Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
fran24
Niveau 6

Re: Primaire: rythmes scolaires, et si on repartait du bon pied?

par fran24 le Ven 17 Jan 2014 - 8:01
Ici nous sommes passés au mercerdi matin depuis la rentrée.
Certains (dont je fais partie) souhaitaient le samedi matin: interdit par le conseil général pour cause de transports scolaires ( "cohérence avec les circuits des collèges"...)
Bon, 5 matinées de travail sur la semaine amènent à croire que l'on va "avancer mieux" dans les matières principales...
Bilan à Noël (CP): j'en étais exactement au même " son" en lecture, même niveau en maths et...épuisement total des élèves et instits!!! Dès le jeudi, c'est la cata, même en organisant "mieux" les emplois du temps ( attention, c'est le refrain institutionnel, l'adaptation doit être pensée en équipe, tenir compte des consensus actuels, bla, bla...)
Les élèves respirent "l'air de l'école" plus longtemps dans la semaine: super efficace...
avatar
LaCatalane
Niveau 10

Re: Primaire: rythmes scolaires, et si on repartait du bon pied?

par LaCatalane le Ven 17 Jan 2014 - 16:27
C'est malheureusement ce que l'on entend tout le temps autour de nous, mais personne ne tient compte de ce que disent les enseignants, alors à part un coup d'épée dans l'eau...  No 

_________________
Septembre 1999 : CM2 bilingue.
Septembre 2004 : CE1/CE2 ou CE1 (selon les effectifs de l'école).
Depuis septembre 2007 : CP/CE1 ou CP (idem).
Les alphas au CP depuis 2009 Smile
MON BLOG...
MON PINTEREST
elena3
Fidèle du forum

Re: Primaire: rythmes scolaires, et si on repartait du bon pied?

par elena3 le Ven 17 Jan 2014 - 18:56
c'est exactement ce qui sort de tous les rapports officieux: la semaine de 4 jours et demi n'apporte strictement rien en termes d'apprentissage...
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: Primaire: rythmes scolaires, et si on repartait du bon pied?

par atrium le Ven 17 Jan 2014 - 19:03
@elena3 a écrit:c'est exactement ce qui sort de tous les rapports officieux: la semaine de 4 jours et demi n'apporte strictement  rien en termes d'apprentissage...

Rapport officiel:

http://media.education.gouv.fr/file/05/3/6053.pdf
elena3
Fidèle du forum

Re: Primaire: rythmes scolaires, et si on repartait du bon pied?

par elena3 le Dim 19 Jan 2014 - 0:01
Cette analyse montre un léger effet positif de la semaine de 4 jours, mais trop faible pour être statistiquement significatif. Les auteurs concluent que «les progrès des élèves sur les apprentissages fondamentaux, à niveau de départ équivalent et à environnement social équivalent, ne sont donc pas beaucoup affectés par le choix du rythme scolaire hebdomadaire. [...] On peut donc en conclure que, ni négatif ni nettement positif, l’effet de cette organisation de la semaine scolaire (4jours) sur les progrès des élèves en français et en mathématiques doit plutôt être considéré comme neutre».

C'est bien l'IGEN qui l'écrivait... Laughing 

et, mieux encore:

ll est intéressant d’observer que, sur l’ensemble des effets examinés, ce sont les parents qui ont déjà l’expérience de la semaine de 4 jours qui se montrent les plus convaincus quant aux bienfaits escomptés de cette organisation. Ceux dont les enfants fréquentent une école à fonctionnement traditionnel sur 5 jours témoignent également d’un préjugé favorable, mais à un degré moindre, sauf en ce qui concerne les activités périscolaires: ils sont nombreux à penser que leurs enfants en bénéficieraient davantage dans une organisation sur 4 jours.

Voilà, donc on va faire exactement le contraire !! calimero calimero lol!
avatar
Roumégueur Ier
Érudit

Re: Primaire: rythmes scolaires, et si on repartait du bon pied?

par Roumégueur Ier le Dim 19 Jan 2014 - 8:40
Sur les 4 jours (même si ce n'est pas cette solution qui a mon adhésion), un article à lire :
http://www.atlantico.fr/decryptage/ecole-semaine-4-jours-fonctionne-aux-etats-unis-alors-pourquoi-pas-chez-remy-prudhomme-571816.html

"Aux Etats-Unis aussi le nombre de jours de classes dans l’enseignement primaire fait débat. Un certain nombre de districts scolaires ont récemment abandonné les traditionnels cinq jours par semaine pour passer à quatre jours, principalement pour faire des économies. Comme en France, les partisans de chacun des systèmes se battent à coup d’arguments théoriques et d’affirmations rhétoriques sur les coûts et les avantages des deux formules. Mais aux Etats-Unis deux chercheurs indépendants[1], des économistes sans aucune idée préconçue, ont retroussé leurs manches et cherché à savoir si dans la réalité les élèves soumis à la semaine de quatre jours réussissaient mieux - ou plus mal - que ceux qui bénéficiaient d’une semaine de cinq jours[2].

Ils ont à cet effet considéré les notes obtenues à des examens standardisés en mathématiques et en lecture par 4600 élèves en fin d’études élémentaires (âgés d’une dizaine d’années), pris au Colorado, un Etat où l’on trouve à la fois des écoles à cinq jours et des écoles à quatre jours. Ils ont cherché à expliquer ces notes par toutes sortes de variables potentiellement explicatives, telles que le taux de pauvreté du canton, les dépenses par écolier, le nombre d’élèves par professeur, la taille de l’école, le pourcentage d’élèves "hispaniques" - et bien entendu le fait d’étudier dans une école à 4 ou à 5 jours. L’analyse économétrique conduite permet de mesurer, toutes choses égales par ailleurs, l’impact de la durée de la semaine sur les performances scolaires.

Le résultat obtenu est contre-intuitif, mais très clair : la semaine de 4 jours améliore nettement et fortement (de 12%) les résultats obtenus par les élèves en mathématiques, et d’une façon moins marquée les résultats en lecture.

Peut-on généraliser cette conclusion ? Avec prudence, et au moins provisoirement, oui. Beaucoup de vérités médicales, par exemple, reposent sur des échantillons bien plus limités, et des traitements économétriques plus sommaires. Cette conclusion n’est pas une opinion, mais une mesure. Elle résulte d’une analyse qui substitue une approche scientifique à une approche idéologique, et qui remplace la déduction, l’hypothèse ou le fantasme par la mesure. On peut aimer ou non la conclusion, on peut l’expliquer de différentes façons, mais il est difficile de l’ignorer. Jusqu’à ce qu’une nouvelle étude prouve le contraire, ou montre que les élèves français fonctionnent à rebours des élèves américains, il faut tenir pour avéré le fait que l’allongement de la semaine voulu par le ministre de l’Education Nationale se fera au détriment de l’apprentissage des mathématiques et de la lecture.


Cela ne le condamne pas nécessairement. Cet allongement, qui est par ailleurs coûteux, a peut-être d’autres justifications, sociales par exemple, qu’il serait nécessaire de préciser et de justifier. Il n’en reste pas moins qu’en matière d’enseignement, l’acquisition des connaissances de base est un objectif important, et que cet objectif sera desservi par le changement décidé"
User21714
Expert spécialisé

Re: Primaire: rythmes scolaires, et si on repartait du bon pied?

par User21714 le Dim 19 Jan 2014 - 8:55
@Roumégueur Ier a écrit:Sur les 4 jours (même si ce n'est pas cette solution qui a mon adhésion), un article à lire :
http://www.atlantico.fr/decryptage/ecole-semaine-4-jours-fonctionne-aux-etats-unis-alors-pourquoi-pas-chez-remy-prudhomme-571816.html

"Aux Etats-Unis aussi le nombre de jours de classes dans l’enseignement primaire fait débat. Un certain nombre de districts scolaires ont récemment abandonné les traditionnels cinq jours par semaine pour passer à quatre jours, principalement pour faire des économies. Comme en France, les partisans de chacun des systèmes se battent à coup d’arguments théoriques et d’affirmations rhétoriques sur les coûts et les avantages des deux formules. Mais aux Etats-Unis deux chercheurs indépendants[1], des économistes sans aucune idée préconçue, ont retroussé leurs manches et cherché à savoir si dans la réalité les élèves soumis à la semaine de quatre jours réussissaient mieux - ou plus mal - que ceux qui bénéficiaient d’une semaine de cinq jours[2].

Ils ont à cet effet considéré les notes obtenues à des examens standardisés en mathématiques et en lecture par 4600 élèves en fin d’études élémentaires (âgés d’une dizaine d’années), pris au Colorado, un Etat où l’on trouve à la fois des écoles à cinq jours et des écoles à quatre jours. Ils ont cherché à expliquer ces notes par toutes sortes de variables potentiellement explicatives, telles que le taux de pauvreté du canton, les dépenses par écolier, le nombre d’élèves par professeur, la taille de l’école, le pourcentage d’élèves "hispaniques" - et bien entendu le fait d’étudier dans une école à 4 ou à 5 jours. L’analyse économétrique conduite permet de mesurer, toutes choses égales par ailleurs, l’impact de la durée de la semaine sur les performances scolaires.

Le résultat obtenu est contre-intuitif, mais très clair : la semaine de 4 jours améliore nettement et fortement (de 12%) les résultats obtenus par les élèves en mathématiques, et d’une façon moins marquée les résultats en lecture.

Peut-on généraliser cette conclusion ? Avec prudence, et au moins provisoirement, oui. Beaucoup de vérités médicales, par exemple, reposent sur des échantillons bien plus limités, et des traitements économétriques plus sommaires. Cette conclusion n’est pas une opinion, mais une mesure. Elle résulte d’une analyse qui substitue une approche scientifique à une approche idéologique, et qui remplace la déduction, l’hypothèse ou le fantasme par la mesure. On peut aimer ou non la conclusion, on peut l’expliquer de différentes façons, mais il est difficile de l’ignorer. Jusqu’à ce qu’une nouvelle étude prouve le contraire, ou montre que les élèves français fonctionnent à rebours des élèves américains, il faut tenir pour avéré le fait que l’allongement de la semaine voulu par le ministre de l’Education Nationale se fera au détriment de l’apprentissage des mathématiques et de la lecture.


Cela ne le condamne pas nécessairement. Cet allongement, qui est par ailleurs coûteux, a peut-être d’autres justifications, sociales par exemple, qu’il serait nécessaire de préciser et de justifier. Il n’en reste pas moins qu’en matière d’enseignement, l’acquisition des connaissances de base est un objectif important, et que cet objectif sera desservi par le changement décidé"
 

Merci pour la démonstration! Les résultats de cette étude sont très clairs.
Le seul problème est qu'en France, l'hypothèse de départ est faussée:
"La semaine de 5 jours va permettre d'améliorer les résultats des élèves".
De plus, l'une des conclusions est:
"Il faut donc donner plus de responsabilités locales aux collectivités territoriales et élaborer des PEdT".
Tout le monde a bien compris quel est, in fine, l'objectif de cette "réforme", mais le Pouvoir s'y accroche avec l'appui officiel ou officieux de ceux qui sont sensés nous défendre.
Nul doute que, lorsque les écoles auront été municipalisées (ou communautés de communalisées...), cette étude sera reprise par des pédagos français et que nous reviendrons à 4 jours (ne serait-ce que par économie).
elena3
Fidèle du forum

Re: Primaire: rythmes scolaires, et si on repartait du bon pied?

par elena3 le Mer 22 Jan 2014 - 0:45
Alire aussi...

SEMAINE DE 4 JOURS: UN BIEN ÉTRANGE RAPPORT DE L’ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE…

L’Académie Nationale de Médecine vient de publier un rapport « Aménagement du temps scolaire et santé de l’enfant ». Ce rapport, bien léger, est totalement à charge contre la semaine de 4 jours. Signé par une prestigieuse Académie, un tel rapport peut donc faire penser que, suite au passage à la semaine de 4 jours en France, il y a désormais des éléments tangibles pour dire que la semaine de ...Lire la suite
https://www.facebook.com/groups/609556085733767/

elena3
Fidèle du forum

Re: Primaire: rythmes scolaires, et si on repartait du bon pied?

par elena3 le Mer 22 Jan 2014 - 11:29
avatar
palomita
Érudit

Re: Primaire: rythmes scolaires, et si on repartait du bon pied?

par palomita le Mer 22 Jan 2014 - 19:00
Et dans le même temps, la première de couverture du Télérama de la semaine titre : "Rythmes scolaires, et si ça marchait ? "  affraid 

Il faut que je lise le dossier consacré, mais ce sera ce week-end  cafe 

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: Primaire: rythmes scolaires, et si on repartait du bon pied?

par atrium le Mer 22 Jan 2014 - 19:31
Les américains fixent un nombre de jours (et non de semaines) de cours par année scolaire. Les petites vacances sont courtes (une semaine voire moins) sauf pour les fêtes de fin d'année (15 jours).

Déplaçons le débat: nous donnons déjà plus d'heures de cours que nos collègues de l'OCDE. Pourquoi?

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit
Contenu sponsorisé

Re: Primaire: rythmes scolaires, et si on repartait du bon pied?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum