Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par invitéW le Mer 8 Jan 2014 - 12:21

Louise Tourret dans Slate a écrit:L'élève tient-il correctement l’«outil scripteur»? Réalise-t-il «une composition plastique en tenant compte des contraintes données»? Est-il capable de «reformuler dans ses propres mots la trame narrative» d’une histoire? Classe-t-il le «vocabulaire par catégories sémantiques»?

Ces termes ne sont pas issus d’un manuel de science de l’éducation mais d’un livret scolaire de «cycle 1» (c'est-à-dire de maternelle). Il s’agit de communiquer aux parents l’état des acquisitions de l’enfant de 3 ans, 4 ans ou 5 ans. Le vocabulaire employé semble proche de celui utilisé en sciences de l’éducation ou dans les ouvrages de pédagogie. Pour le dire autrement, il s’agit d’un jargon. Un jargon qui n’est absolument pas systématique quand les profs s’adressent aux familles, mais qui est devenu très présent dans les supports de communication utilisés par l’école comme les livrets scolaires. Un peu trop.

Lire le suite


Dernière édition par Will.T le Mer 8 Jan 2014 - 17:51, édité 2 fois (Raison : J'ai suivi les conseils de Marie Laetitia...)

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par John le Mer 8 Jan 2014 - 12:33

Pour moi, le jargon ne devrait être appliqué que lorsqu'aucun autre mot n'est disponible en langue française.

Or, "outil scripteur", c'est quand même bien pratique pour résumer crayon et stylo. Pareil pour "composition plastique" : quel terme courant pourrait-on employer à la place ?

Par contre, "trame narrative" et "catégories sémantiques", je suis d'accord qu'on ne perdrait rien à les remplacer par "déroulement d'une histoire" et "catégories de sens".


Dernière édition par John le Mer 8 Jan 2014 - 12:33, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par PauvreYorick le Mer 8 Jan 2014 - 12:33

Elle a bien raison; ça jargonne beaucoup trop, ou plutôt, ça jargonne en-dehors des limites où le jargon pourrait avoir une (éventuelle) utilité.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par PauvreYorick le Mer 8 Jan 2014 - 12:34

@John a écrit: Or, "outil scripteur", c'est quand même bien pratique pour résumer crayon et stylo.
Il y a vraiment des cas où ni «crayon» (ou «stylo» - comptant sur l'intelligence du lecteur pour supposer que, par analogie, ce qui vaut de l'un vaut de l'autre) ni «crayon ou stylo» ne conviennent?

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par arcenciel le Mer 8 Jan 2014 - 12:36

C'est vraiment du n'importe quoi! Je ne l'utilise pas.

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par lostris le Mer 8 Jan 2014 - 12:47

De la même manière, nous avons eu une heure de discours pour nous expliquer qu'il ne fallait plus dire "intégration" mais "inclusion". Une heure pendant laquelle nous n'avons pas pu travailler : préparer des cours pour nos élèves quoi !

lostris
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Marie Laetitia le Mer 8 Jan 2014 - 12:47

 veneration 

Wiil, peux-être devrais-tu mettre des guillemets et indiquer l'auteur dans le titre, comme ça, on a l'impression que tu lances un débat ;-)

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Fesseur Pro le Mer 8 Jan 2014 - 13:06

@arcenciel a écrit:C'est vraiment du n'importe quoi! Je ne l'utilise pas.
+ 1
Je ne connais personne qui l'utilise d'ailleurs.
Y compris les chefs d'établissements ou les IPR.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par gilthoniel le Mer 8 Jan 2014 - 13:08

Là, il s'agit du vocabulaire utilisé en présence des élèves (ou apprenants), mais l'EN comme toutes les administrations a tendance à abuser des sigles et déjà, ça, en terme de jargon, ça se pose là.

gilthoniel
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Elyas le Mer 8 Jan 2014 - 13:15

Jamais entendu personne parler/écrire/utiliser l'expression "ouil scripteur". C'est sur neoprofs que j'ai lu pour la première fois cette expression. Pour moi, ce mot et son usage relève du fantasme.

Il y a assez de jargon ubuesque pour ne pas avoir à en inventer.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Marie Laetitia le Mer 8 Jan 2014 - 13:17

@Elyas a écrit:Jamais entendu personne parler/écrire/utiliser l'expression "ouil scripteur". C'est sur neoprofs que j'ai lu pour la première fois cette expression. Pour moi, ce mot et son usage relève du fantasme.

Il y a assez de jargon ubuesque pour ne pas avoir à en inventer.

en même temps, c'est quand même un vocabulaire propre au primaire, non?

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Presse-purée le Mer 8 Jan 2014 - 13:26

@PauvreYorick a écrit:Elle a bien raison; ça jargonne beaucoup trop, ou plutôt, ça jargonne en-dehors des limites où le jargon pourrait avoir une (éventuelle) utilité.

Je pense que le jargon s'est imposé pour montrer que l'enseignement était devenu une affaire de science, avec des spécialistes dûment formés. Cette idée, destinée à donner un surcroît de légitimité à l'enseignant face au grand public, et à montrer que les programmes, même du primaire, sont à la pointe des des connaissances scientifiques de l'époque, s'est retournée contre les enseignants, qui passent du coup pour des pédants voire pire.
Cela allait contre le rapport familier et intime (en bien ou en mal) que chacun a avec l'école.

Mais je peux me tromper.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Elyas le Mer 8 Jan 2014 - 13:30

@Marie Laetitia a écrit:
@Elyas a écrit:Jamais entendu personne parler/écrire/utiliser l'expression "ouil scripteur". C'est sur neoprofs que j'ai lu pour la première fois cette expression. Pour moi, ce mot et son usage relève du fantasme.

Il y a assez de jargon ubuesque pour ne pas avoir à en inventer.

en même temps, c'est quand même un vocabulaire propre au primaire, non?

Tu as raison. Cependant, c'est comme le "référentiel bondissant", cette expression qui a été le fer de la lance de la critique anti-pédagogiste n'a en fait jamais été inventé ni utilisé dans l'EN. C'est une invention issue sans doute d'une blague et qui a ensuite été propagée et des gens ont fini par croire que ça existait réellement.
Alors, "outil scripteur", honnêtement... C'est tellement gros que j'ai du mal à croire que ce soit vrai.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par PauvreYorick le Mer 8 Jan 2014 - 13:42

@Presse-purée a écrit:
@PauvreYorick a écrit:Elle a bien raison; ça jargonne beaucoup trop, ou plutôt, ça jargonne en-dehors des limites où le jargon pourrait avoir une (éventuelle) utilité.
Je pense que le jargon s'est imposé pour montrer que l'enseignement était devenu une affaire de science, avec des spécialistes dûment formés. Cette idée, destinée à donner un surcroît de légitimité à l'enseignant face au grand public, et à montrer que les programmes, même du primaire, sont à la pointe des des connaissances scientifiques de l'époque, s'est retournée contre les enseignants, qui passent du coup pour des pédants voire pire.
Sauf erreur, la propagation de jargon, en général, relève davantage d'une stratégie de compensation d'absence de légitimité de la part des sciences de l'éducation que d'une volonté d'accroître la légitimité des enseignants. Mais s'en assurer relèverait effectivement de toute une enquête, pour un bénéfice pratique mince, le résultat étant le même à l'arrivée: c'est tout simplement un crayon. (OK, OK, un crayon ou un stylo.)

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par atrium le Mer 8 Jan 2014 - 13:48

@Elyas a écrit:
Alors, "outil scripteur", honnêtement... C'est tellement gros que j'ai du mal à croire que ce soit vrai.

http://www.ac-grenoble.fr/savoie/pedagogie/docs_pedas/eval_mat/eval_mat.pdf?PHPSESSID=f9ea6f0fc98ea9f9ac5bcdf91d806d7b

page 7

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Elyas le Mer 8 Jan 2014 - 13:55

@atrium a écrit:
@Elyas a écrit:
Alors, "outil scripteur", honnêtement... C'est tellement gros que j'ai du mal à croire que ce soit vrai.

http://www.ac-grenoble.fr/savoie/pedagogie/docs_pedas/eval_mat/eval_mat.pdf?PHPSESSID=f9ea6f0fc98ea9f9ac5bcdf91d806d7b

page 7

La réalité dépasse la fiction  affraid Ce serait intéressant de faire l'histoire de cette expression, comme de la poule et de l'oeuf.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par PauvreYorick le Mer 8 Jan 2014 - 13:58

atrium, ce document est à communiquer aux (pauvres) parents?

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Marie Laetitia le Mer 8 Jan 2014 - 13:58

@Elyas a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
@Elyas a écrit:Jamais entendu personne parler/écrire/utiliser l'expression "ouil scripteur". C'est sur neoprofs que j'ai lu pour la première fois cette expression. Pour moi, ce mot et son usage relève du fantasme.

Il y a assez de jargon ubuesque pour ne pas avoir à en inventer.

en même temps, c'est quand même un vocabulaire propre au primaire, non?

Tu as raison. Cependant, c'est comme le "référentiel bondissant", cette expression qui a été le fer de la lance de la critique anti-pédagogiste n'a en fait jamais été inventé ni utilisé dans l'EN. C'est une invention issue sans doute d'une blague et qui a ensuite été propagée et des gens ont fini par croire que ça existait réellement.
Alors, "outil scripteur", honnêtement... C'est tellement gros que j'ai du mal à croire que ce soit vrai.

écoute, je l'avais déjà dit sur le blog de Luc Cédelle, mais une étudiante que je connaissais bien, qui passait le CAPEPS, est la première à m'en avoir parlé. Celui qui leur faisait les CM utilisait ce terme. Était-ce une menteuse?! Ce n'est pas parce que toi ou moi ne l'avons pas personnellement entendu que ça n'existe pas. Effectivement la liste des mots de jargon est tellement longue dans l'EN qu'il est inutile d'en inventer. Mais je ne me permettrais pas de dire que quelque chose n'existe pas juste parce que moi je ne l'ai pas entendue ou vue. L'EN, dans cette affaire, et même si invention il y a, n'a que ce qu'elle mérite! Et c'est fort peu payé pour toutes les heures passées en formation assommante... (je ne tire pas sur les formations en général, juste sur celles que j'ai reçues à l'IUFM).

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par atrium le Mer 8 Jan 2014 - 14:00

@PauvreYorick a écrit:atrium, ce document est à communiquer aux (pauvres) parents?

Bien sûr. Il faut privilégier la communication entre les familles et l'école maternelle pour assurer la réussite éducative de tous.  professeur 

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Nita le Mer 8 Jan 2014 - 14:03

Bon.
Je n'aime pas lire "plein" à la place de "beaucoup".
Je n'aime pas les fautes d'orthographe (Fesseur pro m'a mordue, et maintenant, des pages de dictionnaires tombent de mes ailes de chauve-souris, les soirs de pleine lune), et il y en avait plusieurs dans l'article, ça m'a agacée.
Je trouve l'article mal construit.

Mais il y a beaucoup de jargon inutile dans l'E.N. (je ne dis pas éducnat, non plus, tien) et TROP de sigles àlak' - le dernier en date étant le bidule qui remplace le PDMF...

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par PauvreYorick le Mer 8 Jan 2014 - 14:04

@atrium a écrit:
@PauvreYorick a écrit:atrium, ce document est à communiquer aux (pauvres) parents?
Bien sûr. Il faut privilégier la communication entre les familles et l'école maternelle pour assurer la réussite éducative de tous.  professeur 
Pourquoi certains dessins de Jacques Risso me reviennent-ils d'un coup en tête?

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Elyas le Mer 8 Jan 2014 - 14:05

@Marie Laetitia a écrit:
@Elyas a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:

en même temps, c'est quand même un vocabulaire propre au primaire, non?

Tu as raison. Cependant, c'est comme le "référentiel bondissant", cette expression qui a été le fer de la lance de la critique anti-pédagogiste n'a en fait jamais été inventé ni utilisé dans l'EN. C'est une invention issue sans doute d'une blague et qui a ensuite été propagée et des gens ont fini par croire que ça existait réellement.
Alors, "outil scripteur", honnêtement... C'est tellement gros que j'ai du mal à croire que ce soit vrai.

écoute, je l'avais déjà dit sur le blog de Luc Cédelle, mais une étudiante que je connaissais bien, qui passait le CAPEPS, est la première à m'en avoir parlé. Celui qui leur faisait les CM utilisait ce terme. Était-ce une menteuse?! Ce n'est pas parce que toi ou moi ne l'avons pas personnellement entendu que ça n'existe pas. Effectivement la liste des mots de jargon est tellement longue dans l'EN qu'il est inutile d'en inventer. Mais je ne me permettrais pas de dire que quelque chose n'existe pas juste parce que moi je ne l'ai pas entendue ou vue. L'EN, dans cette affaire, et même si invention il y a, n'a que ce qu'elle mérite! Et c'est fort peu payé pour toutes les heures passées en formation assommante... (je ne tire pas sur les formations en général, juste sur celles que j'ai reçues à l'IUFM).

Je comprends mais c'est tellement ubuesque. Je me pose sincèrement une question, est-ce que ces expressions ont été créées par des pédagogistes ou par des anti-pédagogistes. Dans la seconde option, il est tout à fait possible que des gens aient vraiment cru que cette expression existait et l'ont donc utilisée, créant la réalité d'un fantasme.
Mais là, je spécule (mais j'adore ça !).
Pour être honnête, les terminologies en HG sont bien rigolotes aussi. Ainsi, étude de cas est juste pour la géographie et pas pour l'histoire mais j'ai vu des formations pour parler d'histoire qui utilisaient le terme "étude de cas" alors que la veille les IA-IPR disaient qu'étude de cas ne pouvaient pas être utilisées en histoire.
Les mots et expressions ont une histoire et des destins parfaitement incroyables, par exemple le mot sinople qui voulait dire rouge à l'origine et a fini par qualifier le vert.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Padre P. Lucas le Mer 8 Jan 2014 - 14:19

@PauvreYorick a écrit:
Sauf erreur, la propagation de jargon, en général, relève davantage d'une stratégie de compensation d'absence de légitimité de la part des sciences de l'éducation que d'une volonté d'accroître la légitimité des enseignants.

Je n'opposerais pas les deux : il s'agit en fait d'asseoir la légitimité des enseignants sur leur conformité idéologique aux pseudo-sciences de l'éducation.

Quand à l'outil scripteur, ce n'est pas (comme le référentiel rebondissant) une légende urbaine, mais l'emploi de l'expression n'est pas absurde sur le plan technique. Le geste d'écriture peut se travailler avec un petit bâton dans le sable, avec une craie, un pinceau, une pointe à graver, une plume ... L'emploi du jargon est surtout nocif quand il sert à casser la langue commune pour la remplacer par une novlangue. L'ami Morel la bien illustré dans son Petit vocabulaire de la déroute scolaire

Padre P. Lucas
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par atrium le Mer 8 Jan 2014 - 14:29

@Padre P. Lucas a écrit:
Quand à l'outil scripteur, ce n'est pas (comme le référentiel rebondissant) une légende urbaine, mais l'emploi de l'expression n'est pas absurde sur le plan technique. [/url]

+1
Ce qui est absurde, en revanche, c'est de faire figurer cette expression sur le livret qui est destiné aux familles.

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Marie Laetitia le Mer 8 Jan 2014 - 14:39

@Elyas a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
@Elyas a écrit:

Tu as raison. Cependant, c'est comme le "référentiel bondissant", cette expression qui a été le fer de la lance de la critique anti-pédagogiste n'a en fait jamais été inventé ni utilisé dans l'EN. C'est une invention issue sans doute d'une blague et qui a ensuite été propagée et des gens ont fini par croire que ça existait réellement.
Alors, "outil scripteur", honnêtement... C'est tellement gros que j'ai du mal à croire que ce soit vrai.

écoute, je l'avais déjà dit sur le blog de Luc Cédelle, mais une étudiante que je connaissais bien, qui passait le CAPEPS, est la première à m'en avoir parlé. Celui qui leur faisait les CM utilisait ce terme. Était-ce une menteuse?! Ce n'est pas parce que toi ou moi ne l'avons pas personnellement entendu que ça n'existe pas. Effectivement la liste des mots de jargon est tellement longue dans l'EN qu'il est inutile d'en inventer. Mais je ne me permettrais pas de dire que quelque chose n'existe pas juste parce que moi je ne l'ai pas entendue ou vue. L'EN, dans cette affaire, et même si invention il y a, n'a que ce qu'elle mérite! Et c'est fort peu payé pour toutes les heures passées en formation assommante... (je ne tire pas sur les formations en général, juste sur celles que j'ai reçues à l'IUFM).

Je comprends mais c'est tellement ubuesque. Je me pose sincèrement une question, est-ce que ces expressions ont été créées par des pédagogistes ou par des anti-pédagogistes. Dans la seconde option, il est tout à fait possible que des gens aient vraiment cru que cette expression existait et l'ont donc utilisée, créant la réalité d'un fantasme.
Mais là, je spécule (mais j'adore ça !).
Pour être honnête, les terminologies en HG sont bien rigolotes aussi. Ainsi, étude de cas est juste pour la géographie et pas pour l'histoire mais j'ai vu des formations pour parler d'histoire qui utilisaient le terme "étude de cas" alors que la veille les IA-IPR disaient qu'étude de cas ne pouvaient pas être utilisées en histoire.
Les mots et expressions ont une histoire et des destins parfaitement incroyables, par exemple le mot sinople qui voulait dire rouge à l'origine et a fini par qualifier le vert.

Et le pauvre glauque, hummm? Un beau vert avec des transparences tirant sur le bleu... devenir un adjectif péjoratif, quel sort... (sinople je ne savais pas, tu m'apprends un truc)

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum