La "gratitude" de l'E N.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La "gratitude" de l'E N.

Message par retraitée le Mer 5 Fév 2014 - 14:41

http://rue89.nouvelobs.com/2014/02/05/zep-comment-leducation-nationale-prive-dune-heroine-249648

Nesria arrive à la fin de son dernier renouvellement de contrat d’AED après six ans de surveillance à Robert-Doisneau et maintenant qu’elle a 51 ans et deux filles étudiantes à charge, en remerciement des treize ans qu’elle a passés à encadrer des élèves (trois ans dans le primaire et dix ans dans le secondaire), le rectorat se désintéresse totalement de son sort et l’envoie froidement pointer à Pôle emploi !

Car Nesria, c’est le parcours classique d’une mère de famille qui a arrêté de travailler pour élever ses filles et qui, suite à la perte de son mari, a dû retourner dans le dur monde du travail.

Après quelques mois passés à l’Institut de recherches et d’applications pédagogiques (Irap) pour élaborer un projet professionnel, elle a cumulé les emplois précaires :

de 1992 à 1994, elle a été surveillante au collège Guillaume-Budé dans le XIXe dans le cadre d’un contrat emploi solidarité (CES) ;
de 1999 à 2001, elle a été salariée de la Ville de Paris, comme surveillante d’Interclasse ;
après un détour par un CDD comme vendeuse démonstratrice au BHV, en janvier 2006, elle est arrivée au collège Robert-Doisneau sur un contrat d’accompagnement dans l’emploi (CAE) comme assistante administrative. Ceci jusqu’en décembre 2007 ;
enfin, de janvier 2008 à janvier 2014, elle a occupé un poste d’AED dans notre collège.
Depuis le début de l’année, les personnels remuent ciel et terre pour garder Nesria.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La "gratitude" de l'E N.

Message par Oudemia le Mer 5 Fév 2014 - 15:11

@retraitée a écrit:http://rue89.nouvelobs.com/2014/02/05/zep-comment-leducation-nationale-prive-dune-heroine-249648

Nesria arrive à la fin de son dernier renouvellement de contrat d’AED après six ans de surveillance à Robert-Doisneau et maintenant qu’elle a 51 ans et deux filles étudiantes à charge, en remerciement des treize ans qu’elle a passés à encadrer des élèves (trois ans dans le primaire et dix ans dans le secondaire), le rectorat se désintéresse totalement de son sort et l’envoie froidement pointer à Pôle emploi !

Car Nesria, c’est le parcours classique d’une mère de famille qui a arrêté de travailler pour élever ses filles et qui, suite à la perte de son mari, a dû retourner dans le dur monde du travail.

Après quelques mois passés à l’Institut de recherches et d’applications pédagogiques (Irap) pour élaborer un projet professionnel, elle a cumulé les emplois précaires :

de 1992 à 1994, elle a été surveillante au collège Guillaume-Budé dans le XIXe dans le cadre d’un contrat emploi solidarité (CES) ;
de 1999 à 2001, elle a été salariée de la Ville de Paris, comme surveillante d’Interclasse ;
après un détour par un CDD comme vendeuse démonstratrice au BHV, en janvier 2006, elle est arrivée au collège Robert-Doisneau sur un contrat d’accompagnement dans l’emploi (CAE) comme assistante administrative. Ceci jusqu’en décembre 2007 ;
enfin, de janvier 2008 à janvier 2014, elle a occupé un poste d’AED dans notre collège.
Depuis le début de l’année, les personnels remuent ciel et terre pour garder Nesria.
J'espère qu'ils arriveront à la sauver.

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La "gratitude" de l'E N.

Message par ore le Mer 5 Fév 2014 - 15:17

Dans notre établissement, il est arrivé le même problème mais sans le résultat escompté. Malgré la mobilisation des personnels et une pétition, l'AED a dû se résoudre à trouver un autre emploi.
Il est grand temps que l'EN se préoccupe de tous les personnels.

ore
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La "gratitude" de l'E N.

Message par Pseudo le Mer 5 Fév 2014 - 17:18

paula54 a écrit:
Il est grand temps que l'EN se préoccupe de tous les personnels.

Elle ne s'occupe, globalement, d'aucun.
J'ai eu un entretien fort divertissant, et chronométré, avec une dame de la médecine du travail (oui, oui, le dahut existe !), il ressort que je dois me débrouiller toute seule, autant pour ma santé (elle m'a par exemple conseillé un bilan ophtalmo parce que je travaille sur ordi, mais c'est bien entendu à moi d'aller voir le généraliste, puis l'ophtalmo, avec son fameux dépassement d'honoraire) que pour le reste (ma formation, personne ne me filera un kopec, y a plus de sous pour le DIF. Le 4 février...).
en fait, j'ai joué le jeu, j'ai eu la sensation que j'avais rendez-vous pour justifier le salaire de la dame. Mais sinon, à quoi peu bien me servir un simple entretien (pas une visite médicale en bonne et due forme) avec un toubib de l'EN une fois tous les... ben... 15 ans.
Je ne remets pas en cause cette dame, mais globalement, il y a foutage de gueule.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La "gratitude" de l'E N.

Message par yogi le Mer 5 Fév 2014 - 17:28

Gratitute et reconnaissance,c'est quoi ? Jamais entendu parler!

On fait tourner une machine qui ne nous MERITE pas. On broie de l'humain,on va finir en beef burger chez Mc Do à ce rythme. Plus besoin de steak avec l'EN on broie et on recycle!

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La "gratitude" de l'E N.

Message par menerve le Jeu 6 Fév 2014 - 6:37

Il est arrivé la même chose à une AED et à un agent de service l'an dernier.....depuis juin, ces deux personnes n'ont rien retrouvé.

menerve
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum