Pourquoi cet hémistiche de Virgile remue-t-il les entrailles ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourquoi cet hémistiche de Virgile remue-t-il les entrailles ?

Message par nlm76 le Sam 8 Fév 2014 - 11:17

Huīc conjūnx Sȳchæus erat, dītissimus agrī

Phœnīcum, et magnō miseræ dīlēctus amōre,


cuī pater intāctam dederat, prīmīsque jugārat
ōminibus.


Est-ce parce que Didon y est présente comme datif dans la principale, comme génitif dans l'apposition dudit hémistiche, comme accusatif dans la relative qui suit ? Le véritable sujet de la phrase jamais au nominatif ? Est-ce le rapprochement de magnus et de miser, de diligo et d'amor ?

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi cet hémistiche de Virgile remue-t-il les entrailles ?

Message par User5899 le Sam 8 Fév 2014 - 11:19

Le problème est que remuer le coeur est bien subjectif Smile
Pour ma part, celui qui me touche est celui-ci :
Incipit effari mediaque in uoce resistit Smile

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum