Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par lapetitemu le Lun 6 Jan 2014 - 19:29

En ce moment (mais depuis le début de ma carrière aussi...) je suis en réaction totale contre le métier, ou plutôt les conditions dans lesquelles je l'exerce. Ca comprend plein de choses, mais en particulier le fait de bosser avec des adolescents. Ne me dites pas de me reconvertir, c'est bien sûr plus compliqué que ça, c'est pour ça que je lance un sujet.
Je me rends compte que je supporte très peu, ou très mal, la "panoplie" de l'adolescent. Je généralise de manière volontaire, car, et c'est bien le problème, j'ai l'impression de ne voir que peu d'exceptions autour de moi.
Ce que j'appelle "panoplie", c'est l'irrespect des règles, quelles qu'elles soient, d'où qu'elles viennent (des règles liées au strict cadre scolaire aux formes plus larges de politesse, au respect du code de la route piéton, etc, etc...), l'inculture et surtout le désintérêt face à tout ce qui n'entre pas dans son propre petit cercle de connaissances (au sens de personnes fréquentées et de connaissances intellectuelles), et (mais ça reprend tout le reste) le caractère totalement décomplexé qui semble autoriser tout adolescent à prendre la parole sur tout et n'importe quoi, dans la rue, en classe, à la télé.
Je ne supporte donc plus que, le matin, quand je monte en voiture au collège, il y ait tous les jours une dizaine d'élèves qui marchent au milieu de la route. Je ne supporte plus d'entendre des interviews d'ados à la télé (dernièrement, sur France 2, à propos des coupes de cheveux des footballeurs). Je suis déjà tombée sur des pages Facebook d'adolescents : ça me donne envie de vomir tellement il n'y a rien (des photos, des "jtm", "<3", "bg" à répétition, et c'est tout).

Certains trouvent leurs propos drôles, ou mignons, d'autres disent "on était pareils à leur âge", d'autres encore déplorent les mêmes choses que moi mais parviennent à passer outre en se disant que, justement, c'est leur rôle (en tant qu'adulte, prof, ou autre) d'essayer de faire évoluer ces ados.
Moi, je n'y arrive pas.

Du coup, dans mon métier, c'est embêtant. Je supporte à la limite les sixième, quand ils ne sont pas encore trop entrés dans cette phase-là, et c'est tout.
Autre exemple : s'extasier sur un ado qui aurait vaguement écrit dix vers façon slam, bourrés de faute, ou bien sur un autre qui aurait récité Hugo avec des mimiques ou gestes de rappeurs, je ne peux pas non plus.


Donc : comment vous, vous faites ?
Vous arrivez à avoir de l'affection pour eux ?
Vous n'avez pas d'affection, ne souhaitez pas en avoir mais vous avez suffisamment d'autorité / de confiance / de recul pour mettre les "adolescenteries" à distance ?
Vous ressentiez la même chose que moi mais le fait d'avoir des enfants devenus ados vous a fait changer ?
(On croirait les questions de "Toute une histoire"...  Very Happy )

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par Séréna le Lun 6 Jan 2014 - 19:35

Je ne peux hélas pas t'aider, juste compatir...
Se dire qu'heureusement, tous ne sont pas comme ça?

Séréna
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par Adren le Lun 6 Jan 2014 - 19:43

Je n'aime pas non plus les traits que tu décris (irrespect, désintérêt, etc...) je me console en me disant qu'ils finiront par grandir (et se dirent qu'ils étaient c***), mais pour ça, je dois faire mon boulot et les éduquer instruire. Je mets à distance en me moquant gentiment d'eux, de leurs hormones, de leurs poils qui poussent et de leurs looks ravageurs, entre autres.
Courage !

Adren
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par Invité le Lun 6 Jan 2014 - 19:48

J'ai beaucoup d'affection pour mes élèves, même quand ils sont pénibles. Il ne faut pas voir que leurs travers: sous des airs blasés, ils sont souvent très curieux et intéressés. Et ils on un énorme besoin d'affection.
Je ne sais pas quoi te dire, si ce n'est qu'il me semble indispensable d'avoir un minimum de sympathie pour eux, sans quii ce métier est invivable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par palomita le Lun 6 Jan 2014 - 19:49

Les miens sont lycéens mais ce que tu décris ressemble à la plupart de mes secondes voire à certains de mes premières immatures . Avec le temps, j'ai pris de la distance avec certains types de comportement qui m'atteignent moins . Et en effet, je vois pas mal d'élèves évoluer de la seconde à la terminale , plutôt en bien. Cela m'aide à supporter mes secondes .

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par skindiver le Lun 6 Jan 2014 - 19:49

Je pense que les problèmes que tu cites ne concernent pas uniquement les adolescents mais également beaucoup d'adultes (il suffit de croiser certains parents d'élèves, de regarder le journal ou de lire les commentaires sur les réseaux sociaux).

J'ai quelques élèves qui sortent vraiment du lot (dans le bon sens du terme) et qui te redonnent le sourire et à ce moment là, tu te dis que tout n'est pas encore perdu....

skindiver
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par Dinaaa le Lun 6 Jan 2014 - 19:50

Je suis ravie de témoigner à "Toute une histoire"  Very Happy 

La plupart du temps, j'abhorre les mêmes choses que toi.
10 vers de slam, du Hugo rappé, je n'en ai jamais vu, parce que je choisis d'autres activités en classe (ou d'autres programmes télé ?).
Quand je croise des hordes d'ado qui traversent la rue n'importe où en criant, crachant et jetant tout un tas de trucs par terre, je fulmine. Mais ils me font toujours penser à "quand on arrive en ville, on débarque de nulle part, on vit sans domicile, on dort dans des hangars...". Bref.


J'avoue, j'ai un peu d'affection pour tous les boutonneux de la Terre.
(Mais je nierai avoir écrit cette phrase, même sous la torture)

Faut-il préciser, dans le cadre de l'émission, que j'ai été une ado abominablement chiante et irrespectueuse, et que ça a bien changé ?  angedemon
Il ne faut pas se fier aux apparences, avec les ado, et surtout, il faut essayer de leur faire confiance.

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par olive-in-oil le Lun 6 Jan 2014 - 19:51

J'aime les ados.
J'aime cette période pleine de contradictions, ils sont rebelles mais ne demandent pas mieux que d'être appréciés. Ils sont parfois usant et attachants à la fois. C'est bizarre mais je ne me sens pas en difficulté face à cela. Le gamin qui répond, qui rétorque, qui cherche les limites, il les trouve car je suis intransigeante mais je ne lui en veux pas, cela fait partie de sa construction.
Je crois que je me plais dans ce milieu car j'ai tout de même l'impression de leur apporter quelque chose de favorable. Ce serait trop dur pour moi de faire ce métier si je ne me sentais pas à l'aise avec les ados.

A vous Sophie Davant !

olive-in-oil
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par InvitéYo le Lun 6 Jan 2014 - 19:51

et moi, je me dis "comment font les professeurs des écoles pour supporter les (petits)enfants?" surtout en maternelle!!!!!

InvitéYo
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par skindiver le Lun 6 Jan 2014 - 19:52

Je suis comme Capucine, je ne pourrais pas travailler avec des petits.... Déjà que j'ai du mal avec les 6ième....

skindiver
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par Frisouille le Lun 6 Jan 2014 - 19:53

Arrête la télé, Facebook et un certain nombre de médias, cela te préservera de quelques-uns de ces sujets d'agacement... Wink

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par InvitéYo le Lun 6 Jan 2014 - 19:55

osteoboy a écrit:Je suis comme Capucine, je ne pourrais pas travailler avec des petits.... Déjà que j'ai du mal avec les 6ième....

je préfère 1000 fois être face à une classe de 4ème que face à une classe de petite section.

InvitéYo
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par Lefteris le Lun 6 Jan 2014 - 19:56

@lapetitemu a écrit:En ce moment (mais depuis le début de ma carrière aussi...) je suis en réaction totale contre le métier, ou plutôt les conditions dans lesquelles je l'exerce. Ca comprend plein de choses, mais en particulier le fait de bosser avec des adolescents. Ne me dites pas de me reconvertir, c'est bien sûr plus compliqué que ça, c'est pour ça que je lance un sujet.
Je me rends compte que je supporte très peu, ou très mal, la "panoplie" de l'adolescent. Je généralise de manière volontaire, car, et c'est bien le problème, j'ai l'impression de ne voir que peu d'exceptions autour de moi.
Ce que j'appelle "panoplie", c'est l'irrespect des règles, quelles qu'elles soient, d'où qu'elles viennent (des règles liées au strict cadre scolaire aux formes plus larges de politesse, au respect du code de la route piéton, etc, etc...), l'inculture et surtout le désintérêt face à tout ce qui n'entre pas dans son propre petit cercle de connaissances (au sens de personnes fréquentées et de connaissances intellectuelles), et (mais ça reprend tout le reste) le caractère totalement décomplexé qui semble autoriser tout adolescent à prendre la parole sur tout et n'importe quoi, dans la rue, en classe, à la télé.
Je ne supporte donc plus que, le matin, quand je monte en voiture au collège, il y ait tous les jours une dizaine d'élèves qui marchent au milieu de la route. Je ne supporte plus d'entendre des interviews d'ados à la télé (dernièrement, sur France 2, à propos des coupes de cheveux des footballeurs). Je suis déjà tombée sur des pages Facebook d'adolescents : ça me donne envie de vomir tellement il n'y a rien (des photos, des "jtm", "<3", "bg" à répétition, et c'est tout).

Certains trouvent leurs propos drôles, ou mignons, d'autres disent "on était pareils à leur âge", d'autres encore déplorent les mêmes choses que moi mais parviennent à passer outre en se disant que, justement, c'est leur rôle (en tant qu'adulte, prof, ou autre) d'essayer de faire évoluer ces ados.
Moi, je n'y arrive pas.

Du coup, dans mon métier, c'est embêtant. Je supporte à la limite les sixième, quand ils ne sont pas encore trop entrés dans cette phase-là, et c'est tout.
Autre exemple : s'extasier sur un ado qui aurait vaguement écrit dix vers façon slam, bourrés de faute, ou bien sur un autre qui aurait récité Hugo avec des mimiques ou gestes de rappeurs, je ne peux pas non plus.


Donc : comment vous, vous faites ?
Vous arrivez à avoir de l'affection pour eux ?
Vous n'avez pas d'affection, ne souhaitez pas en avoir mais vous avez suffisamment d'autorité / de confiance / de recul pour mettre les "adolescenteries" à distance ?
Vous ressentiez la même chose que moi mais le fait d'avoir des enfants devenus ados vous a fait changer ?
(On croirait les questions de "Toute une histoire"...  Very Happy )
Je commence par les réponses finales qui résument  Very Happy 

Question 1 : NON, en général, moins je les vois, mieux je me porte. Je suis en collège assez difficile,  et la "panoplie" que tu décris si bien  est chez eux le modèle  le plus achevé Very Happy , sauf quelques uns, ce qui laisse la porte ouverte à l'espoir en se disant qu'il n'y a pas eu mutation génétique.

Question 2 : suffisamment de recul surtout (j'ai l'impression d'avoir des êtres d'une autre planète en face de moi ) , pour mettre tout ça à distance, et j'essaye à mon modeste niveau de résister à tout ça.(le bavardage entre autres, c'est LE combat de ma vie de prof ) Si je devais passer plus de temps en établissement, aller en voyage avec eux ,  là je serais malheureux.  Crying or Very sad 

Question 3 : en tant que parent, il faut tout faire pour que sa progéniture ne ressemble pas à ce qu'on voit  majoritairement en face de nous. On n'admire pas ses gosses rien que parce qu'ils sortent de nous  Rolling Eyes 


Dernière édition par Lefteris le Lun 6 Jan 2014 - 20:00, édité 1 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par jul' le Lun 6 Jan 2014 - 19:58

je réagis parce que j'aime beaucoup travailler avec des ados  Embarassed
   
avant de commencer à enseigner j'en avais un peu peur (l'effet "masse", et tout ce que tu racontes) j'ai d'ailleurs tenté le concours d'instit'
je ne l'ai pas eu et tant mieux parce que je ne supporte pas les primaires en fait, à chaque sortie scolaire de la classe de ma fille, j'ai envie d'en étriper 6 ou 7  Twisted Evil    (et l'instit' a réussi à m'enrôler demain pour la sortie piscine  Rolling Eyes  j'ai pô envie  Embarassed   )

bref, je me suis retrouvée prof et en fait j'aime plutôt bien les ados, mais contrairement à toi je les préfère plus grands (4ème/3ème) parce qu'ils comprennent la blague et le second degré et que j'en use beaucoup (spabien, je sais...)

surtout il y a une chose que j'aime chez eux, c'est qu'ils n'ont aucune rancune, ils vivent totalement dans le présent (ça peut être très pénible hein  furieux  ) mais pour les relations, je trouve ça chouette parce que tu peux les engueuler comme du poisson pourri un jour et si tu passes l'éponge le lendemain, en passant vraiment à autre chose, ils ne t'en tiennent pas rigueur (je ne sais pas si je suis claire, là, mais moi qui suis la personne la moins rancunière du monde, j'apprécie cette "simplicité" dans les relations)

j'ai deux modèles d'ados à la maison (mâle et femelle  Laughing  ) et quand ils étaient petits j'appréhendais beaucoup cette période mais maintenant des ados je pratique toute la journée, alors, c'est pas les miens qui me font peur
(et vice-versa, au collège j'ai pas peur d'eux parce que je sais que c'est des gros bébés qui veulent être grands mais qui veulent "encore un bisouuuuuuu" le soir avant d'aller au lit  Razz  )


évidemment je ne vis pas au pays des bisounours, il y a des ados que je passerais volontiers à la moulinette si j'en avais le droit, et y'en a que j'aime pas du tout du tout mais là c'est pas parce que ce sont des ados, c'est parce que ce sont des c***  Embarassed 

_________________
l'humour, c'est comme les essuie-glaces, ça n'arrête pas la pluie, mais ça permet d'avancer (J.L. Fournier)

jul'
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par Pseudo le Lun 6 Jan 2014 - 19:59

Tous les ados ne sont pas comme ceux que tu décris, déjà.

Ensuite, si cela te touche autant, que cela te fout autant en rogne, c'est que... hum... Ils te renvoient quelque chose de toi. Je veux dire que ces ados représentent peut-être l'ado que tu as été (hi, hi), celle que tu aurais aimé être (envoyer chier tout le monde, franchement, c'est bon non ?) ou encore les ados qui te terrorisaient quand tu avais cet age. Ou encore autre chose. Mais puisque tu sembles en faire une affaire personnelle c'est que.... c'est personnel  Laughing 
Il y a une frange de comportement ados que je ne supporte pas (mais alors, pas du tout hein, je pourrais les piler sur place, leur faire bouffer leurs dents, etc...) mais je sais à quoi ça me renvoie. Ca me permet de dédramatiser un peu, d'attendre que ça passe.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par Reine Margot le Lun 6 Jan 2014 - 19:59

Depuis mon adolescence j'ai eu le même ressenti que toi, et je me reconnais entièrement dans tes paroles. Aimant ma matière et ayant vraiment envie de transmettre mon amour des livres, j'ai très vite été rebutée par le comportement des ados, interrompant le cours pour n'importe quelle c....ie, n'en ayant rien à faire, avec lesquels il fallait toujours se battre pour pouvoir simplement faire son travail. J'ai fini par ne plus les supporter et même à douter de mon envie d'avoir des enfants plus tard. Je me sens bien mieux avec des adultes, car avec eux au moins on a le droit de leur attribuer la responsabilité de leurs actes, avec des ados, ils peuvent te traiter comme de la m... ils sont jeunes, ils ont le droit à l'erreur et toi tu dois supporter. Bref, l'enfer pour moi.

En revanche je ne vais pas te rassurer, cela m'a fait arrêter ce métier, je pense qu'il faut au minimum bien le supporter pour pouvoir être prof longtemps.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par lapetitemu le Lun 6 Jan 2014 - 20:07

Alors ce qui est rigolo, c'est que vos réponses correspondent effectivement aux choix que j'avais présélectionnés. Je suis mûre pour organiser des talk-shows !  Razz

Quelque chose qui revient dans certains posts mais avec laquelle je ne suis pas du tout d'accord : "ils sont rebelles". Je n'ai pas l'impression que les adolescents que j'ai sous les yeux (mais pas plus ceux qui sont dans les médias) soient rebelles. Justement, c'est bien ça le problème. Les ados que je vois ne disent pas simplement m*** à la société, ni même aux adultes, ils disent m*** à tout ce qui n'est pas eux. Quand je vois la manière dont ils se parlent entre eux, c'est proprement hallucinant. Pour moi, ça va au-delà d'une volonté de se regrouper entre "jeunes" pour faire front contre l'autorité. Ou alors, si, mais de manière totalement infantile, comme un enfant qui découvre le "non". Mais avec d'autres modes d'expression que l'enfant.

Et les lycéens que je croise devant le portail (le lycée est sur ma route pour aller travailler) ne me donnent pas l'impression d'une quelconque évolution... Les attitudes, les conversations, les hurlements sont les mêmes.

Pour ceux qui disent s'en sortir car ils savent qu'ils apportent quelque chose : mais n'est-ce pas frustrant de n'être qu'en début de phase ? C'est-à-dire de n'être confronté qu'à la période de crise, sans jamais voir si, oui ou non, ils deviennent des personnes plus intéressantes par la suite ?

Dinaaa, pour ce qui est des activités "poétiques", je n'en donne pas non plus, ce sont plutôt des choses que je peux observer dans des reportages télévisés, sur des blogs pédagogiques...
(Oui, bon, d'accord, je regarde peut-être un peu trop les médias. Pour 2014 : penser à limiter.  Very Happy )

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par Isis39 le Lun 6 Jan 2014 - 20:08

J'aime beaucoup mes élèves. Il arrive parfois que ça ne se passe bien avec une classe et là c'est une vraie souffrance : je ne supporterais pas ça tout le temps avec toutes mes classes. Je ne serais pas capable de continuer à enseigner, je pense.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par Aemilia le Lun 6 Jan 2014 - 20:13

@jul' a écrit:je réagis parce que j'aime beaucoup travailler avec des ados  Embarassed
   
avant de commencer à enseigner j'en avais un peu peur (l'effet "masse", et tout ce que tu racontes) j'ai d'ailleurs tenté le concours d'instit'
je ne l'ai pas eu et tant mieux parce que je ne supporte pas les primaires en fait, à chaque sortie scolaire de la classe de ma fille, j'ai envie d'en étriper 6 ou 7  Twisted Evil    (et l'instit' a réussi à m'enrôler demain pour la sortie piscine  Rolling Eyes  j'ai pô envie  Embarassed   )

bref, je me suis retrouvée prof et en fait j'aime plutôt bien les ados, mais contrairement à toi je les préfère plus grands  (4ème/3ème) parce qu'ils comprennent la blague et le second degré et que j'en use beaucoup (spabien, je sais...)

surtout il y a une chose que j'aime chez eux, c'est qu'ils n'ont aucune rancune, ils vivent totalement dans le présent (ça peut être très pénible hein  furieux   ) mais pour les relations, je trouve ça chouette parce que tu peux les engueuler comme du poisson pourri un jour et si tu passes l'éponge le lendemain, en passant vraiment à autre chose, ils ne t'en tiennent pas rigueur (je ne sais pas si je suis claire, là, mais moi qui suis la personne la moins rancunière du monde, j'apprécie cette "simplicité" dans les relations)

j'ai deux modèles d'ados à la maison (mâle et femelle  Laughing   ) et quand ils étaient petits j'appréhendais beaucoup cette période mais maintenant des ados je pratique toute la journée, alors, c'est pas les miens qui me font peur
(et vice-versa, au collège j'ai pas peur d'eux parce que je sais que c'est des gros bébés qui veulent être grands mais qui veulent "encore un bisouuuuuuu" le soir avant d'aller au lit  Razz   )


évidemment je ne vis pas au pays des bisounours, il y a des ados que je passerais volontiers à la moulinette si j'en avais le droit, et y'en a que j'aime pas du tout du tout mais là c'est pas parce que ce sont des ados, c'est parce que ce sont des c***  Embarassed 

Je me retrouve vraiment dans tout ce que tu dis (mis à part le fait que je n'ai pas mes "propres" enfants Wink) !
Sauf cas particulier, les seuls élèves qui me font parfois perdre patience sont les 6e et 5e (pendant les contrôles notamment, quand ils posent dix mille questions à la c** ça m'énerrrrve !). Je suis beaucoup plus naturelle avec les 4e et 3e. Pas besoin de "démonstrations d'autorité" pures et dures, je passe souvent par l'ironie pour avoir la paix.

Comme toi je me rends compte que pour ceux que je n'aime pas, cela n'a rien à voir avec leur âge, mais vraiment avec leur mentalité (d'ailleurs souvent quand je vois les parents cela ne fait que confirmer la chose...).

Lapetitemu tu n'es peut-être pas encore restée assez longtemps dans le même établissement pour ressentir ça, mais je suis dans le même depuis mon année de T1 (c'est ma 3e année, donc), et je trouve ça vraiment plaisant de voir évoluer "ses" élèves, ceux qu'on a connus petits en 6e 5e et qui nous suivent jusqu'en 3e.

_________________
Professeur de lettres classiques déclassée

Mon blog "culture et humeurs, humour et coups de coeur" : https://fortyfiveweeks.wordpress.com/

Aemilia
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par Invité le Lun 6 Jan 2014 - 20:16

@lapetitemu a écrit:Alors ce qui est rigolo, c'est que vos réponses correspondent effectivement aux choix que j'avais présélectionnés. Je suis mûre pour organiser des talk-shows !  Razz

Quelque chose qui revient dans certains posts mais avec laquelle je ne suis pas du tout d'accord : "ils sont rebelles". Je n'ai pas l'impression que les adolescents que j'ai sous les yeux (mais pas plus ceux qui sont dans les médias) soient rebelles. Justement, c'est bien ça le problème. Les ados que je vois ne disent pas simplement m*** à la société, ni même aux adultes, ils disent m*** à tout ce qui n'est pas eux. Quand je vois la manière dont ils se parlent entre eux, c'est proprement hallucinant. Pour moi, ça va au-delà d'une volonté de se regrouper entre "jeunes" pour faire front contre l'autorité. Ou alors, si, mais de manière totalement infantile, comme un enfant qui découvre le "non". Mais avec d'autres modes d'expression que l'enfant.

Et les lycéens que je croise devant le portail (le lycée est sur ma route pour aller travailler) ne me donnent pas l'impression d'une quelconque évolution... Les attitudes, les conversations, les hurlements sont les mêmes.

Pour ceux qui disent s'en sortir car ils savent qu'ils apportent quelque chose : mais n'est-ce pas frustrant de n'être qu'en début de phase ? C'est-à-dire de n'être confronté qu'à la période de crise, sans jamais voir si, oui ou non, ils deviennent des personnes plus intéressantes par la suite ?

Dinaaa, pour ce qui est des activités "poétiques", je n'en donne pas non plus, ce sont plutôt des choses que je peux observer dans des reportages télévisés, sur des blogs pédagogiques...
(Oui, bon, d'accord, je regarde peut-être un peu trop les médias. Pour 2014 : penser à limiter.  Very Happy )
Mais c'est normal que les ados soient un peu nombrilistes, c'est la période où ils se cherchent, où ils construisent leur identité. Ce qui est véritablement agaçant, ce n'est pas tant l'adolescent que l'image qu'en fabriquent les médias et la publicité pour faire vendre... et faire peur à la fois. L'apparente uniformité des ados n'est que de surface, mes élèves sont très différents individuellement et c'est à ce titre qu'ils sont intéressants.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par Pseudo le Lun 6 Jan 2014 - 20:20

@Reine Margot a écrit:Depuis mon adolescence j'ai eu le même ressenti que toi, et je me reconnais entièrement dans tes paroles. Aimant ma matière et ayant vraiment envie de transmettre mon amour des livres, j'ai très vite été rebutée par le comportement des ados, interrompant le cours pour n'importe quelle c....ie, n'en ayant rien à faire, avec lesquels il fallait toujours se battre pour pouvoir simplement faire son travail. J'ai fini par ne plus les supporter et même à douter de mon envie d'avoir des enfants plus tard. Je me sens bien mieux avec des adultes, car avec eux au moins on a le droit de leur attribuer la responsabilité de leurs actes, avec des ados, ils peuvent te traiter comme de la m... ils sont jeunes, ils ont le droit à l'erreur et toi tu dois supporter. Bref, l'enfer pour moi.

En revanche je ne vais pas te rassurer, cela m'a fait arrêter ce métier, je pense qu'il faut au minimum bien le supporter pour pouvoir être prof longtemps.

Avec les ados, les choses sont peut-être brutes de décoffrage, mais je les trouve aussi, comme jul, direct et sans coup fourré (la plupart du temps). Alors que les adultes... hum... Leurs responsabilités ils ont appris à les éviter assez souvent, et de préférence en te les collant sur le dos !

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par Fesseur Pro le Lun 6 Jan 2014 - 20:20

Si je n'avais pas d'affection pour les ados, je changerais de métier.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par lapetitemu le Lun 6 Jan 2014 - 20:21

(J'avais posté avant les dernières réponses, donc je complète)

osteoboy a écrit:Je pense que les problèmes que tu cites ne concernent pas uniquement les adolescents mais également beaucoup d'adultes (il suffit de croiser certains parents d'élèves, de regarder le journal ou de lire les commentaires sur les réseaux sociaux).

@Pseudo a écrit:Tous les ados ne sont pas comme ceux que tu décris, déjà.

Ensuite, si cela te touche autant, que cela te fout autant en rogne, c'est que... hum... Ils te renvoient quelque chose de toi. Je veux dire que ces ados représentent peut-être l'ado que tu as été (hi, hi), celle que tu aurais aimé être (envoyer chier tout le monde, franchement, c'est bon non ?) ou encore les ados qui te terrorisaient quand tu avais cet age. Ou encore autre chose. Mais puisque tu sembles en faire une affaire personnelle c'est que.... c'est personnel  Laughing 
Il y a une frange de comportement ados que je ne supporte pas (mais alors, pas du tout hein, je pourrais les piler sur place, leur faire bouffer leurs dents, etc...) mais je sais à quoi ça me renvoie. Ca me permet de dédramatiser un peu, d'attendre que ça passe.

Ce que dit osteoboy me permet de répondre à ce que tu dis, Pseudo : le type de comportement que je décris me déplaît tout autant chez les adultes, et effectivement il y en a. Mais ce comportement est moins généralisé chez les adultes que chez les ados, et, surtout, je travaille avec des ados, pas avec des adultes. L'affaire personnelle, elle est là, surtout : je vivrais peut-être les choses avec plus d'indifférence si ce n'était pas au coeur de mon métier (que par ailleurs je peux aimer sur beaucoup d'autres points).
Que ça me renvoie à quelque chose, effectivement, j'ai détesté le collège.
Mais quand même. Toutes ces choses que je décris, doit-on les accepter pour la seule raison qu'elles sont le fait d'adolescents qui vont grandir, changer, etc... ? Je veux dire, on devrait accepter la bêtise et l'irrespect juste parce que la personne en face de nous a quatorze ans ? Un ado, ce n'est pas un animal ni un nouveau-né, quand même.
Et enfin, ça va faire discours de vieille c***, mais, même si je n'aimais pas le collège, je n'avais pas l'impression, ado, d'être entourée par ce genre d'énergumènes. Depuis que je suis adulte = depuis que j'enseigne, j'ai l'impression d'être envahie.


@Reine Margot a écrit:Depuis mon adolescence j'ai eu le même ressenti que toi, et je me reconnais entièrement dans tes paroles. Aimant ma matière et ayant vraiment envie de transmettre mon amour des livres, j'ai très vite été rebutée par le comportement des ados, interrompant le cours pour n'importe quelle c....ie, n'en ayant rien à faire, avec lesquels il fallait toujours se battre pour pouvoir simplement faire son travail. J'ai fini par ne plus les supporter et même à douter de mon envie d'avoir des enfants plus tard. Je me sens bien mieux avec des adultes, car avec eux au moins on a le droit de leur attribuer la responsabilité de leurs actes, avec des ados, ils peuvent te traiter comme de la m... ils sont jeunes, ils ont le droit à l'erreur et toi tu dois supporter. Bref, l'enfer pour moi.
C'est tout à fait ça.

@Reine Margot a écrit:En revanche je ne vais pas te rassurer, cela m'a fait arrêter ce métier, je pense qu'il faut au minimum bien le supporter pour pouvoir être prof longtemps.
Et voilà. C'est là que ça me gêne. J'ai l'impression d'être face à une situation inextricable. Je peux m'éclater dans mon métier avec des sixième, et le détester quand je passe aux plus grands (et ça peut commencer dès la 5e). Pour autant, je ne me vois pas instit, d'abord parce que je ne me vois pas polyvalente, et puis parce que l'éventail des âges est quand même bien trop grand (j'admire d'ailleurs les PE remplaçants capables, dans une même année scolaire, d'apprendre la lecture, de faire faire la sieste ou de travailler la subordonnée relative...).


lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par lapetitemu le Lun 6 Jan 2014 - 20:25

Ah oui, et puis par rapport au fait de pouvoir utiliser le second degré, l'humour, etc... avec des 4e/3e : c'est ce que je pensais aussi. Malheureusement, je trouve que c'est un moyen d'action très limité. J'ai trop d'élèves, justement, incapables de percevoir les limites entre l'humour utilisé uniquement dans le but de créer un cadre de travail agréable (car, en effet, je ne sais pas travailler sans me marrer un peu de temps en temps) et le copinage. Ils s'engouffrent trop vite dans la deuxième option que, vous vous doutez bien, je n'apprécie pas du tout...
(Mais cela vient peut-être - sûrement - de l'attitude de certains adultes avec eux. Si toute l'équipe du collège montrait la distance nécessaire, je n'aurais peut-être pas à me poser toutes ces questions...)

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faites-vous pour supporter les ados ?

Message par Pseudo le Lun 6 Jan 2014 - 20:28

@lapetitemu a écrit:(J'avais posté avant les dernières réponses, donc je complète)

osteoboy a écrit:Je pense que les problèmes que tu cites ne concernent pas uniquement les adolescents mais également beaucoup d'adultes (il suffit de croiser certains parents d'élèves, de regarder le journal ou de lire les commentaires sur les réseaux sociaux).

@Pseudo a écrit:Tous les ados ne sont pas comme ceux que tu décris, déjà.

Ensuite, si cela te touche autant, que cela te fout autant en rogne, c'est que... hum... Ils te renvoient quelque chose de toi. Je veux dire que ces ados représentent peut-être l'ado que tu as été (hi, hi), celle que tu aurais aimé être (envoyer chier tout le monde, franchement, c'est bon non ?) ou encore les ados qui te terrorisaient quand tu avais cet age. Ou encore autre chose. Mais puisque tu sembles en faire une affaire personnelle c'est que.... c'est personnel  Laughing 
Il y a une frange de comportement ados que je ne supporte pas (mais alors, pas du tout hein, je pourrais les piler sur place, leur faire bouffer leurs dents, etc...) mais je sais à quoi ça me renvoie. Ca me permet de dédramatiser un peu, d'attendre que ça passe.

Ce que dit osteoboy me permet de répondre à ce que tu dis, Pseudo : le type de comportement que je décris me déplaît tout autant chez les adultes, et effectivement il y en a. Mais ce comportement est moins généralisé chez les adultes que chez les ados, et, surtout, je travaille avec des ados, pas avec des adultes. L'affaire personnelle, elle est là, surtout : je vivrais peut-être les choses avec plus d'indifférence si ce n'était pas au coeur de mon métier (que par ailleurs je peux aimer sur beaucoup d'autres points).
Que ça me renvoie à quelque chose, effectivement, j'ai détesté le collège.
Mais quand même. Toutes ces choses que je décris, doit-on les accepter pour la seule raison qu'elles sont le fait d'adolescents qui vont grandir, changer, etc... ? Je veux dire, on devrait accepter la bêtise et l'irrespect juste parce que la personne en face de nous a quatorze ans ? Un ado, ce n'est pas un animal ni un nouveau-né, quand même.
Et enfin, ça va faire discours de vieille c***, mais, même si je n'aimais pas le collège, je n'avais pas l'impression, ado, d'être entourée par ce genre d'énergumènes. Depuis que je suis adulte = depuis que j'enseigne, j'ai l'impression d'être envahie.



Il ne s'agit nullement d'accepter la bêtise ou l'irrespect (encore que nous n'avons surement pas les mêmes exigences en la matière. Par exemple, je n'ai jamais vu une preuve d'irrespect dans le tutoiement). Mais on peut recadrer un ado sans se sentir atteint personnellement par sa bêtise ou son insolence. C'est d'ailleurs faire bien de l'honneur à un comportement stupide.

Mais tu parles aussi dans ton post d'écrire du rap, de slamer Hugo, etc... Quel mal cela fait-il ? Et plus ça enquiquinera les "vieux cons" et plus c'est jouissif pour eux.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum