Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par ore le Sam 8 Fév 2014 - 17:11

Ne jamais croire le collègue qui dit que les élèves ne bronchent pas dans son cours. A tout âge, on peut être bordélisé. Cet été, lorsque tu prépareras ton "discours de bienvenue" à tes futurs élèves, tu n'oublieras pas la partie exigences.
En attendant, tu as besoin d'être secondé par la vie scolaire et par le PP de la classe. Il faut continuer à leur parler des élèves perturbateurs et faire des rapports, téléphoner aux parents, etc...

ore
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Sam 8 Fév 2014 - 20:26

Merci à tous pour vos conseils. En fait j'aimerais bien leur mettre une interro surprise pour cause de chahut, mais vu que je les maîtrise mal, j'ai peur d'une rébellion générale. Ca vous arrive vous les rébellions anti contrôle surprise, ou ça vaut le coup d'essayer ? (je les en ai déjà menacés de toute façon, donc ils sont à moitié prévenus)

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Invité N le Sam 8 Fév 2014 - 20:53

Salomé87 a écrit:Merci à tous pour vos conseils. En fait j'aimerais bien leur mettre une interro surprise pour cause de chahut, mais vu que je les maîtrise mal, j'ai peur d'une rébellion générale. Ca vous arrive vous les rébellions anti contrôle surprise, ou ça vaut le coup d'essayer ? (je les en ai déjà menacés de toute façon, donc ils sont à moitié prévenus)

S'ils se rebellent, il faut en exclure un ou deux et crois-moi, ils vont se calmer !

Invité N
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jenny le Sam 8 Fév 2014 - 21:07

Jamais eu de rébellion généralisée. Ceux qui ne veulent pas la faire ont 0.  Twisted Evil 

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par *Fifi* le Sam 8 Fév 2014 - 21:10

Il faut surtout que tu fasses des choses auxquelles TOI tu crois, pour être capable de les assumer face à eux, de ne pas craquer et de maintenir ta position. (je crois que moi j'assumerais mal de faire une interro surprise comme ça mais pourquoi pas si tu y crois et que tu t'y tiens).

Après, essaie de graduer tes sanctions (et d'avoir ta graduation à toi, celle à laquelle toi tu crois) : avant de passer aux heures de colle, donne des punitions bien pénibles (ex des trucs à copier, bêtes et méchants), mets des mots, parle au PP ou appelle les parents. 

L'an dernier j'ai ramé avec une classe de 5e. Un jour j'ai été bordélisée. Au cours d'après, ils sont restés 10 min debout pour une grosse soufflante. J'ai pas crié mais avec un ton bien sec je leur ai fait la morale. Je leur ai aussi expliqué ma nouvelle règle : j'ai fais cours le carnet au coin de la table. Premier bavardage je prenais le carnet, au deuxième il s'ouvrait et l'élève repartait avec une punition. J'ai été hyper ferme quelques cours et l'ambiance s'est peu à peu calmée. Je ne dis pas que c'est LA solution, mais c'est à toi de trouver la tienne, de savoir ce que tu acceptes et ce que tu n'acceptes pas. Il ne s'agit pas de punir ou coller dès le moindre truc mais d'arrêter ton cours dès qu'il y a un bavardage/un élève qui manque de respect pour montrer que tu n'acceptes pas. 
Le vidéoproj peut aider à ne pas tourner le dos aux élèves. Pense aussi à "maîtriser" l'espace : circule dans les rangs notamment vers les élèves pénibles. Fais des remarques en nommant les élèves dès qu'il y a un souci sans forcément punir ou arrêter le cours 10 min, juste quelques secondes pour qu'ils réalisent que tu as vu. 

Bon courage !

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement

*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Sam 8 Fév 2014 - 21:22

Oui en fait le truc c'est que j'ai essayé plein de choses, venant de plusieurs collègues aux idées contradictoires : une m'a conseillé de coller au bout de 3 bavardages. Contre-productif car un jour j'ai ramené 6 retenues à la vie sco, autant vous dire que j'ai été mal reçue. La collègue en question est tellement sévère qu'elle a pas besoin de coller autant. Après je suis passée à 5 bavardages, et au bout de 5 un truc chiant à recopier. Ca marche moyen, mais je viens juste de m'y mettre. Ca me convient mieux comme méthode, car en plus ça m'évite de montrer à la vie sco à quel point je tiens pas ma classe  Twisted Evil 

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Lefteris le Sam 8 Fév 2014 - 21:24

Salomé87 a écrit:Merci à tous pour vos conseils. En fait j'aimerais bien leur mettre une interro surprise pour cause de chahut, mais vu que je les maîtrise mal, j'ai peur d'une rébellion générale. Ca vous arrive vous les rébellions anti contrôle surprise, ou ça vaut le coup d'essayer ? (je les en ai déjà menacés de toute façon, donc ils sont à moitié prévenus)
Tu les préviens que tu es susceptible de faire une interro à la fin de chaque cours. Dans le meilleur des cas , tu ne la fais pas, pour avancer dans le cours.
Pour ma part, je fais une interrogation tous les vendredi pour les obliger à travailler entre les cours : je les ai deux fois deux heures, la deuxième heure est un bras de fer, surtout le vendredi. Une partie de la classe est en état de guerre permanente : on ne peut pas tourner la tête, ça bavarde, ça se lance des objets. Ils n'ont jamais de feuilles, n'amènent pas le matériel, disent "non!" dès qu'on leur parle ( comme si c'était une question)..
Une guerre est une guerre, elle doit être gagnée par le professeur , pas par eux. Récemment une élève a tenté de lancer une bronca : immédiatement collée.
Pour esquiver l'évaluation, contestation, absence de feuilles : remise d'un questionnaire dactylographié.
Trois élèves contestent le prochain travail maison : une croix dans la note de travail et annonce qu'ils seront interrogés systématiquement.
Un refus de contrôle ? Exclusion immédiate de l'élève ( je l'ai fait hier).
Je suis d'accord, c’est usant, mais moralement, on s'en porte mieux moralement. Un enseignant doit 1° survivre 2° transmettre s'il survit . Toyte autre considération est superflue face aux barbares.
Même dans les classes dures , on a parfois quelques élèves qui en ont assez de subir ce régime et cette ambiance, et qui remettent en cause les autres

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Sam 8 Fév 2014 - 21:29

J'aimerais bien exclure, mais j'ose pas, car je serais la seule prof du collège à le faire et je suis déjà hyper mal vue à cause de ma gestion de classe (j'ai beaucoup sollicité un peu tout le monde pour des conseils, à la vie sco ils peuvent plus me voir). Mais dans le pire des cas je mets 0 à tous ceux qui refusent de faire l'interro, ça peut calmer je pense  Twisted Evil 

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Lefteris le Sam 8 Fév 2014 - 21:33

Salomé87 a écrit:J'aimerais bien exclure, mais j'ose pas, car je serais la seule prof du collège à le faire et je suis déjà hyper mal vue à cause de ma gestion de classe (j'ai beaucoup sollicité un peu tout le monde pour des conseils, à la vie sco ils peuvent plus me voir). Mais dans le pire des cas je mets 0 à tous ceux qui refusent de faire l'interro, ça peut calmer je pense  Twisted Evil 
La vie scolaire est là pour faire son boulot. Toi, ton boulot, c'est faire cours et protéger le groupe.Tu exclus, ils gèrent... Sauf quand vraiment ils sont surchargés, et là ça se négocie, on se comprend et on ne se tire pas dans les pattes (faut dire que là où je suis, il y a à faire ...). Chez nous, pas ce genre de problèmes. Mais je sais que dans certains bahuts, des CPE se considèrent comme ls supérieurs des enseignants, leur imposent des retours d'élèves , refusent des punitions  No 

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par *Fifi* le Sam 8 Fév 2014 - 21:40

L'année de stage je me répétais que c'était eux ou moi. Il fallait que ce soit moi, je voulais que ce soit moi DONC il fallait que eux se calment. C'était mon état d'esprit toute l'année, je me répétais ces mots : c'était eux ou moi et j'avais décidé que ca serait moi. Ca peut paraître brutal mais c'était pour me booster à ne pas avoir "peur". 

Essaie surtout d'avoir une technique et de t'y tenir. Cela ne peut pas s'améliorer en 3 cours malheureusement mais il faut que tu gardes une technique à laquelle tu crois et que tu y tiennes. Comme tu le dis, avant de mettre des colles donne des punitions, des trucs pénibles à copier. Mais n'attend pas forcément x bavardages... Tu préviens une fois et puis stop. 
Après, à toi de voir ce que tu ne peux pas accepter : ex quand je parle, j'explique le travail, je ne tolère aucun bavardage, je m'arrête dès qu'il y a un bruit. Par contre quand ils travaillent à l'écrit, ils peuvent chuchoter du moment que ca bosse.

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement

*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par yogi le Sam 8 Fév 2014 - 23:57

@*Fifi* a écrit:L'année de stage je me répétais que c'était eux ou moi. Il fallait que ce soit moi, je voulais que ce soit moi DONC il fallait que eux se calment. C'était mon état d'esprit toute l'année, je me répétais ces mots : c'était eux ou moi et j'avais décidé que ca serait moi. Ca peut paraître brutal mais c'était pour me booster à ne pas avoir "peur". 

Essaie surtout d'avoir une technique et de t'y tenir. Cela ne peut pas s'améliorer en 3 cours malheureusement mais il faut que tu gardes une technique à laquelle tu crois et que tu y tiennes. Comme tu le dis, avant de mettre des colles donne des punitions, des trucs pénibles à copier. Mais n'attend pas forcément x bavardages... Tu préviens une fois et puis stop. 
Après, à toi de voir ce que tu ne peux pas accepter : ex quand je parle, j'explique le travail, je ne tolère aucun bavardage, je m'arrête dès qu'il y a un bruit. Par contre quand ils travaillent à l'écrit, ils peuvent chuchoter du moment que ca bosse.

Je suis toujours dans l'optique "c'est eux ou c'est moi!" ,par contre je ne tolère aucun bavardage.Je ne vois pas comment on peut se concentrer sur son travail tout en discutant avec le copain. Ils ont les récrés pour cela.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Lizdarcy le Dim 9 Fév 2014 - 0:41

J'aimerais aussi ne "tolérer" aucun bavardage mais avec certaines classes c'est difficile dans la mesure où un certain nombre d'élèves sont dans la provocation et n'ont aucune limite chez eux.Et comme en outre ils sont totalement démotivés scolairement parlant, et bien nous avons peu de prises sur eux.

Lizdarcy
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par yogi le Dim 9 Fév 2014 - 1:10

@Lizdarcy a écrit:J'aimerais aussi ne "tolérer" aucun bavardage mais avec certaines classes c'est difficile dans la mesure où un certain nombre d'élèves sont dans la provocation et n'ont aucune limite chez eux.Et comme en outre ils sont totalement démotivés scolairement parlant, et bien nous avons peu de prises sur eux.

J'ai souvent été ,et je suis toujours, dans des établissements difficiles. Si on a des exigences constantes,ils finissent par se mettre au pli.Oui cela peut prendre 1 mois,ou 2 ,ou 3 voire 6 mais au final c'est nous qui gagnerons,pas eux.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Arverne le Dim 9 Fév 2014 - 7:06

Salomé87 a écrit:J'aimerais bien exclure, mais j'ose pas, car je serais la seule prof du collège à le faire et je suis déjà hyper mal vue à cause de ma gestion de classe (j'ai beaucoup sollicité un peu tout le monde pour des conseils, à la vie sco ils peuvent plus me voir). Mais dans le pire des cas je mets 0 à tous ceux qui refusent de faire l'interro, ça peut calmer je pense  Twisted Evil 
Et pourtant, l'exclusion, ça fonctionne bien. J'ai dans mon collège une collègue qui se fait beaucoup bordéliser or, c'est celle qui colle le plus mais qui exclut le moins. Les colles, souvent ils ne les font pas et quand ils les font, c'est la fête en salle d'étude ! Et la colle, pour certains, c'est un moyen de frimer devant les camarades.  L'exclusion, je la manie avec art : ce n'est pas à la vie sco mais directement dans le bureau du principal, avec fiche d'exclusion automatiquement envoyée aux parents. Je t'assure, ça calme bien.

Arverne
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Ragnetrude le Dim 9 Fév 2014 - 15:28

Salomé, il ne faut pas te remettre totalement en question...j'ai eu des difficultés avec certaines classes lors de mon année de stage et je sais l'humiliation et le manque d'estime de soi que l'on peut ressentir. Je peux te dire que j'ai abordé la rentrée suivante le couteau entre les dents avec des règles très claires sur la gestion de classe : les élèves ont vite compris que je ne me ferais pas avoir. Depuis, il est bien rare que je me sente en échec (ça arrive parfois mais de moins en moins). Si j'avais quelques conseils :
- ne pas crier, utiliser un ton sec et froid quand c'est nécessaire (ce qui n'empêche pas d'être souriante et détendue le reste du temps).
- ne pas menacer 50 fois, prévenir une fois et sanctionner.
- tenir une comptabilité précise des punitions et penser à les ramasser.
- ne pas hésiter à abandonner son cours pour avoir le calme : "puisque vous ne travaillez pas sérieusement, vous fermez le cahier et prenez une feuille pour copier la page 80 du manuel, le premier que j'entends aura 3 pages à copier chez lui".
- ne pas trop se remettre en question car il y a des cas qui sont vraiment ingérables, on ne peut pas faire de miracles non plus. Dis-toi que le simple fait de les supporter sans les frapper est déjà mieux que ce que serait capable de faire la plupart des gens !

Pour cette année, ça va être dur de redresser la barre avec ces élèves, mais dis-toi que tu ne refera plus les mêmes erreurs ! En attendant, pour préserver tes cours il faut les mettre en activité individuelle le plus possible (dès le début du cours) et les faire écrire un maximum = dis-toi que les sérieux qui ne bénéficient pas d'un super cours en classe auront au moins quelque chose de solide dans leur cahier.


Dernière édition par Ragnetrude le Ven 14 Fév 2014 - 22:19, édité 1 fois

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Dim 9 Fév 2014 - 16:24

Oui c'est ce que je me dis aussi, à la rentrée prochaine je saurai ce qu'il faut faire et j'aurai déjà plus confiance en moi.
Pour les forcer à travailler et à écrire, je leur ai déjà fait le coup du "c'est comme un contrôle, je ramasse dans 20 mn et en cas de bavardages, c'est 0". Ca avait fonctionné, mais je sais bien que je peux pas faire ça tout le temps. Comme j'aime les cours interactifs, je leur fais beaucoup d'oral aussi, je pense que je ne les fais pas assez écrire. Faut dire aussi que quand je leur donne des exos où il s'agit d'écrire, la plupart bavardent en attendant la correction car disent qu'ils n'ont pas compris.
Mais voilà même si je risque d'avoir des reproches de la part de ma tutrice (bon après je suis pas obligée de lui dire), effectivement je peux aussi leur projeter toute la trace écrite au tableau sans même avoir étudié les docs, histoire d'avoir du contenu dans le cahier.

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Kalisto le Dim 9 Fév 2014 - 16:35

Haldetrude a écrit:
- ne pas trop se remettre en question car il y a des cas qui sont vraiment ingérables, on ne peut pas faire de miracles non plus. Dis-toi que le simple fait de les supporter sans les frapper est déjà mieux que ce que serait capable de faire la plupart des gens !
 mdr 

_________________
"La victoire sur soi est la plus grande des victoires."

Kalisto
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par mdd le Dim 9 Fév 2014 - 16:40

Vendredi, j'ai eu deux cours très bien (le deuxième, on entendait même mon ventre gargouiller.... Embarassed , le bruit a aussi ses avantages !).
Et en fait je me suis rendue compte que j'étais sereine et convaincue de ce que je disais (dans mes menaces). Pourquoi, ça je ne sais pas.

mdd
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Dim 9 Fév 2014 - 16:41

Cela dit ce qui m'inquiète, c'est que beaucoup de collègues doutent que je sois faite pour ce métier. Car je donne une image de moi qui est erronée : je suis pas sûre de moi, je demande des conseils tout le temps, à tout le monde, mais comme les conseils souvent se contredisent, je ne sais plus quoi faire et j'essaie tout ; y compris les sanctions qui ne sont pas du tout appropriées à ma personnalité. J'ai un peu (trop) sollicité tout le monde, la cde, son adjointe et la vie sco m'ont super bien aidée mais il y a quelques semaines, je me suis encore fait remarquer pour un gros problème de gestion de classe et ils avaient l'impression que j'allais très très mal (au fond de moi-même je n'étais pas si stressée que je paraissais). Ils m'ont dit "vous savez, l'an prochain vous aurez 18h, il faut bien réfléchir hein". Maintenant je suis très mal vue à la vie sco, je passe pour un boulet qui a toujours besoin d'aide (alors que pendant 7 bonnes semaines, entre la Toussaint et Noël, je n'ai sollicité absolument personne), et je me rends compte que même si j'avais un incident grave dans ma classe, relevant du conseil de discipline (un élève qui m'insulte, des élèves qui se tapent dessus, etc), il vaudrait mieux que je ferme ma g****e car je serais la seule prof du collège à qui ça arriverait (et je n'aurais pas besoin de ça pour ma réputation).
Oui très sincèrement j'ai très peur pour mon avenir (je suis dans le privé, ils ont donc un peu de pouvoir sur la carrière des profs), les collègues ne conçoivent pas l'idée qu'il y ait des bavardages dans ma classe (pour eux, c'est synonyme de cours raté, donc prof incompétente), même si les bavardages sont bon esprit. Donc maintenant je sais que pour le dernier tiers de l'année qui reste (c'est pas grand chose, après tout) je vais devoir souffrir en silence pour sauver mon emploi. D'un côté, pourquoi pas, ça va m'apprendre à me blinder et à me responsabiliser.
Désolée pour le pavé  Neutral 

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Dim 9 Fév 2014 - 16:44

@mdd a écrit:Vendredi, j'ai eu deux cours très bien (le deuxième, on entendait même mon ventre gargouiller.... Embarassed ,  le bruit a aussi ses avantages !).
Et en fait je me suis rendue compte que j'étais sereine et convaincue de ce que je disais (dans mes menaces). Pourquoi, ça je ne sais pas.

Ca m'arrive aussi d'avoir des cours très bien, mais je ne sais absolument pas pourquoi ! Je pense que c'est quand on change de matière (entre histoire, géo, EC), du coup ça les motive, ou alors quand je varie les activités, mais c'est pas toujours évident.

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Dim 9 Fév 2014 - 16:47

@Kalisto a écrit:
Haldetrude a écrit:
- ne pas trop se remettre en question car il y a des cas qui sont vraiment ingérables, on ne peut pas faire de miracles non plus. Dis-toi que le simple fait de les supporter sans les frapper est déjà mieux que ce que serait capable de faire la plupart des gens !
 mdr 

Bien dit ! Il y a des fois, j'en prendrais un pour taper sur l'autre ! Suspect 

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Ragnetrude le Dim 9 Fév 2014 - 16:57

Mais tes collègues jouissent de savoir que quelqu'un galère avec les classes, ça les conforte dans leur sentiment d'autorité. S'ils ne sont pas capable de comprendre que lorsqu'on débute on fait forcément des erreurs, ce sont de très mauvais pédagogues. Tu fais bien de demander des conseils, ils devraient plutôt se dire que tu as envie de t'améliorer et que tu es lucide sur tes difficultés, ce qui est très sain !

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Dim 9 Fév 2014 - 17:03

La cde l'a reconnu que j'étais de très bonne volonté, elle me l'a dit, même si elle était sceptique à l'idée que je puisse assurer 18h l'an prochain.
Mais sinon j'ai aussi une collègue, qui a le même contrat et la même expérience que moi, qui jouit ouvertement de mes difficultés ; je trouve qu'elle me répond souvent avec une pointe de sadisme dans la voix. Elle dit aussi que tout se passe bien chez elle, alors qu'une fois j'étais allée voir un de ses cours, et c'était le bordel  Twisted Evil 

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Dinosaura le Dim 9 Fév 2014 - 17:11

Tes collègues se rassurent sur leur propre autorité en se défaussant sur la petite nouvelle qui vient d'arriver et qui connaît, par son inexpérience et par sa position précaire dans l'établissement, plus de test de la part des élèves.
Si tes collègues (et la hiérarchie) te plombent ainsi, c'est par lâcheté et pour se mettre à l'abri eux-mêmes des remous (pratique, ça tombe sur la jeune...). C'est malheureusement assez courant dans certaines sdp et ce n'est pas l'aspect le plus glorieux de notre profession... Les problèmes d'indiscipline d'élèves sont étouffés voire encouragés par le comportement d'omerta des adultes.
Un conseil : n'attends plus rien de tes collègues, ne va plus les voir quand tu as besoin de conseils, et reprends confiance en toi en relativisant ta situation (quand tu vas les voir, ça a plutôt tendance à te conforter dans l'idée que toi tu n'y arrives pas, alors qu'eux gèrent super bien... mais ils sont aussi forcément passés par là, et de toute façon ils ne réussissent pas tous à obtenir le calme sans efforts, présents ou passés).
Continue de sanctionner les manquements d'élèves (en augmentant les sanctions si celles que tu prends ne sont pas efficaces) : retenues pour les classes faciles, exclusions pour les plus dures. Et reste ferme avec la vie scolaire, en prévenant à l'avance peut-être, que tu seras amenée à exclure dans telle ou telle classe tant que l'ordre ne sera pas revenu. Il faut arriver à faire comprendre à tes élèves que tu vas camper sur tes positions et que ce n'est pas toi qui vas lâcher. C'est du bluff, à condition que tu sanctionnes vraiment quand ils te testent au départ. Après, ils finiront par se lasser...

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Jézabel le Dim 9 Fév 2014 - 17:28

Malheureusement, pour les exclusions, je n'y pense pas : je suis trop mal vue, bien sûr les cpe engueuleraient les élèves mais j'en entendrais parler après en sdp, ça remonterait à la direction, j'aurais du "c'est pas normal, encore toi, t'es la seule prof à exclure, tu nous agaces". Déjà une fois j'avais ramené plein de retenues à la vie sco, le cpe m'avait tancé en me disant qu'on pourrait pas continuer comme ça. C'est pour ça que maintenant avant de coller, je donne des punitions, et je ne colle que si elles sont pas faites.
L'autre jour, d'un air complètement innocent (c'était pas pour me plaindre), je raconte à une collègue que mes élèves se sont forcés à tousser pour m'énerver, et que moi je suis sortie victorieuse puisque les ayant complètement ignorés, ils se sont fatigués tout seuls. Et là, pour la 50e fois depuis le début de l'année et de la part de la même collègue, j'ai droit à la même réponse : "bah oui je te l'avais dit quand l'autorité part mal dès le début etc etc". Bon ben ça va pas la peine de radoter, j'ai compris, je suis une quiche qu'a pas réussi à sanctionner dès la 1ère minute de l'année, pas la peine de me le remettre dans les pattes...


Dernière édition par Salomé87 le Jeu 22 Mai 2014 - 10:40, édité 1 fois

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordélisation en cours et gros sentiment de culpabilité

Message par Ragnetrude le Dim 9 Fév 2014 - 17:30

Salomé87 a écrit:La cde l'a reconnu que j'étais de très bonne volonté, elle me l'a dit, même si elle était sceptique à l'idée que je puisse assurer 18h l'an prochain.
Mais sinon j'ai aussi une collègue, qui a le même contrat et la même expérience que moi, qui jouit ouvertement de mes difficultés ; je trouve qu'elle me répond souvent avec une pointe de sadisme dans la voix. Elle dit aussi que tout se passe bien chez elle, alors qu'une fois j'étais allée voir un de ses cours, et c'était le bordel  Twisted Evil 

Une amie me racontait hier qu'une de ses collègues se vantait d'avoir le calme dans ses cours... Dernièrement elle est entrée dans sa salle pour demander un truc : les élèves avaient les écouteurs sur les oreilles, smartphones et tablettes allumés posés sur la table, les filles au fond étaient en train de se lisser les cheveux avec un fer à lisser  Shocked Shocked Shocked...

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum