Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par the educator le Ven 24 Jan 2014 - 15:18

Moi je ne fume pas, mais je suis plutôt d'accord avec le principe énoncé.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par PauvreYorick le Ven 24 Jan 2014 - 15:19

@Sacapus a écrit:Vous êtes sûr que ce n’est pas tout simplement parce que vous fumez vous même que vous dites tout ça ?
"Entre autres" serait imaginable. "Tout simplement", bien évidemment non.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par Sacapus le Ven 24 Jan 2014 - 15:20

@PauvreYorick a écrit:"Entre autres" serait imaginable. "Tout simplement", bien évidemment non.
Bon, bon...

Sacapus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par PauvreYorick le Ven 24 Jan 2014 - 15:24

Désolé pour le ton; je trouvais que "tout simplement" manquait de charité, et voilà que j'en manque à mon tour Smile

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par Sacapus le Ven 24 Jan 2014 - 15:35

Ne vous inquiétez pas, Je disais ça pour vous taquiner. (Je me suis passé des smileys).

Sacapus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par wanax le Ven 24 Jan 2014 - 16:37

Autant je comprends pourquoi le gouvernement, qui prélève 12 milliards d'euros par an de taxes sur le tabac,
soit désireux de freiner la progression des 'vaporettes', autant je ne comprends pas les simples citoyens qui s'offusquent
de ce que quelqu'un vapote, surtout si cela a lieu en plein air. Pas d'odeur, pas de toxicité avérée, pas de goudrons..
Je me demande si cela ne vient pas d'un vieux fond religieux : à chaque plaisir doit correspondre sa punition, à chaque bénéfice doit correspondre sa dépense.
'Tu enfanteras dans la douleur'. Il y a eu pendant longtemps la croyance que l'accouchement se devait d'être douloureux.
'Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front.'
'Les hémophiles ne sont pas responsables de leur Sida, eux'.
La nicotine se payait par le cancer, il y avait une 'justice'.
Mais voilà qu'il est possible d'avoir sa dose de nicotine sans mettre sa santé en danger : impardonnable.

Quant au principe de précaution, je croirais à l'honnêteté de ceux qui brandissent cet argument si nous ne vivions
pas dans le pays de l'amiante, de l'alcool et du diesel.

wanax
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par stench le Ven 24 Jan 2014 - 16:49

Dans notre lycée, la mise au point vient du fait que certains vapotent en classe pendant les pauses et franchement, ça se sent. Moins qu'une clope, certes, mais ça se sent. D'autant que certains interdisent les chewing gum et que manger dans les salles est interdit, du coup vapoter est un peu étrange.

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par PauvreYorick le Ven 24 Jan 2014 - 16:52

La comparaison avec le chewing-gum me semble très raisonnable, oui.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par kiwi le Ven 24 Jan 2014 - 17:17

Et bien je trouve ça absolument intolérable cette mode. Les vapoteurs dégainent leur instrument tout le temps, n'importe où, dans n'importe quelle occasion, totalement décomplexés, un peu comme le téléphone portable sous pretexte que la cigarette electronique n'est pas dangereuse. L'autre jour à la caisse, une nana a sorti sa vapoteuse telle une toxico en manque devant la caissière à qui elle n'a même pas dit bonjour. J'ai trouvé ça incroyable de manque de savoir vivre. Ne pouvait-elle pas attendre? J'espère bien que "vapoter" sera interdit dans les établissements scolaires et les lieux publics, au même titre que la cigarette, et que la vente sera interdite aux mineurs. La cigarette électronique, pas nocive? À partir du moment où ça induit une addiction, c'est nocif. Applaudir des deux mains la mise en place d'une addiction chez des mineurs de 12-15ans, je ne comprends pas.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par User5899 le Ven 24 Jan 2014 - 17:22

@coindeparadis a écrit:Si ce n'est qu'il s'agit de collégiens, qui ont entre 10 et 16 ans... L'éducation, c'est une démarche qui consiste à décider que l'on sait ce qui est bon pour l'autre et à attendre de lui qu'il en soit convaincu (ou tout au moins qu'il applique ce bien-fondé).
Ce qui est bon pour un collégien de 10-16 ans, c'est d'apprendre plein de bases par coeur et de travailler intensément des contenus simples et peu nombreux. On voit clairement par les injonctions ministérielles que tout est fait pour les détourner de ces pratiques fondatrices. Qu'on ne me fasse donc pas rire avec l'e-cigarette, parce que là, l'hypocrisie est tellement manifeste qu'elle en est pittoresque.

@wanax a écrit:Autant je comprends pourquoi le gouvernement, qui prélève 12 milliards d'euros par an de taxes sur le tabac,
soit désireux de freiner la progression des 'vaporettes', autant je ne comprends pas les simples citoyens qui s'offusquent
de ce que quelqu'un vapote, surtout si cela a lieu en plein air. Pas d'odeur, pas de toxicité avérée, pas de goudrons..
Je me demande si cela ne vient pas d'un vieux fond religieux : à chaque plaisir doit correspondre sa punition, à chaque bénéfice doit correspondre sa dépense.
'Tu enfanteras dans la douleur'. Il y a eu pendant longtemps la croyance que l'accouchement se devait d'être douloureux.
'Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front.'
'Les hémophiles ne sont pas responsables de leur Sida, eux'.
La nicotine se payait par le cancer, il y avait une 'justice'.
Mais voilà qu'il est possible d'avoir sa dose de nicotine sans mettre sa santé en danger : impardonnable.

Quant au principe de précaution, je croirais à l'honnêteté de ceux qui brandissent cet argument si nous ne vivions
pas dans le pays de l'amiante, de l'alcool et du diesel.
veneration  veneration  veneration
de mon point de vue, c'est exactement ça.

@stench a écrit:Dans notre lycée, la mise au point vient du fait que certains vapotent en classe pendant les pauses et franchement, ça se sent. Moins qu'une clope, certes, mais ça se sent. D'autant que certains interdisent les chewing-gum et que manger dans les salles est interdit, du coup vapoter est un peu étrange.
OK dans ce cas pour mettre un peu de cohérence dans les interdictions sociales. Si j'interdis le chewing-gum, je peux interdire l'e-clope dans ma salle. Je doute cependant que ça pue plus que la crasse de certains ou l'eau de toilette d'autres Rolling Eyes

@kiwi a écrit:Et bien je trouve ça absolument intolérable cette mode.  Les vapoteurs dégainent leur instrument tout le temps, n'importe où, dans n'importe quelle occasion, totalement décomplexés, un peu comme le téléphone portable sous pretexte que la cigarette electronique n'est pas dangereuse. L'autre jour à la caisse, une nana a sorti sa vapoteuse telle une toxico en manque devant la caissière à qui elle n'a même pas dit bonjour. J'ai trouvé ça incroyable de manque de savoir vivre. Ne pouvait-elle pas attendre? J'espère bien que "vapoter" sera interdit dans les établissements scolaires et les lieux publics, au même titre que la cigarette, et que la vente sera interdite aux mineurs. La cigarette électronique, pas nocive? À partir du moment où ça induit une addiction, c'est nocif. Applaudir des deux mains la mise en place d'une addiction chez des mineurs de 12-15ans, je ne comprends pas.
Pourtant, il y a les tweet-classes, les salles informatiques, les tablettes numériques distribuées aux gosses, les parents qui mettent la télé aux tout petits dès le matin pour qu'ils se taisent...
Nous sommes en plus les spécialistes pour interdire ce qu'on ne peut pas empêcher. C'est ainsi que nous vidons nos lois du sain respect qui les devrait nimber. Interdisons l'e-clope pour toutes les mauvaises  raisons que Wanax a présentées supra : l'interdiction ne sera qu'un voeu pieux de plus, particulièrement mal venu parce qu'on s'attendait à ce que ce produit soit accueilli avec sympathie, vu ce de quoi il dispense ou vu ce qu'il compense.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par PauvreYorick le Ven 24 Jan 2014 - 18:27

En fait, l'agressivité à l'égard de la vapeur permet de révéler a posteriori (à ceux du moins qui ne les percevaient pas) la nature réelle de l'agressivité à l'égard de la fumée et le rôle réel des arguments de santé publique dans le débat de l'époque.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par coindeparadis le Ven 24 Jan 2014 - 18:51

La question n'est pas d'interdire la cigarette électronique pour tous, mais pour des gamins , à l'âge où les addictions s'inscrivent très facilement (bien davantage qu'au lycée).

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par User5899 le Ven 24 Jan 2014 - 18:54

@coindeparadis a écrit:La question n'est pas d'interdire la cigarette électronique pour tous, mais pour des gamins , à l'âge où les addictions s'inscrivent très facilement (bien davantage qu'au lycée).
mdr

Vous savez ce qu'ils s'enfilent, vos "gamins" ? lol!

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par coindeparadis le Ven 24 Jan 2014 - 18:58

Cripure, j'ai moi-même créé un topic sur les pétards et autres doses d'alcool "récréatives" consommés sur le temps scolaire. Et dans des quartiers pas vraiment chics, j'ai eu des élèves de primaire qui sniffaient des sacs de superglue...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par ysabel le Ven 24 Jan 2014 - 19:10

@coindeparadis a écrit:La question n'est pas d'interdire la cigarette électronique pour tous, mais pour des gamins , à l'âge où les addictions s'inscrivent très facilement (bien davantage qu'au lycée).



M'enfin, dans la vapoteuse il n'y a pas forcément de nicotine en plus... pas plus d'addiction que pour le chocolat.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par ysabel le Ven 24 Jan 2014 - 19:11

@coindeparadis a écrit:Cripure, j'ai moi-même créé un topic sur les pétards et autres doses d'alcool "récréatives" consommés sur le temps scolaire. Et dans des quartiers pas vraiment chics, j'ai eu des élèves de primaire  qui sniffaient des sacs de superglue...


C'est vieux comme le monde (enfin presque  Twisted Evil )

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par stench le Ven 24 Jan 2014 - 19:43

Cripure a écrit:

@stench a écrit:Dans notre lycée, la mise au point vient du fait que certains vapotent en classe pendant les pauses et franchement, ça se sent. Moins qu'une clope, certes, mais ça se sent. D'autant que certains interdisent les chewing-gum et que manger dans les salles est interdit, du coup vapoter est un peu étrange.
OK dans ce cas pour mettre un peu de cohérence dans les interdictions sociales. Si j'interdis le chewing-gum, je peux interdire l'e-clope dans ma salle. Je doute cependant que ça pue plus que la crasse de certains ou l'eau de toilette d'autres Rolling Eyes


C'est vrai, mais là aussi, un élève qui pue la crasse ou l'eau de toilette, je lui fais en général la remarque. Sinon, j'accepte l'odeur (faible certes) de ce truc parce que des gens puent plus, mais je trouverai toujours un "plus", donc j'accepte le type qui pue la crasse parce qu'il pue moins qu'une flaque de vomi et j'accepte la flaque de vomi parce qu'elle pue moins qu'un charnier. On n'a pas fini de tout accepter, parce que ça marche pour tout, pas que pour les odeurs  Laughing 
Franchement, moi, ce qui me dérange, c'est plus la cohérence de tout ça. Un élève sort une boite de coca, je refuse parce que le RI le demande, mais je devrais tolérer un vapoteur. La, le RI a tranché, on est fixé.

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par Reinemère le Ven 24 Jan 2014 - 22:21

@Kiwi a écrit: Les vapoteurs dégainent leur instrument tout le temps, n'importe où, dans n'importe quelle occasion, totalement décomplexés, un peu comme le téléphone portable sous pretexte que la cigarette electronique n'est pas dangereuse.
Personnellement, je n'ai jamais remarqué ce genre d'attitude, je trouve que vous généralisez très vite...

Pour ma part, je "vapote" (en fait, je continue à dire que je "fume") de la même façon que je fumais : avec respect des autres (donc dehors, à l'écart des non-fumeurs) parce que le tabac est infect : tant au goût qu'à l'odorat, cette e-cigarette représentant tout de même cet acte de fumer, je ne veux pas en faire la propagande.
Je considère que cette cigarette elec. (pour ma part, j'ai beaucoup aimé "la pipe électrique" beaucoup plus approprié : et même pas peur de l'implicite...) me permet néanmoins d'éviter des doses certaines de poison.
Il me paraît évident que le RI intègre cette "pipe" ( Very Happy ). Pour notre établissement (LP), c'est fait depuis la rentrée, sans aucun problème (je suis la seule... je tente de convertir mes collègues fumeurs car leur poison est nettement pire que le mien).

Reinemère
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par kiwi le Ven 24 Jan 2014 - 22:58

@Reinemère a écrit:
@Kiwi a écrit: Les vapoteurs dégainent leur instrument tout le temps, n'importe où, dans n'importe quelle occasion, totalement décomplexés, un peu comme le téléphone portable sous pretexte que la cigarette electronique n'est pas dangereuse.
Personnellement, je n'ai jamais remarqué ce genre d'attitude, je trouve que vous généralisez très vite...

Pour ma part, je "vapote" (en fait, je continue à dire que je "fume") de la même façon que je fumais : avec respect des autres (donc dehors, à l'écart des non-fumeurs) parce que le tabac est infect : tant au goût qu'à l'odorat, cette e-cigarette représentant tout de même cet acte de fumer, je ne veux pas en faire la propagande.
Je considère que cette cigarette elec. (pour ma part, j'ai beaucoup aimé "la pipe électrique" beaucoup plus approprié : et même pas peur de l'implicite...) me permet néanmoins d'éviter des doses certaines de poison.
Il me paraît évident que le RI intègre cette "pipe" ( Very Happy ). Pour notre établissement (LP), c'est fait depuis la rentrée, sans aucun problème (je suis la seule... je tente de convertir mes collègues fumeurs car leur poison est nettement pire que le mien).

C'est ce que je constate au quotidien autour de moi, dans les lieux publics. Pas plus, pas moins.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par User5899 le Sam 25 Jan 2014 - 3:01

En tout cas, j'ai accepté l'interdiction du tabac contraint et forcé au début avant de m'avouer convaincu de la gêne pour les autres et donc du bien-fondé de cette loi. Mais l'interdiction de l'e-clope dans les lieux publics sera pour moi la limite, vu qu'il n'y a pas de nuisances pour autrui, du moins pas plus que celles qu'on respire dans la rue ou chez soi. Ce sera une interdiction compassionnelle made in PS comme ils savent si bien en faire, avec Najat Valaud-Belkacem qui viendra faire les gros yeux à la télé pour nous persuader que le camp du vrai, du beau et du bon a parlé et que tout a changé de face. Et donc, ce sera une loi que je ne suivrai pas, et je le regrette par avance Razz
Mais faut pas pousser professeur

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par nova32 le Sam 25 Jan 2014 - 10:47

@stench a écrit:
C'est vrai, mais là aussi, un élève qui pue la crasse ou l'eau de toilette, je lui fais en général la remarque. Sinon, j'accepte l'odeur (faible certes) de ce truc parce que des gens puent plus, mais je trouverai toujours un "plus", donc j'accepte le type qui pue la crasse parce qu'il pue moins qu'une flaque de vomi et j'accepte la flaque de vomi parce qu'elle pue moins qu'un charnier. On n'a pas fini de tout accepter, parce que ça marche pour tout, pas que pour les odeurs  Laughing 
Franchement, moi, ce qui me dérange, c'est plus la cohérence de tout ça. Un élève sort une boite de coca, je refuse parce que le RI le demande, mais je devrais tolérer un vapoteur. La, le RI a tranché, on est fixé.

Qu'est ce qui est le plus supportable : celui qui pue (crasse ou eau de toilette), celui qui vapote ou celui qui mange du poisson en salle de profs ?  Rolling Eyes 

nova32
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par MarieL le Sam 25 Jan 2014 - 13:52

@nova32 a écrit:
@stench a écrit:
C'est vrai, mais là aussi, un élève qui pue la crasse ou l'eau de toilette, je lui fais en général la remarque. Sinon, j'accepte l'odeur (faible certes) de ce truc parce que des gens puent plus, mais je trouverai toujours un "plus", donc j'accepte le type qui pue la crasse parce qu'il pue moins qu'une flaque de vomi et j'accepte la flaque de vomi parce qu'elle pue moins qu'un charnier. On n'a pas fini de tout accepter, parce que ça marche pour tout, pas que pour les odeurs  Laughing 
Franchement, moi, ce qui me dérange, c'est plus la cohérence de tout ça. Un élève sort une boite de coca, je refuse parce que le RI le demande, mais je devrais tolérer un vapoteur. La, le RI a tranché, on est fixé.

Qu'est ce qui est le plus supportable : celui qui pue (crasse ou eau de toilette), celui qui vapote ou celui qui mange du poisson en salle de profs ?  Rolling Eyes 

Pas de hiérarchie, ils ennuient tous leur entourage.  Razz 

Le problème ne s'est pas encore posé dans notre collège, mais l'interdiction me semblerait cohérente (et peu efficace, j'en conviens, ce qui n'empêche pas d'édicter des règles et de sauver quelques brebis malgré tout).

Je reviens pas contre sur une interrogation de Cripure, le fait que les élèves fument des joints en public devant les établissements sans que personne ne s'en offusque, j'ai du mal.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par Pupuch76 le Mar 28 Jan 2014 - 21:21

Je fais remonter le sujet car nous avons eu un cas hier lié à la vapoteuse, un cran au dessus : j'ai appris qu'une élève de 4e avait utilisé sa "chicha électronique" (j'ai appris aujourd'hui que cela existait! Very Happy) en cours.
Exclue de cours, le principal a rechigné pour l'exclure une journée du collège et la PP a dû faire le forcing.
L'argument du principal : "il n'y a pas de tabac dedans donc la loi Evin ne s'applique pas, et on n'exclut pas un élève une journée parce qu'il a mangé un chewing gum, mangé ou bu quelque chose en classe".

Personnellement ça me dérange un peu qu'on ne fasse rien, parce que je me vois mal me retrouver à faire cours devant une ribambelle d'ados vapoteur au bec.

J'aimerai bien avoir vos avis sur la question du coup! Very Happy Comment auriez-vous réagi? Trouvez-vous qu'une exclusion est trop cher payé pour du vapotage en classe?

Pupuch76
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par philann le Mar 28 Jan 2014 - 21:28

Je trouve l'argument du principal plutôt logique...même si je te comprends...

Ca ne t'aide pas mais je ne sais pas quoi répondre!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par Pupuch76 le Mar 28 Jan 2014 - 21:34

J'imagine bien les élèves s'échanger leur chicha et discuter des goûts en classe pendant le cours : "Wesh t'as vu il sent trop bon le tien" Very Happy

Pour moi, ça les empêcherait de se concentrer en classe (pour la concentration qu'ils ont déjà naturellement en cours Rolling Eyes).

Et si on ne dit rien à cette élève je suis persuadée qu'on va voir fleurir ces chichas dans les classes (j'ai zappé un chewing-gum une heure chez des 4e, la semaine suivante j'en avais 6 qui en mâchaient Rolling Eyes)

Pupuch76
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réagir face à la vapoteuse au collège ?

Message par coindeparadis le Mar 28 Jan 2014 - 21:36

@Pupuch76 a écrit:Je fais remonter le sujet car nous avons eu un cas hier lié à la vapoteuse, un cran au dessus : j'ai appris qu'une élève de 4e avait utilisé sa "chicha électronique" (j'ai appris aujourd'hui que cela existait! Very Happy) en cours.
Exclue de cours, le principal a rechigné pour l'exclure une journée du collège et la PP a dû faire le forcing.
L'argument du principal : "il n'y a pas de tabac dedans donc la loi Evin ne s'applique pas, et on n'exclut pas un élève une journée parce qu'il a mangé un chewing gum, mangé ou bu quelque chose en classe".

Personnellement ça me dérange un peu qu'on ne fasse rien, parce que je me vois mal me retrouver à faire cours devant une ribambelle d'ados vapoteur au bec.

J'aimerai bien avoir vos avis sur la question du coup! :DComment auriez-vous réagi? Trouvez-vous qu'une exclusion est trop cher payé pour du vapotage en classe?
C'est en tout cas provocateur... Moi j'aurais mis une retenue avec DS.

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum