[Rue des écoles] Où en est la réforme du statut des enseignants ? - mercredi 8 janvier 2014 - 15h

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Rue des écoles] Où en est la réforme du statut des enseignants ? - mercredi 8 janvier 2014 - 15h

Message par Gryphe le Mer 8 Jan 2014 - 15:05

Où en est la réforme du statut des enseignants ?

08.01.2014 - 15:00

Le 18 novembre 2013, Vincent Peillon lançait les discussions avec les syndicats de l'éducation sur la réforme du métier d'enseignant afin de moderniser l’ordonnance de 1950 qui encadre ce statut… Ce ne sera pas la première fois qu'un ministre y touche, le statut a été modifié plusieurs fois depuis les années 60 (en 1961, 1964, 1972, 1976, 1980, 1999, 2002 et en 2007) mais le fait que ce travail soit global et touche toutes les catégories d’enseignants est un fait inédit. Treize groupes de travail ont été mis en place et nous avons eu un bilan d’étape avant les vacances de Noël :

sur les enseignants de primaires, les directeurs, les RASED… Il semble que les discussions concernant les enseignants du second degré (collège et lycée) vont se pour­suivrent en 2014 et la réforme de leur sta­tut ne pourra pas être mise en oeuvre avant la ren­trée 2015.

Mais peut-on refonder l'école sans transformer vraiment le métier d'enseignant ?


Invité(s) :
François Jarraud, rédacteur en Chef du Café Pédagogique
Frédérique Rolet, co-secrétaire générale et porte-parole du SNES-FSU, le syndicat national des enseignements de 2d degré

http://www.franceculture.fr/emission-rue-des-ecoles-ou-en-est-la-reforme-du-statut-des-enseignants-2014-01-08

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rue des écoles] Où en est la réforme du statut des enseignants ? - mercredi 8 janvier 2014 - 15h

Message par Gryphe le Mer 8 Jan 2014 - 15:19

F. Jarraud explique qu'il faut des heures de "travail en commun" (temps de concertation ?) pour les professeurs à leur EDT, pour s'adapter au fait que "les élèves ont changé".

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rue des écoles] Où en est la réforme du statut des enseignants ? - mercredi 8 janvier 2014 - 15h

Message par Luigi_B le Mer 8 Jan 2014 - 15:24

Combien d'heures faut-il assigner pour rencontrer les parents ? Et sur un horaire hebdomadaire fixe ?

Je serais curieux d'avoir la réponse à ces questions.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rue des écoles] Où en est la réforme du statut des enseignants ? - mercredi 8 janvier 2014 - 15h

Message par PauvreYorick le Mer 8 Jan 2014 - 15:27

À titre tout à fait personnel, je préfère encore une heure de cours en plus à une heure hebdomadaire d'emploi fictif de mon temps.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rue des écoles] Où en est la réforme du statut des enseignants ? - mercredi 8 janvier 2014 - 15h

Message par Luigi_B le Mer 8 Jan 2014 - 15:29

Je suis d'accord avec François Jarraud : pour des classes plus nombreuses dans les établissements favorisés et moins nombreuses dans les établissements défavorisés. Mais, outre que c'est déjà le cas, comment fait-on sans changer les locaux ?

Avec ma classe de première de 37 élèves je pousse déjà les murs...

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rue des écoles] Où en est la réforme du statut des enseignants ? - mercredi 8 janvier 2014 - 15h

Message par Olympias le Mer 8 Jan 2014 - 23:20

@Gryphe a écrit:F. Jarraud explique qu'il faut des heures de "travail en commun" (temps de concertation ?) pour les professeurs à leur EDT, pour s'adapter au fait que "les élèves ont changé".
F. Jarraud ferait mieux de réfléchir avant de parler ! Je n'ai pas besoin d'heures dans mon EDT pour discuter avec mes collègues ! Si on commence comme ça, on va finir aspirés dans la réunionite à gogo.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rue des écoles] Où en est la réforme du statut des enseignants ? - mercredi 8 janvier 2014 - 15h

Message par marjolie.june le Jeu 9 Jan 2014 - 8:01

@Olympias a écrit:
@Gryphe a écrit:F. Jarraud explique qu'il faut des heures de "travail en commun" (temps de concertation ?) pour les professeurs à leur EDT, pour s'adapter au fait que "les élèves ont changé".
F. Jarraud ferait mieux de réfléchir avant de parler ! Je n'ai pas besoin d'heures dans mon EDT pour discuter avec mes collègues ! Si on commence comme ça, on va finir aspirés dans la réunionite à gogo.

Même si je comprends ce point de vue, je ne suis pas forcément d'accord. Dans mon collège, je trouve qu'on manque réellement de temps pour se parler entre collègues. Nous avons d'ailleurs souvent mentionné le souhait d'avoir des heures de travail en commun inscrites à notre EDT pour pouvoir travailler ensemble sur des progressions communes, le fonctionnement commun etc. ce qui n'est une mince affaire à mettre en place car notre collège est un collège très, très difficile.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rue des écoles] Où en est la réforme du statut des enseignants ? - mercredi 8 janvier 2014 - 15h

Message par Finrod le Jeu 9 Jan 2014 - 8:51

C'est bien pour cela que ceci doit rester à l'initiative des enseignants dans le cadre de leur liberté pédagogique. Le rôle du chef d'établissement devant être de faciliter ce traitement, par exemple en faisant tout pour répondre à la demande légitime des enseignants dans le cas de marjolie.

A l'opposé tout système qui vise à imposer un carcan,  obligation de concertation ou impossibilité de les réaliser, en laissant au CDE l'unique rôle de contraindre, par un rapport de force si nécessaire, est absurde et voué à l'échec.

Mais le système ne peut pas dans l'état actuel répondre à cette demande des enseignants puisque, par essence, il se méfie de nous...  nos avis en conseils de classe sont rarement respectés, nous peinons même à faire sanctionner un élève qui nous insulte si on n'est pas suffisamment grande gueule...

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rue des écoles] Où en est la réforme du statut des enseignants ? - mercredi 8 janvier 2014 - 15h

Message par the educator le Jeu 9 Jan 2014 - 10:20

Faut aussi dire sans balancer la brique à qui que ce soit qu'une partie de la profession n'est pas capable d'exercer correctement cette liberté, pour des raisons d'ailleurs assez variées. Combien de fois j'entends "on a pas eu de consignes", "on a pas eu de notes de service", "telle circulaire ne cadre pas tel usage", "comment va t on faire" etc...
Du coup avec cette liberté pédagogique, c'est un peu le grand écart, et l'inégalité des uns et des autres devant la responsabilité et l'autonomie ont tendance à pousser la hierarchie à resserrer sans cesse le cadre.
Je ne cherche pas l'affrontement, je suis sur le fond assez d'accord avec Finrod, mais dans la pratique, une fois de plus, c'est assez difficile de tracer une belle ligne droite.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rue des écoles] Où en est la réforme du statut des enseignants ? - mercredi 8 janvier 2014 - 15h

Message par MarieL le Jeu 9 Jan 2014 - 14:32

@the educator a écrit:Faut aussi dire sans balancer la brique à qui que ce soit qu'une partie de la profession n'est pas capable d'exercer correctement cette liberté, pour des raisons d'ailleurs assez variées. Combien de fois j'entends "on a pas eu de consignes", "on a pas eu de notes de service", "telle circulaire ne cadre pas tel usage", "comment va t on faire" etc...
Du coup avec cette liberté pédagogique, c'est un peu le grand écart, et l'inégalité des uns et des autres devant la responsabilité et l'autonomie ont tendance à pousser la hierarchie à resserrer sans cesse le cadre.
Je ne cherche pas l'affrontement, je suis sur le fond assez d'accord avec Finrod, mais dans la pratique, une fois de plus, c'est assez difficile de tracer une belle ligne droite.


De mon point de vue, c'est exactement le contraire qui se produit. Quand l'administration traite les enseignants comme des adultes, l'établissement tourne. Quand un petit chef se met à soupçonner tout le monde, à surveiller, à diriger avec pointillisme, certains refusent volontairement de prendre la moindre initiative ou la moindre responsabilité.
C'est ce que m'ont expliqué voilà bien vingt ans des collègues expérimentés lorsque j'ai découvert - avec surprise, c'était la première fois - un CDE aussi tatillon que soupçonneux. Et depuis, j'ai eu bien des occasions d'abonder dans leur sens.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rue des écoles] Où en est la réforme du statut des enseignants ? - mercredi 8 janvier 2014 - 15h

Message par the educator le Jeu 9 Jan 2014 - 16:25

Je n'ai pas la même expérience, mais je peux te garantir que devoir faire des notes précises à la minute et à la virgule est exaspérant.
Je tiens pourtant le même discours que toi: traiter les enseignants comme des cadres, ça me parait vraiment faire partie d'un fonctionnement normal, ça participe à la reconnaissance des uns et des autres, et ça permet de construire une vraie identité professionnelle. Mais dans ma pratique, je n'y parviens pas, la liberté devient un chaos, et pour moi ça veut dire courir derrière pour faire rentrer cette spontanéité (pour ne pas être péjoratif) dans les clous de l'institution, ou du fonctionnement d'un établissement de 650 élèves. Du coup, à la minute, et à la virgule. C'est regrettable: on bride, voire on oppresse ceux qui sont responsables, et on n'encadre de toute manière jamais assez ceux qui ne le sont pas.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rue des écoles] Où en est la réforme du statut des enseignants ? - mercredi 8 janvier 2014 - 15h

Message par Jim Thompson le Jeu 9 Jan 2014 - 18:17

@the educator a écrit:Faut aussi dire sans balancer la brique à qui que ce soit qu'une partie de la profession n'est pas capable d'exercer correctement cette liberté, pour des raisons d'ailleurs assez variées. Combien de fois j'entends "on a pas eu de consignes", "on a pas eu de notes de service", "telle circulaire ne cadre pas tel usage", "comment va t on faire" etc... Suspect Y'a des nuls c'est ça?
Du coup avec cette liberté pédagogique, c'est un peu le grand écart, et l'inégalité des uns et des autres devant la responsabilité et l'autonomie ont tendance à pousser la hierarchie à resserrer sans cesse le cadre.je rêve où tu justifies l'attitude de petit caporal?
Je ne cherche pas l'affrontement, je suis sur le fond assez d'accord avec Finrod, mais dans la pratique, une fois de plus, c'est assez difficile de tracer une belle ligne droite.

 Suspect Suspect Suspect Suspect Suspect Suspect Suspect Suspect Suspect Suspect Suspect 
troll?????????
Parce que ce genre de discours
Heureusement qu'on a encore la liberté pédagogique.....

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rue des écoles] Où en est la réforme du statut des enseignants ? - mercredi 8 janvier 2014 - 15h

Message par the educator le Ven 10 Jan 2014 - 11:37

Je ne trolle pas, oui je pense très fort qu'il y a dans nos rangs, CPE y compris, des gens incapables d'exercer cette liberté (et la responsabilité incombe au système qui les recrute, ne les forme pas, et les laisse exercer, pas aux individus) et qui peuvent transformer un espace de liberté en souk, donc OUI, parfois, je justifie l'attitude de petit caporal (même si je trouve l'expression fâcheuse, puisqu'il s'agit simplement de s'assurer que le fonctionnement est correct) par cette hétérogénéité du rang.
Je le regrette (parce que je n'aime pas non plus l'ingérence dans mon travail), mais d'un point de vue systémique, c'est parfois un moindre mal (compte tenu des responsabilités engagées, et parfois du coût du service après vente). Pour avoir bosser dans le privé (le vrai privé, pas l'école catho) avant, je n'ai jamais eu l'impression que nous fonctionnions comme des cadres, ici, dans l'éducation nationale, ni qu'il y ait de réelle revendication (mais la je limite à mon experience personnelle et mes trois établissement) dans ce sens.

Et pour aller plus loin dans la contradiction, j'en parle chaque fois que l'on évoque la liberté pédagogique, mais en tant que parent libéral, je regrette de ne pas avoir le choix de la manière dont on enseigne à mes enfants (puisque ça induit forcément une inégalité de traitement (ou alors toutes les "méthodes" (c'est raccourci, mais tu vois l'idée) se valent et cette liberté ne sert à rien). C'est un terrible grand écart, de revendiquer la liberté pédagogique en tant que professionnel, et de la craindre en tant que parent.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rue des écoles] Où en est la réforme du statut des enseignants ? - mercredi 8 janvier 2014 - 15h

Message par Ronin le Ven 10 Jan 2014 - 11:44

Je vois très bien ce que tu veux dire. Même si je le regrette ça ne m'étonne pas tellement même si ça me désole. Effectivement, certains collègues sont désespérants. Que les philosophes m'éclairent, mais la liberté n'implique t'elle pas logiquement la responsabilité ? car j'ia quand même le sentiment que certains n'en veulent pas de cette responsabilité et appellent de leurs vœux la caporalisation, ça leur évitent de se prendre en main. Plutôt vivre enchaînés que mourir libre...

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rue des écoles] Où en est la réforme du statut des enseignants ? - mercredi 8 janvier 2014 - 15h

Message par Ergo le Ven 10 Jan 2014 - 12:35

@Olympias a écrit:
@Gryphe a écrit:F. Jarraud explique qu'il faut des heures de "travail en commun" (temps de concertation ?) pour les professeurs à leur EDT, pour s'adapter au fait que "les élèves ont changé".
F. Jarraud ferait mieux de réfléchir avant de parler ! Je n'ai pas besoin d'heures dans mon EDT pour discuter avec mes collègues ! Si on commence comme ça, on va finir aspirés dans la réunionite à gogo.
+1 !
C'est une des (nombreuses) raisons qui m'ont fait quitter les groupes de compétences: l'heure de concertation hebdomadaire pour voir où on était, ajuster selon les groupes etc. On était relativement libre (l'heure étant payée vaguement en fin d'année s'il restait des HSE, et vous imaginez bien que toutes les heures ne l'étaient pas) mais c'était quand même inscrit dans l'emploi du temps et relativement inutile (on n'avait pas besoin d'1h).

Quand on a besoin de se voir, on se voit. On s'envoie des mails et, en cas d'envie de monter un projet, on demande des heures. Mais ça reste souple.

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rue des écoles] Où en est la réforme du statut des enseignants ? - mercredi 8 janvier 2014 - 15h

Message par MarieL le Ven 10 Jan 2014 - 18:38

@Ergo a écrit:
@Olympias a écrit:
@Gryphe a écrit:F. Jarraud explique qu'il faut des heures de "travail en commun" (temps de concertation ?) pour les professeurs à leur EDT, pour s'adapter au fait que "les élèves ont changé".
F. Jarraud ferait mieux de réfléchir avant de parler ! Je n'ai pas besoin d'heures dans mon EDT pour discuter avec mes collègues ! Si on commence comme ça, on va finir aspirés dans la réunionite à gogo.
+1 !
C'est une des (nombreuses) raisons qui m'ont fait quitter les groupes de compétences: l'heure de concertation hebdomadaire pour voir où on était, ajuster selon les groupes etc. On était relativement libre (l'heure étant payée vaguement en fin d'année s'il restait des HSE, et vous imaginez bien que toutes les heures ne l'étaient pas) mais c'était quand même inscrit dans l'emploi du temps et relativement inutile (on n'avait pas besoin d'1h).

Quand on a besoin de se voir, on se voit. On s'envoie des mails et, en cas d'envie de monter un projet, on demande des heures. Mais ça reste souple.

D'autant que quand l'heure devient institutionnelle, elle dure effectivement une heure et sous supervision. C'est ce qui nous arrive cette année (établissement Eclair, Préfet des études...) - fort heureusement une fois toutes les six semaines seulement.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rue des écoles] Où en est la réforme du statut des enseignants ? - mercredi 8 janvier 2014 - 15h

Message par Olympias le Ven 10 Jan 2014 - 18:48

Et je pense que nous sommes suffisamment adultes pour nous rencontrer et discuter. On a déjà suffisamment de réunions inutiles comme ça, merci !

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rue des écoles] Où en est la réforme du statut des enseignants ? - mercredi 8 janvier 2014 - 15h

Message par the educator le Mer 15 Jan 2014 - 11:05

Et je pense que nous sommes suffisamment adultes pour nous rencontrer et discuter.
c'est qui "nous"? si tu recoupes l'ensemble de la profession, la réponse est non.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rue des écoles] Où en est la réforme du statut des enseignants ? - mercredi 8 janvier 2014 - 15h

Message par Pseudo le Mer 15 Jan 2014 - 11:40

@the educator a écrit:Faut aussi dire sans balancer la brique à qui que ce soit qu'une partie de la profession n'est pas capable d'exercer correctement cette liberté, pour des raisons d'ailleurs assez variées. Combien de fois j'entends "on a pas eu de consignes", "on a pas eu de notes de service", "telle circulaire ne cadre pas tel usage", "comment va t on faire" etc...
Du coup avec cette liberté pédagogique, c'est un peu le grand écart, et l'inégalité des uns et des autres devant la responsabilité et l'autonomie ont tendance à pousser la hierarchie à resserrer sans cesse le cadre.
Je ne cherche pas l'affrontement, je suis sur le fond assez d'accord avec Finrod, mais dans la pratique, une fois de plus, c'est assez difficile de tracer une belle ligne droite.

Ah mais le système est parfaitement au point. Quand on cherche à imposer quelque chose qui enquiquine, et qu'on a peu d'argument pour se justifier, on brandit la liberté pédagogique. Et quand on prétend suivre la règle, parce qu'il devient difficile de s'y opposer avec la liberté pédagogique, on trouve toujours un texte, ou une circulaire, qui contredit la première, ou empêche son application d'une manière ou d'une autre (et on y arrive parce que tout le bouzin est construit comme ça). C'est d'ailleurs effrayant de constater à quel point on fonctionne sur un double discours : les textes d'un coté, la réalité de l'autre. Il est aisé (et même farce) de trouver les points d'achoppements.
Je ne jette d'ailleurs la pierre à personne. Les contraintes structurelles (bâtit, emploi du temps, infantilisation des troupes, etc...) sont suffisamment pesantes pour que chacun dans son coin s'aménage son coin de liberté comme il peut. Les élèves font pareil d'ailleurs. Mais là, ça nous agace, et ne trouve pas ça normal.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum