Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Neyrelle le Mar 11 Fév 2014 - 18:38

Bonsoir,

Je suis aussi stagiaire en histoire géographie (dans un lycée technique) et j'ai des problèmes de gestion de classe avec deux de mes classes de seconde. Ce n'est pas catastrophique, j'avance aussi vite qu'avec la classe avec laquelle tout se passe bien mais c'est épuisant.

En général, c'est le début de l'heure qui est difficile. J'ai beau les accueillir un par un à la porte, ils ne se calment qu'au bout de 5/10 minutes debout. Je fais ressortir ceux qui se baladent dans la salle avant d'aller à leur place (les perturbateurs, en général), j'attends que le reste de la classe soit calmé pour les faire entrer. Le cours magistral passe bien avec ces deux classes, le problème ce sont les activités et notamment les corrections. J'ai essayé plusieurs choses mais ça reste difficile. Certaines activités passent mieux que d'autres. Le cours dialogué est difficile, aussi, notamment parce que certains en profitent pour se permettre des interventions intempestives. Je ne dois pas encore savoir le mener correctement, tout simplement. Mon tuteur n'a jamais eu l'air de trouver la situation inquiétante (mes élèves ne sont pas vraiment plus calmes lorsqu'il y a un spectateur et il fait cours dans la salle juste à côté), il me dit juste qu'il ne faut pas que je lâche, que je les aurai à l'usure.

Les perturbateurs récupèrent très souvent des travaux supplémentaires (j'ai un système de croix au tableau qui fait qu'ils peuvent les cumuler, ça finit par devenir très contraignant pour eux). Il faut penser à leur réclamer (je note tout). Je n'ai exclu que trois fois dans l'année. Par contre, j'ai fait pas mal de rapports d'incident détaillés et ça a permis d'établir des fiches de suivi pour trois élèves (d'autres professeurs avaient fait des rapports aussi) ce qui fonctionne plutôt pas mal.

Ces deux classes posent problème à la plupart des collègues qui les ont aussi (dans une moindre mesure pour certains). J'ai de la chance car les professeurs principaux comme la vie scolaire sont plutôt investis et agissent lorsqu'il le faut ce qui fait que la situation n'a jamais été catastrophique. Il n'empêche que je culpabilise aussi lorsque j'ai l'impression de ne pas avoir tenu correctement l'une de ces classes...

Neyrelle
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par InvitéeD2 le Mar 11 Fév 2014 - 18:56

Salomé87 a écrit:Bon bref je sais plus quoi faire, car certains élèves (les meilleurs) gèrent très bien le rythme, d'autres moins bien, mais si j'attends les autres, ceux qui ont fini n'ont plus rien à faire et se mettent à bavarder, encourageant les lents à bavarder également, et c'est un cercle vicieux.

@mdd a écrit:ceux qui ont compris s'ennuient et ceux qui n'ont pas compris ne font rien.....

Même problème ici. Et un constat : si je ralentis pour laisser à tous le temps de suivre (ma première idée), les lents se mettent en tête qu'ils ont bien le temps, et les rapides s'ennuient et se mettent à bavarder, entraînant à terme les lents.

Donc maintenant, j'adopte un rythme médian, et tant pis pour ceux qui n'ont pas fini. Ils finiront chez eux, s'ils veulent... (Mais je ne me fais guère d'illusions.) Sinon personne n'avance.

Sinon, question idiote mais : un rapport, on le fait sur papier libre, ou c'est comme une feuille de colle, il y a un papier à récupérer auprès de la vie sco ?

InvitéeD2
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par kero le Mar 11 Fév 2014 - 19:00

Dalathée2 a écrit:Même problème ici. Et un constat : si je ralentis pour laisser à tous le temps de suivre (ma première idée), les lents se mettent en tête qu'ils ont bien le temps, et les rapides s'ennuient et se mettent à bavarder, entraînant à terme les lents.

Moi je constate surtout qu'en général, les "lents" sont surtout des élèves qui ne cessent de se laisser déconcentrer par toute autre chose au lieu d'écrire (et bavardent ...).

Du coup, si je vois que la majorité a suivi et que les casse-pieds sont à la traîne, je passe à la suite.

Ils se plaignent et je m'en tape (mais je les préviens qu'ils seront interrogés là-dessus)  Twisted Evil

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Tine523 le Mar 11 Fév 2014 - 19:03

Neyrelle
Quand j'ai à faire à ce genre de classe, en ce qui concerne la correction, je la projette avec le vidéoprojecteur, ils grattent et je ne leur rends les copies à la fin de la correction. ça permet de circuler dans les rangs, les élèves détestent qu'on se déplace, et qu'on leur tourne autour. Parfois ça peut marcher!

Il ne faut pas culpabiliser, surtout pas! Y a des jours où on est meilleur que d'autres ! Avec le temps, tu trouveras tes propres astuces.
Courage! Ne lâche rien!

Tine523
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Mar 11 Fév 2014 - 19:15

@mdd a écrit:Pour moi "souk" c'est quand plus de la moitié bavarde et que certains bavardent avec quelqu'un qui n'est pas proche, ou se permettent de dire tout haut un truc qui n'a rien à voir avec le cours.

Ouais idem Suspect 

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Mar 11 Fév 2014 - 19:24

Dalathée2 a écrit:
Salomé87 a écrit:Bon bref je sais plus quoi faire, car certains élèves (les meilleurs) gèrent très bien le rythme, d'autres moins bien, mais si j'attends les autres, ceux qui ont fini n'ont plus rien à faire et se mettent à bavarder, encourageant les lents à bavarder également, et c'est un cercle vicieux.

@mdd a écrit:ceux qui ont compris s'ennuient et ceux qui n'ont pas compris ne font rien.....

Même problème ici. Et un constat : si je ralentis pour laisser à tous le temps de suivre (ma première idée), les lents se mettent en tête qu'ils ont bien le temps, et les rapides s'ennuient et se mettent à bavarder, entraînant à terme les lents.

Donc maintenant, j'adopte un rythme médian, et tant pis pour ceux qui n'ont pas fini. Ils finiront chez eux, s'ils veulent... (Mais je ne me fais guère d'illusions.) Sinon personne n'avance.

Sinon, question idiote mais : un rapport, on le fait sur papier libre, ou c'est comme une feuille de colle, il y a un papier à récupérer auprès de la vie sco ?

Moi pareil. Le problème, c'est qu'un jour ma tutrice est venue me voir et a regardé des cahiers d'élèves... Parmi les lents, ceux qui ne prennent même pas la peine de rattraper chez eux ! Et c'est moi qui ai pris bien sûr. Et je sais qu'en cas d'inspection il peut se passer la même chose, alors je pense que quand je serai stagiaire je relèverai les cahiers une fois par trimestre et je mettrai en retenue ceux qui n'ont pas tout rattrapé. Là flûte, j'ai pas le temps, j'ai mes oraux à bosser, je sais c'est triste de dire ça mais ils sont en 4e, pas en 6e, et il est temps qu'ils se prennent en main (même si je ressens encore un tout petit peu de culpabilité à propos de ça).

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par turbulette le Mar 11 Fév 2014 - 19:36

Tu sais Salomé, cette histoire d'élèves lents, on y est tous confronté qu'on débute ou pas! La vraie question c'est: quelle proportion d'élèves qualifierais-tu de "lents"? 2? 10? Parce que, à mon avis, il faut agir différement suivant les cas.

Lorsque tu as jusqu'à 3 ou 4 lents sur environ 25, il faut mettre en place un "tutorat" : tu le mets à côté d'un bon sur lequel il peut recopier à son rythme. Tu les surveilles plus, tu les relances ("machin, t'as pris ton poly? Allez, on se depêche, tu le colles!") Bien encadrés, tu peux les récupérer.
Si tu en as plus, là, c'est la galère: en général, ça se ressent sur la moyenne de classe.
Après une 2e chose: y'a les vrais lents, gentils, en difficulté et un peu facile à distraire et les "faux lents", ceux qui attendent que ça se passe par flemme mais qui pigent très bien ce que tu dis. Vérifie bien, en regardant les notes de Ds que t'as pas juste des flemmards! Pour cela, pas de pitié: tu les engueules et tu vas voir qu'ils peuvent coller plus vite! D'autant plus si tu as l'impression que ça se passe pas super avec cette classe: ils essaient peut-être d'en profiter!

Bref, si il y a beaucoup de lents, tu peux tenter le tutorat aussi et puis secoue-les, n'hésite pas: la vie d'adulte ne s'adaptera pas toujours à eux! Je passe mes heures de cours à dire "allez, allez, on se dépêche" (genre prof sous amphet) En tout cas, je ne pense pas qu'il faille ralentir: tu perds toute la classe si tu attends. L'idéal (doux rêve) serait d'avoir des heures de soutien/ATPE pour vérifier que les lents ont bien tout repris.

turbulette
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Mar 11 Fév 2014 - 19:43

Bah en fait les lents c'est ceux qui bavardent. Alors en ne les attendant pas, je pensais (naïvement) que ça les ferait se dépêcher. Mais non !

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par turbulette le Mar 11 Fév 2014 - 19:51

Donc ils ne sont pas lents, ils sont surtout bavards! Et là, pas la peine d'espérer: un élève ne se tait que sous la menace (1e fois/remarque orale, 2e fois/annonce qu'il doit poser le carnet sur la table, 3e fois/tu lui prends le carnet) Si c'est un gentil, tu peux faire 2 remarques orales avant le carnet. A l'étape 2, tu lui dis bien que le carnet restera vide s'il s'arrête là.
Mais ne te fais pas d'illusions: tu devras faire quelques "exemples" pour que la meute comprenne...

Concernant les cours manquants:
Je comprends en tant que stagiaire, tu as le stress de l'inspection. En revanche, quand tu seras titularisée, oublie la culpabilité: ton boulot, c'est faire cours, corriger, etc. On n'est pas là pour vérifier qu'il recopient le cours quand ils ont été malades/lents par exemple! ça, c'est leur job. Surtout en 4e, ils le savent parfaitement.
Moi quand je remarque que le cours n'ont pas été repris, je ne me prive pas pour pousser une gueulante, mais après basta! Ils seront punis au DS quand il leur manquera des connaissances. J'ai déjà assez de boulot et je ne suis pas le Bon Dieu: on peut pas aider, gérer, surveiller comme il faudrait des gosses qui ne sont pas suivis chez eux par ailleurs...
C'est moche à dire mais on peut pas tout faire! Il faut l'accepter...

turbulette
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Tine523 le Mer 12 Fév 2014 - 10:26

salomé87 a écrit: Parmi les lents, ceux qui ne prennent même pas la peine de rattraper chez eux !


Pour les élèves les plus lents dys et autres, en plus du tutorat comme turbulette te le propose, tu peux mettre en place un cahier de classe. J'explique:

C'est un cahier qui appartient à la classe, donc tous les élèves en sont responsables à tour de rôle. A la fin de chaque cours, je le confie à un élève différent qui doit y recopier la leçon du jour, y coller les photocopies, bref le tenir à jour jusqu'au prochain cours. Je leur explique qu'ils ne l'auront probablement que 2 à 3 fois maximum dans l'année puisque chacun s'en occupe à tour de rôle. Généralement, ça fonctionne bien et en cas d'inspection, tu peux montrer que tu as mis en place un système qui permet aux absents ou aux élèves en difficultés (lenteur, dys...) de récupérer les cours facilement.
En début d'année, ça demande d'y penser à chaque cours, puis les élèves prennent généralement le rythme, et certains sont même volontaires ! 
Selon les années et les classes, tu peux le tenir à jour toute l'année ou bien l'arrêter en cours d'année si tu vois qu'ils n'en ont pas besoin.

En revanche pour ceux qui bavardent et freinent le cours, je suis du même avis que Turbulette: une bonne gueulante!!

Tine523
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Kalisto le Mer 12 Fév 2014 - 10:44

Dalathée2 a écrit:
Sinon, question idiote mais : un rapport, on le fait sur papier libre, ou c'est comme une feuille de colle, il y a un papier à récupérer auprès de la vie sco ?
dans le collège ou j'étais il y avait tout un tas de feuilles diverses (exclusion du cours, rapport d'incident, demande de sortie, demande d'absence...)dans la salle des profs.
je pense que tu peux tout aussi bien utiliser une simple feuille pour écrire en précisant "incident du ..." suivi de la date, la classe et l'élève concerné.


Dernière édition par Kalisto le Mar 18 Fév 2014 - 22:35, édité 1 fois

Kalisto
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Mer 12 Fév 2014 - 15:19

Et maintenant, je viens de me faire incendier par ma tutrice. Elle est venue me voir en cours et m'a fait tout un laius sur le fait que j'étais trop stressée en faisant cours. D'après ce que j'ai compris : c'est grave, très grave, la cde et la cde adjointe vont avoir à se prononcer là-dessus, je suis pas près d'être validée.
Perso je trouve que son avis est très subjectif, car les autres collègues qui sont venus me voir en cours ne me trouvent pas si stressée que ça. Le pb, c'est que les tuteurs ont un max de pouvoir, et je sais que ma tutrice ne m'apprécie pas trop. J'ai peur de faire les frais de la mauvaise estime qu'elle a de moi.
Et en fin de laius, une petite note vite fait sur le fait qu'à part ça, mon cours était bien. Mais on dirait qu'il vaut mieux être un prof non stressé avec des cours pourraves, qu'un prof stressé avec des cours bien. Chacun son truc. Quoi qu'il en soit me voilà complètement anéantie aujourd'hui.

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par mdd le Mer 12 Fév 2014 - 15:22

Mais tu es bien CAD2, non ?
Je ne comprends pas : ta tutrice n'a aucun rapport à faire sur toi. C'est ce que m'a dit mon tuteur...

Et la CDE va se prononcer sur quoi ??? Elle peut pas te virer ni t’empêcher de passer l'oral ... Je vois pas sur quoi elle peut influer ?

mdd
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jenny le Mer 12 Fév 2014 - 15:23

Ca va t'aider à être détendue tout ça  Rolling Eyes 
Elle a dit que ton cours était bien, c'est ce qui faut retenir. Bon courage  pompom 

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Mer 12 Fév 2014 - 15:28

Effectivement, je ne serai pas inspectée cette année. Ma tutrice a dû confondre. Mais je me fais quand même beaucoup de souci, car je suis dans le privé et ils ont du pouvoir sur mon avenir : même si je réussis le cafep, normalement j'ai un poste d'office, mais si vraiment j'ai mauvaise réputation, la cde peut me refuser l'accord collégial. Mais bon faudrait vraiment que je fasse quelque chose d'horrible. Cependant j'ai l'impression que ma tutrice a beaucoup d'influence, et la cde a tendance à l'écouter. Je sais qu'il va falloir que je me défende bec et ongles. Je ne me laisserai pas plumer par une tutrice qui veut ma mort professionnelle ! Ca non ! C'est un abus de pouvoir !! Quitte à aller voir moi-même la cde pour lui dépeindre la situation. Et ma tutrice m'a encore sorti la comparaison primaire genre "une telle ceci, cela, elle elle fait bien, tu devrais faire pareil" (elle est débutante en HG elle aussi et réussit tout bien tout bien, ma tutrice n'a de cesse de me comparer à elle).

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Mer 12 Fév 2014 - 15:30

@Jenny a écrit:Ca va t'aider à être détendue tout ça  Rolling Eyes 
Elle a dit que ton cours était bien, c'est ce qui faut retenir. Bon courage  pompom 

Oui mais elle me l'a dit en fin de laius et en seulement 2 secondes. Ca n'a pas l'air important pour elle. Et puis "t'utilises pas les TICE, tu vas te faire rétamer quand tu te feras inspecter", etc etc. Alors que elle, elle ne les utilise pas du tout (j'ai assisté à certains de ses cours).

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Mer 12 Fév 2014 - 15:37

Et aussi, aujourd'hui, toute contente d'avoir réussi à faire travailler mes 4e (en leur disant que leur investissement était noté /5), j'ai raconté ça à ma tutrice. Je pensais qu'elle allait être contente que je lui dise que j'avais réussi à réduire les décibels en cours. Mais non !!! Ca lui allait toujours pas !! "Ah non tu peux pas faire ça tout le temps, là c'est artificiel", etc etc. Bon ok toi t'as l'autorité naturelle, tant mieux pour toi, moi c'est pas le cas alors je fais ce que je peux. Pour l'instant. J'ai le droit de débuter ? J'ai le droit de pas avoir ton charisme ? Non ? Alors fais-moi inspecter tout de suite et vire-moi !! (j'avais trop envie de lui balancer ça). Tout ce que je fais, tout ce que j'essaie pour intéresser mes élèves, c'est de la merde. Non, pour elle un cours bien c'est un cours où il n'y a pas un seul bavardage et où les élèves ont peur constamment de se prendre 1h de colle.

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par mdd le Mer 12 Fév 2014 - 16:09

Moi je crois que tu dois prendre du recul par rapport à ta tutrice qui n'a pas l'air capable de faire des commentaires constructifs ni même intelligents.

mdd
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par *Fifi* le Mer 12 Fév 2014 - 16:16

Et si tu arrêtais de lui parler à cette tutrice ? A part te miner le moral, ca ne sert à rien. Visiblement quoi que tu dises, elle refuse de l'entendre. Donc, pense à toi, à tes classes, essaie éventuellement de parler avec d'autres en qui tu as plus confiance et fais ta vie.  fleurs

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement

*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Kalisto le Mer 12 Fév 2014 - 16:30

Quand je lis tes soucis et avec ce qui m'est arrivé je me demande si ce boulot est vraiment fait pour moi.  Rolling Eyes 

_________________
"La victoire sur soi est la plus grande des victoires."

Kalisto
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Mer 12 Fév 2014 - 16:32

Faut persévérer, se donner une 2e chance. C'est pas parce que tu t'es planté une fois que tu ne réussiras jamais. C'est ce que je me dis aussi  topela 

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Mer 12 Fév 2014 - 16:33

Ma tutrice, dès le début de l'année elle m'a dit qu'il valait mieux que je change de métier. Certainement pas, et je fais ce que je veux !

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par mdd le Mer 12 Fév 2014 - 16:52

Salomé87 a écrit:Ma tutrice, dès le début de l'année elle m'a dit qu'il valait mieux que je change de métier. Certainement pas, et je fais ce que je veux !
 Suspect 
Rien que ça, ça montre à quel point elle n'est pas faite pour être tutrice ! Faudrait peut qu'elle se remette, elle aussi, en question !

mdd
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Mer 12 Fév 2014 - 16:58

Nan mais voilà : on n'a pas le droit de débuter.

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Dinosaura le Mer 12 Fév 2014 - 16:59

Ce que j'adore à l'EN, c'est que, en période de vaches maigres, où on a du mal à recruter (et pour cause...), certains se permettent encore de faire la fine bouche et de casser du stagiaire, du prof etc...

Toutes mes pensées Salomé. Je rejoins Fifi, laisse tomber ta tutrice, elle ne cherche pas à t'apporter des conseils et des critiques constructives, juste à te rabaisser systématiquement (mais elle touche la prime... Evil or Very Mad )

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Fanfan42 le Mer 12 Fév 2014 - 17:03

Bonjour Salomé,
Je comprends totalement ce que tu vis. Je ne sais pas si nous sommes beaucoup dans ce cas, si beaucoup se taisent aussi. Je suis pleine de culpabilité. Je le dis franchement. J'ai honte de certains de mes cours, honte de moi. Je ne suis pas crédible. Je suis dans l'éducation nationale depuis 4 ans. L'année de stage fut difficile mais j'y suis arrivée parce que j'avais une tutrice géniale qui m'a appris les bonnes choses dont certaines que je n'arrive toujours pas mettre en pratique. Pendant 4 ans j'ai été tzr et j'alternais des classes où ça se passait pas trop mal et des classes où ça se passait carrément mal. J'ai enfin eu un poste fixe en septembre : j'étais ravie! Mais je ne savais pas où j'étais tombé : un collège de centre ville, jadis le meilleur mais où les choses se dégradent à vue d'oeil. En fait, on est dans une zep sans les moyens et comme les élèves ne sont pas sanctionnés, ça devient l'enfer. J'ai deux classes avec qui ça ne se passe pas trop mal, même si il y a des heures difficiles et deux classes horribles. Une que personne ne gère vraiment sauf ceux qui mentent!, qui viennent encore de me dessiner des choses obscènes au tableau, où il y a des bagarres, etc... et une classe qui est calme avec les autres professeurs mais qui a un très mauvais esprit. Et ils m'ont prise en grippe au début d'année, parce que j'ai été trop sévère et que ça s'est retourné contre moi et que la direction a sanctionné mollement la chanson qu'ils ont écrit et chanté sur moi. Depuis un élève a changé d'établissement, c'était l'instigateur mais rien n'a vraiment changé : ils me prennent pour une conne. Ils ne font rien, ne notent quasiment plus le cours. Le bordel! Voilà pourquoi j'ai honte. La cpe des 6èmes-5èmes (j'ai 3 5èmes et une 6ème) copinent avec les élèves (et ment) et franchement quand tu mets un mot à un gamin et qu'il te dit : je vais aller le dire à la cpe, ça veut tout dire!!! Bref tout va bien mais comme tout n'allait pas assez bien. La semaine dernière, je me suis faite convoquer par le principal adjoint me signalant que je mettais trop d'heures de colles et que je faisais trop de rapports (évidemment il n'y a pas de sanctions) et puis au détour de pleins de choses, avec des métaphores, il me dit que j'ai deux solutions, une visite conseil d'un formateur ou une inspection. Youpi, c'était jeudi de la semaine dernière. Et hier, une collègue de lettres classiques apprend qu'elle sera surement inspectée avec la stagiaire du collège et du coup j'ai cru comprendre que moi aussi mais ce n'est pas sûr. Youpi! Heureusement que mes collègues me soutiennent car je n'en peux plus!!!! Du coup je ramasse les classeurs à la rentrée pour être sûre que j'aurais des choses potables pour l'inspecteur s'il vient mais j'ai honte honte, honte d'être aussi nulle. Merci de m'avoir écoutée.

Fanfan42
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum