Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Marie Laetitia le Mer 8 Jan 2014 - 14:39

@Elyas a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
@Elyas a écrit:

Tu as raison. Cependant, c'est comme le "référentiel bondissant", cette expression qui a été le fer de la lance de la critique anti-pédagogiste n'a en fait jamais été inventé ni utilisé dans l'EN. C'est une invention issue sans doute d'une blague et qui a ensuite été propagée et des gens ont fini par croire que ça existait réellement.
Alors, "outil scripteur", honnêtement... C'est tellement gros que j'ai du mal à croire que ce soit vrai.

écoute, je l'avais déjà dit sur le blog de Luc Cédelle, mais une étudiante que je connaissais bien, qui passait le CAPEPS, est la première à m'en avoir parlé. Celui qui leur faisait les CM utilisait ce terme. Était-ce une menteuse?! Ce n'est pas parce que toi ou moi ne l'avons pas personnellement entendu que ça n'existe pas. Effectivement la liste des mots de jargon est tellement longue dans l'EN qu'il est inutile d'en inventer. Mais je ne me permettrais pas de dire que quelque chose n'existe pas juste parce que moi je ne l'ai pas entendue ou vue. L'EN, dans cette affaire, et même si invention il y a, n'a que ce qu'elle mérite! Et c'est fort peu payé pour toutes les heures passées en formation assommante... (je ne tire pas sur les formations en général, juste sur celles que j'ai reçues à l'IUFM).

Je comprends mais c'est tellement ubuesque. Je me pose sincèrement une question, est-ce que ces expressions ont été créées par des pédagogistes ou par des anti-pédagogistes. Dans la seconde option, il est tout à fait possible que des gens aient vraiment cru que cette expression existait et l'ont donc utilisée, créant la réalité d'un fantasme.
Mais là, je spécule (mais j'adore ça !).
Pour être honnête, les terminologies en HG sont bien rigolotes aussi. Ainsi, étude de cas est juste pour la géographie et pas pour l'histoire mais j'ai vu des formations pour parler d'histoire qui utilisaient le terme "étude de cas" alors que la veille les IA-IPR disaient qu'étude de cas ne pouvaient pas être utilisées en histoire.
Les mots et expressions ont une histoire et des destins parfaitement incroyables, par exemple le mot sinople qui voulait dire rouge à l'origine et a fini par qualifier le vert.

Et le pauvre glauque, hummm? Un beau vert avec des transparences tirant sur le bleu... devenir un adjectif péjoratif, quel sort... (sinople je ne savais pas, tu m'apprends un truc)

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Padre P. Lucas le Mer 8 Jan 2014 - 14:43

@atrium a écrit:
@Padre P. Lucas a écrit:
Quand à l'outil scripteur, ce n'est pas (comme le référentiel rebondissant) une légende urbaine, mais l'emploi de l'expression n'est pas absurde sur le plan technique. [/url]

+1
Ce qui est absurde, en revanche, c'est de faire figurer cette expression sur le livret qui est destiné aux familles.

Absurde n'est pas le mot que j'aurais employé, "pervers" irait mieux  Wink 

Padre P. Lucas
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Luigi_B le Mer 8 Jan 2014 - 14:45

D'autant que...

L'information des familles doit utiliser un langage accessible et clair.

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=74338

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Elyas le Mer 8 Jan 2014 - 14:47

@Marie Laetitia a écrit:
@Elyas a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:

écoute, je l'avais déjà dit sur le blog de Luc Cédelle, mais une étudiante que je connaissais bien, qui passait le CAPEPS, est la première à m'en avoir parlé. Celui qui leur faisait les CM utilisait ce terme. Était-ce une menteuse?! Ce n'est pas parce que toi ou moi ne l'avons pas personnellement entendu que ça n'existe pas. Effectivement la liste des mots de jargon est tellement longue dans l'EN qu'il est inutile d'en inventer. Mais je ne me permettrais pas de dire que quelque chose n'existe pas juste parce que moi je ne l'ai pas entendue ou vue. L'EN, dans cette affaire, et même si invention il y a, n'a que ce qu'elle mérite! Et c'est fort peu payé pour toutes les heures passées en formation assommante... (je ne tire pas sur les formations en général, juste sur celles que j'ai reçues à l'IUFM).

Je comprends mais c'est tellement ubuesque. Je me pose sincèrement une question, est-ce que ces expressions ont été créées par des pédagogistes ou par des anti-pédagogistes. Dans la seconde option, il est tout à fait possible que des gens aient vraiment cru que cette expression existait et l'ont donc utilisée, créant la réalité d'un fantasme.
Mais là, je spécule (mais j'adore ça !).
Pour être honnête, les terminologies en HG sont bien rigolotes aussi. Ainsi, étude de cas est juste pour la géographie et pas pour l'histoire mais j'ai vu des formations pour parler d'histoire qui utilisaient le terme "étude de cas" alors que la veille les IA-IPR disaient qu'étude de cas ne pouvaient pas être utilisées en histoire.
Les mots et expressions ont une histoire et des destins parfaitement incroyables, par exemple le mot sinople qui voulait dire rouge à l'origine et a fini par qualifier le vert.

Et le pauvre glauque, hummm? Un beau vert avec des transparences tirant sur le bleu... devenir un adjectif péjoratif, quel sort... (sinople je ne savais pas, tu m'apprends un truc)

J'en avais déjà entendu parler pour son qualificatif de "rouge" mais c'est hier, en écoutant le podcast des Lundis de l'Histoire avec Michel Pastoureau autour de son livre sur le vert, que les mots de Pastoureau me l'ont rappelé.
Pauvre glauque, oui Sad

Enfin bref, quelle passionnante étude que celle de l'histoire des mots.

Pour "outil scripteur" et "référentiel bondissant", j'y vois surtout une envie de scientificité (ce mot existe-t-il ?) qui n'a guère de place sinon de céder à une certaine préciosité inutile la plupart du temps (enfin, surtout référentiel bondissant, je pensais sincèrement que c'était une blague, outil scripteur a plus de légitimité comme l'a dit plus haut un autre intervenant, mais c'est à ne pas utiliser devant les parents ou pour les élèves, c'est assez étrange).

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Paratge le Mer 8 Jan 2014 - 17:48

Les pédagogistes inventent des mots pour des choses qui sont déjà nommées, ça permet de faire croire qu'ils ont trouvé quelque chose. Faut bien justiifier leur existence.  Very Happy 

Ça et le ressassement du banal et de l'évident.

J'adore "groupe-classe" !  Very Happy 
Quant à "outil scripteur", Ségogole l'a utilisé officiellement.

http://www.neoprofs.org/t61164-lexique-pour-commencer-une-belle-carriere?highlight=lexique

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par auléric le Mer 8 Jan 2014 - 18:20

en maternelle , j'ai couramment entendu des collègues utiliser "outils" mais pas outil scripteur

en revanche, je reconnais m'arracher les cheveux pour les livrets , que çà soit l'application informatique départementale ou la version papier très lourde  en vigueur dans l'école, ce sont les compétences telles qu'écrites dans les IO de 2008 ... totalement jargonnantes.
Même en ayant un bon niveau en français et l'habitude de l'école , c'est abscons pour les familles ... je vous laisse imaginer pour les non francophones .

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par the educator le Jeu 9 Jan 2014 - 10:51

C'est marrant parce que j'ai provoqué une levée de bouclier en réunion il y a quelques semaine en annonçant que je considérais que les référentiels/grilles de compétences/livrets d'évaluation ne devaient pas sortir de l'équipe pédagogique. Alors que je suis plutôt pro-socle, et que je participe parfois à des travaux en sciences de l'éduc. (autant dire...).
Par contre, dans ce cadre là, des travaux en sciences de l'éduc., ou entre professionnels, pouvoir utiliser "outil scripteur" plutôt que "crayon/stylo/craie/calame/pinceau/...", c'est juste pratique ET concis. Ce n'est PAS utiliser un mot pour un autre (c'est très rarement le cas, et quand ça arrive ça peut permettre d'écarter des polysémies).


Dernière édition par the educator le Jeu 9 Jan 2014 - 11:52, édité 2 fois

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Hélips le Jeu 9 Jan 2014 - 11:19

Quand j'ai reçu le premier bulletin de maternelle avec l'item "maîtrise de l'outil scripteur" au milieu d'autres trucs tout aussi parlant, assortie de jolis points rouge, orange ou vert, j'ai tenté d'expliquer à la maitresse (gentiment hein) que :
1) pour un non-prof, c'est très très obscur,
2) pour un daltonien, il n'y a que des points gris.

Ben ça ne lui posait pas plus de problème que ça "oh moi j'aime bien l'expression outil scripteur" ai-je eu pour réponse...En fait elle est tellement dans le jargon que ça la choque pas.

Du coup je me suis écoutée en entretien avec les parents. Je ne suis pas mieux si je ne me surveille pas !

Ceci écrit, je pense que tous les métiers souffrent (ou pas) de ça, donc l'auto-flagellation est à manier avec mesure.

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.

Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par User5899 le Jeu 9 Jan 2014 - 11:52

@PauvreYorick a écrit:
@John a écrit: Or, "outil scripteur", c'est quand même bien pratique pour résumer crayon et stylo.
Il y a vraiment des cas où ni «crayon» (ou «stylo» - comptant sur l'intelligence du lecteur pour supposer que, par analogie, ce qui vaut de l'un vaut de l'autre) ni «crayon ou stylo» ne conviennent?
S'il m'est permis de le dire, je rechigne à l'idée de résumer un mot par deux. Mots.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par the educator le Jeu 9 Jan 2014 - 11:59

Il n'est pas question de résumer, juste d'évoquer de manière concise (et exhaustive) l'ensemble des instruments avec lesquels l'enfant peut tracer des signes écrits.

Ben ça ne lui posait pas plus de problème que ça "oh moi j'aime bien l'expression outil scripteur" ai-je eu pour réponse...En fait elle est tellement dans le jargon que ça la choque pas.
ça réponse est surtout d'une faiblesse peu étonnante. "On me demande de faire comme ça" aurait sans doute été plus honnête (et moins bête).


Dernière édition par the educator le Jeu 9 Jan 2014 - 12:01, édité 1 fois

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par olive-in-oil le Jeu 9 Jan 2014 - 12:00

"Composition plastique", je le dis, je l'emploie devant mes élèves, bien que je dise plus couramment "travail plastique". Dire simplement "travail", c'est vague car je fais aussi des travaux à l'écrit.

Je ne peux pas dire "dessin" quand ce n'est pas du dessin ni "peinture". La plupart du temps, il s'agit de travaux à base de techniques mixtes donc des travaux "plastiques". Je suis prof d'arts plastiques !

Et ne me demandez pas de nommer leurs "travaux plastiques" par le terme d'oeuvre... faut pas pousser mémé !

olive-in-oil
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Celeborn le Jeu 9 Jan 2014 - 12:17

@Elyas a écrit:Jamais entendu personne parler/écrire/utiliser l'expression "ouil scripteur". C'est sur neoprofs que j'ai lu pour la première fois cette expression. Pour moi, ce mot et son usage relève du fantasme.

Il y a assez de jargon ubuesque pour ne pas avoir à en inventer.

C'est assez régulièrement employé dans le premier degré (livrets de compétences, blogs de PE, documentation institutionnelle, etc.)

On ne l'utilise pas dans le second degré car on n'a rarement des raisons de parler de la tenue du stylo dans le second degré (ce qui n'empêche pas qu'il y aurait des choses à dire ^^).

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par amour le Jeu 9 Jan 2014 - 13:28

Je trouve l'article un poil tendancieux, je ne pense pas que les enseignants de maternelle emploient volontairement un jargon spécifique pour se donner de l'importance et prouver qu'ils sont trop diplômés pour "changer des couches".

Lorsque je lis:

"Le chantier de la clarification des attentes de l’école devrait être ouvert tout de suite. C’est gratuit, il s’agit juste, pour commencer, d’inciter les concepteurs des livrets scolaires et tous les enseignants qui les utilisent à prendre garde au piège de la sophistication du discours pédagogique. A trouver des mots simples, même pour dire des choses compliquées. En gros, à faire de la pédagogie. Car à vouloir se tendre un miroir flatteur, ou en ne prenant pas garde aux mots qu’elle emploie, l’école finit par ne plus s’adresser qu’à ceux qui ont finalement le moins besoin d’elle." (c'est moi qui souligne),

je me dis que bien des termes et des acronymes sont utiles (CECRL,  FLE, TOEIC,souvent, en ce qui me concerne) à ceux qui les emploient. Si je dois "faire de la pédagogie" c'est avec mes élèves, et avec les parents qui souhaitent ou acceptent de me rencontrer. Que celles et ceux qui veulent vulgariser l'enseignement à la télévision ou d'en d'autres médias simplifient leur discours, pourquoi pas ; mais de même que je préfère qu'un médecin soit précis dans son diagnostic et son explication, de même je préfère essayer d'être précis quand je parle de mon travail. L'éducation évolue, et, qu'on la considère comme une science ou pas, ses évolutions supposent l'apparition d'un vocabulaire nouveau. Celles et ceux qui veulent le comprendre s'y intéresseront aussi, tout comme ils le font dans le domaine de la santé par exemple.

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par the educator le Jeu 9 Jan 2014 - 16:17

Moui, la comparaison avec le medecin a ses limites: on demande, nous, aux parents de participer assez activement à l'éducation (c'est un euphémisme), et aussi à l'instruction. On demande une adhésion à certaines valeurs, parfois une exemplarité, bref, dans ce sens, la communication n'est plus un luxe, et faire comprendre nos attentes, c'est parfois justement expliciter notre jargon en "langue commune". Si on attend des parents qu'ils se posent la question du concept d'outil scripteur, on n'est pas rendus.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Provence le Jeu 9 Jan 2014 - 16:29

@the educator a écrit:Il n'est pas question de résumer, juste d'évoquer de manière concise (et exhaustive) l'ensemble des instruments avec lesquels l'enfant peut tracer des signes écrits.

Que comprend cet ensemble d'instruments, mis à part les stylos et crayons?  scratch 

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par amour le Jeu 9 Jan 2014 - 16:41

@the educator a écrit:Moui, la comparaison avec le medecin a ses limites: on demande, nous, aux parents de participer assez activement à l'éducation (c'est un euphémisme), et aussi à l'instruction. On demande une adhésion à certaines valeurs, parfois une exemplarité, bref, dans ce sens, la communication n'est plus un luxe, et faire comprendre nos attentes, c'est parfois justement expliciter notre jargon en "langue commune". Si on attend des parents qu'ils se posent la question du concept d'outil scripteur, on n'est pas rendus.

Je crois aussi qu'une guérison demande une participation active de la part du patient, et de ses proches.
J'ai bien précisé que j'étais favorable aux explications, et que je les donne toujours aux parents qui les demandent. Quant à "l'outil scripteur", c'est un exemple tarte à la crème, comme le "référent bondissant". Ce ne sont pas les seuls termes visés par l'article, et s'ils apparaissent sur les livrets, je suis persuadé que les enseignants peuvent les expliquer aux parents, si tant est que ceux-ci se déplacent parfois à l'école.
Les acronymes sont aussi évoqués dans cet article, les éviter ne ferait que rendre les choses plus opaques.
Les réseaux sociaux ont développé un lexique nouveau et un jargon, par exemple sur twitter, bien plus élaboré que l'Education nationale, et nombreux sont les parents Français à les utiliser sans problème, en ayant parfois beaucoup économisé pour s'offrir un téléphone très perfectionné.
L'exemplarité , je veux bien, mais pas en infantilisant les parents.
Pour moi un tel article ne fait que jeter un peu plus de discrédit sur notre profession. On pourrait plus simplement suggérer qu'une page dédiée sur le site de L'EN recense les termes techniques et que les parents puissent s'y référer au besoin. inutile de suggérer que c'est aux enseignants de prendre une fois de plus en charge une tâche supplémentaire.

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par PauvreYorick le Jeu 9 Jan 2014 - 16:44

olive-in-oil a indiqué pourquoi les expressions «composition plastique» ou «travail plastique» peuvent se justifier davantage que d'autres.

Pour «outil scripteur» ou «instrument scripteur», on comprend bien que ça désigne globalement la plume d'oie, la plume de geai (gélatineux), la plume sergent-major, la plume en verre, le fountain pen, le feutre, le stylo-bille une couleur, le stylo-bille quatre couleurs, le calame pour tablette d'argile, le calame de bambou ou de roseau destiné à l'écriture à l'encre, le stylet du Samsung Galaxy Note et de matériels apparentés (tablettes wacom), TBI-nous-voilà, le stylo-pinceau ou 墨筆, la craie, le pinceau, le qalam, la sanguine, le fusain, le portemine, le roller, le surligneur, le crayon optique, le 矢立 (yatate), le burin et la pointe sèche, voire le racloir, et probablement d'autres choses encore. Soit.

Cependant, je remarque que non seulement, dans cette liste, il y a sûrement un ou deux instruments dont on ne se sert pas couramment à l'école primaire, mais en outre, si je peux comprendre qu'attirer l'attention des maîtres sur la variété de ces instruments a un sens, je n'ai pas encore compris pourquoi (sinon par désir un peu pédantesque de s'exprimer avec une parfaite précision) le rappel implicite de ces distinctions importe. Ou alors, c'est, justement, de la «communication»: mais là, c'est la comparaison avec les médecins de Molière qui risque de s'imposer.
Spoiler:
MONSIEUR DIAFOIRUS lui [=Argan] tâte le pouls.
Allons, Thomas, prenez l'autre bras de monsieur, pour voir si vous saurez porter un bon jugement de son pouls. Quid dicis?

THOMAS DIAFOIRUS
Dico que le pouls de monsieur est le pouls d'un homme qui ne se porte point bien.

MONSIEUR DIAFOIRUS
Bon.

THOMAS DIAFOIRUS
Qu'il est duriuscule, pour ne pas dire dur.

MONSIEUR DIAFOIRUS
Fort bien.

THOMAS DIAFOIRUS
Repoussant.

MONSIEUR DIAFOIRUS
Bene.

THOMAS DIAFOIRUS
Et même un peu caprisant.

MONSIEUR DIAFOIRUS
Optime.

THOMAS DIAFOIRUS
Ce qui marque une intempérie dans le parenchyme splénique, c'est-à-dire la rate.

MONSIEUR DIAFOIRUS
Fort bien.

ARGAN
Non; monsieur Purgon dit que c'est mon foie qui est malade.

MONSIEUR DIAFOIRUS
Eh! oui; qui dit parenchyme dit l'un et l'autre, à cause de l'étroite sympathie qu'ils ont ensemble par le moyen du vas breve, du pylore, et souvent des méats cholidoques. Il vous ordonne sans doute de manger force rôti?

ARGAN
Non; rien que du bouilli.

MONSIEUR DIAFOIRUS
Eh oui: rôti, bouilli, même chose. Il vous ordonne fort prudemment, et vous ne pouvez être entre de meilleures mains.
Bref, si quelqu'un sait pourquoi il faut qu'un terme de ce genre soit haut et fort proféré face aux parents, je veux bien qu'il m'explique, parce que tout seul, je ne vois pas.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par the educator le Jeu 9 Jan 2014 - 16:54

je n'ai pas encore compris pourquoi (sinon par désir un peu pédantesque de s'exprimer avec une parfaite précision) le rappel implicite de ces distinctions importe.
c'est moi qui n'ait pas compris: à qui, le rappel?
Si c'est aux parents, ça ne sert à rien et ça les coupe encore davantage de nous.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par PauvreYorick le Jeu 9 Jan 2014 - 16:59

@the educator a écrit:
je n'ai pas encore compris pourquoi (sinon par désir un peu pédantesque de s'exprimer avec une parfaite précision) le rappel implicite de ces distinctions importe.
c'est moi qui n'ait pas compris: à qui, le rappel?
Si c'est aux parents, ça ne sert à rien et ça les coupe encore davantage de nous.
OK, on est donc d'accord sur ce point.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Olympias le Jeu 9 Jan 2014 - 23:08

Je refuse en bloc le jargon dont il est question...mais en début d'année, je dis à mes élèves (rien que pour voir leur bobine) de prendre leur tablette et leur instrument scribatoire !! Mais aucun lien avec les TICE : cahier, stylo

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par amour le Jeu 9 Jan 2014 - 23:18

@Olympias a écrit:Je refuse en bloc le jargon dont il est question...mais en début d'année, je dis à mes élèves (rien que pour voir leur bobine) de prendre leur tablette et leur instrument scribatoire !! Mais aucun lien avec les TICE : cahier, stylo

Donc tu refuses le progrès Camarade Olympias, mais un peu d'ironie sauce pouvoir au jargon (exactement ce qui est reproché dans l'article), ne te rebute pas tant que ça  Smile 

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Olympias le Jeu 9 Jan 2014 - 23:22

@amour a écrit:
@Olympias a écrit:Je refuse en bloc le jargon dont il est question...mais en début d'année, je dis à mes élèves (rien que pour voir leur bobine) de prendre leur tablette et leur instrument scribatoire !! Mais aucun lien avec les TICE : cahier, stylo

Donc tu refuses le progrès Camarade Olympias, mais un peu d'ironie sauce pouvoir au jargon (exactement ce qui est reproché dans l'article), ne te rebute pas tant que ça  Smile 
Cela me permet surtout de faire de l'étymologie...du verbe latin scribo, scribis, scribere...qui signifie écrire...Puis, je leur demande de bien vouloir dresser la liste des mots qui ont la même racine  Very Happy 

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par amour le Jeu 9 Jan 2014 - 23:24

@Olympias a écrit:
@amour a écrit:
@Olympias a écrit:Je refuse en bloc le jargon dont il est question...mais en début d'année, je dis à mes élèves (rien que pour voir leur bobine) de prendre leur tablette et leur instrument scribatoire !! Mais aucun lien avec les TICE : cahier, stylo

Donc tu refuses le progrès Camarade Olympias, mais un peu d'ironie sauce pouvoir au jargon (exactement ce qui est reproché dans l'article), ne te rebute pas tant que ça  Smile 
Cela me permet surtout de faire de l'étymologie...du verbe latin scribo, scribis, scribere...qui signifie écrire...Puis, je leur demande de bien vouloir dresser la liste des mots qui ont la même racine  Very Happy 

Très bon!

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Olympias le Jeu 9 Jan 2014 - 23:25

@amour a écrit:
@Olympias a écrit:
@amour a écrit:

Donc tu refuses le progrès Camarade Olympias, mais un peu d'ironie sauce pouvoir au jargon (exactement ce qui est reproché dans l'article), ne te rebute pas tant que ça  Smile 
Cela me permet surtout de faire de l'étymologie...du verbe latin scribo, scribis, scribere...qui signifie écrire...Puis, je leur demande de bien vouloir dresser la liste des mots qui ont la même racine  Very Happy 

Très bon!
Tous ceux qui n'ont pas voulu faire du latin ou du grec...en boufferont chez moi en histoire-géo !!

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par elena3 le Jeu 9 Jan 2014 - 23:25

@Provence a écrit:
@the educator a écrit:Il n'est pas question de résumer, juste d'évoquer de manière concise (et exhaustive) l'ensemble des instruments avec lesquels l'enfant peut tracer des signes écrits.

Que comprend cet ensemble d'instruments, mis à part les stylos et crayons?  scratch 
craies, plumes,pinceaux, bâtons, stylets numériques,  doigt même (toujours utilisé dans les toilettes de certains collèges !)..!lol!

elena3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Tourret : "Il faut soigner l'Education nationale de son jargon."

Message par Celeborn le Jeu 9 Jan 2014 - 23:51

Je trouve l'article de Louise Tourret tout à fait juste.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum