Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Audition de Mme Anne Armand, IG, sur le décrochage scolaire

par John le Jeu 06 Fév 2014, 9:30 pm
La vidéo ici :
http://videos.assemblee-nationale.fr/video.5161.commission-des-affaires-culturelles--mme-anne-armand-inspectrice-gle-de-l-education-nationale-sur-5-fevrier-2014

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Igniatius
Empereur

Re: Audition de Mme Anne Armand, IG, sur le décrochage scolaire

par Igniatius le Ven 07 Fév 2014, 2:18 pm
J'ai écouté les 26 1ères minutes : elle a l'air gentil cette dame mais elle ressort tous les poncifs habituels sur l'école, créatrice d'échec scolaire.

Ce qui me frappe, c'est la pauvreté et la fausseté des arguments censés montrer ce propos : elle assène qu'un élève décrocheur a toujours eu, nécessairement, un problème un jour avec UN adulte en particulier (enseignant évidemment) en qui, une année donnée, il n'a pas eu confiance. Cela a conduit au décrochage.
De même, elle prétend que l'on (comprendre, les enseignants) répète souvent aux élèves "si tu n'y arrives pas, tu iras en filière pro."

Que le système vise à obtenir le meilleur des élèves et pousse ceux qui le peuvent vers les filières générales, je ne le conteste pas, mais affirmer qu'il présente les voies pro comme un échec, entraînant le décrochage des élèves fragiles, c'est à mon avis commettre une faute de raisonnement.
Et ce qui me gêne, c'est que, pour l'instant, je n'ai pas entendu d'autres arguments que ces généralités absurdes sur les profs et les PE.

J'écouterai la suite plus tard, mais cela en dit long sur ce qui nous attend.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Audition de Mme Anne Armand, IG, sur le décrochage scolaire

par Marie Laetitia le Ven 07 Fév 2014, 2:27 pm
@Igniatius a écrit:J'ai écouté les 26 1ères minutes : elle a l'air gentil cette dame mais elle ressort tous les poncifs habituels sur l'école, créatrice d'échec scolaire.

Ce qui me frappe, c'est la pauvreté et la fausseté des arguments censés montrer ce propos : elle assène qu'un élève décrocheur a toujours eu, nécessairement, un problème un jour avec UN adulte en particulier (enseignant évidemment) en qui, une année donnée, il n'a pas eu confiance. Cela a conduit au décrochage.
De même, elle prétend que l'on (comprendre, les enseignants) répète souvent aux élèves "si tu n'y arrives pas, tu iras en filière pro."

Que le système vise à obtenir le meilleur des élèves et pousse ceux qui le peuvent vers les filières générales, je ne le conteste pas, mais affirmer qu'il présente les voies pro comme un échec, entraînant le décrochage des élèves fragiles, c'est à mon avis commettre une faute de raisonnement.
Et ce qui me gêne, c'est que, pour l'instant, je n'ai pas entendu d'autres arguments que ces généralités absurdes sur les profs et les PE.

J'écouterai la suite plus tard, mais cela en dit long sur ce qui nous attend.


Je crois qu'on leur répète au contraire que pour aller en filière pro, il faut se mettre au travail. Les filières pro sont tout sauf des poubelles...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum