Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Paratge
Érudit

Re: Laurent Ruquier à Benoît Hamon : "Vous serez peut-être le prochain ministre de l'Education nationale".

par Paratge le Mar 11 Fév - 19:24
@Balthazaard a écrit:Doit-on faire remonter le texte de Feynman, par ailleurs auteur d'un VRAI effort de pédagogie dans son cours de Physique

La science culte du cargo ? Very Happy 
http://www.neoprofs.org/t59835-les-sciences-de-l-education-ou-le-culte-du-cargo?highlight=cargo
avatar
Igniatius
Empereur

Re: Laurent Ruquier à Benoît Hamon : "Vous serez peut-être le prochain ministre de l'Education nationale".

par Igniatius le Mar 11 Fév - 19:34
holderfar a écrit:
@philann a écrit:je tape dessus certes mais pas du tout aveuglément....j'ai une liste à jour des délires qu'on leur doit!! furieux furieux furieux 
Sans être en accord avec tout, j'ai de plus en plus de sympathie pour l'UNSA. De temps en temps, ils sortent un communiqué un peu à côté de la plaque, mais  c'est l'un des rares syndicats à s'occuper de pédagogie, et avec des propositions qui n'ont rien de stupides. Sinon, à part le SNALC, que je ne suis plus trop sur le plan péda, eh bien c'est le vide intersidéral et c'est dommage. Nos intérêts seraient sans doute mieux défendus si on ne passait pas tout notre temps à dire non à tout.


Le SGEN et l'UNSA ont signé la réforme Châtel car elle était basée sur leur volonté de "suivi personnalisé des élèves" : ils ne disent pas non, qu'a-t-on obtenu ? Une réforme indigente et qui a bien fait reculer la pédagogie.

Ca fait réfléchir.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
Balthazaard
Expert spécialisé

Re: Laurent Ruquier à Benoît Hamon : "Vous serez peut-être le prochain ministre de l'Education nationale".

par Balthazaard le Mar 11 Fév - 19:34
oui ce chef d'oeuvre...
avatar
philann
Doyen

Re: Laurent Ruquier à Benoît Hamon : "Vous serez peut-être le prochain ministre de l'Education nationale".

par philann le Mar 11 Fév - 19:39
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Luigi_B a écrit:
Antoine Prost, dans Du Changement dans l'école (2013), a écrit:De droite ou de gauche, ces réformes avaient un point commun : elles tentaient de résoudre les problèmes posés par la démocratisation quantitative des collèges, puis des lycées, en adaptant le métier d'enseigner à ce nouveau public. En ce sens, le reproche qui leur était fait de "primariser" le secondaire était fondé. Toucher à leur façon d'enseigner, c'était remettre profondément en question l'identité professionnelle des professeurs, qui s'enracine dans leur spécialisation disciplinaire : ils s'estiment chargés exclusivement de transmettre des savoirs, laissant à d'autres l'éducation et les apprentissages. Certes, comme toute généralisation celle-ci est excessive. Il y a aussi des pédagogues parmi eux, mais si l'on en a rencontré davantage au SGEN, c'est en partie parce que ce syndicat général, instituteurs et professeurs discutaient ensemble et s’appréciaient les uns les autres. A certains égards l'effet "syndicat général" joue également dans le SE-UNSA. Mais, dans l'ensemble, toute tentative pour imposer une autre façon d'enseigner est ressentie par une majorité de professeurs comme une agression, une mise en accusation injuste, une volonté de les abaisser, de les humilier. C'est cette identité professionnelle que défendent le SNES, comme le SNALC.

Ce n'est pas un écrit d'historien ça. Mais passons.

Ce n'est pas un écrit d'historien mais le constat est parfaitement juste: je prends pour une agression caractérisée le fait de vouloir m'imposer ma façon d'enseigner.   

@John a écrit:
Et parmi ceux-là un certain historien engagé, qui associe par exemple dans un même mouvement "Reconstruire l'école", "Sauvez les lettres" et "SOS éducation", ou bien distribue les bons et mauvais points aux syndicats
Eh bien pour moi c'est un tort. Je pense avoir été assez clair sur ce que je pense, et ça ne m'empêche pourtant pas, aussi, de lire Prost en tant qu'historien.
Ni même de le lire quand il parle d'éducation  professeur  On n'est pas obligé de ne lire que les gens dont on partage les points de vue. Cela ne m'empêche pas, et cet extrait le confirme que certains sont, par leur position, nuisible à la profession.

Et au passage, les plus grands défenseurs de LA pédagogie (notez au passage le singulier dans la majorité des discussions!) ne sont pas pour autant les plus grands défenseurs de la revalorisation du point d'indice!  furieux 

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Laurent Ruquier à Benoît Hamon : "Vous serez peut-être le prochain ministre de l'Education nationale".

par User5899 le Mar 11 Fév - 19:45
avatar
e-Wanderer
Expert spécialisé

Re: Laurent Ruquier à Benoît Hamon : "Vous serez peut-être le prochain ministre de l'Education nationale".

par e-Wanderer le Mar 11 Fév - 19:54
En khâgne, mon prof d'allemand avait tranché le débat : "La pédagogie, ça n'existe pas". C'était en pleine rage pédagogiste, au moment de la création des IUFM…
avatar
Igniatius
Empereur

Re: Laurent Ruquier à Benoît Hamon : "Vous serez peut-être le prochain ministre de l'Education nationale".

par Igniatius le Mar 11 Fév - 20:02
holderfar a écrit:
@Isis39 a écrit:
@philann a écrit:S'occuper prioritairement de pédagogie (dans un sens qu'en plus je rejette, parce que si je ne suis pas au SNALC, j'apprécie assez sa vision de la pédagogie) plutôt que de défendre les statuts, salaires et conditions d'enseignement c'est précisément ce que je reproche le plus au SGEN et à l'UNSA. Ce n'est pas le rôle d'un syndicat, il y a les associations disciplinaires pour cela.


Les associations disciplinaires sont souvent à côté de la plaque...
Et de toute façon, je ne suis pas d'accord. Je crois de moins en moins possible de dissocier les deux, et les associations disciplinaires défendent plus la promotion de leur discipline qu'elles ne traitent de pédagogie.

Il faut dire qu'en traitant de pédagogie exclusivement, certains syndicats n'enseignent plus aucune discipline : tu as vu l'état des lieux ?

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
Igniatius
Empereur

Re: Laurent Ruquier à Benoît Hamon : "Vous serez peut-être le prochain ministre de l'Education nationale".

par Igniatius le Mar 11 Fév - 20:02
@Isis39 a écrit:
@philann a écrit:S'occuper prioritairement de pédagogie (dans un sens qu'en plus je rejette, parce que si je ne suis pas au SNALC, j'apprécie assez sa vision de la pédagogie) plutôt que de défendre les statuts, salaires et conditions d'enseignement c'est précisément ce que je reproche le plus au SGEN et à l'UNSA. Ce n'est pas le rôle d'un syndicat, il y a les associations disciplinaires pour cela.


Les associations disciplinaires sont souvent à côté de la plaque...

Certains syndicats le sont tout autant.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
Igniatius
Empereur

Re: Laurent Ruquier à Benoît Hamon : "Vous serez peut-être le prochain ministre de l'Education nationale".

par Igniatius le Mar 11 Fév - 20:04
holderfar a écrit:Je faisais juste un constat, je ne leur jetais sûrement pas la pierre. L'ADEAF traite effectivement pas mal de did1ctique, pour ce qui est de pédagogie, je ne sais pas. Mais ce dont je suis sûre, c'est qu'en découplant revendications syndicales et pédagogiques, nous  allons souvent contre nos propres intérêts, parce qu'une politique de l'éducation englobe aussi les intérêts des autres usagers, dont les élèves,  et qu'à force d'estimer que l'un découle de l'autre (ce qui est contestable), plus personne ne nous écoute et nous n'en tirons aucun avantage.

Ce qui est étonnant, c'est qu'en basant toutes les réformes sur l'intérêt de l'élève, on a réussi à dégrader les intérêts des deux catégories, profs comme élèves.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Laurent Ruquier à Benoît Hamon : "Vous serez peut-être le prochain ministre de l'Education nationale".

par User5899 le Mar 11 Fév - 20:04
Mais Igniatius, vous avez fini d'être bêtement méchant avec des norganisations syndicales qu'elles font de La pé-da-go-gie ? furieux
C'est pas avec vos maths que vous arriverez à quelque chose ! Evil or Very Mad
avatar
Igniatius
Empereur

Re: Laurent Ruquier à Benoît Hamon : "Vous serez peut-être le prochain ministre de l'Education nationale".

par Igniatius le Mar 11 Fév - 20:21
Cripure a écrit:Mais Igniatius, vous avez fini d'être bêtement méchant avec des norganisations syndicales qu'elles font de La pé-da-go-gie ? furieux
C'est pas avec vos maths que vous arriverez à quelque chose ! Evil or Very Mad

Ma discipline est en train de crever très rapidement des agissements de ces deux syndicats, dont le véhicule a été Châtel et, en effet, nous n'enseignons plus les maths.
Ce qui me met en rage, ce n'est pas ma situation personnelle, c'est le fait que cette destruction aura des conséquences sur toute la société : pendant que certains croient former des citoyens en enfilant des perles en AP, d'autres savent quelles seront les exigences du monde technologique de demain, nécessitant excellence intellectuelle massive et réflexion humaniste poussée.
En Terminale S, bcp d'élèves ne savent ni écrire, ni compter : comment ne pas être haineux vis-à-vis des syndicats qui nous ont menés là ?

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Laurent Ruquier à Benoît Hamon : "Vous serez peut-être le prochain ministre de l'Education nationale".

par Lefteris le Mar 11 Fév - 20:23
@Igniatius a écrit:
Cripure a écrit:Mais Igniatius, vous avez fini d'être bêtement méchant avec des norganisations syndicales qu'elles font de La pé-da-go-gie ? furieux
C'est pas avec vos maths que vous arriverez à quelque chose ! Evil or Very Mad

Ma discipline est en train de crever très rapidement des agissements de ces deux syndicats, dont le véhicule a été Châtel et, en effet, nous n'enseignons plus les maths.
Ce qui me met en rage, ce n'est pas ma situation personnelle, c'est le fait que cette destruction aura des conséquences sur toute la société : pendant que certains croient former des citoyens en enfilant des perles en AP, d'autres savent quelles seront les exigences du monde technologique de demain, nécessitant excellence intellectuelle massive et réflexion humaniste poussée.
En Terminale S, bcp d'élèves ne savent ni écrire, ni compter : comment ne pas être haineux vis-à-vis des syndicats qui nous ont menés là ?
Et encore tu n'es pas en LC ... Le traître professionnel habillé en résistant, c'est difficile à supporter.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Balthazaard
Expert spécialisé

Re: Laurent Ruquier à Benoît Hamon : "Vous serez peut-être le prochain ministre de l'Education nationale".

par Balthazaard le Mar 11 Fév - 20:49
Ignatius pour être dans la même matière que toi, je partage totalement ton avis...mais cela n'a pas commencé avec Chatel à mon sens
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Laurent Ruquier à Benoît Hamon : "Vous serez peut-être le prochain ministre de l'Education nationale".

par User5899 le Mar 11 Fév - 20:54
@Igniatius a écrit:
Cripure a écrit:Mais Igniatius, vous avez fini d'être bêtement méchant avec des norganisations syndicales qu'elles font de La pé-da-go-gie ? furieux
C'est pas avec vos maths que vous arriverez à quelque chose ! Evil or Very Mad
Ma discipline est en train de crever très rapidement des agissements de ces deux syndicats, dont le véhicule a été Châtel et, en effet, nous n'enseignons plus les maths.
Ce qui me met en rage, ce n'est pas ma situation personnelle, c'est le fait que cette destruction aura des conséquences sur toute la société : pendant que certains croient former des citoyens en enfilant des perles en AP, d'autres savent quelles seront les exigences du monde technologique de demain, nécessitant excellence intellectuelle massive et réflexion humaniste poussée.
En Terminale S, bcp d'élèves ne savent ni écrire, ni compter : comment ne pas être haineux vis-à-vis des syndicats qui nous ont menés là ?
Pas possible ?

@Lefteris a écrit:
@Igniatius a écrit:En Terminale S, bcp d'élèves ne savent ni écrire, ni compter : comment ne pas être haineux vis-à-vis des syndicats qui nous ont menés là ?
Et encore  tu n'es pas en LC ... Le traître professionnel habillé en résistant, c'est difficile à supporter.
Oh ! Embarassed
Vous ne parlez pas en latin, vous ? Vous n'êtes pas bouleversé d'avoir été promu, voui, p-r-o-m-u - promu professeur de Langues Zait Kultures de l'Hantikité ?
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Laurent Ruquier à Benoît Hamon : "Vous serez peut-être le prochain ministre de l'Education nationale".

par Luigi_B le Mar 11 Fév - 21:02
A propos de la haine des humanités classiques je renvoie aussi à certain historien dont il fut ici question.

_________________
Avenir latin grec
La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

>>> "Un président d'origine modeste bien contrôlée"
avatar
Igniatius
Empereur

Re: Laurent Ruquier à Benoît Hamon : "Vous serez peut-être le prochain ministre de l'Education nationale".

par Igniatius le Mar 11 Fév - 21:06
@Balthazaard a écrit:Ignatius pour être dans la même matière que toi, je partage totalement ton avis...mais cela n'a pas commencé avec Chatel à mon sens

Certes non, mais l'accélération a été particulièrement surprenante.
Jamais les maths n'ont paru aussi dérisoires et inutiles à l'ensemble de la population, voire à certains collègues.

Beati pauperes spiritu.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
frdm
Niveau 10

Re: Laurent Ruquier à Benoît Hamon : "Vous serez peut-être le prochain ministre de l'Education nationale".

par frdm le Mer 12 Fév - 12:09
Et ces dérives ont bien entendu aussi touché la physique : n'ayant plus aucune capacité d'abstraction, ne sachant plus mener un misérable calcul à bien, les élèves "scientifiques" en sont réduits à ne plus rien comprendre des concepts de la physique. Bien sûr, la solution (selon nos inspecteurs), c'est de leur demander de faire des commentaires d'articles de science et vie junior écrits par des benêts de journalistes "scientifiques".
Quant aux prétendues sciences de l'éducation , elles sont à ranger (ou plutôt à jeter) avec la chiromancie, la numérologie, l'astrologie, et autres billevesées. Je suis abasourdi que certains ne sachent toujours pas distinguer sciences et pseudo-sciences ! La technologie n'a jamais été aussi avancée qu'aujourd'hui, mais les sciences sont toujours aussi mal comprises de la population, nous vivons une époque de superstitions. Nous dirigeons nous vers une période d'obscurantisme ?
avatar
Paratge
Érudit

Re: Laurent Ruquier à Benoît Hamon : "Vous serez peut-être le prochain ministre de l'Education nationale".

par Paratge le Mer 12 Fév - 12:15
@frdm a écrit:Et ces dérives ont bien entendu aussi touché la physique : n'ayant plus aucune capacité d'abstraction, ne sachant plus mener un misérable calcul à bien, les élèves "scientifiques" en sont réduits à ne plus rien comprendre des concepts de la physique. Bien sûr, la solution (selon nos inspecteurs), c'est de leur demander de faire des commentaires d'articles de science et vie junior écrits par des benêts de journalistes "scientifiques".
Quant aux prétendues sciences de l'éducation , elles sont à ranger (ou plutôt à jeter) avec la chiromancie, la numérologie, l'astrologie, et autres billevesées. Je suis abasourdi que certains ne sachent toujours pas distinguer sciences et pseudo-sciences ! La technologie n'a jamais été aussi avancée qu'aujourd'hui, mais les sciences sont toujours aussi mal comprises de la population, nous vivons une époque de superstitions. Nous dirigeons nous vers une période d'obscurantisme ?

Les collègues de physique nous ont montré avec des annales anciennes du bac comment le bac de physique était dévalué.
frdm
Niveau 10

Re: Laurent Ruquier à Benoît Hamon : "Vous serez peut-être le prochain ministre de l'Education nationale".

par frdm le Mer 12 Fév - 12:21
Et je te laisse imaginer le niveau moyen de ceux qui rentrent en math'sup (pcsi dans mon cas), au bout d'un mois ils sont à ramasser à la petite cuillère. Complètement noyés tellement la différence est désormais grande entre le bac et le supérieur. Bien entendu, nos gentils organisateurs ont modifié les programmes de sup et ils le seront en spé l'an prochain. Mais malgré cela, la marche reste très haute pour la plupart des élèves.  Bientôt, nous ne pourrons plus enseigner le programme de sup !
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum