Censure contre les bibliothèques : réactions des auteurs jeunesse et des bibliothécaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Censure contre les bibliothèques : réactions des auteurs jeunesse et des bibliothécaires

Message par John le Mer 12 Fév 2014 - 0:47

La littérature jeunesse attaquée

La littérature jeunesse s’est récemment retrouvée au cœur de polémiques inacceptables.
La Charte tient d’abord à exprimer sa colère de voir des auteurs, illustrateurs, éditeurs, libraires, bibliothécaires, enseignants et blogueurs de littérature jeunesse mis injustement en cause dans différents faits d'actualité touchant aux questions des genres ou de l’égalité fille-garçon. Nous ne pouvons laisser ces appels à la censure et à la haine passer pour des opinions acceptables. Nous ne pouvons excuser l’ignorance de ceux qui portent ces attaques.
Nous tenons ensuite à apporter notre soutien à tous ceux qui ont fait l’objet d’accusations, d’intimidations ou d’agressions violentes, absurdes, inadmissibles.
Les créations comme les créateurs sont pluriels. Les victimes de ces derniers jours défendent dans leurs pages : tolérance, différence, égalité et ouverture d’esprit. Et chaque lecteur, quel qu’il soit, se doit d’être libre de ses lectures.
De tous temps, les dictatures et les régimes les plus autoritaires ont commencé par s’attaquer aux livres, par les accuser, les expurger, puis les brûler. Le fait que des individus, anonymes ou responsables politiques, puissent s’engager sur ce chemin qui les éloigne de la démocratie ne peut être considéré comme anodin. Nous espérons de nos représentants politiques des réponses claires et un soutien ferme dans la tempête au cœur de laquelle notre profession a été malmenée depuis plusieurs semaines.
La Charte est engagée pour une littérature de qualité, ouverte à tous les imaginaires. Elle soutient tous ceux qu’une censure injustifiée prend à partie et se tient prête à se mobiliser.

Une copie de ce communiqué a été adressée à Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture et de la Communication; ainsi qu'à Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des femmes, porte-parole du Gouvernement.

La Charte
http://mad.ly/9a8d74?fe=1&pact=20392225983

L'ABF exprime sa position sur les pressions exercées sur les bibliothèques publiques

Ces derniers jours, quelques sites web ont mené des appels au retrait de livres achetés par des bibliothèques municipales, dont la liste est également dressée. Les ouvrages incriminés sont ceux d’une bibliographie proposée par le syndicat SNUipp-FSU de 79 livres de jeunesse pour l’égalité et concernent essentiellement l’égalité femme-homme et l’homosexualité.

Nous, Association des Bibliothécaires de France, tenons à exprimer notre désaccord profond avec ces prises de positions partisanes et extrêmes. Nous espérons bien au contraire que la liste des bibliothèques ayant procédé à ces acquisitions s’allongera car c’est le rôle des bibliothèques et des bibliothécaires que de proposer au public des livres pour toutes et tous et sur tous les sujets pour favoriser les débats, lutter contre les prescriptions idéologiques et donner aux enfants comme aux adultes les clés pour comprendre le monde dans lequel ils vivent.

Nous saluons donc les bibliothécaires qui, en achetant livres et autres documents, sont fidèles à la vocation des bibliothèques, telle qu’inscrite dans le Manifeste de l’Unesco, à proposer « des collections reflétant les tendances contemporaines et l'évolution de la société ». Comme l’affirme le code de déontologie de l’Association des Bibliothécaires de France, le bibliothécaire s’engage, en effet, à favoriser la réflexion de chacun et chacune par la constitution de collections répondant à des critères d’objectivité, d’impartialité, de pluralité d’opinion, à ne pratiquer aucune censure, et à offrir aux usagers l'ensemble des documents nécessaires à sa compréhension autonome des débats publics et de l'actualité.

Nous saluons également les élus et les élues qui ont à cœur, dans leurs projets politiques, de faire de leurs territoires des lieux où chacun et chacune trouve à s’exprimer, à se construire et à se penser comme citoyen dans sa diversité et qui reconnaissent aux bibliothèques leur rôle dans la réussite de cette mission.

Nous saluons enfin le public des bibliothèques, enfants, adolescents ou adultes qui par leurs demandes variées, nous donnent l’opportunité de construire une offre pluraliste de ressources et de services. Par là même, ils accompagnent l'action des bibliothécaires en faveur de l'égalité.
http://www.abf.asso.fr/2/22/410/ABF/l-abf-exprime-sa-position-sur-les-pressions-exercees-sur-les-bibliotheques-publiques?p=3

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Censure contre les bibliothèques : réactions des auteurs jeunesse et des bibliothécaires

Message par Marphise le Mer 12 Fév 2014 - 23:21

Merci John...

Les réactions des bibliothécaires se multiplient depuis deux jours. Je recommande l'excellent billet de Vagabondages, le blog de Thomas Chaimbault: http://www.vagabondages.org/

Voilà une semaine que, derrière l'excuse de discussions autour du genre, plusieurs mouvements politiques et para-politiques se sont subitement rappelés qu'il existaient des bibliothèques. Je reste vague, mais il est ici hors de question de faire de la publicité à ces sites ou d'augmenter leur trafic internet. En soi, c'eut pu être une bonne chose s'il ne s'était agi de dénoncer la présence d'ouvrages dans les fonds des établissements dont les titres proviennent d'une bibliographie sur la "Littérature de jeunesse pour l’égalité [femme-homme] : Ouvrages pour le premier degré" proposée par le SNUipp-FSU 79.

Ce n'est guère une surprise. Régulièrement, les bibliothèques sont la cible de ce genre d'attaque, de mouvements d'opinions qui demandent la suppression d'ouvrages dans les bibliothèques, notamment et surtout pour la jeunesse, dans un ensemble apparemment parfaitement rodé : articles de presse, campagnes d’associations familiales catholiques traditionalistes, fausses indignations politiques...

J'ai aussi entendu une réaction de Raphaëlle Bats, membre de l'ABF, ce matin sur France Info, mais je n'arrive pas à retrouver la séquence.

Il y a aussi eu la réaction de Gilles Eboli, directeur des BM de Lyon, dans cet article d'Actualitté http://www.actualitte.com/bibliotheques/retirer-des-ouvrages-des-bibliotheques-plus-facile-a-ecrire-qu-a-faire-48111.htm:

Gilles Eboli, directeur de la bibliothèque municipale de Lyon, nous indique ainsi, après examen, qu'aucun des 15 établissements du réseau lyonnais n'a reçu d'appel demandant le retrait des ouvrages.

Par ailleurs, il explique : « Il n'existe pas de règles ou de procédures pour le retrait des ouvrages, seul le pouvoir du maire ou des équipes de bibliothécaires peut trancher. » Un grand nombre d'appels n'aurait donc que peu de chances d'aboutir sur le retrait des ouvrages, dans la mesure où les bibliothécaires ne s'autocensureraient pas, s'ils ont commandé l'ouvrage. Gilles Eboli précise que l'acquisition et l'organisation des ouvrages dans les bibliothèques sont reliées à une politique documentaire, du seul ressort de l'établissement et de son équipe.

Sinon, un peu d'histoire (je pense que ça en intéressera plus d'un):

- Le témoignage de Catherine Canazzi, l'ancienne directrice de la bibliothèque municipale d'Orange à l'époque de l'élection de Jacques Bompard (article mis en ligne en 2005): http://www.adbdp.asso.fr/spip.php?article515

- Un retour sur la question de la censure dans les bibliothèques des villes tenues par le Front National et ses affidés, en regard du duel Chirac-Lepen en 2002: http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2004-06-0010-002

- Un article de Catherine Canazzi publié en 1997, peu après son éviction de la bibliothèque d'Orange: http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1997-04-0008-001

Marphise
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum