Renart et les anguilles : comment parler du comique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Renart et les anguilles : comment parler du comique ?

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 28 Jan 2014 - 18:27

Bonsoir,

Je galère un peu pour élaborer mon cours sur "Renart et les anguilles". Apparemment, le texte est idéal pour parler du comique de caractère, de geste et de situation, mais... je ne vois pas. Qu'est-ce qui est comique ? Que Renart feigne d'être mort ? Que les marchands s'accusent d'avoir été naïfs ? Que Renart soit rusé ? Enfin voilà, je ne suis pas à l'aise. Peut-être aussi parce que je ne trouve pas ce texte particulièrement drôle, et que je suis davantage intéressé par les aspects crus de la société qu'il nous fait voir. Je bloque pour en parler. Et je ne sais pas non plus qu'en faire, comment articuler tout ça à la volonté de dénoncer propre à la satire. Bref, si vous pouviez m'aider, cela me ferait du bien.  Smile

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Renart et les anguilles : comment parler du comique ?

Message par touby le Mar 28 Jan 2014 - 18:29

Connais-tu "Le Roman de Renart adapté au théâtre" ? Je pars de ce texte, les élèves le jouent. Ils rient. Ensuite, on compare avec le texte. Et on repère les éléments comiques.  Very Happy 

touby
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Renart et les anguilles : comment parler du comique ?

Message par Derborence le Mar 28 Jan 2014 - 18:30

J'axe plutôt la lecture de ce texte sur le caractère des personnages (Renart, les marchands) et sur la ruse.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Renart et les anguilles : comment parler du comique ?

Message par Celeborn le Mar 28 Jan 2014 - 18:30

Pour parler du comique, rien ne vaut la pêche à la queue ! Razz

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Renart et les anguilles : comment parler du comique ?

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 28 Jan 2014 - 18:39

Je n'ai plus le temps de changer de texte, c'est pour demain. Bon, si je dis :
- que Renart tirant la langue, c'est du comique de geste,
- que le décalage entre la satisfaction des marchands et ce que Renart est en train de faire dans la charrette, c'est du comique de situation,
- que Renart dans son ensemble relève du comique de caractère, parce qu'il est rusé et fait des trucs drôles ;
est-ce que je suis dans le faux ?

Et pour le lien à la satire, ben... Il sera visuel, sur le cours on verra qu'on passe de ces questions à celle de la représentation du monde médiéval.  bounce

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Renart et les anguilles : comment parler du comique ?

Message par touby le Mar 28 Jan 2014 - 18:40

Et pour le comique verbal : il y a les paroles de Renart qui se moque des marchands.

touby
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Renart et les anguilles : comment parler du comique ?

Message par User5899 le Mar 28 Jan 2014 - 18:41

@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Bonsoir,

Je galère un peu pour élaborer mon cours sur "Renart et les anguilles". Apparemment, le texte est idéal pour parler du comique de caractère, de geste et de situation, mais... je ne vois pas. Qu'est-ce qui est comique ? Que Renart feigne d'être mort ? Que les marchands s'accusent d'avoir été naïfs ? Que Renart soit rusé ? Enfin voilà, je ne suis pas à l'aise. Peut-être aussi parce que je ne trouve pas ce texte particulièrement drôle, et que je suis davantage intéressé par les aspects crus de la société qu'il nous fait voir. Je bloque pour en parler. Et je ne sais pas non plus qu'en faire, comment articuler tout ça à la volonté de dénoncer propre à la satire. Bref, si vous pouviez m'aider, cela me ferait du bien.  Smile
C'est embêtant de vouloir montrer quelque chose qui n'est pas, non ? Razz
Essayez donc de montrer que ce passage n'est pas comique...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Renart et les anguilles : comment parler du comique ?

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 28 Jan 2014 - 18:44

Cripure a écrit:C'est embêtant de vouloir montrer quelque chose qui n'est pas, non ? Razz

Très. Mais je suis stagiaire et on m'embête sans cesse (comique de situation ?).

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Renart et les anguilles : comment parler du comique ?

Message par V.Marchais le Mar 28 Jan 2014 - 21:26

Laisse tomber, ça n'a rien de comique au sens où on l'entend usuellement, Renart et les anguilles. Autant l'admettre et réorienter ton étude. Des suggestions : le motif de la ruse, qui sera récurrent dans l'oeuvre, la satire des marchands qui se croient malins et qui se font avoir, le retournement de situation (le renart au ventre creux, les marchands bien lotis, le renart repu, les marchands dépouillés), autre motif récurrent (plus manifeste dans d'autres extraits).

Ensuite, si tu veux vraiment travailler sur le comique de l'oeuvre, choisis un texte vraiment marrant, l'oeuvre n'en manque pas : Renart et Hersent, ou bien Renart en jongleur, ou encore Renart en prêtre.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Renart et les anguilles : comment parler du comique ?

Message par retraitée le Mer 29 Jan 2014 - 14:30

Renart teinturier et jongleur, c'est très amusant, et tu peux le mettre en relation avec la Farce de Pathelin, les fourberies de Scapin (et d'autres comédies de Molière) pour l'emploi des jargons. Rabelais aussi (l'écolier limousin, ou la rencontre Panurge/Pantagruel)

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Renart et les anguilles : comment parler du comique ?

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 29 Jan 2014 - 14:36

@V.Marchais a écrit:le retournement de situation (le renart au ventre creux, les marchands bien lotis, le renart repu, les marchands dépouillés)

Ah, merci ! Ça donne d'un coup plus de sens à une partie du cours dans lequel je fais remarquer le contraste entre le premier paragraphe, qui évoque la faim de Renart, et le second, qui décrit la charrette sous le signe de l'abondance.

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Renart et les anguilles : comment parler du comique ?

Message par V.Marchais le Mer 29 Jan 2014 - 14:39

Voilà. Après, tu peux faire le rapprochement avec la fin de Pathelin ou avec le Cuvier, qui fonctionnent sur le même principe de l'arroseur arrosé.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Renart et les anguilles : comment parler du comique ?

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 29 Jan 2014 - 14:42

Mon cours est déjà trop long pour me lancer dans de nouvelles comparaisons... Mais je suis content, ce cours ne m'inspirait pas grand chose, et j'ai maintenant hâte de le donner. Smile

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Renart et les anguilles : comment parler du comique ?

Message par V.Marchais le Mer 29 Jan 2014 - 14:43

Super !

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum