Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Mama
Bon génie

Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par Mama le Lun 27 Jan 2014 - 11:28
Bonjour !
Il me semble que l'on perd le concours du CAPES en démissionnant... en est-il de même pour l'agrégation ?
Je suppose que oui mais... j'ai un doute, un truc que j'ai dû entendre un jour... Ma petite recherche Internet (très rapide, à la veille des écrits Laughing ) n'a rien donné.

Merci !
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par Marcel Khrouchtchev le Lun 27 Jan 2014 - 11:31
Tu perds ton statut de fonctionnaire et tu perds ton appartenance au corps des agrégés.
Mais une pratique sociale (que l'on peut trouver étrange d'ailleurs) consiste à faire de l'agrégation un titre, que l'on conserve souvent toute sa vie, même quand on ne fait plus partie du corps des agrégés. C'est une forme de courtoisie, qui n'a pas de réel effet, mais qui est souvent présente sur les CV.
Sacapus
Niveau 10

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par Sacapus le Lun 27 Jan 2014 - 11:37
Autrement dit, oui, mais cela n’a pas d’importance :
Ce diplôme n’a pas de valeur officielle en dehors de l’éducation nationale, quant à sa valeur officieuse sur un CV, rien n’interdit d’écrire que vous avez eu l’agrégation telle année, puisque ce n’est pas un mensonge.
avatar
Mama
Bon génie

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par Mama le Lun 27 Jan 2014 - 11:38
D'accord, merci !
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par Lefteris le Lun 27 Jan 2014 - 12:11
@Sacapus a écrit:Autrement dit, oui, mais cela n’a pas d’importance :
Ce diplôme n’a pas de valeur officielle en dehors de l’éducation nationale, quant à sa valeur officieuse sur un CV, rien n’interdit d’écrire que vous avez eu l’agrégation telle année, puisque ce n’est pas un mensonge.
Ce n'est pas un diplôme d'ailleurs,  c'est un grade administratif , mais c'est devenu un "titre" dans la pratique, comme dit Marcel,  inscrit partout. A commencer par les MCF, qui le signalent sur les sites des universités, mais ne sont plus à proprement agrégés.

Cela dit,  désormais, de manière indirecte, c'est une qualification des plus élevées , au minimum titre I du répertoire des qualifications professionnelles (je ne l'ai pas sous les yeux). Ca peut permettre des équivalences,de  même que par exemple les cadres A des administrations peuvent passer certains concours parce que ça vaut un diplôme, ou avoir un cycle préparatoire réduit pour certaines écoles, etc.  .

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Condorcet
Oracle

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par Condorcet le Lun 27 Jan 2014 - 12:51
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Tu perds ton statut de fonctionnaire et tu perds ton appartenance au corps des agrégés.
Mais une pratique sociale (que l'on peut trouver étrange d'ailleurs) consiste à faire de l'agrégation un titre, que l'on conserve souvent toute sa vie, même quand on ne fait plus partie du corps des agrégés. C'est une forme de courtoisie, qui n'a pas de réel effet, mais qui est souvent présente sur les CV.

Alors que la même pratique sociale admet avec difficulté le fait pour un docteur de le mentionner : vous allez soigner ma fistule ?  Laughing 

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par Marcel Khrouchtchev le Lun 27 Jan 2014 - 12:55
@Condorcet a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Tu perds ton statut de fonctionnaire et tu perds ton appartenance au corps des agrégés.
Mais une pratique sociale (que l'on peut trouver étrange d'ailleurs) consiste à faire de l'agrégation un titre, que l'on conserve souvent toute sa vie, même quand on ne fait plus partie du corps des agrégés. C'est une forme de courtoisie, qui n'a pas de réel effet, mais qui est souvent présente sur les CV.

Alors que la même pratique sociale admet avec difficulté le fait pour un docteur de le mentionner : vous allez soigner ma fistule ?  Laughing 

Je ne suis pas entièrement d'accord avec toi. Il n'y a effectivement pas de mention de "docteur" à la place de "monsieur" (au contraire de l'Allemagne par exemple). Mais c'est la même chose pour un agrégé. Et si un agrégé est docteur, il le signale en général en même temps.
Mais tu as raison, en France seuls les docteurs en médecine (et en pharmacie peut-être?) ont le droit de se faire appeler "docteur" (alors même qu'une thèse d'exercice n'a rien à voir avec une thèse telle que nous la connaissons). Mon fils a un jour dit à sa maîtresse que j'étais devenu docteur (juste après ma soutenance de thèse), et elle lui a demandé "quels bobos" je guérissais  Rolling Eyes 
avatar
Condorcet
Oracle

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par Condorcet le Lun 27 Jan 2014 - 13:04
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Condorcet a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Tu perds ton statut de fonctionnaire et tu perds ton appartenance au corps des agrégés.
Mais une pratique sociale (que l'on peut trouver étrange d'ailleurs) consiste à faire de l'agrégation un titre, que l'on conserve souvent toute sa vie, même quand on ne fait plus partie du corps des agrégés. C'est une forme de courtoisie, qui n'a pas de réel effet, mais qui est souvent présente sur les CV.

Alors que la même pratique sociale admet avec difficulté le fait pour un docteur de le mentionner : vous allez soigner ma fistule ?  Laughing 

Je ne suis pas entièrement d'accord avec toi. Il n'y a effectivement pas de mention de "docteur" à la place de "monsieur" (au contraire de l'Allemagne par exemple). Mais c'est la même chose pour un agrégé. Et si un agrégé est docteur, il le signale en général en même temps.
Mais tu as raison, en France seuls les docteurs en médecine (et en pharmacie peut-être?) ont le droit de se faire appeler "docteur" (alors même qu'une thèse d'exercice n'a rien à voir avec une thèse telle que nous la connaissons). Mon fils a un jour dit à sa maîtresse que j'étais devenu docteur (juste après ma soutenance de thèse), et elle lui a demandé "quels bobos" je guérissais  Rolling Eyes 

Je digresse mais ces considérations sur les titres donnent tout son sens à la lecture en double aveugle (à la condition toutefois d'avoir des lecteurs compétents et ouverts à la nouveauté).

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par User5899 le Lun 27 Jan 2014 - 15:14
@Sacapus a écrit:Autrement dit, oui, mais cela n’a pas d’importance :
Ce diplôme n’a pas de valeur officielle en dehors de l’éducation nationale, quant à sa valeur officieuse sur un CV, rien n’interdit d’écrire que vous avez eu l’agrégation telle année, puisque ce n’est pas un mensonge.
Ce n'est pas un diplôme, d'ailleurs. C'est une place dans la fonction publique dans le corps des agrégés. Et aussi, comme on l'a dit, un titre (je ne sais pas d'ailleurs dans quelle mesure c'est officiel, ça...). Démissionner vous conserve le titre, mais vous ne pourrez pas revenir sans repasser le concours.
avatar
Philomèle
Niveau 9

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par Philomèle le Lun 27 Jan 2014 - 15:30
Cripure a écrit:
@Sacapus a écrit:Autrement dit, oui, mais cela n’a pas d’importance :
Ce diplôme n’a pas de valeur officielle en dehors de l’éducation nationale, quant à sa valeur officieuse sur un CV, rien n’interdit d’écrire que vous avez eu l’agrégation telle année, puisque ce n’est pas un mensonge.
Ce n'est pas un diplôme, d'ailleurs. C'est une place dans la fonction publique dans le corps des agrégés. Et aussi, comme on l'a dit, un titre (je ne sais pas d'ailleurs dans quelle mesure c'est officiel, ça...). Démissionner vous conserve le titre, mais vous ne pourrez pas revenir sans repasser le concours.

Je renchéris sur les propos de Cripure. Il faut effectivement être précis :
- l'agrégation n'est pas un diplôme
- par habitude, il arrive qu'on fasse fonctionner la réussite à l'agrégation comme un titre mais c'est un usage sans fondement administratif à ma connaissance
- c'est un concours qui donne accès à un corps de la fonction publique parmi d'autres
- après avoir démissionné du corps des agrégés, on peut toujours conserver une mention honnête sur son C.V. sous la forme : en telle année, lauréat du concours de l'agrégation, telle discipline, tel rang. La réalité de la réussite n'est pas effacée par la démission du corps.

Sur le fait que certains maîtres de conférences (dans les disciplines à agreg) passent du corps des agrégés au corps des MCF, ce n'est pas sans enjeu : techniquement, cela rend impossible pour un MCF ex-agrégé d'obtenir ensuite un poste en prépa (rêve pas si absurde pour qui aime enseigner et souffre de l'engorgement administratif de l'université ou de la démotivation des étudiants, par exemple). En pratique, je me demande tout de même s'il n'y a pas un arrangement possible. Si quelqu'un en sait davantage...
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par Marcel Khrouchtchev le Lun 27 Jan 2014 - 15:33
@Philomèle a écrit:Sur le fait que certains maîtres de conférences (dans les disciplines à agreg) passent du corps des agrégés au corps des MCF, ce n'est pas sans enjeu : techniquement, cela rend impossible pour un MCF ex-agrégé d'obtenir ensuite un poste en prépa (rêve pas si absurde pour qui aime enseigner et souffre de l'engorgement administratif de l'université ou de la démotivation des étudiants, par exemple). En pratique, je me demande tout de même s'il n'y a pas un arrangement possible. Si quelqu'un en sait davantage...

Je connais personnellement une ancienne MCF de géographie, agrégée au départ, qui a demandé un détachement dans le corps des agrégés, puis y a été réintégrée et enseigne désormais en CPGE.
avatar
Philomèle
Niveau 9

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par Philomèle le Lun 27 Jan 2014 - 15:39
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Philomèle a écrit:Sur le fait que certains maîtres de conférences (dans les disciplines à agreg) passent du corps des agrégés au corps des MCF, ce n'est pas sans enjeu : techniquement, cela rend impossible pour un MCF ex-agrégé d'obtenir ensuite un poste en prépa (rêve pas si absurde pour qui aime enseigner et souffre de l'engorgement administratif de l'université ou de la démotivation des étudiants, par exemple). En pratique, je me demande tout de même s'il n'y a pas un arrangement possible. Si quelqu'un en sait davantage...

Je connais personnellement une ancienne MCF de géographie, agrégée au départ, qui a demandé un détachement dans le corps des agrégés, puis y a été réintégrée et enseigne désormais en CPGE.

Merci ! Ma curiosité est donc satisfaite. Je comprends mal, d'ailleurs, la procédure de détachement : je pensais qu'on était détaché sur un poste, pas dans un corps ? Mais je ne suis pas calée du tout sur ces aspects administratifs.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par Marcel Khrouchtchev le Lun 27 Jan 2014 - 15:43
@Philomèle a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Philomèle a écrit:Sur le fait que certains maîtres de conférences (dans les disciplines à agreg) passent du corps des agrégés au corps des MCF, ce n'est pas sans enjeu : techniquement, cela rend impossible pour un MCF ex-agrégé d'obtenir ensuite un poste en prépa (rêve pas si absurde pour qui aime enseigner et souffre de l'engorgement administratif de l'université ou de la démotivation des étudiants, par exemple). En pratique, je me demande tout de même s'il n'y a pas un arrangement possible. Si quelqu'un en sait davantage...

Je connais personnellement une ancienne MCF de géographie, agrégée au départ, qui a demandé un détachement dans le corps des agrégés, puis y a été réintégrée et enseigne désormais en CPGE.

Merci ! Ma curiosité est donc satisfaite. Je comprends mal, d'ailleurs, la procédure de détachement : je pensais qu'on était détaché sur un poste, pas dans un corps ? Mais je ne suis pas calée du tout sur ces aspects administratifs.

Elle a été effectivement prise sur un poste précis. Je dois reconnaître que je ne sais pas très bien quels sont les détails administratifs de cette procédure qu'elle m'a présentée comme un "détachement". Mais c'est possible en tout cas. Cela éveille-t-il en toi des idées?  Very Happy 
avatar
yogi
Grand sage

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par yogi le Lun 27 Jan 2014 - 17:16
@Sacapus a écrit:Autrement dit, oui, mais cela n’a pas d’importance :
Ce diplôme n’a pas de valeur officielle en dehors de l’éducation nationale, quant à sa valeur officieuse sur un CV, rien n’interdit d’écrire que vous avez eu l’agrégation telle année, puisque ce n’est pas un mensonge.

N'a pas de valeur à l'étranger non plus.


_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par Marcel Khrouchtchev le Lun 27 Jan 2014 - 17:58
@yogi a écrit:
@Sacapus a écrit:Autrement dit, oui, mais cela n’a pas d’importance :
Ce diplôme n’a pas de valeur officielle en dehors de l’éducation nationale, quant à sa valeur officieuse sur un CV, rien n’interdit d’écrire que vous avez eu l’agrégation telle année, puisque ce n’est pas un mensonge.

N'a pas de valeur à l'étranger non plus.


Je connais au moins un grand historien français enseignant en Suisse qui, sur sa fiche personnelle de son université suisse met en très bonne place sa qualité d'ancien élève de l'ENS et d'agrégé.  Very Happy 
Là encore, ça n'a pas de valeur, mais c'est mis sur le CV.
avatar
yogi
Grand sage

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par yogi le Lun 27 Jan 2014 - 18:01
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@yogi a écrit:
@Sacapus a écrit:Autrement dit, oui, mais cela n’a pas d’importance :
Ce diplôme n’a pas de valeur officielle en dehors de l’éducation nationale, quant à sa valeur officieuse sur un CV, rien n’interdit d’écrire que vous avez eu l’agrégation telle année, puisque ce n’est pas un mensonge.

N'a pas de valeur à l'étranger non plus.


Je connais au moins un grand historien français enseignant en Suisse qui, sur sa fiche personnelle de son université suisse met en très bonne place sa qualité d'ancien élève de l'ENS et d'agrégé.  Very Happy 
Là encore, ça n'a pas de valeur, mais c'est mis sur le CV.

Oui un pays francophone mais ailleurs  humhum 

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par Marcel Khrouchtchev le Lun 27 Jan 2014 - 18:06
La première question qu'un historien américain, grand ponte dans mon domaine de recherche, m'a posée à notre première rencontre, était pour savoir si j'étais agrégé.
Cela ne veut pas dire qu'il admirait particulièrement le concours, mais qu'il savait qu'en France, on y accordait beaucoup (trop?) d'importance dans la perspective d'une carrière future.
avatar
yogi
Grand sage

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par yogi le Lun 27 Jan 2014 - 18:08
@Marcel Khrouchtchev a écrit:La première question qu'un historien américain, grand ponte dans mon domaine de recherche, m'a posée à notre première rencontre, était pour savoir si j'étais agrégé.
Cela ne veut pas dire qu'il admirait particulièrement le concours, mais qu'il savait qu'en France, on y accordait beaucoup (trop?) d'importance dans la perspective d'une carrière future.

C'est qu'il connait bien la France et son système alors parce qu'il me parait etre une exception cet homme!

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par Marcel Khrouchtchev le Lun 27 Jan 2014 - 18:10
Non, franchement non. Qu'ils soient d'accord ou non avec cela, tous ceux qui savent un tout petit peu comment fonctionne la France savent ce qu'est l'agrégation. Et ils sont souvent très heureux de ne pas avoir eu à la passer.
avatar
Le grincheux
Sage

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par Le grincheux le Lun 27 Jan 2014 - 18:13
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Condorcet a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Tu perds ton statut de fonctionnaire et tu perds ton appartenance au corps des agrégés.
Mais une pratique sociale (que l'on peut trouver étrange d'ailleurs) consiste à faire de l'agrégation un titre, que l'on conserve souvent toute sa vie, même quand on ne fait plus partie du corps des agrégés. C'est une forme de courtoisie, qui n'a pas de réel effet, mais qui est souvent présente sur les CV.

Alors que la même pratique sociale admet avec difficulté le fait pour un docteur de le mentionner : vous allez soigner ma fistule ?  Laughing 

Je ne suis pas entièrement d'accord avec toi. Il n'y a effectivement pas de mention de "docteur" à la place de "monsieur" (au contraire de l'Allemagne par exemple). Mais c'est la même chose pour un agrégé. Et si un agrégé est docteur, il le signale en général en même temps.
Mais tu as raison, en France seuls les docteurs en médecine (et en pharmacie peut-être?) ont le droit de se faire appeler "docteur" (alors même qu'une thèse d'exercice n'a rien à voir avec une thèse telle que nous la connaissons). Mon fils a un jour dit à sa maîtresse que j'étais devenu docteur (juste après ma soutenance de thèse), et elle lui a demandé "quels bobos" je guérissais  Rolling Eyes 
  

Je ne vois pas en quoi tu ne peux pas mettre sur ta carte de visite "Docteur Marcel Krouchtchev". Outre le fait que le titre n'est pas protégé en tant que tel (sauf si cela a changé récemment), je ne vois pas ce qui l'interdirait à quelqu'un qui est effectivement titulaire du titre.

Spoiler:

J'ajoute qu'ayant régulièrement à côtoyer des universitaires, j'ai bien sur mes cartes de visite professionnelles "Docteur le Grincheux". Ça permet de mettre certaines choses au clair de manière tacite avant de commencer les discussions Twisted Evil 


Dernière édition par Le grincheux le Lun 27 Jan 2014 - 18:25, édité 1 fois

_________________
Le carnet du Grincheux, Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
Ma vie, mon œuvre
http://www.systella.fr/
avatar
yogi
Grand sage

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par yogi le Lun 27 Jan 2014 - 18:22
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Non, franchement non. Qu'ils soient d'accord ou non avec cela, tous ceux qui savent un tout petit peu comment fonctionne la France savent ce qu'est l'agrégation. Et ils sont souvent très heureux de ne pas avoir eu à la passer.

Je n'ai jamais rencontré d'anglo-saxons qui connaissaient l'agreg.Il m'est difficile de leur expliquer que je suis prof suite à un concours.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par Marcel Khrouchtchev le Lun 27 Jan 2014 - 18:23
@Le grincheux a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Condorcet a écrit:

Alors que la même pratique sociale admet avec difficulté le fait pour un docteur de le mentionner : vous allez soigner ma fistule ?  Laughing 

Je ne suis pas entièrement d'accord avec toi. Il n'y a effectivement pas de mention de "docteur" à la place de "monsieur" (au contraire de l'Allemagne par exemple). Mais c'est la même chose pour un agrégé. Et si un agrégé est docteur, il le signale en général en même temps.
Mais tu as raison, en France seuls les docteurs en médecine (et en pharmacie peut-être?) ont le droit de se faire appeler "docteur" (alors même qu'une thèse d'exercice n'a rien à voir avec une thèse telle que nous la connaissons). Mon fils a un jour dit à sa maîtresse que j'étais devenu docteur (juste après ma soutenance de thèse), et elle lui a demandé "quels bobos" je guérissais  Rolling Eyes 
  

Je ne vois pas en quoi tu ne peux pas mettre sur ta carte de visite "Docteur Marcel Krouchtchev". Outre le fait que le titre n'est pas protégé en tant que tel (sauf si cela a changé récemment), je ne vois pas ce qu'il l'interdirait à quelqu'un qui est effectivement titulaire du titre.

Spoiler:

J'ajoute qu'ayant régulièrement à côtoyer des universitaires, j'ai bien sur mes cartes de visite professionnelles "Docteur le Grincheux". Ça permet de mettre certaines choses au clair de manière tacite avant de commencer les discussions Twisted Evil 

Je sais bien, mais personne ne le fait en France, en histoire en tout cas.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par Marcel Khrouchtchev le Lun 27 Jan 2014 - 18:23
@yogi a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Non, franchement non. Qu'ils soient d'accord ou non avec cela, tous ceux qui savent un tout petit peu comment fonctionne la France savent ce qu'est l'agrégation. Et ils sont souvent très heureux de ne pas avoir eu à la passer.

Je n'ai jamais rencontré d'anglo-saxons qui connaissaient l'agreg.Il m'est difficile de leur expliquer que je suis prof suite à un concours.

Moi j'en connais au moins une dizaine. Comme quoi...
avatar
piesco
Grand sage

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par piesco le Lun 27 Jan 2014 - 18:29
@Philomèle a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Philomèle a écrit:Sur le fait que certains maîtres de conférences (dans les disciplines à agreg) passent du corps des agrégés au corps des MCF, ce n'est pas sans enjeu : techniquement, cela rend impossible pour un MCF ex-agrégé d'obtenir ensuite un poste en prépa (rêve pas si absurde pour qui aime enseigner et souffre de l'engorgement administratif de l'université ou de la démotivation des étudiants, par exemple). En pratique, je me demande tout de même s'il n'y a pas un arrangement possible. Si quelqu'un en sait davantage...

Je connais personnellement une ancienne MCF de géographie, agrégée au départ, qui a demandé un détachement dans le corps des agrégés, puis y a été réintégrée et enseigne désormais en CPGE.

Merci ! Ma curiosité est donc satisfaite. Je comprends mal, d'ailleurs, la procédure de détachement : je pensais qu'on était détaché sur un poste, pas dans un corps ? Mais je ne suis pas calée du tout sur ces aspects administratifs.

Si, si.

Un certifié titulaire est détaché dans le corps des agrégés pendant sa nouvelle année de stage.
avatar
piesco
Grand sage

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par piesco le Lun 27 Jan 2014 - 18:30
mamamanette a écrit:Bonjour !
Il me semble que l'on perd le concours du CAPES en démissionnant... en est-il de même pour l'agrégation ?
Je suppose que oui mais... j'ai un doute, un truc que j'ai dû entendre un jour... Ma petite recherche Internet (très rapide, à la veille des écrits Laughing ) n'a rien donné.

Merci !

 Very Happy Tu penses déjà à démissionner?

 trefle
Contenu sponsorisé

Re: Perd-on l'agrégation si on démissionne de l'EN ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum