Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Clelia8 le Jeu 6 Fév 2014 - 14:36

Quand j'étais stagiaire, je trouvais mes 2nde (à 34) un peu bruyants et agités en début d'heure, un formateur en tenue et gestion de classe m'avait conseillé de laisser quelques minutes aux élèves pour qu'ils révisent leur leçon en silence avant la reprise. J'ai testé (cette année là et surtout en collège ensuite) et depuis, c'est devenu un rituel, ça les calme bien (surtout après avoir attendu l'autorisation de s'asseoir ;-)

Clelia8
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par amour le Jeu 6 Fév 2014 - 14:42

Baba a écrit:Juste une petite remarque en passant :
Je suis dans le même collège depuis 6 ans. Les deux premières années il y avait beaucoup de bordel dans mes cours, surtout une classe que j'ai suivie en 4° et 3°. Une ancienne élève est venue me voir, elle est en section abibac. Je lui ai demandé si elle arrivait à suivre les cours d'allemand, j'étais sceptique vu mes cours. Aucun problème.
Mes 3° actuels, je les suis depuis 4 ans. Jamais eu de bazar dans mes cours, ils sont adorables, et mon autorité est assise. À part une élève, le niveau est lamentable, m'étonnerait bien qu'un aille en section euro.

Bref, relativiser la responsabilité du professeur. Le bon élève saura prendre la matière, le mauvais non.

toutaffé! Cela se remarque bien vite dans les classes hétérogènes équilibrées: (et je parle d'hétérogénéité de comportement et d'efforts , pas de résultats): ceux qui ont envie de travailler disent aux autres de se calmer (petits fayots!) et tout rentre dans l'ordre. ceci dit certains élèves (ceux qui veulent bosser mais ne sont pas très forts) peuvent vraiment être gênés par les bavardages des autres. A fortiori le bordel empêche aussi de travailler. Mais il faut garder en tête que ce sont eux qui mettent le souk, pas toi!

Est-ce que tu pourrais, en en ayant discuté en amont avec la vie scolaire, exclure un à un tous les fâcheux pendant une  de tes heures de cours? Ca les fera peut-être tous réfléchir   (les exclus, comme ceux qui pourront avoir cours ce jour-là!)

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Jeu 6 Fév 2014 - 15:10

C'est ce que me conseillent certains collègues, mais je n'ose pas du tout, car à la vie sco je suis assez mal vue (je les ai trop sollicités). En plus, je serais la seule prof de l'établissement à le faire  Evil or Very Mad 

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Kalisto le Jeu 6 Fév 2014 - 15:56

Je n'ai pas de conseil, mais je compatis.


Dernière édition par Kalisto le Mar 18 Fév 2014 - 22:04, édité 2 fois

Kalisto
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par mdd le Jeu 6 Fév 2014 - 16:08

Je n'ai pas de conseil, mais je compatis. J'en suis au même point et ça me déprime.... No 

mdd
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Jeu 6 Fév 2014 - 16:15

Ils ont déjà un plan de classe, souvent ils me demandent de changer mais c'est niet. Concernant les heures, le pire, c'est que je les ai aux heures les plus faciles : H1 et H2 !!! Souvent je fais les contrôles en H2 car ils sont pires qu'en H1.
Le coup de m'arrêter de parler pour qu'ils se calment, ça fonctionne très bien avec les 5e (mais que quelques secondes), par contre avec les 4e pas du tout. Mais oui pour les interros surprise j'y ai vraiment pensé, genre en début d'heure si le comportement de la veille a été infect. Le seul problème c'est que j'ai peur d'une rébellion générale, j'ai beau me dire que c'est moi qui décide, quand ils sont 29 contre 1... Et je peux pas mettre 0 à tout le monde. Bref je n'ai pas encore la posture de prof, je n'ai pas assez confiance en moi, je suis trop souriante, trop aimable et quand je me fâche ils rigolent parce que forcément je suis pas crédible. Je sais que je suis mal partie avec eux, et que l'année prochaine je referai pas les mêmes c*nneries.  Evil or Very Mad 

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Jeu 6 Fév 2014 - 16:20

@mdd a écrit:Je n'ai pas de conseil, mais je compatis. J'en suis au même point et ça me déprime.... No 

Moi ce qui me déprime encore plus, c'est quand je vais voir les cours des collègues et que c'est le silence complet. Et après le collègue qui me dit : "je fais comment à ton avis pour avoir des cours aussi calmes"... Ouais bah moi j'ai tout essayé (punitions, etc), je sais que mon défaut c'est dans ma personnalité : pas confiance en moi, pas de charisme, pas crédible. Alors qu'on me remette face à mon échec...  Suspect 
Tu es contractuel 6h ou stagiaire ?

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par trompettemarine le Jeu 6 Fév 2014 - 16:27

@amour a écrit:

ceux qui ont envie de travailler disent aux autres de se calmer (petits fayots!) et tout rentre dans l'ordre.

Cela, à mon avis, il faut éviter. Il n'y a qu'un détenteur de l'ordre, c'est toi. Si un élève dit "chut" à ma place, je le tance autant que les bavards.

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par mdd le Jeu 6 Fév 2014 - 17:42

Salomé87 a écrit:
@mdd a écrit:Je n'ai pas de conseil, mais je compatis. J'en suis au même point et ça me déprime.... No 

Moi ce qui me déprime encore plus, c'est quand je vais voir les cours des collègues et que c'est le silence complet. Et après le collègue qui me dit : "je fais comment à ton avis pour avoir des cours aussi calmes"... Ouais bah moi j'ai tout essayé (punitions, etc), je sais que mon défaut c'est dans ma personnalité : pas confiance en moi, pas de charisme, pas crédible. Alors qu'on me remette face à mon échec...  Suspect 
Tu es contractuel 6h ou stagiaire ?

Contractuelle 6h.
Et alors il fait quoi le collègue pour avoir le calme ??? C'est nul de dire ça !! Rolling Eyes 

mdd
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Jeu 6 Fév 2014 - 18:17

Il (elle) sanctionne dès le 1er cours de l'année. Chose que je n'ai pas faite, certes, mais il y a une donnée qu'ils n'ont pas prise en compte mes collègues : on est tous différents. Certains sont sûrs d'eux et très caractériels, ceux-là se font respecter sans avoir besoin de gueuler. D'autres débutent (oui, on a le droit), et sont impressionnés et crispés devant les élèves lors du 1er cours ; et laissent passer trop de choses.

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par mdd le Jeu 6 Fév 2014 - 18:21

Salomé87 a écrit:D'autres débutent (oui, on a le droit), et sont impressionnés et crispés devant les élèves lors du 1er cours ; et laissent passer trop de choses.

Oui, comme nous quoi. Moi je cherche des solutions pour ça s'arrange mais j'avoue que après un cours comme aujourd'hui j'ai du mal à y croire.... No 

mdd
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Finrod le Jeu 6 Fév 2014 - 18:26

Courage salomé.

C'est difficile, tout personne honnête ne peut que l'admettre.  Les "collègues qui y arrivent" bluffent souvent, je veux dire par là : ce n'est pas parcequ'ils y arrivent qu'ils y arrivent sans efforts , certains subissent tout de même, d'autres se protègent comme ils peuvent.

Et après oui, dans un système quasi-incohérent ou le cadre reste souvent flou et les sanctions sont presque tabou, c'est l'intimidation qui fait souvent office de méthode pour maintenir la discipline.
Exemple concret : j'ai calculé que dans un etb ou j'ai enseigné un an le nombre d'heure de colle par enseignant par semaine était de 1h (car tps de surveillance des colles et taille des salles très limités).  
Or certains s'en sortaient en collant les élèves au premier chuchotement. L'intimidation s'installait et les élèves n'osaient pas bouger, persuadés que  le prof pouvait leur coller 40h si besoin, or il ne le pouvait pas.

Ces élèves réagissent tout aussi irrationellement dans le sens inverse, s'ils ont le sentiment une fois qu'ils ne risquent rien...   ce que je trouve dommage, c'est que ce n'est pas en général de la faute de l'enseignant qui échoue une fois - et le système n'assume pas cette part de risque, trop de monde cherche à se décharger.

Brf, courage. Il faut avoir un esprit guerrier.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Jeu 6 Fév 2014 - 18:36

@mdd a écrit:
Salomé87 a écrit:D'autres débutent (oui, on a le droit), et sont impressionnés et crispés devant les élèves lors du 1er cours ; et laissent passer trop de choses.

Oui, comme nous quoi. Moi je cherche des solutions pour ça s'arrange mais j'avoue que après un cours comme aujourd'hui j'ai du mal à y croire.... No 

Moi pareil, les cours de cette semaine étaient terribles. Quintes de toux forcées, insolence, foutage de g***le en imitant mes répliques, bavardages de fond et seulement les élèves de devant qui participent.

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par InvitéeD2 le Jeu 6 Fév 2014 - 18:40

Je te (re ?) donne le lien du fil que j'ai ouvert sur un sujet similaire :
http://www.neoprofs.org/t66393-partie-du-mauvais-pied-avec-une-classe-la-rebellion-gronde-help?highlight=rebellion

Pour ma part, certaines heures se passent bien, d'autres moins bien, alors que j'agis de la même façon à chaque fois. Donc tout ne peut pas venir de moi, même si j'ai tendance à me remettre beaucoup en question, moi aussi.

Quand les miens se mettent à parler, la seule solution c'est de projeter le cours au tableau en leur demandant de recopier. J'ai alors les "mains libres" pour punir, et j'obtiens à peu près le silence...

InvitéeD2
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Jeu 6 Fév 2014 - 18:41

@Finrod a écrit:Courage salomé.

C'est difficile, tout personne honnête ne peut que l'admettre.  Les "collègues qui y arrivent" bluffent souvent, je veux dire par là : ce n'est pas parcequ'ils y arrivent qu'ils y arrivent sans efforts , certains subissent tout de même, d'autres se protègent comme ils peuvent.

Ca c'est vrai, j'ai une collègue de la même matière et avec le même contrat (contractuelle 6h) qui dit que tout va bien nickel. Sauf qu'une fois j'étais allée voir son cours et c'était le souk. A la fin elle a paru super gênée et là, mine de rien, elle me dit "je sais pas ce qu'ils avaient aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'ils étaient bruyants !" (ouais c'est ça ouais, pile poile quand je viens ils sont bruyants, pas les autres jours ?)

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par neomath le Jeu 6 Fév 2014 - 18:46

Ne vous découragez pas. Vous n'êtes ni la première ni la dernière à être passé par là. Il faut bien débuter un jour.
Il n'est pas trop tard pour redresser la barre. Dans les archives du forum vous trouverez d'innombrables discussions sur ce sujet. Je suggérerais deux choses :
- gérer très rigoureusement les punitions pour que le sentiment d'impunité disparaisse. Comme cela a été dit plus haut, il faut tout noter.
- se servir du  vidéoprojecteur pour les faire gratter. Utilisez une souris sans fil comme télécommande et circulez dans les rangs pendant qu'ils recopient le cours qui défile à l'écran. Effet radical.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Hajar le Jeu 6 Fév 2014 - 18:49

bonsoir,

Moi j'ai carrément un problème d'estime de moi-même vis à vis des collègues. c'est pas tout le temps, mais des fois je me rabaisse; je suis des fois inquiète à l'idée que le collègue d'à côté se plaigne de moi à la Direction parce qu'il y a du bruit. ça m'est même arrivé de demander au collègue si je n'avais pas fait trop de bruit, la preuve que vraiment je me rabaisse. Et puis il y a une collègue, proche de la retraite, dans mon collège qui m'énerve avec son attitude de "moi je sais gérer,mes élèves veulent travailler, veulent réussir mais les tiens ils font trop de bruit" et qui va tout le temps se plaindre chez le Directeur. ça me saoule. Comment faire pour changer ce regard que je porte parfois sur moi?

Hajar
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Neronismater le Jeu 6 Fév 2014 - 19:03

Je crois qu' il faudrait d' abord s' enlever de la tête l' idée qu' il existe une autorité naturelle, innée, sans laquelle on n' arrive à rien. En ce qui me concerne j' ai eu de gros problèmes de discipline les premières années, puis ça s' est amélioré assez vite et aujourd' hui je suis plutôt dans la catégorie " terreur" ou, encore mieux, prof qui n' a même plus besoin de "faire la gueule" pour que ça se passe bien. Je souris, plaisante, etc... mais suis intransigeante par ailleurs sur le bruit, l' attitude, le travail... L' autorité se construit, s' affermit, se travaille au fil du temps, l' essentiel pour moi est d' être en accord avec soi même et intimement persuadé de sa légitimité. Facile à dire, je sais bien, mais vous vous réveillerez un jour sans savoir comment ni pourquoi, avec cette fameuse autorité qui pour le coup vous semblera " naturelle". Courage d' ici là et ne lâchez rien!

_________________
Oderint, dum metuant!

Neronismater
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Lefteris le Jeu 6 Fév 2014 - 19:21

@Finrod a écrit:Courage salomé.

C'est difficile, tout personne honnête ne peut que l'admettre.  Les "collègues qui y arrivent" bluffent souvent, je veux dire par là : ce n'est pas parcequ'ils y arrivent qu'ils y arrivent sans efforts , certains subissent tout de même, d'autres se protègent comme ils peuvent.

Et après oui, dans un système quasi-incohérent ou le cadre reste souvent flou et les sanctions sont presque tabou, c'est l'intimidation qui fait souvent office de méthode pour maintenir la discipline.
Exemple concret : j'ai calculé que dans un etb ou j'ai enseigné un an le nombre d'heure de colle par enseignant par semaine était de 1h (car tps de surveillance des colles et taille des salles très limités).  
Or certains s'en sortaient en collant les élèves au premier chuchotement. L'intimidation s'installait et les élèves n'osaient pas bouger, persuadés que  le prof pouvait leur coller 40h si besoin, or il ne le pouvait pas.

Ces élèves réagissent tout aussi irrationellement dans le sens inverse, s'ils ont le sentiment une fois qu'ils ne risquent rien...   ce que je trouve dommage, c'est que ce n'est pas en général de la faute de l'enseignant qui échoue une fois - et le système n'assume pas cette part de risque, trop de monde cherche à se décharger.

Brf, courage. Il faut avoir un esprit guerrier.
Exact, on n'y arrive jamais sans efforts. Disons que l' habitude réduit les efforts. Mais nous sommes parfois face à des classes qui ne vivent l'école que selon le mode de la guerre, donc rien n'est jamais gagné , il s'engouffrent dans la moindre brèche... Le caractère de ces élèves n'est pas dû au professeur, ils sont tout simplement mal élevés, sont a priori hermétique à tout discours d'autrui, tout centre d'intérêt, et font l'essai de leur toute-puissance. Et ils connaissent parfaitement les moyens de saboter les cours, de les retarder, de faire en sorte qu'ils ne puissent se dérouler normalement.
On culpabilise les enseignants par un discours ambiant insidieux pour de lâches et mauvaises raisons : il s'agit de mettre le couvercle sur les dysfonctionnements. Personne n'y croit dans le fond, à part quelques "ravis". C'est une hypocrisie absolue.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Kalisto le Jeu 6 Fév 2014 - 19:27

@Hajar a écrit:bonsoir,

Moi j'ai carrément un problème d'estime de moi-même vis à vis des collègues. c'est pas tout le temps, mais des fois je me rabaisse; je suis des fois inquiète à l'idée que le collègue d'à côté se plaigne de moi à la Direction parce qu'il y a du bruit. ça m'est même arrivé de demander au collègue si je n'avais pas fait trop de bruit, la preuve que vraiment je me rabaisse. Et puis il y a une collègue, proche de la retraite, dans mon collège qui m'énerve avec son attitude de "moi je sais gérer,mes élèves veulent travailler, veulent réussir mais les tiens ils font trop de bruit" et qui va tout le temps se plaindre chez le Directeur. ça me saoule. Comment faire pour changer ce regard que je porte parfois sur moi?
 furieux  furieux  furieux


Dernière édition par Kalisto le Jeu 6 Fév 2014 - 20:42, édité 1 fois

Kalisto
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par floflolhispano le Jeu 6 Fév 2014 - 19:33

Prof TZR, depuis seulement 3 ans, je peux te dire, que je dois sans cesse réaffirmer "mon autorité", en gros faire comprendre que le chef c'est moi, et que si j'ai un problème ça se passera mal pour l'élève. Avec certaines classes il y a des échecs, des élèves qui veulent me pourrir mon cours, "avec madame machin c'était mieux" ; "elle explique mieux" en plus d'attitudes désinvoltes et irrespectueuses.
L'an dernier j'avais une classe de 4° en ZEP, qui m'a fait suer. Je ne savais plus quoi faire. J'avais l'impression d'être la seule prof "bordélisée", je sortais de cours anéanti avec ce constat "il n'ont rien appris, c'était n'importe quoi", je me fâchais, je criais sur les élèves. Et puis un jour, j'en ai eu marre de me fatiguer le moral pour ces élèves. Alors je restais calme, je sanctionnais, je ne rendais pas les carnets pris aux élèves qui n'avaient pas compris que je voulais le silence, j'allais voir la cpe pour qu'elle appelle les parents, je laissais des mots décrivant l'attitude de l'élève en classe. Et peu à peu ils se sont calmés, ce n'était pas parfait, il y a avait encore du travail mais mon remplacement se terminait. Peu de temps après le collègue que je remplaçais, qui avait une dizaine d'année d'expérience de plus que moi m'envoyait un email, car il n'arrivait pas à travailler avec cette classe. Donc tu vois, ce qu'on appelle l'autorité n'est jamais acquise complètement...Il ne faut jamais abandonner, agir sereinement, tester des solutions, des trucs, des machins, discuter avec le p.p, ... Tu prends les mesures nécessaires, tu ne te caches pas contrairement à d'autres collègues qui souffrent avec leurs classes mais ne le disent à personne. On ne peut pas te reprocher de chercher des moyens de gérer tes classes et de sanctionner les élèves pénibles.

floflolhispano
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Hajar le Jeu 6 Fév 2014 - 19:34

bon tu as appris beaucoup de choses et il faut tout une vie pour apprendre!

Hajar
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par mdd le Jeu 6 Fév 2014 - 19:35

@neomath a écrit:Ne vous découragez pas. Vous n'êtes ni la première ni la dernière à être passé par là. Il faut bien débuter un jour.
Il n'est pas trop tard pour redresser la barre. Dans les archives du forum vous trouverez d'innombrables discussions sur ce sujet. Je suggérerais deux choses :
- gérer très rigoureusement les punitions pour que le sentiment d'impunité disparaisse. Comme cela a été dit plus haut, il faut tout noter.
- se servir du  vidéoprojecteur pour les faire gratter. Utilisez une souris sans fil comme télécommande et circulez dans les rangs pendant qu'ils recopient le cours qui défile à l'écran. Effet radical.

J'aimerais bien passer à la vidéo projection, mais je suis dans 4 salles différentes dont trois qui sont sans matériel. Au mieux, je peux avoir un retro-projecteur et encore comme le tableau est noir, je dois projeter sur un côté et ceux qui sont de l'autre côté n'y voient pas grand chose....

Une jour je me suis retrouvée dans la salle du prof d'HG avec vidéo-proj installé à demeure d'un côté, tableau noir de l'autre et beaucoup plus proche de tous les élèves (qui étaient en rangées perpendiculaires au tableau)....le rêve !!!! Ah si un jour j'ai ma salle....

mdd
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Invité N le Jeu 6 Fév 2014 - 19:53

Je débute et depuis le début de l'année j'ai dû être bordélisé cinq ou six fois. Je pense qu'il ne faut absolument pas leur montrer qu'ils te font suer, mais leur dire qu'après tout, c'est leur avenir et que tu fasses cours ou non, tu toucheras le même salaire. En outre, monter ceux qui veulent travailler contre les fauteurs de trouble peut être également un bon moyen. Bref, à chaque fois que j'ai été bordélisé, je suis resté stoïque et ils en ont eu marre avant moi... Sinon, n'hésite pas à exclure et à faire des rapports pour affirmer ton autorité. Si tu arrives à faire virer un élève une journée, crois-moi, ils te regarderont autrement.

Sinon, il y a des heures plus difficiles que d'autres. Si tu vois que ça va partir en vrille, sors ton petit devoir déjà tout prêt et note-le.

Enfin, les collègues qui affirment qu'il y a un silence absolu dans leur classe sont parfois les plus bordélisés. Il ne faut pas se fier aux discours des uns ou des autres ! Smile

Invité N
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par metropolis75 le Sam 8 Fév 2014 - 14:00

Salut Salomé,
J'ai une collègue qui fait qqch d'efficace avec une de ses 4ème bordélisante : à la fin de chaque heure de cours, petit "contrôle" (quelques questions) sur ce qui a été vu (ou devait être vu) pendant l'heure. Le tout bien évidemment noté. Je peux te dire qu'ils se sont vite calmé.

metropolis75
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par ore le Sam 8 Fév 2014 - 17:11

Ne jamais croire le collègue qui dit que les élèves ne bronchent pas dans son cours. A tout âge, on peut être bordélisé. Cet été, lorsque tu prépareras ton "discours de bienvenue" à tes futurs élèves, tu n'oublieras pas la partie exigences.
En attendant, tu as besoin d'être secondé par la vie scolaire et par le PP de la classe. Il faut continuer à leur parler des élèves perturbateurs et faire des rapports, téléphoner aux parents, etc...

ore
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum