Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Oonnay
Niveau 10

PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par Oonnay le Jeu 9 Jan - 23:33
Bonsoir,

Tout est dans le titre : Et après ?

A part l'amour du métier, je ne vois pas ce qui va me motiver ... surtout que jusqu'en 2020 chaque 1er janvier une "petite réduction nous est attribuée" sur notre salaire.

Bon, je retourne à mes copies à corriger en attendant.

Bonne nuit à vous.
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par trompettemarine le Jeu 9 Jan - 23:37
Sauf si tu l'es déjà, tu peux accéder au corps des agrégés.

_________________
"Il y a des oubliés au souvenir du monde. Il faut céder un peu d'eau pure, c'est-à-dire un peu de langue écrite, aux vieux noms qu'on ne prononce plus."(P. Quignard)
avatar
Leclochard
Guide spirituel

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par Leclochard le Jeu 9 Jan - 23:43
"Et après ? "
Ta vie s'arrête là. Bon courage pour ces années difficiles qui t'attendent. Ça fait quoi d'être vieux ?  Rolling Eyes 

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Oonnay
Niveau 10

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par Oonnay le Jeu 9 Jan - 23:51
@trompettemarine a écrit:Sauf si tu l'es déjà, tu peux accéder au corps des agrégés.

Je suis PLP dans une matière orpheline de profs. je suis donc "indispensable" du point de vue hiérarchique... les avis de ceux-ci sont toujours restés modérés concernant mes demandes pour y accéder. De plus il n'est pas pensable que je reste sur mon poste de PLP en tant qu'agrégé ! Et sincèrement ma matière est trop passionnante pour la laisser de coté juste pour une histoire de fric  Wink 
avatar
amour
Expert

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par amour le Jeu 9 Jan - 23:59
@Oonnay a écrit:
@trompettemarine a écrit:Sauf si tu l'es déjà, tu peux accéder au corps des agrégés.

Je suis PLP dans une matière orpheline de profs. je suis donc "indispensable" du point de vue hiérarchique... les avis de ceux-ci sont toujours restés modérés concernant mes demandes pour y accéder. De plus il n'est pas pensable que je reste sur mon poste de PLP en tant qu'agrégé ! Et sincèrement ma matière est trop passionnante pour la laisser de coté juste pour une histoire de fric  Wink 

Après les honneurs, le plaisir!
je crois donc que tu viens de répondre à ta propre question!  Wink :
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par User5899 le Ven 10 Jan - 1:41
@Oonnay a écrit:
@trompettemarine a écrit:Sauf si tu l'es déjà, tu peux accéder au corps des agrégés.

Je suis PLP dans une matière orpheline de profs. je suis donc "indispensable" du point de vue hiérarchique... les avis de ceux-ci sont toujours restés modérés concernant mes demandes pour y accéder. De plus il n'est pas pensable que je reste sur mon poste de PLP en tant qu'agrégé ! Et sincèrement ma matière est trop passionnante pour la laisser de coté juste pour une histoire de fric  Wink 
Eh bien voilà ! cheers
Un pur esprit désintéressé !!
Magnifique.
Vos perspectives, donc : encore 13 ans au moins avant la retraite.
Et sans augmentation Razz
avatar
menerve
Prophète

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par menerve le Ven 10 Jan - 7:47
43 ans, passe à l'ancienneté et c'est pas près de changer vue que pas d'inspection. Eenfin une inspection l'an dernier mais comme j'étais soi disant stagiaire il parait que ma note ne bouge pas.
avatar
nuages
Doyen

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par nuages le Ven 10 Jan - 8:59
@Oonnay a écrit:A part l'amour du métier, je ne vois pas ce qui va me motiver ...
Mais c'est formidable que tu aies gardé l'amour du métier, sans déceptions, c'est très rare au bout de nombreuses années ! Tu sais, il y a des professeurs qui n'arriveront jamais à la hors classe, surtout dès 52 ans,  car ils ont commencé tard ou se sont arrêtés... amour du métier+bon salaire= bonne motivation  Smile
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par Pseudo le Ven 10 Jan - 9:26
Je sais pas... Les palmes académiques ?

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Oonnay
Niveau 10

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par Oonnay le Ven 10 Jan - 10:43
@Pseudo a écrit:Je sais pas... Les palmes académiques ?

Je ne vois pas qui va me proposer car si j'ai l'amour de mon métier je ne suis pas dans les petits papiers de ma hiérarchie. J'ai une trop grande g***le  Twisted Evil Mais comme à priori je suis efficace ils sont bien content de moi où je suis.

Mais que je compare avec mon épouse qui est employée en privé, elle a eu 1500€ de prime pour ses 20ans de boite, 2500€ pour ses 25ans et aura 5000€ pour ses 30ans. Tous les ans son salaire augmente systématiquement de 2,5% en brut. A ce rythme une "simple secrétaire du privé" à la veille de la retraite gagne plus qu'un prof...

Put*** 10 ans !!!!
avatar
Panta Rhei
Fidèle du forum

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par Panta Rhei le Ven 10 Jan - 10:55
Bonjour Oonnay,

Ne le prends pas mal mais à ta place je serais bien contant content d'avoir atteint ce salaire si tôt!

Même si c'est peu absurde en effet de se dire que ton salaire va stagner ou baisser un peu rapport aux cotisations retraites, c'est toujours mieux que rien! Surtout si tu es en couple et que ton épouse gagne bien sa vie.

Pense aux nombreux collègues qui partent en retraite SANS avoir accédé à la HC! (Karine B ne me démentira pas) - Pense aux collègues qui ne sont pas inspectés et qui progressent à l'ancienneté, pense aux célibataires avec ou sans enfants...

Bref, réjouis-toi!

Cordialement.
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par Pseudo le Ven 10 Jan - 11:15
Bof... Se réjouir que d'autres sont plus mal lotis, on peut tous le faire. Y a même des endroits où ils meurt de faim, où y a la guerre, etc...

Moi, j'ai plutôt envie de réfléchir à ce que mon job me permet - encore - de faire à coté. Ou plutôt, mon job me permet de le considérer comme avant tout alimentaire et d'avoir une vraie vie en dehors.
Autre avantage de notre salaire pas mirobolant, il nous permet de préférer faire autre chose sans perte trop importante (même si se reconvertir pose d'autres problèmes). J'ai connu des cadres qui ne pouvaient se résoudre à lâcher leur 4000 ou 5000 euros mensuels pour aller faire ce qu'ils souhaitaient vraiment faire.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par Marcel Khrouchtchev le Ven 10 Jan - 11:27
@Oonnay a écrit:je ne suis pas dans les petits papiers de ma hiérarchie.

Pourtant, tu es au dernier échelon de la hors classe à 52 ans.
avatar
egomet
Grand sage

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par egomet le Ven 10 Jan - 11:48
Écrire un livre pour partager ta brillante expérience. Ça ne rapportera probablement rien, mais c'est bon pour la gueule.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par Pseudo le Ven 10 Jan - 12:11
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Oonnay a écrit:je ne suis pas dans les petits papiers de ma hiérarchie.

Pourtant, tu es au dernier échelon de la hors classe à 52 ans.

Oui, tout de même !

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par mathmax le Ven 10 Jan - 12:20
D'où l'inconvénient de faire progresser les enseignants trop vite. Ensuite ils sont frustrés.  Wink. Il n'est pas possible de demander une rétrogradation volontaire, pour avoir le plaisir de progresser à nouveau ?

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par Marie Laetitia le Ven 10 Jan - 13:29
@Oonnay a écrit:
@Pseudo a écrit:Je sais pas... Les palmes académiques ?

Je ne vois pas qui va me proposer car si j'ai l'amour de mon métier je ne suis pas dans les petits papiers de ma hiérarchie. J'ai une trop grande g***le  Twisted Evil Mais comme à priori je suis efficace ils sont bien content de moi où je suis.

Mais que je compare avec mon épouse qui est employée en privé, elle a eu 1500€ de prime pour ses 20ans de boite, 2500€ pour ses 25ans et aura 5000€ pour ses 30ans. Tous les ans son salaire augmente systématiquement de 2,5% en brut. A ce rythme une "simple secrétaire du privé" à la veille de la retraite gagne plus qu'un prof...

Put*** 10 ans !!!!

sauf si... la simple secrétaire du privé s'est fait virer à 50 ans, ou deux, trois, quatre, cinq fois dans sa carrière... Autant comparer jusqu'au bout.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
avatar
Oonnay
Niveau 10

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par Oonnay le Ven 10 Jan - 13:42
@Pseudo a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Oonnay a écrit:je ne suis pas dans les petits papiers de ma hiérarchie.

Pourtant, tu es au dernier échelon de la hors classe à 52 ans.

Oui, tout de même !

J'ai commencé à 19 ans avec mon bac+2, rien d'exceptionnel.

Ce qui me gène le plus c'est que nous sommes souvent enviés par ceux qui n'y connaissent rien à notre profession, à part les vacances  Evil or Very Mad 

Je compare toujours avec l'emploi de ma femme :



avatar
Le grincheux
Sage

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par Le grincheux le Ven 10 Jan - 13:48
@Oonnay a écrit:
@Pseudo a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:

Pourtant, tu es au dernier échelon de la hors classe à 52 ans.

Oui, tout de même !

J'ai commencé à 19 ans avec mon bac+2, rien d'exceptionnel.

Ce qui me gène le plus c'est que nous sommes souvent enviés par ceux qui n'y connaissent rien à notre profession, à part les vacances  Evil or Very Mad 

Je compare toujours avec l'emploi de ma femme :



Va jusqu'au bout de raisonnement. La médiane de durée d'un CDI (hors licenciement) est de six ans depuis une dizaine d'années. Quelqu'un qui passe 20 ans dans la même boîte peut s'estimer heureux parce que c'est très marginal. Par ailleurs, passés 40 ans, va retrouver du boulot dans le privé en France. Ta femme peut s'estimer heureuse si elle est toujours en poste et si elle arrive à terminer sa carrière. Tu oublies aussi les différences de cotisations. Parce ton "salaire" est un traitement et ta "retraite" sera un traitement retardé alors que ta femme touche un salaire et aura une pension par répartition largement inférieure. Ton statut est donc largement meilleur que celui de ta femme si on compare brutalement tous les paramètres.

_________________
Le carnet du Grincheux, Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
Ma vie, mon œuvre
http://www.systella.fr/
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par Marcel Khrouchtchev le Ven 10 Jan - 13:56
Question un peu précise, mais tant qu'on y est: pourquoi dis-tu que tu n'as pas droit aux chèques vacances?
https://www.fonctionpublique-chequesvacances.fr/cv/web/home
avatar
Le grincheux
Sage

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par Le grincheux le Ven 10 Jan - 13:59
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Question un peu précise, mais tant qu'on y est: pourquoi dis-tu que tu n'as pas droit aux chèques vacances?
https://www.fonctionpublique-chequesvacances.fr/cv/web/home
Même question pour les restaurants d'entreprise.

_________________
Le carnet du Grincheux, Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
Ma vie, mon œuvre
http://www.systella.fr/
chartoine
Niveau 6

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par chartoine le Ven 10 Jan - 14:09
@Le grincheux a écrit:
@Oonnay a écrit:
@Pseudo a écrit:

Oui, tout de même !

J'ai commencé à 19 ans avec mon bac+2, rien d'exceptionnel.

Ce qui me gène le plus c'est que nous sommes souvent enviés par ceux qui n'y connaissent rien à notre profession, à part les vacances  Evil or Very Mad 

Je compare toujours avec l'emploi de ma femme :



Va jusqu'au bout de raisonnement. La médiane de durée d'un CDI (hors licenciement) est de six ans depuis une dizaine d'années. Quelqu'un qui passe 20 ans dans la même boîte peut s'estimer heureux parce que c'est très marginal. Par ailleurs, passés 40 ans, va retrouver du boulot dans le privé en France. Ta femme peut s'estimer heureuse si elle est toujours en poste et si elle arrive à terminer sa carrière. Tu oublies aussi les différences de cotisations. Parce ton "salaire" est un traitement et ta "retraite" sera un traitement retardé alors que ta femme touche un salaire et aura une pension par répartition largement inférieure. Ton statut est donc largement meilleur que celui de ta femme si on compare brutalement tous les paramètres.

+1

Ensuite ok tu n'auras plus de hausses de salaire mais pour bcp de gens dans le privé c'est déjà le cas, ou alors des hausses ridicules, tickets resto, primes et tout le reste dans des petites entreprises ça n'existe pas...bref, de plus bcp de profs n'arriveront pas a la hc même en fin de carrière alors je ne comprends pas trop de quoi tu te plains en fait...
avatar
Oonnay
Niveau 10

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par Oonnay le Ven 10 Jan - 14:09
Elle, comme moi, ne croit pas à la chance. Le sérieux et le travail fait plus que la chance. On en reparle dans dix ans....

Concernant la retraite je devrais être autour des 2100 € et elle 1900 € grâce aux compléments retraite obligatoires auxquels son employeur participe (C'est ce que touche une de ses collègues ayant le même profile et étant en retraite depuis peu).

Je passe les plages horaires flexibles, les jours de congés mobiles, les RTT, les congés compensateurs, les 35H point, ...

chartoine
Niveau 6

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par chartoine le Ven 10 Jan - 14:10
Ce qui est valable pour ta femme est loin d'être le cas pour tout le monde!
avatar
Oonnay
Niveau 10

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par Oonnay le Ven 10 Jan - 14:11
@chartoine a écrit:... alors je ne comprends pas trop de quoi tu te plains en fait...

En aucun cas je ne me plains, je constate juste.
Contenu sponsorisé

Re: PLP : 52 ans, hors classe dernier échelon, et après ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum