4e faible

Message par marlene le Jeu 2 Jan 2014 - 14:53

Tout d'abord je souhaite à tout le monde une très belle et très heureuse année 2014!

Et comme il faut penser à la rentrée, je suis en train de revoir ma séquence sur la poésie lyrique que je souhaite simplifier car ma classe est assez faible et peu motivée. Je pense choisir: Demain dès l'aube, Hugo, L'isolement, Lamartine, Quand vous serez bien vieille, Du Bellay et je t'aime d'Eluard (?) que pensez-vous de ce choix?
Je souhaite aussi revoir mon éval finale qui portait sur le poème Automne mais je manque d'idées: quelqu'un aurait-il une éval simple?

marlene
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie lyrique 4e faible

Message par NelliNella le Dim 5 Jan 2014 - 17:35

Mes 4 emes sont un peu faibles et sont plutôt dissipés donc je comprends ton interrogation. Je pense qu'il faut privilégier les poèmes sur lesquels tu te sens plutôt à l'aise et diversifier les supports. Je prévoie deux études de musique: une adaptation du Pont Mirabeau et une chanson de Grand Corps Malade en fin de séquence. Peut-être que tu pourrais essayer de caser quelque chose de ce genre quelque part. Il paraît que ça fonctionne plutôt bien généralement (n'ayant jamais essayé je ne peux pas t'apporter mon propre témoignage)

NelliNella
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie lyrique 4e faible

Message par marlene le Lun 6 Jan 2014 - 14:58

Oui, je vais choisir des poèmes et qui leur parlent un peu ou qui leur sont familiers: ils sont toujours contents de dire: "ah, oui je l'ai déjà appris..." et cela les met en confiance, enfin, c'est l'impression que j'ai.
Je cherche d'ailleurs désespérément un questionnaire sur "Quand vous serez bien vieille" et comme je n'ai pas d'ouvrages anciens de troisième...dans ceux de quatrième, je n'ai rien trouvé.Quelqu'un aurait-il cela? Merci!

marlene
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie lyrique 4e faible

Message par Lefteris le Lun 6 Jan 2014 - 15:28

Je m'incruste : qui aurait une idée d'étude d'image ou de petit cours HDA pour le lyrisme ?
Du reste je commence aussi la poésie lyrique, avec une classe très hétérogène tendance faible , en croisant thèmes (amour, nostalgie, regrets...) et époques. J'espère balayer 5 siècles, avec au moins 5 ou 6 LA, assorties de cours sur la versification, le rythme, et quelques lectures plus rapides. Ruteboeuf, Villon , Charles d'Orléans, Louise Labbé, Ronsard, Malherbe, Chénier, Hugo, Lamartine, Apollinaire

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie lyrique 4e faible

Message par cannelle21 le Lun 6 Jan 2014 - 15:30

Je me rends compte que la séquence sur le lyrisme fonctionne bien parce que j'aime beaucoup les textes sur lesquels je travaille.
- Je commence en leur lisant un corpus poétique constitué des poèmes que je préfère. Ils en apprennent (pas forcément en entier, juste quelques vers parfois)
- ensuite je leur raconte l'histoire d'Orphée aux enfers pour expliquer l'origine du lyrisme. Je leur fais un schéma.
- Comme poèmes, je fais
* Je vis, je meurs, de Louis Labé
* Les séparés, de Marceline Desbordes Valmore
* Le lac (8 strophes centrales)
* J'ai tant rêvé de toi

- En activités
* lectures analytiques
* Mise en voix
* Brigade d'intervention poétique
* travail sur les figures de style
* écriture d'imitation
* analyse du Radeau de la méduse (Je travaille sur le romantisme en lien avec ma collègue d'éducation musicale)
* présentation d'un poème par les élèves

_________________
Il y a des gens si bêtes que si une idée apparaissait à la surface de leur cerveau, elle se suiciderait, terrifiée de solitude.

cannelle21
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie lyrique 4e faible

Message par cannelle21 le Lun 6 Jan 2014 - 15:32

@Lefteris a écrit:Je m'incruste :  qui aurait une idée d'étude d'image ou de petit cours HDA  pour le lyrisme  ?
Du reste je commence aussi la poésie lyrique, avec une classe très hétérogène tendance faible , en croisant thèmes (amour, nostalgie, regrets...) et époques. J'espère balayer 5 siècles, avec au moins 5 ou 6 LA, assorties de cours sur la versification, le rythme,  et quelques lectures plus rapides. Ruteboeuf, Villon , Charles d'Orléans, Louise Labbé, Ronsard, Malherbe, Chénier, Hugo, Lamartine, Apollinaire

Je fais avec eux Le Radeau de la Méduse, en lien avec le Romantisme. ça fonctionne plutôt pas mal.

_________________
Il y a des gens si bêtes que si une idée apparaissait à la surface de leur cerveau, elle se suiciderait, terrifiée de solitude.

cannelle21
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie lyrique 4e faible

Message par Lefteris le Lun 6 Jan 2014 - 15:43

@cannelle21 a écrit:
@Lefteris a écrit:Je m'incruste :  qui aurait une idée d'étude d'image ou de petit cours HDA  pour le lyrisme  ?
Du reste je commence aussi la poésie lyrique, avec une classe très hétérogène tendance faible , en croisant thèmes (amour, nostalgie, regrets...) et époques. J'espère balayer 5 siècles, avec au moins 5 ou 6 LA, assorties de cours sur la versification, le rythme,  et quelques lectures plus rapides. Ruteboeuf, Villon , Charles d'Orléans, Louise Labbé, Ronsard, Malherbe, Chénier, Hugo, Lamartine, Apollinaire

Je fais avec eux Le Radeau de la Méduse, en lien avec le Romantisme. ça fonctionne plutôt pas mal.
Avec le romantisme, très approprié certes, mais est-ce bien lyrique ? Plutôt une dénonciation , si mes souvenirs sont exacts...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie lyrique 4e faible

Message par cannelle21 le Lun 6 Jan 2014 - 15:45

Je suis d'accord que l'on ne peut pas qualifier la toile de lyrique. Je l'introduis après l'étude d'un poème lyrique-romantique : les séparés. Je définis le romantisme. Ensuite je m'attache à l'expression des sentiments dans le tableau.

_________________
Il y a des gens si bêtes que si une idée apparaissait à la surface de leur cerveau, elle se suiciderait, terrifiée de solitude.

cannelle21
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie lyrique 4e faible

Message par Lefteris le Lun 6 Jan 2014 - 15:49

@cannelle21 a écrit:Je suis d'accord que l'on ne peut pas qualifier la toile de lyrique. Je l'introduis après l'étude d'un poème lyrique-romantique : les séparés. Je définis le romantisme. Ensuite je m'attache à l'expression des sentiments dans le tableau.
Tu le fais en 4ème ? En théorie c'est la poésie lyrique seulement, désormais. Naguère, on pouvait faire ça dans le cadre plus large de la poésie au XIXème , ou même en 3ème "poésie engagée" (après tout, c'est engagé, la dénonciation du Radeau... )

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie lyrique 4e faible

Message par cannelle21 le Lun 6 Jan 2014 - 15:56

Oui, je fais le romantisme. En fait, j'ai même construit un projet en début d'année avec mes collègues de musique et d'arts plastiques. Nous nous sommes mis d'accord pendant quinze jours pour parler de Romantisme, et montrer la cohérence du courant. Nous emmenons d'ailleurs les gamins au Louvre, pour voir les grandes toiles romantiques, au mois d'avril.

_________________
Il y a des gens si bêtes que si une idée apparaissait à la surface de leur cerveau, elle se suiciderait, terrifiée de solitude.

cannelle21
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie lyrique 4e faible

Message par marlene le Lun 6 Jan 2014 - 16:01

perso pour le romantisme, je vois le promeneur au dessus de la mer de nuages, qui fonctionne assez bien.

marlene
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie lyrique 4e faible

Message par cannelle21 le Lun 6 Jan 2014 - 16:04

@marlene a écrit:perso pour le romantisme, je vois le promeneur au dessus de la mer de nuages, qui fonctionne assez bien.

Effectivement, ce tableau fonctionne très bien. Et c'est un bon point de départ pour un sujet d'écriture.

_________________
Il y a des gens si bêtes que si une idée apparaissait à la surface de leur cerveau, elle se suiciderait, terrifiée de solitude.

cannelle21
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie lyrique 4e faible

Message par Lefteris le Lun 6 Jan 2014 - 16:09

@marlene a écrit:Oui, je vais choisir des poèmes et qui leur parlent un peu ou qui leur sont familiers: ils sont toujours contents de dire: "ah, oui je l'ai déjà appris..." et cela les met en confiance, enfin, c'est l'impression que j'ai.
Je cherche d'ailleurs désespérément un questionnaire sur "Quand vous serez bien vieille" et comme je n'ai pas d'ouvrages anciens de troisième...dans ceux de quatrième, je n'ai rien trouvé.Quelqu'un aurait-il cela? Merci!
Difficile de te donner un questionnaire, ça dépend de ce que tu attends, du niveau de la classe, ce que tu auras déjà fait . C'est pour préparer l'étude ? Tu peux toujours leur demander de préciser l'époque, la situation d'énonciation ("je" "vous") , de fournir des éléments formels ( sonnet, vers, rimes..), d'expliciter certains termes (il y a de quoi faire, s'ils ressemblent aux miens  Very Happy ...), et de précisez quelques thèmes développés (fuite du temps, "carpe diem" et regret de la jeunesse, puissance de la poésie qui éveille la mémoire et conserve le souvenir, visée persuasive du poète...)

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie lyrique 4e faible

Message par littlemary le Lun 6 Jan 2014 - 16:17

@cannelle21 a écrit:
@marlene a écrit:perso pour le romantisme, je vois le promeneur au dessus de la mer de nuages, qui fonctionne assez bien.

Effectivement, ce tableau fonctionne très bien. Et c'est un bon point de départ pour un sujet d'écriture.

+1

J'ai étudié :
l'automne de Lamartine
Ode à Cassandre de Ronsard
Je vis, je meurs de Labé
un poème de Baudelaire (pas choisi encore)

Demain dès l'aube en évaluation.

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie lyrique 4e faible

Message par marlene le Mer 8 Jan 2014 - 15:21

Oui en fait Lefteris, je cherche un questionnaire à faire avec eux en classe avec quelques questions bien choisies soulignant l'essentiel à voir car en fait j'ai tendance à rentrer trop en profondeur dans les textes et à les noyer de remarques techniques ou de procédés!
Je pars avec trois axes: une dialogue amoureux original, la fuite du temps et le carpe diem, le pouvoir du poète et de la poésie .

marlene
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie lyrique 4e faible

Message par Lefteris le Mer 8 Jan 2014 - 21:01

@marlene a écrit:Oui en fait Lefteris, je cherche un questionnaire à faire avec eux en classe avec quelques questions bien choisies soulignant l'essentiel à voir car en fait j'ai tendance à rentrer trop en profondeur dans les textes et à les noyer de remarques techniques ou de procédés!
Je pars avec trois axes: une dialogue amoureux original, la fuite du temps et le carpe diem, le pouvoir du poète et de la poésie .

Je ne l'ai jamais étudié intégralement avec les élèves, mais seulement en lecture complémentaire d'autres textes . Cependant, j'ai aussi tendance à en faire trop , il faudrait  poser des questions de forme qui les amènent à apercevoir l'enjeu . Si tu n'es pas très avancée , déjà la structure du poème,  pour leur apprendre ou faire revoir sonnet , quatrains, tercets, rimes, etc. La mise en espace est intéressante, car le "Je"  de  Ronsard n'apparaît qu'au  1er tercet, où il y a rupture. Après le tableau très réaliste souligné par les paroles rapportées au discours direct, et  peu  attrayant,  de la vieillesse, l'évocation de la beauté fanée , le travail  permanent et tardif  et fatigant (=> lexique, images) , dont seule la poésie peut rompre la monotonie,   le mort  souffre moins de la fuite du temps et a le "beau rôle" (repos, gloire). Cela ne fait que mettre en relief le tableau pitoyable de  la "vieille accroupie" , inévitablement dès lors sujette aux regrets de n'avoir pas apprecié de son vivant le poète dans sa gloire. Il y a une certaine malice de Ronsard , un poeu de cruauté peut-être ...

Donc quelques questions sur la forme (qui est liée à la progression), puis sur les pronoms, ainsi que sur les oppositions lexicales (labeur/repos sommeillant /réveillant)  et temporelles( le futur, l'imparfait  , qui opposent la morne vieillesse et la beauté passée,  le présent et l'impératif pour enjoindre ) ..
En faisant ces remarques , on peut amener les élèves à comprendre la morale épicurienne, qui sert bien entendu les intérêts du poète .

Voilà au débotté quelques suggestions. Si ce sont des lambins comme les miens, ça devrait déjà donner du grain à moudre.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum