Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
tannat
Habitué du forum

compter un E muet [résolu]

par tannat le Ven 17 Jan 2014 - 13:47
Bonjour,

J'ai beau connaître la règle du "e muet" (qui ne l'est qu'en présence d'une voyelle ou en fin de vers) j'ai un problème avec ce vers

Et elle est venue jusqu'à moi


En effet, dans le cas présent, je compte 9 syllabes :

Et/ el/le est/ ve/nu/e/ ju/squ'à/ moi.

Mais la prononciation me choque. Du coup, je m'interroge : ai-je mal compté ?


Dernière édition par tannat le Ven 17 Jan 2014 - 14:19, édité 1 fois

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
avatar
Oudemia
Empereur

Re: compter un E muet [résolu]

par Oudemia le Ven 17 Jan 2014 - 13:55
Tout dépend de l'époque : si on a cessé peu à peu de compter ce type de -e , c'est qu'on a surtout évité de le produire, je crois que Malherbe le défend, donc il se raréfie, mais il est courant au XVIe comme dans "Marie qui voudrait votre beau nom tourner" (je dois avoir un relevé d'exemples qq part).

Ici ce n'est pas la prononciation qui est choquante, c'est le vers lui-même : "elle est venue jusqu'à moi", c'est un octosyllabe qui passe très bien; "et elle est venue jusqu'à moi" , c'est un octosyllabe sans grâce ; pourquoi le transformer en ennéasyllabe ? comment sont les autres vers ?
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: compter un E muet [résolu]

par tannat le Ven 17 Jan 2014 - 14:18
Les autres vers sont des octosyllabes.
Merci pour cette réponse.

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum