Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
nlm76
Esprit éclairé

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par nlm76 le Mar 28 Jan 2014 - 21:56
@ sylvain de saint-sylvain : ne jamais monter la voix ! Ça peut arriver... une fois dans l'année, mais pas plus ! Au début, on le fait, c'est normal; mais il ne faut pas se dire qu'il faut le faire: c'est une erreur. Ça arrive, mais il faut la faire le moins possible.

Surtout avoir décidé que les choses se passeront ainsi et pas autrement. Dans sa tête, accepter d'être le chef, d'être celui qui montre la voie, rassure, d'être celui qui commande !
avatar
Simone Boué
Niveau 10

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par Simone Boué le Mer 29 Jan 2014 - 18:35
Oui, c'est une question de posture et parfois aussi de charisme. Malheureusement ce ne sont pas des choses qui se travaillent à l'Espé...
avatar
Seifer
Fidèle du forum

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par Seifer le Mer 29 Jan 2014 - 19:41
Ah parce que des choses se travaillent à l'ESPE ?

Première nouvelle !

_________________
De tout cimetière naît un champ de fleurs.
avatar
ysabel
Devin

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par ysabel le Mer 29 Jan 2014 - 19:48
@Seifer a écrit:Ah parce que des choses se travaillent à l'ESPE ?

Première nouvelle !

 lol!

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
InvitéBC
Fidèle du forum

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par InvitéBC le Mer 29 Jan 2014 - 19:50
@ysabel a écrit:
@Seifer a écrit:Ah parce que des choses se travaillent à l'ESPE ?

Première nouvelle !

 lol!

Je plussoie !

Je ne regrette pas de ne pas y avoir été  Rolling Eyes 
avatar
Circé
Expert spécialisé

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par Circé le Mer 29 Jan 2014 - 22:10
J'ai travaillé en 100% lycée, 100% collège et je travaille maintenant à cheval sur les deux et bien non, c'est pas du tout plus facile en collège qu'en lycée au niveau gestion de classe. Les classes qui me donnent le plus de fil à retordre sont les quatrièmes.
La question que je me pose, c'est comment cela se passe avec tes collègues: ils gèrent et toi pas, ils t'aident? ...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par User5899 le Jeu 30 Jan 2014 - 0:12
Il faut aussi avoir le courage de dire qu'en lycée, nous sommes sapés par le fait que le collège unique a encore franchi un pas récemment en abandonnant son rôle de préparer aux suites d'études. La mentalité du socle a entraîné une sorte de satisfaction du minimum, et nous prenons en charge des adolescents à qui l'on a très peu demandé, que l'on n'a pas pu, à cause de nos autorités, habituer à fournir un travail, qu'on a laissés, au travers de mises en activité, mijoter dans le jus de leur ignorance. On multiplie les sujets parasites, on se détourne dès le primaire des fondamentaux, on n'enseigne très peu la langue, je veux dire la syntaxe de base, je veux dire le vocabulaire, la construction des mots, la lecture des phrases complexes. On se place dans la situation de bavarder de tout pour occuper, et le résultat est qu'en arrivant en seconde, ils sont complètement perdus, parce que si on doit remédier à leurs manques, ils ont besoin non pas de trois années, mais de cinq ou six, vu qu'en quatre années de collège, ils doivent avoir vaguement vu l'équivalent d'une année de naguère. Ca rend la situation plus délicate qu'il y a quelques années, et c'est triste, parfois. J'ai des élèves qui pleurent en découvrant qu'ils ne comprennent même pas quinze lignes du journal local. Pour autant, si le lycée est bien tenu par sa direction, la maturité des élèves croissant, il est plus facile de faire cours.
Pour finir : on reparlera dans quinze ans, avec un peu de recul, des ravages qu'auront causés internet en général et les réseaux "sociaux" (mouarf) en particulier : fermeture des esprits autour de divers communautarismes, isolement dans une bulle de familiers qu'on suit en excluant les autres, progression de l'ignorance voire de la barbarie douce, légitimation de l'inculture et de la bêtise, naissance d'une nouvelle génération dont il faudra supporter les tares pendant cinquante ans. Je veux bien me tromper et faire amende honorable plus tard, mais aujourd'hui, ce que j'ai sous les yeux, ce sont des mutants, et certainement pas des jeunes gens rendus plus ouverts ou plus savants. Jamais les jeunes n'ont été aussi obtus, aussi sectaires, aussi fermés, aussi vieux ; jamais ils n'ont globalement été aussi ignorants de tout ; jamais ils n'ont été aussi dispersés. Ce que je vois tous les jours est effrayant, et au fond, ils ne sont que des victimes des conditions qu'ils ont trouvées.
Les écologistes nous culpabilisent en nous demandant quelle planète nous laisserons à nos gosses. Pourquoi ne s'est-on pas demandé ce qu'on leur a fourni depuis dix ans ?


Dernière édition par Cripure le Jeu 30 Jan 2014 - 13:24, édité 1 fois (Raison : solécisme)
avatar
Ilona
Niveau 9

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par Ilona le Jeu 30 Jan 2014 - 1:02
Bravo Cripure.
Je partage la totalité de vos propos.
Les dégats des jeux en réseau,et d'internet en génénal, sont incommensurables.
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par Iphigénie le Jeu 30 Jan 2014 - 7:47
Exactement le même constat, avec une nuance: je crois qu'ils sont déjà comme ça au collège, même s'il aggrave les choses (sans doute). et que le lycée est devenu de fait un "lycée unique" malgré le maintien artificiel de "filières" qui ne correspondent plus du tout aux compétences réelles.
Et je crois qu'on mesure mal les conséquences sur la vie sociale à venir...
avatar
Reinemère
Niveau 5

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par Reinemère le Jeu 30 Jan 2014 - 9:38
Cripure a écrit:Pour finir : on reparlera dans quinze ans, avec un peu de recul, des ravages qu'auront causés internet en général et les réseaux "sociaux" (mouarf) en particulier : fermeture des esprits autour de divers communautarismes, isolement dans une bulle de familiers qu'on suit en excluant les autres, progression de l'ignorance voire de la barbarie douce, légitimation de l'inculture et de la bêtise, naissance d'une nouvelle génération dont il faudra supporter les tares pendant cinquante ans.

Exactement ! Cette génération est de plus exclusivement centrée sur elle-même. Les réseaux sociaux que fréquentent nos élèves ne sont qu'un miroir de leur apparence. Le but d'une page FB est de s'afficher sous différentes "postures", les commentaires sont très originaux : "oh, t'es trop belle !" 'trop mimi !" "je t'aime !"... Ce narcissisme semble être la norme. Alors, pourquoi faire l'effort de lire un livre pour découvrir le monde ou trouver des réponses à nos interrogations quand poster un autoportrait suscite "tant d'éloges" ? Et je n'évoque même pas le temps passé sur ces mêmes réseaux (parce qu'il faut bien regarder si la copine a modifié sa photo/tenue/posture, et quand on a 200 copines... Les devoirs et la curiosité intellectuelle passent après !   Sad
avatar
Zorglub
Habitué du forum

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par Zorglub le Jeu 30 Jan 2014 - 11:55
Merci Cripure ! J'ai aimé vous lire.


Je partage pleinement votre analyse du collège et la complète puisque j'en suis un des acteurs (t'as vu la tronche de l'acteur ???).
Après une carrière en lycée et BTS, heu, comment dire, il m'a fallu un peu de temps pour m'adapter ...

Maintenant qu'on m'a expliqué qu'il ne fallait exiger aucun travail, aimer les diversités (même les plus étranges), socler à qui mieux mieux, chuchoter à l'oreille des PAI, etc. j'y coule des jours heureux et TRÈS sereins.
Quelle sinécure : je ne suis pas noyé sous les préparations (euphémisme) d'autant qu'il existe d'excellents livres de maths avec plein de zactivités.
Les mômes sont super gentils (à condition de ne jamais réveiller les vipères qui dorment et d'annoncer la couleur en début d'année : "Voui, je sais ... Mais n'en parlons plus, car dans cette salle c'est pas pareil", moi aussi je fais valoir mes droits à la différence).
Très vite, ils me témoignent un mélange de respect (celui dû au chef de gang), de crainte (celle inspirée par un terroriste), de confiance (qu'on pourrait avoir dans un tonton lointain) et d'indifférence ("Tu verras, il est un peu bizarre ! Mais, si tu l'emmerdes pas, t'auras pas d'embrouilles, en tout cas, c'est pas lui qui viendra les chercher") qui me va parfaitement et m'évite d'avoir faire ce que certains nomment "gestion de classe".
Faut aussi que j'avoue : j'évite les ilots bonifiés, les travaux de groupes délibérément hétérogènes différentiés en autonomie, les traces écrites (bleurrrrk !), les constructions de savoir avec synthèse collective sous forme de happening, les dialogues interactifs autogérés, le développement du rable, l'apprentissage collectif de l'estime de soi par des exercices sophronologiques, l'intercontextualisationtransdisciplinaireimplicative, etc.
Je fais un cours de maths avec des exemples, des exos, des interros, des DS.
Ça étonne beaucoup les élèves au début puis ils s'y habituent. Pour la plupart, c'est pas pour autant qu'il travaillent et progressent.
Ils grabottent en relatif silence, répondent volontiers la première couannerie qui leur passe en tête quand je les sollicite et se sentent en sécurité dans un environnement familier, peu hostile car très balisé (et donc sont calmes).
Que demander de plus pour un traitement de fin de carrière correct et 32 semaines de présence ?

Pour ce qui est des rézosocios je ne peux d'approuver mais ne minimisez pas les effets de la téléréalité.
Je vous trouve très injuste de ne pas lui reconnaître le rôle éminent qu'elle joue dans l'abrutissement des ados !
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par User5899 le Jeu 30 Jan 2014 - 13:30
Dont acte EmbarassedRazz

Quand j'étais ado, les bistrots mal famés qu'il m'arrivait de fréquenter abritaient, dans leurs toilettes, des oeuvres d'art brut consistant en des virgules de tailles et d'orientations diverses tracées au doigt avec de la matière organique prélevée dans ce qu'on nomme parfois et dès avant Freud, le fond de soi-même.
Et dire qu'un jour, en stage pédagogique, sous le haut patronage de mon IA-IPR, j'ai osé dire que ce sont ces virgules que m'évoque cette expression mystérieuse : trace écrite...
avatar
Paratge
Érudit

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par Paratge le Jeu 30 Jan 2014 - 13:54
Je suis bien d'accord avec ce que vous avez dit avec justesse et talent ! Very Happy 

Discours des pédagogues contre vérité des copies : les lignes suivantes ont-elles écrites par un élève de 5e en 10 min ou par un 2de en 1 h 30 ?



Je précise que c'est l'intégralité du devoir...
avatar
Hermione0908
Modérateur

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par Hermione0908 le Jeu 30 Jan 2014 - 14:01
Je préfère le collège au lycée, au moins, on n'est pas trompé sur la marchandise, on sait à quoi s'attendre... Et la course à l'échalote que représente la préparation du bac au lycée... cafe
En collège, on peut se permettre de "perdre un peu de temps" pour redresser la barre. Je m'y sens bien plus utile et légitime. Là, actuellement, je dépéris littéralement (mais au moins je serai gaulée cet été pour la plage avec tous mes kilos en moins...).

_________________
Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint.
Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2018
avatar
stench
Guide spirituel

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par stench le Jeu 30 Jan 2014 - 14:03
Cripure, ça m'a fait du bien de te lire. Les élèves en classe de seconde sont en dessous de tout ce que j'ai vu depuis mes débuts. Je suis impatient d'en parler à l'inspecteur vendredi prochain pour lui dire ce que je pense. La situation est absurde, complètement.
avatar
Catalunya
Expert

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par Catalunya le Jeu 30 Jan 2014 - 14:05
@Paratge a écrit:Je suis bien d'accord avec ce que vous avez dit avec justesse et talent ! Very Happy 

Discours des pédagogues contre vérité des copies : les lignes suivantes ont-elles écrites par un élève de 5e en 10 min ou par un 2de en 1 h 30 ?



Je précise que c'est l'intégralité du devoir...
aucune faute, donc il est meilleur en orthographe que 95% de ses camarades.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par User5899 le Jeu 30 Jan 2014 - 14:09
@Catalunya a écrit:
@Paratge a écrit:Je suis bien d'accord avec ce que vous avez dit avec justesse et talent ! Very Happy 

Discours des pédagogues contre vérité des copies : les lignes suivantes ont-elles écrites par un élève de 5e en 10 min ou par un 2de en 1 h 30 ?



Je précise que c'est l'intégralité du devoir...
aucune faute, donc il est meilleur en orthographe que 95% de ses camarades.
C'est ce que je me suis dit Smile
Même les relatifs complexes sont plus justes que ceux employés sur BFMTV Laughing
avatar
Paratge
Érudit

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par Paratge le Jeu 30 Jan 2014 - 14:09
@Catalunya a écrit:
aucune faute, donc il est meilleur en orthographe que 95% de ses camarades.

En même temps il n'a pas pris beaucoup de risques en 1 h 30. Very Happy 
Il s'est endormi après sa « trace écrite ».
J'ai mis 2/20, c'était la journée mondiale de lutte contre les copies trop longues.  Very Happy 
avatar
Catalunya
Expert

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par Catalunya le Jeu 30 Jan 2014 - 14:16
@Paratge a écrit:
@Catalunya a écrit:
aucune faute, donc il est meilleur en orthographe que 95% de ses camarades.

En même temps il n'a pas pris beaucoup de risques en 1 h 30. Very Happy 
Il s'est endormi après sa « trace écrite ».
J'ai mis 2/20, c'était la journée mondiale de lutte contre les copies trop longues.  Very Happy 
j'ai récemment corrigé des copies de terminales S avec des phrases telles que "les voleur dérobe", "les voleur on était arrêter" ou "il c'est que" donc félicitez votre élève de ma part pour ne pas s'être trompé sur le participe passé  Very Happy  Et je pense qu'il a confondu "fief" et "serf"  Very Happy 
avatar
stench
Guide spirituel

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par stench le Jeu 30 Jan 2014 - 14:20
@Catalunya a écrit:
@Paratge a écrit:
@Catalunya a écrit:
aucune faute, donc il est meilleur en orthographe que 95% de ses camarades.

En même temps il n'a pas pris beaucoup de risques en 1 h 30. Very Happy 
Il s'est endormi après sa « trace écrite ».
J'ai mis 2/20, c'était la journée mondiale de lutte contre les copies trop longues.  Very Happy 
j'ai récemment corrigé des copies de terminales S avec des phrases telles que "les voleur dérobe", "les voleur on était arrêter" ou "il c'est que" donc félicitez votre élève de ma part pour ne pas s'être trompé sur le participe passé  Very Happy  Et je pense qu'il a confondu "fief" et "serf"  Very Happy 

Je vois ça tous les jours. C'est à pleurer. "Il c'est que s'est lui qui à voler". Etc. En seconde comme en première.

Je suis d'ailleurs sûr à 100% qu'il y a dix ans, jamais je n'avais vu des formes de ce type. Des fautes de participe passé /infinitif, oui, bien sûr, mais des trucs comme "ils ont était arrêter" ou "on c'est tous que s'est lui", ça a commencé il y a deux ou trois ans. C'est pareil chez vous? Ca vient d'où?
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par User5899 le Jeu 30 Jan 2014 - 14:26
Pour moi, ça a commencé en 2005, première année où j'ai lu "Ses tune maizon". J'étais :shock:
avatar
Paratge
Érudit

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par Paratge le Jeu 30 Jan 2014 - 14:31
Peut-être pourriez-vous m'aider à comprendre ?  Very Happy 



L'Eglise encadre la société rurale de part : la rendue à l'église des gens, ce que les seigneurs peuvent faire.  heu
avatar
Zorglub
Habitué du forum

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par Zorglub le Jeu 30 Jan 2014 - 14:39
Cripure a écrit:Pour moi, ça a commencé en 2005, première année où j'ai lu "Ses tune maizon bleu". J'étais :shock:
Je vous imagine bien, pour faire pendant au sujet de bac Lily, en train de commenter San Francisco, hihihi !
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par Sphinx le Jeu 30 Jan 2014 - 14:42
L'Eglise encadre la société rurale grâce à :
- les services rendus à l'Eglise par les gens (je suppose qu'il parle des corvées obligatoires)
- ce que les seigneurs peuvent faire.

(Enfin, c'est une hypothèse Very Happy )

J'ai dit l'autre jour à mes troisièmes que j'étranglerais de mes propres mains celui qui oserait encore m'écrire "control de latin" ou "le forume". Et ce sont les meilleurs élèves du collège. Qui est un bon collège.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

User19866
Expert spécialisé

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par User19866 le Jeu 30 Jan 2014 - 14:54
@Sphinx a écrit:L'Eglise encadre la société rurale grâce à :
- les services rendus à l'Eglise par les gens (je suppose qu'il parle des corvées obligatoires)
- ce que les seigneurs peuvent faire.

(Enfin, c'est une hypothèse Very Happy)

J'ai dit l'autre jour à mes troisièmes que j'étranglerais de mes propres mains celui qui oserait encore m'écrire "control de latin" ou "le forume". Et ce sont les meilleurs élèves du collège. Qui est un bon collège.

Mais non, vous n'avez rien compris ! L'Eglise encadre la société rurale parce que les gens se rendent à l'église. "La rendue des gens à l'église." Rooh, c'est pourtant clair. :p
avatar
Lefteris
Empereur

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par Lefteris le Jeu 30 Jan 2014 - 15:43
L'analyse de Cripure fait peur, mais je le ressens encore plus fort, après être resté longtemps hors du système, et re - immergé subitement. Et plus ils se referment sur leur bulle, plus ils sont persuadés que c'est le seul monde, moins il sont curieux. Pire, ils sont de plus nombreux à avoir la haine de ce qu'on leur enseigne, le rejet immédiat de principe, et quand ils entendent , la négation des savoirs. Je n'ai pas dix ans d'enseignement, et je constate que de plus en plus ils contestent les programmes ("on veut pas lire ça" "pourquoi on fait ça? " ...) nient ce qu'on leur dit ("c'est pas vrai..." "n'importe quoieuhh ! ") . Ils sont aussi globalement de plus en plus sales , jets de leurs ordures par terre, par exemple (chose que je constate aussi dans mon quartier).
Je nuance quand même : dans certains établissements, ça continue à bosser. Mais ils se raréfient d'une part, d'autre part l'écart entre les bons, et même les "normaux", et le futur Lumpenproletariat devient abyssal ...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
Contenu sponsorisé

Re: La gestion de classe en lycée, par rapport au collège ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum