Detroit invitée à vendre sa collection d'oeuvres d'art

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Detroit invitée à vendre sa collection d'oeuvres d'art

Message par Aredius le Dim 19 Jan 2014, 16:43

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/06/04/crise-oblige-detroit-invitee-a-vendre-sa-collection-doeuvres-dart/

Extrait des commentaires :
"J’ai habite Detroit pendant 4 ans et peux temoigner : le musee est superbe. De plus, il est vide de visiteurs : les habitants de Detroit sont en majorite plus preoccupes de leur survie que de leurs humanites, les riches habitants de la banlieue ne font plus le deplacement. Restent quelques touristes americains et etrangers egares et les expats, ravis.
Detroit est dans un etat de non retour et ce n’est pas le DIA qui la sauvera. Vendre la collection est helas une solution pragmatique, qui pourrait soulager la pression fiscale et empecher la disparition totale du peu qu’il reste de service public. Il faut esperer que les pieces maitresses puissent etre pre-emptees par d’autres musees americains plus argentes."

Beau sujet.


_________________
Aredius, Nantes,http://lefenetrou.blogspot.com
"Homo sum et nihil humani a me alienum puto" (Terence)
"Quis custodiet ipsos custodes? " (Juvenal)

Aredius
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Detroit invitée à vendre sa collection d'oeuvres d'art

Message par Al-qalam le Dim 19 Jan 2014, 18:03

Voilà pourquoi il faut fermement s'opposer en France à toute loi revenant sur l'inaliénabilité des œuvres de musées - lois qui sont déjà dans les paniers.

Al-qalam
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Detroit invitée à vendre sa collection d'oeuvres d'art

Message par cliohist le Dim 19 Jan 2014, 18:09

.
Le débat est récurrent depuis au moins l'été dernier, sur fond de divergence politique quant à la gestion de la dette de la ville.

The Detroit Institute of Arts, les collections du musée inauguré en 1927 : http://www.dia.org/art/

Sélection d'oeuvres accompagnant l'article de Wikipedia (Van Eyck, Gozzoli, Cranach, Bruegel, Rembrandt, Degas, Cézanne, Gauguin...)  : http://en.wikipedia.org/wiki/The_Detroit_Institute_of_Arts
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Paintings_in_the_Detroit_Institute_of_Arts
http://clioweb.canalblog.com/tag/detroit



cliohist
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Detroit invitée à vendre sa collection d'oeuvres d'art

Message par egomet le Dim 19 Jan 2014, 18:35

Il n'est pas en soi aberrant de vendre une partie du patrimoine pour assainir les finances. C'est même une des raisons pour lesquelles on accumule un patrimoine: se constituer une réserve stratégique.
Par ailleurs, entretenir ce patrimoine peut coûter très cher. S'il faut réduire le train de vie, ça peut passer par là.

Mais il faut se poser plusieurs questions:
- Va-t-on vendre dans des conditions favorables? En effet, c'est toujours un crève-cœur de se séparer de biens aussi précieux. Mais ça devient scandaleux si on les brade. Il faut bien prendre garde que le marché n'est pas assez grand pour vendre correctement des collections trop précieuses. Les premières œuvres rapporteront pas mal d'argent, mais ça fera chuter les prix et le reste n'aura qu'un rendement très décevant. Une telle méthode ne peut pas fonctionner à grande échelle. Les collections du musée d'une petite ville provinciale pourraient à la rigueur être vendues par la municipalité avec profit. Mais il ne faut pas compter sur les réserves du Louvre pour sauver les finances de la France.
- Est-ce que ça va vraiment permettre d'apurer la dette? La vente d'un patrimoine n'est qu'une opération ponctuelle. Elle ne constitue pas un revenu régulier. Elle ne peut donc servir à financer des dépenses de fonctionnement. Si on ne résout pas d'abord les déficits, ça ne sert à rien. Pire, ça fait juste gagner du temps et ça incite à ajourner les réformes nécessaires. Si ça ne permet pas de rembourser le capital, mais seulement de payer les intérêts de la dette, on se démunit et c'est tout. Qu'est-ce qu'on fait après?

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Detroit invitée à vendre sa collection d'oeuvres d'art

Message par yogi le Lun 20 Jan 2014, 07:25

Ils vendent pour pouvoir sauver/payer le système de pension de retraites des employés du musée qui y ont travaillé pendant des années.
Mon beau-père,ingénieur et homme d'affaire retraité, est allé à Détroit il y a quelques temps.Il dit que c'est une espèce de Ghost city,que les étages entiers de grattes-ciel sont vides. C'est super glauque et triste.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Detroit invitée à vendre sa collection d'oeuvres d'art

Message par cliohist le Lun 20 Jan 2014, 10:15

On peut faire des maths financières et plaindre "Les fonds vautours (qui) planent sur Detroit", Le Monde, 22.10.2013
D'autres y voient "le néolibéralisme en action. Destruction du collectif, atomisation de l’humain".
Le sort du patrimoine est en jeu, mais il est possible de s'interroger aussi sur les conséquences humaines et sociales de choix politiques et économiques faits par le patronat US depuis cinquante ans.


quelques chiffres révélateurs : Population (ville, pas agglomération)
1950 : 1 849 568
2010 :   713 777 (dont 82.7% Black or African American; 10.6% White)
Aire métropolitaine
1950 : 3 219 256
2010 : 4 296 250
http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9troit_%28Michigan%29
http://en.wikipedia.org/wiki/Detroit_City

Pap Ndiaye, Detroit : ville à vendre, L'histoire 394, 28.11.2013
http://www.histoire.presse.fr/actualite/infos/detroit-ville-a-vendre-01-12-2013-77739
L'historien met en contexte la crise urbaine et la crise de l'industrie automobile.


voir également
- http://en.wikipedia.org/wiki/Detroit
- Comment une ville américaine fait faillite, Le Monde 19.07.2013
- http://en.wikipedia.org/wiki/Decline_of_Detroit
- http://en.wikipedia.org/wiki/Shrinking_cities_in_the_United_States

- Autres villes et services publics en banqueroute aux USA
http://www.courrierinternational.com/article/2013/07/19/detroit-apres-la-faillite-les-questions
http://www.governing.com/gov-data/municipal-cities-counties-bankruptcies-and-defaults.html

.

cliohist
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Detroit invitée à vendre sa collection d'oeuvres d'art

Message par egomet le Lun 20 Jan 2014, 13:53

@cliohist a écrit:On peut faire des maths financières et plaindre "Les fonds vautours (qui) planent sur Detroit", Le Monde, 22.10.2013
D'autres y voient "le néolibéralisme en action. Destruction du collectif, atomisation de l’humain".
Le sort du patrimoine est en jeu, mais il est possible de s'interroger aussi sur les conséquences humaines et sociales de choix politiques et économiques faits par le patronat US depuis cinquante ans.


quelques chiffres révélateurs : Population (ville, pas agglomération)
1950 : 1 849 568
2010 :   713 777 (dont 82.7% Black or African American; 10.6% White)
Aire métropolitaine
1950 : 3 219 256
2010 : 4 296 250
http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9troit_%28Michigan%29
http://en.wikipedia.org/wiki/Detroit_City

Pap Ndiaye, Detroit : ville à vendre, L'histoire 394, 28.11.2013
http://www.histoire.presse.fr/actualite/infos/detroit-ville-a-vendre-01-12-2013-77739
L'historien met en contexte la crise urbaine et la crise de l'industrie automobile.


voir également
- http://en.wikipedia.org/wiki/Detroit
- Comment une ville américaine fait faillite, Le Monde 19.07.2013
- http://en.wikipedia.org/wiki/Decline_of_Detroit
- http://en.wikipedia.org/wiki/Shrinking_cities_in_the_United_States

- Autres villes et services publics en banqueroute aux USA
http://www.courrierinternational.com/article/2013/07/19/detroit-apres-la-faillite-les-questions
http://www.governing.com/gov-data/municipal-cities-counties-bankruptcies-and-defaults.html

.
On pourrait aussi parler des choix sociaux, des dettes publiques, notamment dans le système de retraites. Le principal créancier de Détroit, si je ne m'abuse, c'est la caisse de retraite des fonctionnaires. Le néolibéralisme a bon dos.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum