Pour la méthode syllabique (Mariane)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par Ilse le Dim 19 Jan 2014 - 10:07

http://www.marianne.net/Vincent-Peillon-se-trompe-t-il-de-methode_a235138.html?com#comments

Eric Conan a écrit:On le sait, les réguliers classements internationaux des performances des élèves français enregistrent depuis plusieurs décennies un effondrement de leur niveau de compréhension de la langue. C’est la conséquence logique de l’effondrement de  …l’enseignement de la lecture. Il y a quarante ans, l’élève de CP bénéficiait de 15 heures de français, contre 9 en 2006. En moyenne, un bachelier d’aujourd’hui aura reçu dans son parcours scolaire 800 heures de français en moins que ses parents. A cette chute quantitative s’ajoute l’utilisation de méthodes d’enseignement de la lecture et de l’écriture que l’on sait désastreuses mais auxquelles on ne s’attaque pas.   

Il est ainsi significatif que la semaine de l’annonce du plan Peillon pour les ZEP une énième expertise pointait les ravages – et particulièrement en ZEP ! - de la méthode dite « globale » d’apprentissage de la lecture, généralisée dans les années 70. Et que le ministre n’en a rien dit. C’était pourtant l’occasion avec cette dernière étude conjointe du CNRS et de l’Université de Saint Quentin qui confirme ce que d’autres démontrent depuis des décennies : la méthode traditionnelle, « syllabique » (le « B+A=BA ») est plus efficace que la méthode globale de reconnaissance visuelle, et cela en particulier chez les élèves des milieux défavorisés. 

Le rapport pointe « l’effet considérable » du choix de la méthode, cet effet sur l’apprentissage de la langue étant aussi important que le niveau des diplômes des parents des élèves. Ces travaux confirment ceux sur l’inégalité scolaire du regretté Raymond Boudon, sociologue qui avait démontré il y a trente ans que les méthodes les plus exigeantes, sanctionnées par des systèmes de notation, de sanctions et de classements, étaient les plus favorables aux milieux défavorisés. Ce que martèle à nouveau, à l’inverse d’un « présupposé pédagogique très répandu aujourd’hui », ce dernier rapport du CNRS dont l’auteur, Jérôme Dauvieau, relève malgré cela que le corpus des enseignants du primaire « reste aujourd’hui fortement marqué par la thématique de la rénovation pédagogique des années 1970 et 1980 ».   

En effet, tout retour en arrière sur les erreurs passées étant difficile dans l’univers scolaire, les technocrates du Ministère n’avaient fait que concocter un compromis vaseux – la méthode « semi-globale » – et, liberté pédagogique et routine aidant, le résultat est là : la méthode efficace n’est aujourd’hui pratiquée que par 10% des enseignants (20% dans le privé). Et le rapport du CNRS regrette « la diffusion paradoxalement faible de la méthode syllabique dans les quartiers les plus défavorisés ».   

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par Thierry30 le Dim 19 Jan 2014 - 10:27

Tiré de l'article:
"Dommage que le ministre n’ait pas profité de cette coïncidence que lui offrait la publication de cette nouvelle enquête pour mettre le problème sur la table et expliquer aux enseignants et aux parents qu’il ne suffisait pas de se pencher sur le sort des handicapés de la langue au collège, mais qu’il fallait d’abord arrêter de produire de tels handicapés, en amont, à l’école primaire. Tout le monde trouverait criminel que l’on jette au milieu de la piscine des élèves qui ne savent pas nager. Or l’on jette chaque année en 6ème 100 000 élèves sortant du primaire sans maîtrise de la langue… "

Ce débat dure depuis des décennies:
Inspecté en 1995 avec un CP, je me suis entendu critiquer "Ratus et se amis" que j'utilisais en ZEP (avec un succès certain), car jugée par l'IEN de service "trop syllabique". Inutile de dire que cela ne m'avait pas fait changer d'avis...
Quelle n'a pas été ma surprise de voir que la même méthode était classée "trop globale" par l'administration Darcos en 2008!
Une bonne méthode de lecture est celle que l'instit maîtrise et qui lui permet d'être efficace. Ce n'est qu'un moyen, pas un objectif; malheureusement, comme souvent en pédagogie, le dogmatisme règne en maître...Triste...

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par phi le Dim 19 Jan 2014 - 10:32

http://www.marianne.net/Vincent-Peillon-se-trompe-t-il-de-methode_a235138.html?com#comments

On le sait, les réguliers classements internationaux des performances des élèves français enregistrent depuis plusieurs décennies un effondrement de leur niveau de compréhension de la langue. C’est la conséquence logique de l’effondrement de  …l’enseignement de la lecture. Il y a quarante ans, l’élève de CP bénéficiait de 15 heures de français, contre 9 en 2006. En moyenne, un bachelier d’aujourd’hui aura reçu dans son parcours scolaire 800 heures de français en moins que ses parents. A cette chute quantitative s’ajoute l’utilisation de méthodes d’enseignement de la lecture et de l’écriture que l’on sait désastreuses mais auxquelles on ne s’attaque pas.   

Le truc de la "méthode semi globale" ou "méthode mixte" comme compromis n'est rendu possible que par cette opposition à la noix entre "globale" et "syllabique". On aura fait un grand pas en avant le jour où on arrêtera de parler de globale et de syllabique et où on arrêtera de conclure :
"les deux yzont des avantages et des inconvénients alors les plus mieux des instits c'est ceux qui prennent un peu des deux en fonction de leurs élèves"  succes etoilecoeur coeurs kiss kiss devil chirolp iei *



* 18ème degré évidemment. Ma conclusion moins bisounours : Une bonne méthode permet aux élèves de savoir lire avant la fin du CP, pour cela elle doit enseigner de façon conjointe le déchiffrage et le sens, sans faire de frontière artificielle entre le "décodage/encodage" de syllabes et de pseudos mots et la "lecture experte" permettant de comprendre un texte (ce qui implique de savoir déchiffrer mais aussi d'avoir du vocabulaire, de maîtriser la syntaxe, de pouvoir faire des inférences,... )


Dernière édition par phi le Dim 19 Jan 2014 - 10:40, édité 1 fois

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par Celadon le Dim 19 Jan 2014 - 10:33

C'est le grand paradoxe des pédago qui confondent constamment objectifs et moyens d'y parvenir alors qu'ils saucissonnent et dissèquent chaque acte pédagogique jusqu'à la virgule. De ce fait, tout est biaisé.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par User5899 le Dim 19 Jan 2014 - 10:42

On aura fait un grand pas en avant le jour où l'on se fera une obligation, comme il y a quarante ans, de n'envoyer au CE1 que des élèves sachant lire tous les sons.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par phi le Dim 19 Jan 2014 - 10:51

Oui mais ça n'arrivera pas si on continue à expliquer aux zentils PE qu'ils doivent "faire à leur sauce" en "prenant ce qui est bon à prendre dans chaque méthode". Ni tant qu'on continuera à dire partout que c'est trop difficile pour les petits CP d'apprendre à lire avant le CE1 et que donc c'est au CE1 qu'on doit voir les "sons complexes" (et encore, les sons complexes pour les CPC de ma circonscription, c'est "on, an, in"... "ail, eil, euil" ça relève du CE2  professeur  )

Pour le moment on explique aux enseignants qu'ils doivent faire ba be bi bo bu le matin en CP, ban, ben, bon, bin, bun en CE1 (Bail, beil, bouil en CE2 ? En 6ème on devrait pouvoir arriver à "la maîtrise partielle des correspondances graphophonologiques" à ce rythme effectivement) et l'après midi lecture offerte et analyse d'inférences pour tout le monde.

Ce faisant, les grands pros ont donc l'impression d'avoir pris tout ce qu'il y avait de bon dans "la syllabique" (le code, à coup de tableaux de syllabes, qui sont à relire le soir dans les classes d'à côté, ce qui fait que certains gosses les apprennent par cœur sans rien piger)  et dans la globale (le "sens" à coup de séances d'une dizaine d'heures sur le moindre album jeunesse à te dégouter n'importe qui de la lecture)

On leur rappelle aussi que "le redoublement ne sert à rien" et effectivement, si c'est pour faire 2 ans de suite "babebibobu" ça n'est sans doute pas plus efficace que l'attaque trempette de magicarpe.


Dernière édition par phi le Dim 19 Jan 2014 - 16:24, édité 2 fois (Raison : coquilles)

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par User5899 le Dim 19 Jan 2014 - 10:53

On est bien d'accord.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par Celadon le Dim 19 Jan 2014 - 10:55

Pour ça, il faut changer tout le staff rue de Grenelle et les intermédiaires caporaux. Inenvisageable.
Même une nouvelle circulaire n'y pourrait rien. Voir ce qui s'est passé avec Darcos...

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par Fraser le Dim 19 Jan 2014 - 11:14

@phi a écrit:Oui mais ça n'arrivera pas si on continue à expliquer aux zentils PE qu'ils doivent "faire à leur sauce" en "prenant ce qui est bon à prendre dans chaque méthode". Ni tant qu'on continuera à dire partout que c'est trop difficile pour les petits CP d'apprendre à lire avant le CE1 et que donc c'est au CE1 qu'on doit voir les "sons complexes" (et encore, les sons complexes pour les CPC de ma circonscription, c'est "on, an, in"... "ail, eil, euil" ça relève du CE2  professeur  )

Pour le moment on explique aux enseignants qu'ils doivent faire ba be bi bo bu le matin en CP, ban, ben, bon, bin, bun en CE1 (Bail, beil, bouil en CE2 ? En 6ème on devrait pouvoir arriver à "la maîtrise partielle des correspondance graphophonologique" à ce rythme effectivement) et l'après midi lecture offerte et analyse d'inférences pour tout le monde.

Ce faisant, les grands pros ont donc l'impression d'avoir pris tout ce qu'il y avait de bon dans "la syllabique" (le code, à coup de tableaux de syllabes, qui sont à relire le soir dans les classes d'à côté, ce qui fait que certains gosses les apprennent par cœur sans rien piger)  et dans la globale (le "sens" à coup de séances d'une dizaine d'heures sur le moindre album jeunesse à te dégouter n'importe qui de la lecture)

On leur rappelle aussi que "le redoublement ne sert à rien" et effectivement, si c'est pour faire 2 ans de suite "babebibobu" ça n'est sans doute pas plus efficace que l'attaque trempette de magicarpe.


Mince, je ne fais rien de tout cela dans mon CE2....je ne fais même aucune étude de (nouveau) son, pour moi ça doit être acquis. Le CE2, c'est l'année où j'ouvre mon grand grimoire de la belle grammaire-orthographe  Twisted Evil  et où je leur fais bouffer pratiquer des dictées à longueur d'année.....c'est mal?

Et puis, trop occupé à reprendre mes petits turcs sur le genre des noms communs....

Fraser
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par doublecasquette le Dim 19 Jan 2014 - 11:14

Cripure a écrit:On aura fait un grand pas en avant le jour où l'on se fera une obligation, comme il y a quarante ans, de n'envoyer au CE1 que des élèves sachant lire tous les sons

... et de comprendre des textes adaptés à leur âge.

Les sons tout seuls, c'est déjà ça mais c'est encore notoirement insuffisant et bien loin de ce qu'on est en droit d'exiger d'un enfant de sept ans révolus ou presque.

Allez faire faire de la grammaire, de l'orthographe grammaticale, de la résolution de problèmes à un enfant qui peut déchiffrer "nœil, veil, prun, exqu,..." mais n'arrive pas à comprendre lorsqu'il lit :
"Pierre a reçu trois sachets de six images. Il en donne quatre qu'il a en double à son camarade Cyril et range les autres dans son album. Combien d'images Pierre range-t-il dans son album ?"

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par phi le Dim 19 Jan 2014 - 11:17

forrester1 a écrit:

Mince, je ne fais rien de tout cela dans mon CE2....je ne fais même aucune étude de (nouveau) son, pour moi ça doit être acquis. Le CE2, c'est l'année où j'ouvre mon grand grimoire de la belle grammaire-orthographe  Twisted Evil  et où je leur fais bouffer pratiquer des dictées à longueur d'année.....c'est mal?

Et puis, trop occupé à reprendre mes petits turcs sur le genre des noms communs....  

C'est très mal. Tu devrais leur faire faire des dictées de pseudo-mots tous les matins. J'appelle immédiatement l'équipe de ta circonscription pour qu'elle puisse venir t'aider dans ta pratique.

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par Thierry30 le Dim 19 Jan 2014 - 11:42

@doublecasquette a écrit:
Cripure a écrit:On aura fait un grand pas en avant le jour où l'on se fera une obligation, comme il y a quarante ans, de n'envoyer au CE1 que des élèves sachant lire tous les sons

... et de comprendre des textes adaptés à leur âge.

Les sons tout seuls, c'est déjà ça mais c'est encore notoirement insuffisant et bien loin de ce qu'on est en droit d'exiger d'un enfant de sept ans révolus ou presque.

Allez faire faire de la grammaire, de l'orthographe grammaticale, de la résolution de problèmes à un enfant qui peut déchiffrer "nœil, veil, prun, exqu,..." mais n'arrive pas à comprendre lorsqu'il lit :
"Pierre a reçu trois sachets de six images. Il en donne quatre qu'il a en double à son camarade Cyril et range les autres dans son album. Combien d'images Pierre range-t-il dans son album ?"

Oh non!!! C'est cro dur, mécresse! Laughing

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par doublecasquette le Dim 19 Jan 2014 - 11:46

Very Happy Sad 

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par Volubilys le Dim 19 Jan 2014 - 11:50

républicain debout a écrit:
@doublecasquette a écrit:
Cripure a écrit:On aura fait un grand pas en avant le jour où l'on se fera une obligation, comme il y a quarante ans, de n'envoyer au CE1 que des élèves sachant lire tous les sons

... et de comprendre des textes adaptés à leur âge.

Les sons tout seuls, c'est déjà ça mais c'est encore notoirement insuffisant et bien loin de ce qu'on est en droit d'exiger d'un enfant de sept ans révolus ou presque.

Allez faire faire de la grammaire, de l'orthographe grammaticale, de la résolution de problèmes à un enfant qui peut déchiffrer "nœil, veil, prun, exqu,..." mais n'arrive pas à comprendre lorsqu'il lit :
"Pierre a reçu trois sachets de six images. Il en donne quatre qu'il a en double à son camarade Cyril et range les autres dans son album. Combien d'images Pierre range-t-il dans son album ?"

Oh non!!! C'est cro dur, mécresse! Laughing
"J'comprends rien, pffffff."

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par doublecasquette le Dim 19 Jan 2014 - 12:18

Ah vous voyez qu'il y a autre chose à faire qu'apprendre à déchiffrer tous les sons !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par Volubilys le Dim 19 Jan 2014 - 12:32

oui, apprendre que pour trouver la solution, il faut déjà mettre son poil dans la main de côté et lire la consigne car l'exercice ne se fait pas tout seul dans le cahier...  professeur 

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par Fraser le Dim 19 Jan 2014 - 12:39

@Volubilys a écrit:oui, apprendre que pour trouver la solution, il faut déjà mettre son poil dans la main de côté et lire la consigne car l'exercice ne se fait pas tout seul dans le cahier...  professeur 


L’apprenant, les yeux perdus, remplis de larmes: Maitre, je comprends pas.....
Moi, blasé: Tu as lu la consigne?
L'apprenant qui vient d'apprendre qu'il aurait mieux fait de se taire: Non!

....et le reste de la classe, comme un seul homme, de baisser la tête sur l’énoncé d'une 1/2 ligne  Suspect

Fraser
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par User5899 le Dim 19 Jan 2014 - 12:48

@doublecasquette a écrit:
Cripure a écrit:On aura fait un grand pas en avant le jour où l'on se fera une obligation, comme il y a quarante ans, de n'envoyer au CE1 que des élèves sachant lire tous les sons

... et de comprendre des textes adaptés à leur âge.

Les sons tout seuls, c'est déjà ça mais c'est encore notoirement insuffisant et bien loin de ce qu'on est en droit d'exiger d'un enfant de sept ans révolus ou presque.

Allez faire faire de la grammaire, de l'orthographe grammaticale, de la résolution de problèmes à un enfant qui peut déchiffrer "nœil, veil, prun, exqu,..." mais n'arrive pas à comprendre lorsqu'il lit :
"Pierre a reçu trois sachets de six images. Il en donne quatre qu'il a en double à son camarade Cyril et range les autres dans son album. Combien d'images Pierre range-t-il dans son album ?"
Je me rappelle qu'au CP, pour les vacances de Noël, Madame Zocco, notre maîtresse bien-aimée, nous avait distribué un livre avec une histoire, deux enfants chez leurs grands-parents au bord d'une petite rivière nommée La Virette, même qu'ils faisaient un barrage, même que le barrage croulait, même que le ruisseau murmurait alors "C'était pas la peine, c'était pas la peine", narquois, aux deux gosses dépités. La lecture, quel bonheur dans mon souvenir ! J'espère que beaucoup d'enfants connaissent encore cela aujourd'hui. Parce qu'il n'y a aucune raison objective pour qu'on les en prive.
Je me rappelle aussi qu'une seule élève de mon CP ne savait pas lire au mois de juin, et qu'elle est restée au CP. Tous les autres, nous lisions. Tous. J'ai dû avoir mon premier Oui-Oui à Pâques. Et nous écrivions, et nous calculions.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par Ronin le Dim 19 Jan 2014 - 13:16

On est bien d'accord, il faut virer les CPC, IEN et autres formateurs à la noix et construire une vraie formation sur la lecture-écriture en formation initiale. Pas un truc merdique de trois heures mais un vrai cours de trente ou quarante heures. Le reste, rythmes, zep, redoublement ou autre c'est secondaire en comparaison.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par doublecasquette le Dim 19 Jan 2014 - 14:08

@Ronin a écrit:On est bien d'accord, il faut virer les CPC, IEN et autres formateurs à la noix et construire une vraie formation sur la lecture-écriture en formation initiale. Pas un truc merdique de trois heures mais un vrai cours de trente ou quarante heures. Le reste, rythmes, zep, redoublement ou autre c'est secondaire en comparaison.

C'est sûr.
Après, on fait une deuxième session de trente à quarante heures sur "le développement de l'enfant de deux à sept ans" et on vire tous ceux qui prennent l'École Maternelle pour l'antichambre du Musée d'Art Moderne et pour une usine à cases.
Il restera encore largement assez de temps pour faire une troisième session de trente à quarante heures sur l'apprentissage du calcul et de la numération et une autre pour la grammaire et l'orthographe.
Encore trente à quarante heures pour l'histoire, même chose pour la géographie, même chose pour les sciences de la vie et de la terre. Puis trente à quarante pour la musique, trente à quarante pour les arts visuels (mais des vraies, pas des gâches pour placer les copains), trente à quarante pour l'EPS.
Et on pourra enfin partir sur des bases saines.  Wink 

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par Ronin le Dim 19 Jan 2014 - 14:23

Malheureusement, pour cela il faudrait que les "formateurs" sachent de quoi ils parlent, soient compétents et surtout acceptent d'enseigner, vraiment, pas de faire des mises en activité pour essayer de camoufler leur nullité crasse. Et là, c'est pas gagné.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par Provence le Dim 19 Jan 2014 - 16:19

@phi a écrit:Oui mais ça n'arrivera pas si on continue à expliquer aux zentils PE qu'ils doivent "faire à leur sauce" en "prenant ce qui est bon à prendre dans chaque méthode". Ni tant qu'on continuera à dire partout que c'est trop difficile pour les petits CP d'apprendre à lire avant le CE1 et que donc c'est au CE1 qu'on doit voir les "sons complexes" (et encore, les sons complexes pour les CPC de ma circonscription, c'est "on, an, in"... "ail, eil, euil" ça relève du CE2  professeur  )

Pour le moment on explique aux enseignants qu'ils doivent faire ba be bi bo bu le matin en CP, ban, ben, bon, bin, bun en CE1 (Bail, beil, bouil en CE2 ? En 6ème on devrait pouvoir arriver à "la maîtrise partielle des correspondance graphophonologique" à ce rythme effectivement) et l'après midi lecture offerte et analyse d'inférences pour tout le monde.

Ce faisant, les grands pros ont donc l'impression d'avoir pris tout ce qu'il y avait de bon dans "la syllabique" (le code, à coup de tableaux de syllabes, qui sont à relire le soir dans les classes d'à côté, ce qui fait que certains gosses les apprennent par cœur sans rien piger)  et dans la globale (le "sens" à coup de séances d'une dizaine d'heures sur le moindre album jeunesse à te dégouter n'importe qui de la lecture)

On leur rappelle aussi que "le redoublement ne sert à rien" et effectivement, si c'est pour faire 2 ans de suite "babebibobu" ça n'est sans doute pas plus efficace que l'attaque trempette de magicarpe.

Cette année, je tente un atelier "écriture des sons complexes" avec les 6e.  pale  Ils ne savent pas tous les écrire ou ils les confondent.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par wanax le Dim 19 Jan 2014 - 16:24

Je suis le seul à m'étonner de ce que les mariannistes soutiennent la méthode Syllabique ?
( Je sais, on peut faire plus mauvais, mais faut travailler. )

wanax
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par Bussy le Dim 19 Jan 2014 - 17:52

@Provence a écrit:
@phi a écrit:Oui mais ça n'arrivera pas si on continue à expliquer aux zentils PE qu'ils doivent "faire à leur sauce" en "prenant ce qui est bon à prendre dans chaque méthode". Ni tant qu'on continuera à dire partout que c'est trop difficile pour les petits CP d'apprendre à lire avant le CE1 et que donc c'est au CE1 qu'on doit voir les "sons complexes" (et encore, les sons complexes pour les CPC de ma circonscription, c'est "on, an, in"... "ail, eil, euil" ça relève du CE2  professeur  )

Pour le moment on explique aux enseignants qu'ils doivent faire ba be bi bo bu le matin en CP, ban, ben, bon, bin, bun en CE1 (Bail, beil, bouil en CE2 ? En 6ème on devrait pouvoir arriver à "la maîtrise partielle des correspondance graphophonologique" à ce rythme effectivement) et l'après midi lecture offerte et analyse d'inférences pour tout le monde.

Ce faisant, les grands pros ont donc l'impression d'avoir pris tout ce qu'il y avait de bon dans "la syllabique" (le code, à coup de tableaux de syllabes, qui sont à relire le soir dans les classes d'à côté, ce qui fait que certains gosses les apprennent par cœur sans rien piger)  et dans la globale (le "sens" à coup de séances d'une dizaine d'heures sur le moindre album jeunesse à te dégouter n'importe qui de la lecture)

On leur rappelle aussi que "le redoublement ne sert à rien" et effectivement, si c'est pour faire 2 ans de suite "babebibobu" ça n'est sans doute pas plus efficace que l'attaque trempette de magicarpe.

Cette année, je tente un atelier "écriture des sons complexes" avec les 6e.  pale  Ils ne savent pas tous les écrire ou ils les confondent.

Les deux tiers de mes 6e ne savent pas orthographier les mots contenant "-eil, -euille...". Six confondent "eu" et "au". Ils ne connaissaient pas, pour la plupart, les règles de position. Je passe un temps fou à reprendre ces bases avec eux.

Bussy
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour la méthode syllabique (Mariane)

Message par adelaideaugusta le Dim 19 Jan 2014 - 19:12

@doublecasquette a écrit:Ah vous voyez qu'il y a autre chose à faire qu'apprendre à déchiffrer tous les sons !

"Pierre a reçu trois sachets de six images. Il en donne quatre qu'il a en double à son camarade Cyril et range les autres dans son album. Combien d'images Pierre range-t-il dans son album ?"

C'est pour le CE1, ou le CE2 ??

_________________
"Instruire une nation, c'est la civiliser.Y éteindre les connaissances, c'est la ramener à l'état primitif de la barbarie." (Diderot)
"Un mensonge peut faire le tour du monde pendant que la vérité se met en route". (Mark Twain)
"Quand les mots perdent leur sens, les hommes perdent leur liberté".(Confucius)

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum