Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
MrBrightside
Esprit sacré

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par MrBrightside le Dim 26 Jan 2014 - 10:55
@philann a écrit:
Suis bien d'accord...et je me demande même pourquoi certains profs de prepa sont tentés par une carrière en fac, avec moins de salaire, moins de primes...et une charge administrative souvent délirante.

Juste pour rebondir là-dessus, je pense que tu sous estimes un peu le travail "hors-cours" que l'on doit faire en prépa.
-promotion de la CPGE auprès d'un nombre conséquent du lycée de la zone
-traitement des dossiers APB
-organisation des plannings de colle,de DS et de concours blanc
-recrutement d'intervenant extérieurs pour les entretiens de personnalité (en tout cas en EC)
-recrutement des colleurs
-organisation des heures de colles en fonction des dispo des étudiants, des colleurs et des règles des établissement ("Bon, alors les étudiants bossent de 8h à 17h tous les jours, vous ne pouvez pas les faire coller après 19h et pas pendant la pause du midi. Vous devez coller 8h à 10h de colle par matière par semaine, amusez vous")
-quant aux colles elles-mêmes... bon, j'ai entendu dans les discussions précédentes sur le forum qu'ils suffisait en langue de balancer un texte audio qu'on connaissait par cœur et d'improviser devant les étudiants. Soit, sauf que je dois être un peu concon et chaque semaine je cherche un article de presse pour chacun de mes trois niveaux différents que j'envoie par mail au premier de chaque trinôme (et à chacun de mes 7 colleurs) pour préparation préalable, puis je sélectionne deux fichiers audios que je bosse moi même afin de les utiliser dans la semaine. Ca me prend déjà au moins 2h par semaine (ben oui, je suis bête mais je lis en général une demi douzaine d'article avant de savoir si je peux les envoyer aux étudiants, et parfois je dois éditer ceux que je choisis.)
-le ramassage des notes de colles, galère pas possible où tu cours après les cahier de colle de chaque colleur parce que ton lycée refuse d'investir dans visiocolle Razz
-surveillance des DS le samedi matin  cheers (ce que je préfère...)

A côté de ça, j'ai des collègues PRAG en fac, responsables de niveau, qui arrivent à finir leur thèse, faire leurs heures de cours et donner plus de colles que moi en CPGE. Je pense qu'il y a donc des nuances à apporter des deux côtés.
plotch
Habitué du forum

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par plotch le Dim 26 Jan 2014 - 10:56
@Ingeborg B. a écrit:
@plotch a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
Je pense que j'ai donné un exemple concret de prof de prépa qui fait des extras, de plus en mettant en danger les postes de ses collègues du secondaire. Donc, je précise. Certains profs de SI qui enseignent dans la prépa de mon lycée, squattent nos enseignements d'exploration de seconde et défendent cela mordicus, ce qui risque de faire sauter le poste d'un collègue de SVT. ( Deuxième exemple : certains de ces mêmes profs assurent des colles ailleurs que dans notre lycée. Troisième cas assez courant : ceux qui dispensent des cours en plus dans des prépas privées (j'en connais). Il y a bien d'autres exemples.
Je n'ai rien contre les profs de prépa à la base mais, franchement, certains arguments desservent votre cause. J'ajouterais que le mépris de certains de ces profs et leur manque de solidarité ne donne pas envie de les soutenir. (Je ne parle pas pour toi bien évidemment)

Un prof de SI est souvent en sous service dans une petite prépa si il n'enseigne pas dans le secondaire tu sais ... Ensuite si ils assurent des colles ailleurs c'est justement parce que la prépa est trop petite pour pouvoir en donner beaucoup et qu'il y'a une pénurie de colleurs ailleurs. Bref ce que tu appelles "extras" n'en sont pas du tout.
Non, ils ne sont pas en sous-service (je le sais, je suis au CA et je vote la DHG tous les ans).  

Et bien dans ce cas ils sont tout autant blâmable qu'un prof du secondaire qui fait perdre un poste en prenant de nombreuses HSA : le fait qu'il soit prof de prépa ne le rend pas davantage coupable que je sache.
avatar
Isis39
Bon génie

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par Isis39 le Dim 26 Jan 2014 - 10:59
@plotch a écrit:
@Isis39 a écrit:Vous êtes désespérants. J'abandonne.

Comment tu veux convaincre tes élèves de suivre tes cours si tu dis ensuite que les compétences apportées par des études longues et réussies n'apportent aucune gratification financière supplémentaire ?
Ce me semble dangereux pour un professeur de tenir ce raisonnement.

Parce que les professeurs de collège n'ont pas fait d'études longues et réussies ?
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par Reine Margot le Dim 26 Jan 2014 - 11:00
@philann a écrit:10:53:59
@Isis39 a écrit:Vous êtes désespérants. J'abandonne.

Sur un autre fil, je disais que la revalorisation des profs enseignant en ZEP devrait être infiniment plus importante, que ce qui était proposé était une insulte au regard des conditions de travail et de la pénibilité et qu'une vraie décharge horaire devrait limiter les heures à 10 hebdomadaires maxi.

Mais faudra m'attendre longtemps pour me voir espérer des améliorations de mes conditions de travail, ou une meilleure rétribution en allant taper sur ceux qui sont normalement rétribuer pour des compétences et des qualifications que personnellement je ne possède pas. Or, c'est pour ces dernières que l'on paye un prof de classe prepa!

Nous seront les seuls perdants à nous envier les uns les autres et à comparer nos salaires de la sorte.

+1

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
plotch
Habitué du forum

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par plotch le Dim 26 Jan 2014 - 11:03
@Isis39 a écrit:
@plotch a écrit:
@Isis39 a écrit:Vous êtes désespérants. J'abandonne.

Comment tu veux convaincre tes élèves de suivre tes cours si tu dis ensuite que les compétences apportées par des études longues et réussies n'apportent aucune gratification financière supplémentaire ?
Ce me semble dangereux pour un professeur de tenir ce raisonnement.

Parce que les professeurs de collège n'ont pas fait d'études longues et réussies ?

Ceux qui ont fait des études longues et réussies, qui sont agrégés, docteurs, normaliens ... bref tout ceci et qui enseignent au collège ne font pas profiter, et c'est normal à ce niveau, la société de leurs compétences de la même manière que si ils enseignaient en prépa.
C'est comme si tu payais une fortune un pianiste virtuose pour donner des cours à un élève débutant : ce serait absurde. En revanche pour une master class cela se justifierait.
avatar
John
Médiateur

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par John le Dim 26 Jan 2014 - 11:25
J'ai acheté pour la première fois de ma vie Challenges
Si c'est pour lire l'article, je ne vois pas bien l'intérêt puisqu'il est en ligne  heu Mais enfin c'est bien, tu fais marcher la presse Very Happy

Rares sont ceux qui touchent + de 8000€ ne veut pas dire " un grand nombre touche ce salaire!!! RARES il a dit. Maintenant comparez cela à de nombreux salaires de cadres sup. de grandes entreprises
Tout dépend de ce que tu entends par "cadres sups de grandes entreprises" : on n'est quand même pas souvent à 8000€ nets dans l'acception habituelle de l'expression "cadre sup".

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
plotch
Habitué du forum

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par plotch le Dim 26 Jan 2014 - 11:31
@John a écrit:
J'ai acheté pour la première fois de ma vie Challenges
Si c'est pour lire l'article, je ne vois pas bien l'intérêt puisqu'il est en ligne  heu Mais enfin c'est bien, tu fais marcher la presse Very Happy

Rares sont ceux qui touchent + de 8000€ ne veut pas dire " un grand nombre touche ce salaire!!! RARES il a dit.  Maintenant comparez cela à de nombreux salaires de cadres sup.  de grandes entreprises
Tout dépend de ce que tu entends par "cadres sups de grandes entreprises" : on n'est quand même pas souvent à 8000€ nets dans l'acception habituelle de l'expression "cadre sup".

Et si tu prends le premier pourcent des cadres sups les mieux payés ?
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par Iphigénie le Dim 26 Jan 2014 - 11:34
@Reine Margot a écrit:
@philann a écrit:10:53:59
@Isis39 a écrit:Vous êtes désespérants. J'abandonne.

Sur un autre fil, je disais que la revalorisation des profs enseignant en ZEP devrait être infiniment plus importante, que ce qui était proposé était une insulte au regard des conditions de travail et de la pénibilité et qu'une vraie décharge horaire devrait limiter les heures à 10 hebdomadaires maxi.

Mais faudra m'attendre longtemps pour me voir espérer des améliorations de mes conditions de travail, ou une meilleure rétribution en allant taper sur ceux qui sont normalement rétribuer pour des compétences et des qualifications que personnellement je ne possède pas. Or, c'est pour ces dernières que l'on paye un prof de classe prepa!

Nous seront les seuls perdants à nous envier les uns les autres et à comparer nos salaires de la sorte.

+1
Voilà +10
Ce qui est vraiment désespérant c'est de penser améliorer quoi que ce soit en commençant par envier le salaire des profs de prépa: plutôt aucun salaire décent plutôt qu'eux seuls. Parce qu'il s'agit bien de ça au fond.
Ce que Peillon justement nous demande de faire en lançant cette polémique dans la presse.
On est en train de solder les derniers bijoux de la couronne, en nous divisant, et ça fait trente ans que ça dure: en gros ça a commencé avec l'explosion de la puissante FEN en une multitude de groupes, courants et motions, qui s'annihilaient les uns les autres: plus besoin d'ennemis quand on a autant de "collègues".... comme au PS. Nous ferions bien de nous lever tous pour un et un pour tous....

avatar
Edgar
Neoprof expérimenté

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par Edgar le Dim 26 Jan 2014 - 11:39
@plotch a écrit:
@Isis39 a écrit:
@plotch a écrit:

Comment tu veux convaincre tes élèves de suivre tes cours si tu dis ensuite que les compétences apportées par des études longues et réussies n'apportent aucune gratification financière supplémentaire ?
Ce me semble dangereux pour un professeur de tenir ce raisonnement.

Parce que les professeurs de collège n'ont pas fait d'études longues et réussies ?

Ceux qui ont fait des études longues et réussies, qui sont agrégés, docteurs, normaliens ... bref tout ceci et qui enseignent au collège ne font pas profiter, et c'est normal à ce niveau, la société de leurs compétences de la même manière que si ils enseignaient en prépa.
C'est comme si tu payais une fortune un pianiste virtuose pour donner des cours à un élève débutant : ce serait absurde. En revanche pour une master class cela se justifierait.

Encore faudrait-il que ce soit un choix de passer toute sa carrière dans un collège. Cela ne l'est pas forcément au départ mais devient une obligation après plusieurs années à s'être ramolli intellectuellement dans cet environnement, et pas unqime t en raison des élèves. Je ne dis pas qu'il est facile d'être un bon professeur de collège. Sur un cycle, seuls deux ou trois professeurs resteront gravés à vie dans votre mémoire comme des références qui ont fait en partie ce que vous êtes, les autres....

A force de ne donner que des cours à des débutants, les virtuoses que vous citez ne seraient plus capable eux-même de jouer ni de prendre des classes supérieures tandis que ceux qui auront eu la chance de travailler à un autre niveau auront gardé leur niveau. Mais c'est assez injuste au départ.

On peut toutefois se demander pourquoi enseigner au collège ou lycée serait considéré comme ne valant pas plus de 2000 euros. C'est dans ces années cruciales que se décide la suite. (De même qu"en primaire).

Mais comme je l'ai déjà écrit, il est très négatif d'entrer dans une "guerre des polices " et des salaires dabs ce métier. Personne n'a à y gagner.


Dernière édition par Edgar le Dim 26 Jan 2014 - 11:47, édité 1 fois
plotch
Habitué du forum

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par plotch le Dim 26 Jan 2014 - 11:44
@Edgar a écrit:
@plotch a écrit:
@Isis39 a écrit:

Parce que les professeurs de collège n'ont pas fait d'études longues et réussies ?

Ceux qui ont fait des études longues et réussies, qui sont agrégés, docteurs, normaliens ... bref tout ceci et qui enseignent au collège ne font pas profiter, et c'est normal à ce niveau, la société de leurs compétences de la même manière que si ils enseignaient en prépa.
C'est comme si tu payais une fortune un pianiste virtuose pour donner des cours à un élève débutant : ce serait absurde. En revanche pour une master class cela se justifierait.

Encore faudrait-il que ce soit un choix de passer toute sa carrière dans un collège. Cela ne l'est pas forcément au dépary mais devient une obligation après usieurs années à s'être ramolli intellectuellement dans cet environnement, et pas unqime t en raison des élèves. Je ne dis pas qu'il est facile d'être un bon professeur de collège. Sur un cycle, seuls deux ou trois resteront gravés à vie dans votre mémoire comme des références qui ont fait en partie ce que vous êtes, les autres....

A force de ne donner que des cours à des débutants, les virtuoses que vous citez ne seraient us capable eux-même de jouer ni de prendre des classes supérieures tandis que ceux qui auront eu la chance de travailler à un autre niveau auront gardé leur niveau.

Le problème est similaire pour les pianistes : il y'a trop de virtuoses et bon nombre deviennent professeurs dans de petites écoles de musique, ils ne sont pas alors rétribués selon leur potentiel mais selon leur métier effectif.
Le problème est que dans certaines matières on forme trop de virtuoses comme en histoire et bon nombre d'entre eux n'exploitent pas leurs compétences ce qui crée des frustrations. Dans d'autres matières comme en maths on n'en attire pas assez dans l'éducation en revanche : quand je vois le niveau de certains reçus au capes de maths en lisant le rapport du jury, j'ai franchement peur pour les élèves !
InvitéZ
Niveau 4

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par InvitéZ le Dim 26 Jan 2014 - 11:47
@plotch a écrit:
PauvreYorick a écrit:
@plotch a écrit:

Il n'a accès qu'aux fiches de paye de ses professeurs. Mais si il parle de l'ensemble des professeurs de CPGE cela ne change rien à l'affaire.
Il n'est pas interviewé seulement comme proviseur de LLG.

J'aurais dit que sur l'ensemble des profs de CPGE,  les salaires supérieurs à 84000€ annuels étaient «rares». Mais puisque vous semblez dire que non, je vous crois.

Ah j'ai compris où est le quiproquo, tu as multiplié par 12 les 7000 euros. Mais en fait on parle de salaires sur 9 mois, les 3 autres mois sont "normaux", quand je parle de 8000 euros par mois cela correspond à 8000*9+4000*3 = 84 000 annuels et cela est rare.
En revanche gagner 8000 euros en moyenne sur les 12 mois, c'est à dire 96 000 euros annuel juste avec des HSA et des colles c'est tout bonnement IMPOSSIBLE.
La situation non rare, genre 10% des professeurs de CPGE, c'est 7000*9+4*3000 = 75 000 annuels c'est à dire une moyenne de 6250 euros par mois.
Je rappelle quand même que cela correspond à 800 professeurs sur les 800 000 que comptent l'EN, on parle donc de 0.1% des professeurs les mieux payés.
Je pense que si on prend les 0.1% des fonctionnaires les mieux payés dans chacun des ministère de l'état on aboutit à des sommes autrement plus élevées !!!

J'aimerais bien que ce soit vrai que je gagne de telles sommes...

_________________
Néoprof de Physique.
2012-2013 : Stage en lycée
2013-2014 : Néotit en CPGE scientifique
 lecteur
avatar
Edgar
Neoprof expérimenté

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par Edgar le Dim 26 Jan 2014 - 11:49
Effectivement, en économie, la valeur vient de la rareté. Il faudrait donc supprimer le concours qui est trop élevé compte-tenu des besoins réels et de ce que l'on est prêt à payer, ou ne garder que l'agrégation, seule voie d'accès à un corps de professeurs de haut niveau et qui seraient alors très bien payés, pourquoi pas jusqu'à 10.000 euros pour certains échelons. Ce serait une sonution pour limiter le surnombre et conserver la rareté des vrais talents.
plotch
Habitué du forum

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par plotch le Dim 26 Jan 2014 - 12:03
@Zappons a écrit:
@plotch a écrit:
PauvreYorick a écrit:
Il n'est pas interviewé seulement comme proviseur de LLG.

J'aurais dit que sur l'ensemble des profs de CPGE,  les salaires supérieurs à 84000€ annuels étaient «rares». Mais puisque vous semblez dire que non, je vous crois.

Ah j'ai compris où est le quiproquo, tu as multiplié par 12 les 7000 euros. Mais en fait on parle de salaires sur 9 mois, les 3 autres mois sont "normaux", quand je parle de 8000 euros par mois cela correspond à 8000*9+4000*3 = 84 000 annuels et cela est rare.
En revanche gagner 8000 euros en moyenne sur les 12 mois, c'est à dire 96 000 euros annuel juste avec des HSA et des colles c'est tout bonnement IMPOSSIBLE.
La situation non rare, genre 10% des professeurs de CPGE, c'est 7000*9+4*3000 = 75 000 annuels c'est à dire une moyenne de 6250 euros par mois.
Je rappelle quand même que cela correspond à 800 professeurs sur les 800 000 que comptent l'EN, on parle donc de 0.1% des professeurs les mieux payés.
Je pense que si on prend les 0.1% des fonctionnaires les mieux payés dans chacun des ministère de l'état on aboutit à des sommes autrement plus élevées !!!

J'aimerais bien que ce soit vrai que je gagne de telles sommes...

Moi aussi mais il faut savoir être patient, 10% des profs de CPGE cela représente la tranche 57-65 ans ...
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par Marie Laetitia le Dim 26 Jan 2014 - 12:08
@Isis39 a écrit:
@plotch a écrit:
@Isis39 a écrit:Vous êtes désespérants. J'abandonne.

Comment tu veux convaincre tes élèves de suivre tes cours si tu dis ensuite que les compétences apportées par des études longues et réussies n'apportent aucune gratification financière supplémentaire ?
Ce me semble dangereux pour un professeur de tenir ce raisonnement.

Parce que les professeurs de collège n'ont pas fait d'études longues et réussies ?

Tu admettras quand même qu'un professeur en CPGE a fait des études plus longues (et plus réussies probablement) que la majorité des professeurs en collège... Ce n'est pas déshonorant de reconnaître cela!

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
doubledecker
Expert spécialisé

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par doubledecker le Dim 26 Jan 2014 - 12:17
@plotch a écrit:
@Isis39 a écrit:
@plotch a écrit:

Comment tu veux convaincre tes élèves de suivre tes cours si tu dis ensuite que les compétences apportées par des études longues et réussies n'apportent aucune gratification financière supplémentaire ?
Ce me semble dangereux pour un professeur de tenir ce raisonnement.

Parce que les professeurs de collège n'ont pas fait d'études longues et réussies ?

Ceux qui ont fait des études longues et réussies, qui sont agrégés, docteurs, normaliens ... bref tout ceci et qui enseignent au collège ne font pas profiter, et c'est normal à ce niveau, la société de leurs compétences de la même manière que si ils enseignaient en prépa.
C'est comme si tu payais une fortune un pianiste virtuose pour donner des cours à un élève débutant : ce serait absurde. En revanche pour une master class cela se justifierait.

bon alors je ne répondrais pas sur le salaire, je m'en voudrais qu'Iphigénie et les autres voient en moi un vil ennemi (non on fait je m'en fous), je me contenterais simplement de rebondir sur cette phrase mise en gras (passons sur le "ceci" que j'ai mis un temps à comprendre). Alors donc si je suis bien le raisonnement enseigner en collège lrosque l'on a fait des études réussies (et j'ai la très grande prétention de penser que je fais partie de ces gens) équivaudrait à spolier la population...mais dites moi cher collègue, peut être que c'est grâce à des tâcherons certifiés enseignants en collège (et bien avant eux grâce aux PE) que des minots acquièrent l'envie de poursuivre des études, apprennet le goût de l'effort qui leur sera nécessaire pour mener à bien les-dites études pour ensuite faire profiter la nation de leur formtation de très haut niveau. Bref, qu'on me dise que bosser en prépa demande du temps, de l'investissement et que cela doit être rétribué justement d'accord mais qu'on vienne me dire que ce salaire il est justifié par la valeur ajoutée intrinsèque du prof de cpge alors là je me marre (jaune)...et sur ce , je m'en retouren à mes préparations sur Blitz Wolf parce que même si c'est pour des mômes de 3è j'aime faire du bon boulot, qui aille vraiment au fond des choses et qui ne soit pas bâclé.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par Marie Laetitia le Dim 26 Jan 2014 - 12:24
@doubledecker a écrit:
@plotch a écrit:
@Isis39 a écrit:

Parce que les professeurs de collège n'ont pas fait d'études longues et réussies ?

Ceux qui ont fait des études longues et réussies, qui sont agrégés, docteurs, normaliens ... bref tout ceci et qui enseignent au collège ne font pas profiter, et c'est normal à ce niveau, la société de leurs compétences de la même manière que si ils enseignaient en prépa.
C'est comme si tu payais une fortune un pianiste virtuose pour donner des cours à un élève débutant : ce serait absurde. En revanche pour une master class cela se justifierait.

bon alors je ne répondrais pas sur le salaire, je m'en voudrais qu'Iphigénie et les autres voient en moi un vil ennemi (non on fait je m'en fous), je me contenterais simplement de rebondir sur cette phrase mise en gras (passons sur le "ceci" que j'ai mis un temps à comprendre). Alors donc si je suis bien le raisonnement enseigner en collège lrosque l'on a fait des études réussies (et j'ai la très grande prétention de penser que je fais partie de ces gens) équivaudrait à spolier la population...mais dites moi cher collègue, peut être que c'est grâce à des tâcherons certifiés enseignants en collège (et bien avant eux grâce aux PE) que des minots acquièrent l'envie de poursuivre des études, apprennet le goût de l'effort qui leur sera nécessaire pour mener à bien les-dites études pour ensuite faire profiter la nation de leur formtation de très haut niveau. Bref, qu'on me dise que bosser en prépa demande du temps, de l'investissement et que cela doit être rétribué justement d'accord mais qu'on vienne me dire que ce salaire il est justifié par la valeur ajoutée intrinsèque du prof de cpge alors là je me marre (jaune)...et sur ce , je m'en retouren à mes préparations sur Blitz Wolf parce que même si c'est pour des mômes de 3è j'aime faire du bon boulot, qui aille vraiment au fond des choses et qui ne soit pas bâclé.

Mais qui a dit qu'en collège nous ne faisons pas du bon boulot?  :shock: Je pense faire du boulot correct. Mais il y a des pans entiers de mes savoirs acquis que je n'utilise pas en collège.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
InvitéZ
Niveau 4

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par InvitéZ le Dim 26 Jan 2014 - 12:25
@John a écrit:
J'ai acheté pour la première fois de ma vie Challenges
Si c'est pour lire l'article, je ne vois pas bien l'intérêt puisqu'il est en ligne  heu Mais enfin c'est bien, tu fais marcher la presse Very Happy
D'ailleurs John, dans le post initial que tu as balancé pour lancer à nouveau le débat, pourquoi est-ce que tu n'as cité qu'une petite partie de l'interview ? Le reste ne méritait pas d'être lu ?

_________________
Néoprof de Physique.
2012-2013 : Stage en lycée
2013-2014 : Néotit en CPGE scientifique
 lecteur
avatar
John
Médiateur

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par John le Dim 26 Jan 2014 - 12:27
Il y a une charte et des histoires de droits : tu peux te renseigner tout seul sur l'une comme sur l'autre.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
plotch
Habitué du forum

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par plotch le Dim 26 Jan 2014 - 12:30
@doubledecker a écrit:
@plotch a écrit:
@Isis39 a écrit:

Parce que les professeurs de collège n'ont pas fait d'études longues et réussies ?

Ceux qui ont fait des études longues et réussies, qui sont agrégés, docteurs, normaliens ... bref tout ceci et qui enseignent au collège ne font pas profiter, et c'est normal à ce niveau, la société de leurs compétences de la même manière que si ils enseignaient en prépa.
C'est comme si tu payais une fortune un pianiste virtuose pour donner des cours à un élève débutant : ce serait absurde. En revanche pour une master class cela se justifierait.

bon alors je ne répondrais pas sur le salaire, je m'en voudrais qu'Iphigénie et les autres voient en moi un vil ennemi (non on fait je m'en fous), je me contenterais simplement de rebondir sur cette phrase mise en gras (passons sur le "ceci" que j'ai mis un temps à comprendre). Alors donc si je suis bien le raisonnement enseigner en collège lrosque l'on a fait des études réussies (et j'ai la très grande prétention de penser que je fais partie de ces gens) équivaudrait à spolier la population...mais dites moi cher collègue, peut être que c'est grâce à des tâcherons certifiés enseignants en collège (et bien avant eux grâce aux PE) que des minots acquièrent l'envie de poursuivre des études, apprennet le goût de l'effort qui leur sera nécessaire pour mener à bien les-dites études pour ensuite faire profiter la nation de leur formtation de très haut niveau. Bref, qu'on me dise que bosser en prépa demande du temps, de l'investissement et que cela doit être rétribué justement d'accord mais qu'on vienne me dire que ce salaire il est justifié par la valeur ajoutée intrinsèque du prof de cpge alors là je me marre (jaune)...et sur ce , je m'en retouren à mes préparations sur Blitz Wolf parce que même si c'est pour des mômes de 3è j'aime faire du bon boulot, qui aille vraiment au fond des choses et qui ne soit pas bâclé.

Je crois que vous n'avez rien compris à ce raisonnement que vous avez donc mal suivi ...
avatar
doubledecker
Expert spécialisé

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par doubledecker le Dim 26 Jan 2014 - 12:31
@Marie Laetitia a écrit:
@doubledecker a écrit:
@plotch a écrit:

Ceux qui ont fait des études longues et réussies, qui sont agrégés, docteurs, normaliens ... bref tout ceci et qui enseignent au collège ne font pas profiter, et c'est normal à ce niveau, la société de leurs compétences de la même manière que si ils enseignaient en prépa.
C'est comme si tu payais une fortune un pianiste virtuose pour donner des cours à un élève débutant : ce serait absurde. En revanche pour une master class cela se justifierait.

bon alors je ne répondrais pas sur le salaire, je m'en voudrais qu'Iphigénie et les autres voient en moi un vil ennemi (non on fait je m'en fous), je me contenterais simplement de rebondir sur cette phrase mise en gras (passons sur le "ceci" que j'ai mis un temps à comprendre). Alors donc si je suis bien le raisonnement enseigner en collège lrosque l'on a fait des études réussies (et j'ai la très grande prétention de penser que je fais partie de ces gens) équivaudrait à spolier la population...mais dites moi cher collègue, peut être que c'est grâce à des tâcherons certifiés enseignants en collège (et bien avant eux grâce aux PE) que des minots acquièrent l'envie de poursuivre des études, apprennet le goût de l'effort qui leur sera nécessaire pour mener à bien les-dites études pour ensuite faire profiter la nation de leur formtation de très haut niveau. Bref, qu'on me dise que bosser en prépa demande du temps, de l'investissement et que cela doit être rétribué justement d'accord mais qu'on vienne me dire que ce salaire il est justifié par la valeur ajoutée intrinsèque du prof de cpge alors là je me marre (jaune)...et sur ce , je m'en retourne à mes préparations sur Blitz Wolf parce que même si c'est pour des mômes de 3è j'aime faire du bon boulot, qui aille vraiment au fond des choses et qui ne soit pas bâclé.

Mais qui a dit qu'en collège nous ne faisons pas du bon boulot?  :shock: Je pense faire du boulot correct. Mais il y a des pans entiers de mes savoirs acquis que je n'utilise pas en collège.

1- je n'ai pas dit que quelqu'un avait écrit que nous ne faisons pas du bon boulot, je voulais souligner que même pour les "petites classes" il faut parfois utiliser des connaissances pointues. Certes quand je fais une séquence en anglais sur la propagande ce n'est pas un cours de fac parce que ce n'est pas l'objectif mais moi, enseignante je me dois sd'avoir des connaissances poussées sur ce sujet pour ensuite ma sentir à l'aise devant mes élèves et être capable de leur transmettre ces savoirs.

2- c'est le chat qui se mord la queue si on prend les choses par-là parce que même en prépa je suis persuadée qu'il y aurait des pans entiers (ok, moins, je le conède bien volontiers) de vos savoirs acquis que vous n'utiliseriez jamais...mais je me trompe sûrement...

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
doubledecker
Expert spécialisé

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par doubledecker le Dim 26 Jan 2014 - 12:33
@plotch a écrit:
@doubledecker a écrit:
@plotch a écrit:

Ceux qui ont fait des études longues et réussies, qui sont agrégés, docteurs, normaliens ... bref tout ceci et qui enseignent au collège ne font pas profiter, et c'est normal à ce niveau, la société de leurs compétences de la même manière que si ils enseignaient en prépa.
C'est comme si tu payais une fortune un pianiste virtuose pour donner des cours à un élève débutant : ce serait absurde. En revanche pour une master class cela se justifierait.

bon alors je ne répondrais pas sur le salaire, je m'en voudrais qu'Iphigénie et les autres voient en moi un vil ennemi (non on fait je m'en fous), je me contenterais simplement de rebondir sur cette phrase mise en gras (passons sur le "ceci" que j'ai mis un temps à comprendre). Alors donc si je suis bien le raisonnement enseigner en collège lrosque l'on a fait des études réussies (et j'ai la très grande prétention de penser que je fais partie de ces gens) équivaudrait à spolier la population...mais dites moi cher collègue, peut être que c'est grâce à des tâcherons certifiés enseignants en collège (et bien avant eux grâce aux PE) que des minots acquièrent l'envie de poursuivre des études, apprennet le goût de l'effort qui leur sera nécessaire pour mener à bien les-dites études pour ensuite faire profiter la nation de leur formtation de très haut niveau. Bref, qu'on me dise que bosser en prépa demande du temps, de l'investissement et que cela doit être rétribué justement d'accord mais qu'on vienne me dire que ce salaire il est justifié par la valeur ajoutée intrinsèque du prof de cpge alors là je me marre (jaune)...et sur ce , je m'en retouren à mes préparations sur Blitz Wolf parce que même si c'est pour des mômes de 3è j'aime faire du bon boulot, qui aille vraiment au fond des choses et qui ne soit pas bâclé.

Je crois que vous n'avez rien compris à ce raisonnement que vous avez donc mal suivi ...

mais je sais compter sur votre patience pour pouvoir me l'expliquer afin que je puisse le comprendre correctement...

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
MrBrightside
Esprit sacré

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par MrBrightside le Dim 26 Jan 2014 - 12:33
Moui, enfin il y a aussi deux ou trois choses d'autres qui méritaient d'être lues notamment sur l'intérêt des heures de colles, la réussite des étudiants boursiers aux concours, la reconnaissance des formations de CPGE dans l'enseignement supérieur, mais passons.

Zappons: néotit de 2013 à 3014 ? Bon courage, ça risque d'être long Razz

_________________
Narwhals!|Die Potato! Blog des trucs que je lis
 Glitter and be gay.
User17706
Enchanteur

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par User17706 le Dim 26 Jan 2014 - 12:40
@plotch a écrit:
PauvreYorick a écrit:
@plotch a écrit:

Il n'a accès qu'aux fiches de paye de ses professeurs. Mais si il parle de l'ensemble des professeurs de CPGE cela ne change rien à l'affaire.
Il n'est pas interviewé seulement comme proviseur de LLG.

J'aurais dit que sur l'ensemble des profs de CPGE,  les salaires supérieurs à 84000€ annuels étaient «rares». Mais puisque vous semblez dire que non, je vous crois.

Vous fatiguez Yorick ce soir, votre sens logique est plus affûté d'habitude ... J'ai exactement dit qu'ils étaient rares ... Au maximum une soixantaine en France métropolitaine.
Vous ne cherchez pas à comprendre le raisonnement et du coup vous confondez 96 (12×8) et 84 (12×7) Smile

Je vous réexplique. Si, à Louis le Grand, il est peut-être (selon ce que vous dites et que je crois sans problème, vous connaissez sûrement mieux que moi les fiches de paie des profs de CPGE de ce bahut-là) nécessaire de monter jusqu'à 8000 pour avoir un seuil de salaire mensuel au-dessus duquel les salaires sont «rares» (vous dites qu'en choisissant 7000 on n'aurait pas, au-dessus, de «rareté»), en revanche je ne suis pas sûr que l'affirmation soit valable des CPGE en général et que, selon vos propres termes, «cela ne change rien à l'affaire». Mais, encore une fois, si vous dites que les profs de CPGE qui gagnent plus de 7000€ par mois ne sont «pas rares» (à l'échelle de la France comme à l'échelle de LLG), d'accord. Je n'en sais rien, en fait.

EDIT: ah, j'ai vu que finalement l'erreur avait été rectifiée. Dont acte, OK. Effectivement, s'il faut comprendre que ces 8000 (et les 7000) ne sont pas mensuels au sens strict, ça change encore quelque chose. (Rien ne l'indique dans l'article, hein.)

Mais j'en reviens à ma conclusion initiale: le lecteur qui n'est pas au fait de ces subtilités se fait nécessairement une idée fausse de ce dont parle le Proviseur. Donc, désolé, c'est maladroit.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
John
Médiateur

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par John le Dim 26 Jan 2014 - 12:46
@MrBrightside a écrit:Moui, enfin il y a aussi deux ou trois choses d'autres qui méritaient d'être lues notamment sur l'intérêt des heures de colles
Non, sans blague ?
Quel rôle jouent les heures de khôlles dans cette pédagogie ?
Elles favorisent la régularité du travail des étudiants et leur accompagnement personnalisé. Ces heures sont aussi mobilisables, soit en travail par demi-groupes, soit en simulation d'épreuves de concours, soit dans l'aide ou l'approfondissement individualisés. Le ministre n'a d'ailleurs à aucun moment remis en cause le volume d'heures de khôlles. A Louis-le-Grand, nous prélevons l'équivalent de deux semaines d'interrogations orales pour mettre en place des travaux dirigés et favoriser la mise à niveau et l'homogénéité des classes de première année.
http://www.neoprofs.org/n70968-le-proviseur-de-louis-le-grand-defend-les-enseignants-en-classes-prepas-rares-sont-les-professeurs-dont-les-salaires-depassent-8000-euros-par-mois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
InvitéZ
Niveau 4

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par InvitéZ le Dim 26 Jan 2014 - 12:46
@John a écrit:Il y a une charte et des histoires de droits : tu peux te renseigner tout seul sur l'une comme sur l'autre.
OK, mais dans ce cas si tu ne veux pas orienter volontairement la discussion, tu peux aussi simplement mettre un lien... Parce que là, j'ai du mal à voir comment tu sélectionnes tel passage plutôt qu'un autre, et surtout comment tu choisis la phrase à mettre en gras (qui ne l'est pas dans l'article original), si ce n'est pour orienter le truc dès le départ comme tu le souhaites. L'article entier est quand même d'une autre teneur générale que ce court extrait sélectionné par tes soins (d'ailleurs je me permets de redonner l'URL : http://www.challenges.fr/emploi/20140123.CHA9603/prepas-les-verites-du-proviseur-de-louis-le-grand.html). Tu me sembles vraiment pas très neutre dans ta manière de lancer des débats, surtout en tant que "chef du forum"... Wink

OK, tu ne m'aimes pas, parce que je suis scandaleusement trop payé*, je l'ai bien compris. ;)Mais je sais pas, ça me "heurte" un peu, cette manière de faire. Voilà c'est tout. Smile

*D'ailleurs mon salaire je vais te le balancer, comme ça au moins ce sera clair :
2100 euros par mois sur les 12 mois, + 2 HSA qui me sont imposées par l'horaire de la classe et payées 9 mois sur 12.

Amicalement malgré tout. sunny

Zappons, qui découvre en cette deuxième année à l'EN cette chaleureuse ambiance générale entre collègues. Very Happy

_________________
Néoprof de Physique.
2012-2013 : Stage en lycée
2013-2014 : Néotit en CPGE scientifique
 lecteur
avatar
John
Médiateur

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par John le Dim 26 Jan 2014 - 12:49
OK, mais dans ce cas si tu ne veux pas orienter volontairement la discussion, tu peux aussi simplement mettre un lien...
Le lien a toujours été en bas de l'article.
J'en ai un peu marre, là.

OK, tu ne m'aimes pas, parce que je suis scandaleusement trop payé*, je l'ai bien compris. Wink
Qu'est-ce que tu veux que je réponde à ça ? Rolling Eyes 


Dernière édition par John le Dim 26 Jan 2014 - 12:51, édité 2 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Contenu sponsorisé

Re: Le proviseur de Louis-le-Grand défend les enseignants en classes prépas : "Rares sont les professeurs dont les salaires dépassent 8.000 euros par mois".

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum