j'ai une élève de 4è qui m'a insultée en pleine classe et qui nie l'avoir fait. Que faire?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: j'ai une élève de 4è qui m'a insultée en pleine classe et qui nie l'avoir fait. Que faire?

Message par fioufiou le Dim 2 Mar 2014 - 12:59

@Olympias a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
@Olympias a écrit:En ce qui me concerne, si un/une élève m'insulte en cours, il/elle ne remet pas les pieds dans ma salle de classe.

L'ennui c'est que si le CDE ne décide qu'une exclusion de quelques jours (et par là il respecte les textes qui parlent d'une sanction disciplinaire, recouvrant aussi les simples journées d'exclusion), tu fais quoi? Jusqu'ici j'ai accepté le retour de deux élèves m'ayant insultée... Virer définitivement un élève pour un doigt d'honneur... est-ce nécessaire? (je suis sans doute trop gentille...)

Une fois un élève m'a fait un doigt d'honneur dans le couloir après avoir pété un fusible car je ne voulais pas l'accepter en cours (pas plus que sa dulcinée qui l'accompagnait et qui était dans la même classe) au bout de 25 mn de retard.
Rapport (j'en fais très très rarement) avec indication que je me réservais d'aller déposer plainte...Le CDE l'a viré de mon cours jusqu'à la fin de l'année. Au lycée,j'ai une réputation de super-sévère très très établie...

En lycée, c'est possible (après des insolences à répétition, un chef avait décidé qu'un élève ne remettrait plus les pieds dans mon cours) mais en collège, la tenue systématique d'un conseil de discipline a lieu uniquement lorsqu'il y a eu une agression physique. Un élève m'a insulté sur un bout de papier que j'ai retrouvé et j'ai fait un scandale, je ne voulais plus l'accepter dans mon cours. Bien sûr, il a nié en bloc mais je n'ai pas cédé. Résultat des courses : exclusion de mon cours jusqu'aux excuses puis une semaine d'exclusion. On m'a dit qu'il était impossible de renvoyer définitivement cet élève de mon cours.  injuste Dur dur de continuer "normalement" après...
Il faudrait que les textes soient moins laxistes et ça demanderait qu'on fasse remonter notre mécontentement fasse à l'inacceptable et qu'on se mobilise.

fioufiou
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: j'ai une élève de 4è qui m'a insultée en pleine classe et qui nie l'avoir fait. Que faire?

Message par kero le Dim 2 Mar 2014 - 13:29

@fioufiou a écrit:En lycée, c'est possible (après des insolences à répétition, un chef avait décidé qu'un élève ne remettrait plus les pieds dans mon cours) mais en collège, la tenue systématique d'un conseil de discipline a lieu uniquement lorsqu'il y a eu une agression physique.

Il y a de nombreux collèges où une agression verbale donne également - et automatiquement - lieu à un conseil de discipline. Dans mon collège actuel, c'est même précisé dans le règlement intérieur.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: j'ai une élève de 4è qui m'a insultée en pleine classe et qui nie l'avoir fait. Que faire?

Message par MelanieSLB le Lun 3 Mar 2014 - 10:32

@fioufiou a écrit:

En lycée, c'est possible (après des insolences à répétition, un chef avait décidé qu'un élève ne remettrait plus les pieds dans mon cours) mais en collège, la tenue systématique d'un conseil de discipline a lieu uniquement lorsqu'il y a eu une agression physique. Un élève m'a insulté sur un bout de papier que j'ai retrouvé et j'ai fait un scandale, je ne voulais plus l'accepter dans mon cours. Bien sûr, il a nié en bloc mais je n'ai pas cédé. Résultat des courses : exclusion de mon cours jusqu'aux excuses puis une semaine d'exclusion. On m'a dit qu'il était impossible de renvoyer définitivement cet élève de mon cours.  injuste Dur dur de continuer "normalement" après...
Il faudrait que les textes soient moins laxistes et ça demanderait qu'on fasse remonter notre mécontentement fasse à l'inacceptable et qu'on se mobilise.

Les textes ne sont pas laxistes du tout, l'obligation d'entamer une procédure disciplinaire pour toute violence verbale est très claire dans le BO d'août 2011 ( http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=57071 ). Il faut cependant souvent rappeler les textes à ceux qui sont censés en assurer l'application.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum