Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
retraitée
Vénérable

Un article du Monde : les enfants pauvres sont-ils condamnés à l'illettrisme ?

par retraitée le Mar 4 Fév 2014 - 14:30
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/02/03/les-enfants-de-pauvres-sont-ils-condamnes-a-l-illettrisme_4358954_3224.html

Au coeur de Paris, à deux pas du cimetière du Père-Lachaise, oeuvre un service pilote : Paris Santé Réussite (PSR). A sa tête, la neuropédiatre Catherine Billard, formée par trente années d'hôpital et autant d'études scientifiques. Dans son équipe, une psychologue et trois orthophonistes. En inaugurant le service, il y a trois ans, elles ont fait le pari que médecins et enseignants puissent, en collaborant, permettre à tous les enfants de lire.
Très vite, leur public de prédilection s'est situé dans le quart nord-est de la capitale. Les résultats d'une étude menée en 2005 sur un gros millier d'élèves de CE1 (un tiers des enfants de quartiers aisés, un tiers de « mixtes », un tiers de défavorisés) ont montré que 12 % des enfants testés présentaient globalement un retard en lecture. Toutefois, la proportion atteignait 25 % dans les arrondissements défavorisés, contre 5 % ailleurs. En fait, seul un tiers des faibles lecteurs sont suivis en orthophonie contre 18 % des bons lecteurs. « On multiplie les bilans sans coordination, s'indigne Nedjma Messaouden, l'une des orthophonistes qui oeuvre aux côtés de Catherine Billard. Résultat : des enfants qui n'ont pas besoin de soins en bénéficient, tandis que d'autres qui devraient être pris en charge ne le sont pas ! » Reste à les repérer.
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé

Re: Un article du Monde : les enfants pauvres sont-ils condamnés à l'illettrisme ?

par Spinoza1670 le Mer 5 Fév 2014 - 7:54
Pauvreté et réussite scolaire, par Françoise Appy (Formapex) :
--> http://explicitementvotre.blogspot.com/2014/02/pauvrete-et-reussite-scolaire.html

Début :
Voici un intéressant article, trouvé sur le site de BBC news education expliquant qu’Andreas Schleicher, de l’OCDE, casse le mythe selon lequel les élèves pauvres réussiraient moins bien que les élèves favorisés. Ce statisticien chercheur en éducation, est le chef coordonnateur de la division PISA de l’OCDE. Il s’appuie sur les derniers résultats parus.

A.Schleicher s’est intéressé aux performances des élèves les plus démunis économiquement et les a comparées à celles des élèves riches. Il observe un chevauchement des deux.

« Les 10 % d’élèves les plus pauvres de Shanghai sont aussi performants que les 20% d’élèves privilégiés au Royaume Uni ou aux États-Unis.

En Europe, les Pays Bas ont les plus hautes performances parmi les familles les plus démunies. Les élèves pauvres néerlandais sont aussi bons en maths que les adolescents français issus de milieux bien plus aisés.

Les élèves les plus pauvres de Hong Kong ont un niveau de réussite supérieur à celui d’élèves bien plus riches de Suède et de Norvège. »

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé

Re: Un article du Monde : les enfants pauvres sont-ils condamnés à l'illettrisme ?

par Spinoza1670 le Mer 5 Fév 2014 - 8:32
Dans le même temps : en lecture --> http://www.neoprofs.org/t68105p300-novembre-2013-rapport-d-enquete-universitaire-sur-l-apprentissage-de-la-lecture-uvsq-un-enseignement-phonique-systematique-est-plus-efficace-a-tous-points-de-vue#2377444
en maths --> http://www.neoprofs.org/t71352-un-article-sur-la-methode-de-singapour-maths

Les grandes lignes sont les mêmes : méthode alphabétique progressive et méthode calcul progressive.
Le rôle joué par les calculs concrets en maths = à peu près au rôle joué par l'écriture en lecture.
Il faut "ajouter" ou inclure dans la méthode de lecture et dès la maternelle : langage, vocabulaire et culture.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
JEMS
Modérateur

Re: Un article du Monde : les enfants pauvres sont-ils condamnés à l'illettrisme ?

par JEMS le Mer 5 Fév 2014 - 8:53
Illettrisme et pauvreté, vaste débat...

Quelles sont ses origines ?Est-ce le fait de ne pas pouvoir évoluer avec des conditions matérielles suffisantes pour travailler à la maison ? Le fait d'avoir soi-même des parents illettrés, ne pouvant suivre l'avancée des travaux ? Les simples revenus (propres ou de transfert) ? L'exclusion ? L'illettrisme ne serait-il pas lié à un ensemble de phénomènes économiques, sociaux, sociétaux et pédagogiques ? Je pense au rôle de l'école et de ses méthodes d'apprentissage, à la chute du monde associatif, au positionnement des médiathèques supermarché, à la crise sociale dans certaines régions déscolarisant des gamins de 10-12 ans, à des chocs culturels. A une intégration ratée... La liste est longue.
avatar
Lyra-Lollys
Fidèle du forum

Re: Un article du Monde : les enfants pauvres sont-ils condamnés à l'illettrisme ?

par Lyra-Lollys le Mer 5 Fév 2014 - 8:58
On peut aussi venir d'une famille très pauvre et réussir.

_________________
Je vide mon dressing: https://www.vinted.fr/membres/12736426-gwen-lyra/vetements (me contacter en mp si quelque chose vous intéresse et que vous ne voulez pas passer par vinted Wink )

"Wether we fall by ambition, blood, or lust,
Like diamonds, we are cut in our own dust."
J. Webster
avatar
JEMS
Modérateur

Re: Un article du Monde : les enfants pauvres sont-ils condamnés à l'illettrisme ?

par JEMS le Mer 5 Fév 2014 - 9:16
Oui, c'est bien ma pensée, je n'aime pas le déterminisme social.
avatar
Aredius
Niveau 9

Re: Un article du Monde : les enfants pauvres sont-ils condamnés à l'illettrisme ?

par Aredius le Mer 5 Fév 2014 - 9:43
J'ai lu la page du Monde. J'y ai constaté qu'il y est dit bien du mal des méthodes globales de lecture. Étonnant comme le Monde change ! écrire cela il y a quelques années vous aurait classé dans les fascistes.

_________________
Aredius, Nantes,http://lefenetrou.blogspot.com
"Homo sum et nihil humani a me alienum puto" (Terence)
"Quis custodiet ipsos custodes? " (Juvenal)
avatar
Aredius
Niveau 9

Re: Un article du Monde : les enfants pauvres sont-ils condamnés à l'illettrisme ?

par Aredius le Mer 5 Fév 2014 - 9:49
Je viens de lire la page en libre lecture sur la web. Je ne faisais pas référence à ce texte, mais à un autre qui était sur la même page du Monde papier.

_________________
Aredius, Nantes,http://lefenetrou.blogspot.com
"Homo sum et nihil humani a me alienum puto" (Terence)
"Quis custodiet ipsos custodes? " (Juvenal)
avatar
Dhaiphi
Sage

Re: Un article du Monde : les enfants pauvres sont-ils condamnés à l'illettrisme ?

par Dhaiphi le Mer 5 Fév 2014 - 10:39
gwennnn a écrit:On peut aussi venir d'une famille très pauvre et réussir.
Tout est possible... à chaque extrémité de la courbe de Gauss.   

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Un article du Monde : les enfants pauvres sont-ils condamnés à l'illettrisme ?

par Elyas le Mer 5 Fév 2014 - 10:55
gwennnn a écrit:On peut aussi venir d'une famille très pauvre et réussir.

Le "peut" est très important. On "peut" aussi ne pas réussir en venant d'une famille riche, puissante et cultivée. Sauf que cela fait des exceptions qui sont mis en avant pour ne pas regarder la vérité en face : cela arrange tout le monde qu'il existe une sélection par l'argent sinon l'égalité ne serait pas supportable pour beaucoup, il faudrait faire trop d'efforts soudainement.

Ce n'est pas du déterminisme social, c'est un choix de société. L'espoir de réussir car des exemples montrent que c'est possible est la pire chose qui existe car l'espoir empêche de se révolter.

Mes élèves en difficulté viennent tous des familles les plus pauvres de mon secteur, à quelques exceptions près. Mes élèves en réussite viennent tous des familles les plus aisées et les plus instruites, à quelques exceptions près.
On ne fonde pas une société et des politiques sur des exceptions mais sur le cas général.

La situation de la lecture dans notre société est pour moi un facteur d'inquiétude. Que vont devenir ces masses d'illettrés ? Et que se passera-t-il quand ils n'auront plus d'espoir ?

Bref, je suis assez désabusé. J'ai sans doute trop vécu d'émeutes en banlieue ces dernières années pour être encore plein d'illusions.
avatar
celitian
Érudit

Re: Un article du Monde : les enfants pauvres sont-ils condamnés à l'illettrisme ?

par celitian le Mer 5 Fév 2014 - 11:06
@Elyas a écrit:
gwennnn a écrit:On peut aussi venir d'une famille très pauvre et réussir.
Le "peut" est très important. On "peut" aussi ne pas réussir en venant d'une famille riche, puissante et cultivée. Sauf que cela fait des exceptions qui sont mis en avant pour ne pas regarder la vérité en face : cela arrange tout le monde qu'il existe une sélection par l'argent sinon l'égalité ne serait pas supportable pour beaucoup, il faudrait faire trop d'efforts soudainement.
Ce n'est pas du déterminisme social, c'est un choix de société. L'espoir de réussir car des exemples montrent que c'est possible est la pire chose qui existe car l'espoir empêche de se révolter.
Mes élèves en difficulté viennent tous des familles les plus pauvres de mon secteur, à quelques exceptions près. Mes élèves en réussite viennent tous des familles les plus aisées et les plus instruites, à quelques exceptions près.
On ne fonde pas une société et des politiques sur des exceptions mais sur le cas général.
La situation de la lecture dans notre société est pour moi un facteur d'inquiétude. Que vont devenir ces masses d'illettrés ? Et que se passera-t-il quand ils n'auront plus d'espoir ?
Bref, je suis assez désabusé. J'ai sans doute trop vécu d'émeutes en banlieue ces dernières années pour être encore plein d'illusions.

Et également un changement de société avec, notamment, le mépris grandissant pour les institutions comme l'école, un abêtissement des populations grâce à la télévision et également une politique de la ville qui repousse les logements sociaux dans des coins de plus en plus éloignés sans offre culturelle.

cliohist
Habitué du forum

Re: Un article du Monde : les enfants pauvres sont-ils condamnés à l'illettrisme ?

par cliohist le Mer 5 Fév 2014 - 19:21
.
L'article fait partie d'une série de 5 sur l'Ecole

1/5 - Rien ne va plus à l'Ecole
Ecole : une nécessaire prise de conscience
Les enfants de pauvres sont-ils condamnés à l'illettrisme ?

2/5 - Peut-on enseigner les mathématiques à tous ?

3/5 - Faut-il être malheureux à l'école pour bien apprendre ?

4/5 - Faut-il en finir avec le collège unique ? Le Monde 06.02.2014

5/5 - A-t-on les enseignants qu'il nous faut ? Le Monde 07.02.2014

http://www.lemonde.fr/education/

.


Dernière édition par cliohist le Sam 8 Fév 2014 - 17:01, édité 1 fois
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Un article du Monde : les enfants pauvres sont-ils condamnés à l'illettrisme ?

par adelaideaugusta le Sam 8 Fév 2014 - 15:48
@retraitée a écrit:http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/02/03/les-enfants-de-pauvres-sont-ils-condamnes-a-l-illettrisme_4358954_3224.html

Au coeur de Paris, à deux pas du cimetière du Père-Lachaise, oeuvre un service pilote : Paris Santé Réussite (PSR). A sa tête, la neuropédiatre Catherine Billard, formée par trente années d'hôpital et autant d'études scientifiques. Dans son équipe, une psychologue et trois orthophonistes. En inaugurant le service, il y a trois ans, elles ont fait le pari que médecins et enseignants puissent, en collaborant, permettre à tous les enfants de lire.
Très vite, leur public de prédilection s'est situé dans le quart nord-est de la capitale. Les résultats d'une étude menée en 2005 sur un gros millier d'élèves de CE1 (un tiers des enfants de quartiers aisés, un tiers de « mixtes », un tiers de défavorisés) ont montré que 12 % des enfants testés présentaient globalement un retard en lecture. Toutefois, la proportion atteignait 25 % dans les arrondissements défavorisés, contre 5 % ailleurs. En fait, seul un tiers des faibles lecteurs sont suivis en orthophonie contre 18 % des bons lecteurs. « On multiplie les bilans sans coordination, s'indigne Nedjma Messaouden, l'une des orthophonistes qui oeuvre aux côtés de Catherine Billard. Résultat : des enfants qui n'ont pas besoin de soins en bénéficient, tandis que d'autres qui devraient être pris en charge ne le sont pas ! » Reste à les repérer.

J'espère que Catherine Billard a changé ses méthodes de rééducation depuis l'époque où elle tenait le service CORIDYS du CHU du Kremlin-Bicêtre...où elles étaient plus que bizarres. Je ne suis pas sûre que son travail soit très efficace.

Quelques exemples.

 Le mal des mots.   (VODEO.TV)    21 février 2008

Dylan est vu à Reims, pour une dyslexie éventuelle, par le médecin de l’Inspection académique de la Marne. Il est soumis à un test d’intelligence, le WISC 3. Tout est très bon. Mais il y a 20 points d’écart entre son QI verbal et son QI de performances. Une dyslexie est évoquée.
Sur le conseil de l’inspection de Reims, il est donc envoyé avec sa mère au CHU de Reims pour un test ODEDYS, qui permet de détecter une dyslexie. Il est vu par la neuropédiatre du CHU, madame Brasselet.
Elle lui fait faire une dictée de mots :
« La neige – toreti – pradu – dimanco »
Elle lui donne des mots à lire : « Les enfants jouent avec le robot  - le gros gâteau – mati – chapé – sirtu – montre-moi la plus grosse étoile orange »
Il est incapable de lire.

Une réunion du médecin, de la psychologue et de l’orthophoniste décide du diagnostic de dyslexie légère.


Classe  de  CE1 à l’hôpital du  Kremlin-Bicêtre.

Un enfant en très grande difficulté est prié de lire ce texte :

« Tout de suite après le premier paragraphe, j’ai voulu boire (sic ??) l’image du loup qui se trouvait sur la page de gauche. J’ai aspiré très fort, en même temps que Carmilla, mais il s’est passé quelque chose d’incroyable. Nous nous sommes brusquement mis à rétrécir comme Alice au pays des merveilles. Je me suis cramponné au bord du livre pour ne pas tomber. »

Ecole de Fismes (Marne.)

Dylan a 8 ans, en CE2. Il n’a pas de troubles sensoriels. Une dyslexie est suspectée.
Sur la demande de son institutrice, il rencontre le médecin de son école, pour vérifier le diagnostic.
- Celle-ci lui fait un test de dépistage, et non un diagnostic. Il a à lire une liste de mots.
« Galop – dolmen – respect- bourg – aiguille – pâle – baptême – oignon – aquarelle – orchidée – agenda »
Il a de grandes difficultés en lecture et orthographe.
- Dictée de mots.
« Seconde (il écrit cheton, puis chegon) – monsieur (il écrit « mechie ») –ordure (il écrit « orure ») – jardin (il écrit « jarin ») »

Il est très performant en maths, très intéressé à l’oral.

L’orthophoniste de Bicêtre fait travailler  Dylan.
(Les pirates.) Elle lui lit :
«Ils ont un chapeau avec des plumes, des épées et des poignards ». Il doit déplacer un jeton par mot entendu, et se trompe souvent.

L’orthophoniste du service de Catherine Billard expose à celle-ci ce qu’elle va dire lors d’une conférence qu’elle a à faire à des enseignants au sujet de l’apprentissage de la lecture, pour leur faire ressentir, en tant qu’adultes, ce que l’enfant ressent quand il est en difficulté.
Elle montre un écran d’ordinateur sur lequel apparaissent des mots qui s’effacent très rapidement et que les enfants doivent lire. (Gémissements : « on n’a pas eu le temps… »)
« Ramitépraton – la fille mange de la confiture – chrysanthèmes – lesouvriersfontdelapeinture -  il fo lontan poura prendre allire. Il faut longtemps pour apprendre à lire. »
On peut rappeler aux enseignants que le langage est juste une suite de sons.
Madame Billard hoche la tête et approuve.

L’apprentissage de la lecture  comporte 3 stades successifs
1) Le lecteur appréhende les mots comme des logos. C’est le stade logographique ou d’adressage : les  enfants d’âge préscolaire reconnaissent les mots de l’environnement familier. Ils reconnaissent les indicateurs visuels,  comme la taille et la  forme des lettres, la forme des mots et leur longueur.
Défilage de mots : eaux – un – ein – ssion – çion -  mon -  non - coca-cola

2) Puis le lecteur identifie le mot en faisant correspondre une forme graphique à un son : c’est le stade d’assemblage.
Le mot écrit est décomposé phonétiquement par l’enfant, puis recomposé pour former sa forme sonore globale et accéder au sens du mot.

La lecture se fait alors par assemblage des sons. Elle sollicite fortement la mémoire immédiate de l’enfant, et lui permet de comparer les sons ainsi assemblés au lexique de mots contenus dans sa mémoire à long terme.

Exemple de mots à reconnaître :
« Papa – par – paradoxe – parallèle – apte – paralyser – parapente »

3) Dernière étape : le stade orthographique.
Il combine les deux voies de lecture, l’adressage et l’assemblage.
Ce stade développe le stock lexical de l’enfant, il permet d’accéder au sens et aux nuances de la phrase.
Exemple : « je ne ve pas pe vous an trets dans ma chanbre. »

Ecole de rééducation du Kremlin-Bicêtre, en classe de CE1. Les enfants de la classe ont à lire :
« Dans leur cartable, les enfants emportent de nombreux livres de classe.
Et avalez-moi tout ça, ne cesse de répéter Madame Picrado, la maîtresse d’école volubile. »

Dylan lit : Pi – ca – do, vu – lu – bil, se reprend : vo – lu – bi - le.
On passe au calcul.  Dictée, copie  de nombres, et rangement en ordre croissant : 985– 995 – 1005
Dylan réussit bien. Il est le premier à lever le doigt.

La maîtresse de CE1 : « Dylan ne lit pas couramment. On ne peut pas le faire redoubler, il sait qu’il  ne lui manque que la lecture. Tout l’oral marche très bien. Il est très motivé, très intéressé. Il s’investit totalement, ce serait un gros échec pour lui, il serait traumatisé ».


Il y a trois grands types de dyslexie, en s’appuyant sur le modèle de la lecture.
1) La dyslexie phonologique, qui touche la voie d’assemblage, rendant difficile le décodage des mots. Pour 70 % des enfants dyslexiques, l’ouïe n’arrive pas à créer la bonne sonorité du mot, et donc d’accéder au sens. S’y ajoutent un problème de mémoire à court terme, une inversion et une confusion des sons, et une confusion des syllabes.
2) La dyslexie touchant le mécanisme de surface  de la voie d’adressage. Les problèmes de mémoire à long terme compliquent le mécanisme de la voie d’adressage.

C’est le cas de Dylan.
Dylan ne photographie pas correctement les mots, ce qui perturbe le fonctionnement de son dictionnaire interne.

Liste des mots qu’il n’arrive pas à lire.

parapluie                                                  pare
parasiter                                                   parcage
paratonnerre                                             parcellaire
paravent                                                   parcelle
     parchemin


3) Dyslexie mixte, lorsque les deux voies sont touchées.

Bien qu’ayant des formes de dyslexie différentes, Louis et Dylan font des confusions identiques.

_________________
"Instruire une nation, c'est la civiliser.Y éteindre les connaissances, c'est la ramener à l'état primitif de la barbarie." (Diderot)
"Un mensonge peut faire le tour du monde pendant que la vérité se met en route". (Mark Twain)
"Quand les mots perdent leur sens, les hommes perdent leur liberté".(Confucius)
Contenu sponsorisé

Re: Un article du Monde : les enfants pauvres sont-ils condamnés à l'illettrisme ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum