Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Page 5 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par caperucita le Dim 2 Fév - 15:29

@shadowoflife a écrit:J'aurais pu écrire ton message. Mot pour mot (même si j'ai 29 ans). Bon courage dans tes projets !
Moi aussi, j'y pense déjà, je ne me vois pas continuer ce métier jusqu'à la retraite... Pour toutes les raisons que tu évoques. Mais que faire ? Bonne chance en tout cas, et je suis curieuse de savoir ce que tu envisages (en mp ?)

caperucita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par pailleauquebec le Dim 2 Fév - 21:14

@DH a écrit:Dites moi qu'il y a une vie après prof.............
Dites moi que vous en connaissez pour qui ça a marché.

oui il y a une vie sans problème après l'EN.

C'est aussi ma vision des choses, je suis prof depuis quelques années (j'ai travaillé dans le privé 10 ans avant) et quand mes enfants seront grands je partirais certainement, ne serais-ce que pour voir un peu de pays et faire une troisième carrière ailleurs.

Beaucoup de métiers sont comme cela de nos jours, au bout de quelques années une certaine lassitude s'installe, les conditions se dégradent, et on veut changer. Parfois c'est possible en interne, mais dans l'EN c'est parfois compliqué de changer de métier en interne, alors autant aller voir ailleurs.

Je suis sûr que le passage dans l'EN apporte beaucoup de maturité, de compétences humaines, d'organisation, de capacités à s'exprimer,... bref c'est enrichissant.

Ce métier m'a beaucoup appris, je suis sûr que je n'aurai aucun mal à valoriser cela dans un autre domaine. Je crois qu'en réalité pas mal de profs se mettent des barrières mentales mais ont des qualités pour réussir ailleurs.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par Leclochard le Dim 2 Fév - 21:37

@pailleauquebec a écrit:
@DH a écrit:Dites moi qu'il y a une vie après prof.............
Dites moi que vous en connaissez pour qui ça a marché.

oui il y a une vie sans problème après l'EN.

C'est aussi ma vision des choses, je suis prof depuis quelques années (j'ai travaillé dans le privé 10 ans avant) et quand mes enfants seront grands je partirais certainement, ne serais-ce que pour voir un peu de pays et faire une troisième carrière ailleurs.

Beaucoup de métiers sont comme cela de nos jours, au bout de quelques années une certaine lassitude s'installe, les conditions se dégradent, et on veut changer. Parfois c'est possible en interne, mais dans l'EN c'est parfois compliqué de changer de métier en interne, alors autant aller voir ailleurs.

Je suis sûr que le passage dans l'EN apporte beaucoup de maturité, de compétences humaines, d'organisation, de capacités à s'exprimer,... bref c'est enrichissant.

Ce métier m'a beaucoup appris, je suis sûr que je n'aurai aucun mal à valoriser cela dans un autre domaine. Je crois qu'en réalité pas mal de profs se mettent des barrières mentales mais ont des qualités pour réussir ailleurs.

"Les murs qui sont en nous" comme dit Devos.
Les gens n'osent pas muter parfois,... alors se reconvertir, c'est compliqué pour beaucoup. Je trouve ça dommage. On ne conserve pas tous les avantages; il y a une part de risques, mais ça vaut le coup de changer
 trefle .

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par varia le Lun 3 Fév - 10:54

J'ai lu ton post avec intérêt, et bien sûr je me demande comme caperucita dans quelle voie tu t'engages... ça ne peut pas faire de mal que de glaner encore qq idées, puisque cela fait déjà plusieurs années que je veux moi aussi partir.
Je n'avais pas pu me pencher sérieusement sur la question jusqu'à maintenant, mais cette année pourrait être la bonne... MP ?

varia
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par Caspar Goodwood le Lun 3 Fév - 17:14

La différence c'est que Kristin Scott Thomas peut se retirer à la campagne rien qu'avec les cachets qu'elle a dû toucher pour ses films hollywoodiens (les films français sont son argent de poche) et en plus elle est mariée à un éminent médecin qui pourra l'entretenir au cas où.  Very Happy


Dernière édition par Caspar Goodwood le Jeu 6 Fév - 20:05, édité 1 fois

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par Lux_ le Lun 3 Fév - 19:17

DH, bon courage pour tes projets. J'espère qu'ils se concrétiseront.

Lefteris, te lire fait du bien, je pense que je reviendrai sur ce post pour relire tes différents messages.

Lux_
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par Lefteris le Lun 3 Fév - 19:57

Lux-Aeterna a écrit:DH, bon courage pour tes projets. J'espère qu'ils se concrétiseront.

Lefteris, te lire fait du bien, je pense que je reviendrai sur ce post pour relire tes différents messages.

Décidément, ça en fait plusieurs ... Ben tiens, j'ai trouvé une reconversion, je vais me lancer dans la thérapie de groupe  Razz .
Evidemment, comme tout le monde, il m'arrive d'en avoir ma claque, mais je sais "décharger". On relativise beaucoup de choses quand , aux choix ou simultanément :
- on a / on e eu de gros soucis, professionnels , familiaux ou autres
- on a de centres d'intérêt variés, la salle de cours et la salle des profs ne venant qu'en queue de peloton
- on lit bien dans le fond des gens et des discours (en en tartufferie culpabilisante, il y en a qui se posent là, dans l'EN)
- on veillit  humhum 
- on n'a pas peur des épouvantails

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par DH le Lun 3 Fév - 20:28

bah ! j'ai tes cinq points et j'en ai ma.claque ... méfiez-vous ça.peut venir d'un coup.... demain je monte sur le pc et je développerai.
ne m'en veuillez pas.... je ne dévoile pas le.secteur qui me tente. superstition et j'aime avoir un mini jardin secret. ce que je peux dire c est que demain j'appelle le rectorat. j'ai décidé de préparer le BTS adapté et de me présenter e candidat libre. j'espère que les délais ne sont pas passés. cette année ce sera un coup d'essai.
il y a une épreuve de français (ouh hhhh j'ai peur lol)
une épreuve de langue vivante. va falloir que je me remette vite fait à l'Espagnol.et deux épreuves spécifiques à ce BTS.

voilà les news

_________________
Et surtout mon corps aussi bien que mon âme, gardez-vous de vous croiser les bras en l'attitude stérile du spectateur, car la vie n'est pas un spectacle, car une mer de douleurs n'est pas un proscenium, car un homme qui crie n'est pas un ours qui danse...

DH
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par Lefteris le Lun 3 Fév - 20:53

@DH a écrit:bah ! j'ai tes cinq points et j'en ai ma.claque ... méfiez-vous ça.peut venir d'un coup....  demain je monte sur le pc et je développerai.
ne m'en veuillez pas.... je ne dévoile pas le.secteur qui me tente. superstition et j'aime avoir un mini jardin secret. ce que je peux dire c est que demain j'appelle le rectorat. j'ai décidé de préparer le BTS adapté et de me présenter e  candidat libre. j'espère que les délais ne sont pas passés. cette année ce sera un coup d'essai.
il y a une épreuve de français (ouh hhhh j'ai peur lol)
une épreuve de langue vivante. va falloir que je me remette vite fait à l'Espagnol.et deux épreuves spécifiques à ce BTS.

voilà les news
Ah non, tu es plus jeune   , au moins en âge...
Pour le français, le forum est infesté d'enseignants ad hoc (pour une fois que le français peut servir à quelque chose... ) .
En langue , tu peux essayer la langue de bois, sortant de l'EN, où elle est bien vivante ...  diable 

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par Presse-purée le Lun 3 Fév - 23:21

@Lefteris a écrit:
@nova32 a écrit:
@Lefteris a écrit:
C'est exactement ce qu'il faut faire , dans la Fonction Publique, beaucoup de concours  ont des points communs, ils ne sont pas ultra-spécialisés (comme les LC, au hasard... Razz ) et  on multiplie ses chances.

Pur le deuxième élément en gras, c'est ce que je dis sans cesse : à grille égale, on fait traîner les enseignants, ce qui revient à les payer moins au total. Le paradoxe, c'est qu'il vaut mieux arriver enseignant par reconversion, on est directement à un indice élevé.


Ce n'est pas ce que tu as au départ qui compte, c'est le niveau que tu as à l'arrivée. Il faut bien commencer un jour ( j'ai fait un chemin inverse, mais si je te dis qu'à la base,  je suis autodidacte en grec ancien , et que je n'ai pas bossé les concours à la fac hein...) .
On peut très bien suivre une formation à son rythme. Si vraiment tu veux être guidé, vois du côté des IPAG s'il existe une possibilité de préparer tout en bossant.

Merci pour ces conseils. C'est vrai que ce que j'ai appris à la fac est déjà bien loin... (ça me sera utile surement au niveau méthodologique).
Y a-t-il un organisme où on peut se renseigner sur les démarches et formations possibles ?
Sur les sites des administrations, sinon il existait et existe peut-être encore "carrières et métiers"  ou une revue de ce genre.
Jette aussi un oeil là-dessus (je n'y ai pas eu affaire, mais je connais des gens étant passé par là ...)
http://www.ipagdeparis.org/

sinon, il y a

La Bourse Interministérielle de l'Emploi Public

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par yogi le Lun 3 Fév - 23:39

@pailleauquebec a écrit:
@DH a écrit:Dites moi qu'il y a une vie après prof.............
Dites moi que vous en connaissez pour qui ça a marché.

oui il y a une vie sans problème après l'EN.

C'est aussi ma vision des choses, je suis prof depuis quelques années (j'ai travaillé dans le privé 10 ans avant) et quand mes enfants seront grands je partirais certainement, ne serais-ce que pour voir un peu de pays et faire une troisième carrière ailleurs.

Beaucoup de métiers sont comme cela de nos jours, au bout de quelques années une certaine lassitude s'installe, les conditions se dégradent, et on veut changer. Parfois c'est possible en interne, mais dans l'EN c'est parfois compliqué de changer de métier en interne, alors autant aller voir ailleurs.

Je suis sûr que le passage dans l'EN apporte beaucoup de maturité, de compétences humaines, d'organisation, de capacités à s'exprimer,... bref c'est enrichissant.

Ce métier m'a beaucoup appris, je suis sûr que je n'aurai aucun mal à valoriser cela dans un autre domaine. Je crois qu'en réalité pas mal de profs se mettent des barrières mentales mais ont des qualités pour réussir ailleurs.

Je me reconnais totalement dans ce que tu dis!  topela 

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par varia le Mar 4 Fév - 18:45

Oui, bonne chance DH (ne t'inquiète pas, je ne t'en demanderai pas plus  Very Happy ), et bon courage pour le parcours !

varia
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par Nell le Jeu 6 Fév - 19:44

Je me retrouve dans tes mots DH, dans le discours de Leclochard aussi.
je me donne tout de même deux ans pour d'abord affirmer mon sentiment, voir dans quel sens le vent tourne aussi et mettre les voiles en fonction.
Bonne chance en tout cas, tu as le courage d'aller de l'avant, de te faire confiance.

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par lalilala le Jeu 6 Fév - 19:45

Je sais pas pourquoi, ce fil me rassure...
Hello Nell! Quoi de neuf?

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par Sei le Jeu 6 Fév - 19:46

DH, je te souhaite bonne chance et réussite !  trefle sunny 

Sei
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par Nestya le Jeu 6 Fév - 20:02

Bon courage, DH.  Very Happy 

Nell, ça fait super plaisir de te lire! cheers 

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par DH le Jeu 6 Fév - 20:24

ouiiiiiiii grand plaisir !
plus les jours passent et plus ce sentiment se confirme. d'ailleurs je ne me pose plus la question. au début je me donnais deux /trois ans . puis deux ans. maintenant je tiens en me disant septembre 2014 DOIT être ma dernière rentrée.
je pense fort à lali et d'autres qui ressentaient ça depuis longtemps. moi ça m'a pris en..... novembre. c'est dire !!! avant j'aimais encore. je compare bcp cette décision à celle de divorcer . on reste car on liste. on reste car on trouve que , bon, il y a encore des trucs bien. et un jour, sans savoir pourquoi c'est fini et RIEN ne peut nous faire changer d'avis.
ça.m'a pris comme ça. et je sais que c'est fini. j'aurais fait dix ans avec mon ex , douze avec l'en. ai je un problème ? ( je plaisante)

_________________
Et surtout mon corps aussi bien que mon âme, gardez-vous de vous croiser les bras en l'attitude stérile du spectateur, car la vie n'est pas un spectacle, car une mer de douleurs n'est pas un proscenium, car un homme qui crie n'est pas un ours qui danse...

DH
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par dandf le Jeu 6 Fév - 22:59

Bon courage DH et je te souhaite toute la réussite possible!

HS total:coucou Nell! J espere que tu vas bien!!

_________________
yesyes vache chirolp iei pompom devil

dandf
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par InvitéeSS le Jeu 20 Fév - 14:39

Bon courage pour ta reconversion DH. Je ne peux que comprendre puisque je suis en train de m'organiser pour suivre des formations me permettant de quitter définitivement l'EN.
Bon courage pour ton BTS  fleurs 

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par inviteeS2 le Mar 4 Mar - 15:12

J ai fais le chemin inverse ; j etais cadre dans l industrie et un beau jour j ai tout claqué pour mille et une raison...
Malgré un salaire intéressant, un boulot passionnant d'un point de vue technique, je ne me voyais pas poursuivre dans ce milieu où les relations humaines sont totalement artificielles... les coups bas, les mensonges entre collègues étaient monnaie courante ... et plus on monte dans l'echelle plus on se tire dans les pattes.
Puis quand la société va mal, on n'hesitera pas à vous faire revenir la nuit ou le weekend...

J ai donc fais le choix de rentrer dans l'EN ... pour le moment je ne regrette pas mon choix car je me sens libre.
Espérons que je ne déchante pas d'ici peu...  Very Happy 

Si cela ne me convient plus, je n'hesiterai pas à faire autre chose !

Bon courage pour la suite


inviteeS2
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par sebastien79 le Mar 4 Mar - 16:30

J'ai fait le même choix que toi Suzette il y a une dizaine d'années. A certains moments, je le regrette ... Surtout en ces moments de mutation ...

sebastien79
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par yogi le Mar 4 Mar - 16:42

@sebastien79 a écrit:J'ai fait le même choix que toi Suzette il y a une dizaine d'années. A certains moments, je le regrette ... Surtout en ces moments de mutation ...

 humhum J'espère que tu auras ce que tu veux.
Moi j'ai envie de changer de métier tous les 10 ans ou tous les 8ans. J'ai surtout besoin d'une grosse pause de l'éducation. J'attends que mon mari prenne la relève pour rester un peu à la maison,souffler et faire ce que j'aime (yoga,écriture,lecture,cuisine). Plus les années passent et plus le métier est difficile,je fais une overdose depuis 2ans.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par nuages le Mar 4 Mar - 19:42

@yogi a écrit:Plus les années passent et plus le métier est difficile,je fais une overdose depuis 2ans.
même chose!  No

nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'éducation nationale : changer de métier.

Message par Lefteris le Mar 4 Mar - 20:19

suzette14 a écrit:J ai fais le chemin inverse ; j etais cadre dans l industrie et un beau jour j ai tout claqué pour mille et une raison...
Malgré un salaire intéressant, un boulot passionnant d'un point de vue technique,  je ne me voyais pas poursuivre dans ce milieu où les relations humaines sont totalement artificielles... les coups bas, les mensonges entre collègues étaient monnaie courante ... et plus on monte dans l'echelle plus on se tire dans les pattes.
Puis quand la société va mal, on n'hesitera pas à vous faire revenir la nuit ou le weekend...

J ai donc fais le choix de rentrer dans l'EN ... pour le moment je ne regrette pas mon choix car je me sens libre.
Espérons que je ne déchante pas d'ici peu...  Very Happy 

Si cela ne me convient plus, je n'hesiterai pas à faire autre chose !

Bon courage pour la suite

Comme toi, j'ai quitté un métier mieux payé, intéressant, mais où j'ai fait les frais de coups bas. L'EN est un "second choix" (pas ma matière, qui est depuis longtemps un vrai centre d'intérêt personnel). C'est vrai que je me sens plus libre, c'est le point incontestable quand on a bossé dans des structures plus hiérarchisées et où l'on dépend des autres. A titre personnel, je n'ai pas à me plaindre outre mesure : vie professionnelle de légume certes, mais relative tranquillité, avec boulot à côté, pas de soucis matériels même si je gagne moins bien ma vie, parce qu'une bonne partie de ma carrière de fonctionnaire est derrière.

Ceci-dit vu la dégradation à la vitesse grand V à laquelle j'assiste (et j'ai moins de dix ans d'EN  Shocked ) , la mise au second plan de ce qui fait l'intérêt du métier (sa matière, les savoirs, la transmission) je comprends les plus jeunes qui attendent mieux , sont à la fois déçus et anxieux, ou se détournent des concours, d'autant cette dégradation est promise à une accélération, et que ça va faire très mal.
Pour ma part n'étant pas dans une matière scientifique, (+ l'âge  humhum ), je resterai jusqu'au bout, mais avec la perspective des TICE, des compétences, de l'esprit caporaliste qui se profile grâce aux pouvoirs accrus de petits chefs, j'avoue que je ne me verrais pas me lancer dans 5 ou 6 ans d'études pour faire ça. Ca va en reconversion , à l'heure actuelle, mais l'investissement de base est surdimensionné pour un jeune...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum