Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Chine - La province de Nankin s'inquiète : "il y a beaucoup trop de femmes dans les écoles primaires".

par John le Sam 15 Fév 2014 - 17:27
Extrait :
La virilité des petits Chinois est menacée. Le corps enseignant compte trop de femmes, estiment les politiciens de Nankin. Cet “excès d’institutrices” est un danger pour les élèves. Entourés de femmes du jardin d’enfants à leur entrée au collège, lorsque “se forge leur identité”, les garçons risquent de “se féminiser” et les filles de devenir des “garçons manqués”, estiment les autorités de la ville chinoise citées par le South China Morning Post. A Nankin, on ne dénombre que 20 % d’instituteurs. Ce déficit de mâles est une véritable catastrophe aux yeux des membres de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CPPCC), qui demandent un renfort de testostérone dans le primaire.

“Les garçons apprennent à penser selon une perspective féminine parce qu’il y a beaucoup trop de femmes dans les écoles primaires. Mais les hommes sont appelés à porter plus de responsabilités que les femmes dans la société”, s’alarme Dong Jinyu, un responsable éducatif relayé par le quotidien de Hong Kong.
Le texte intégral : http://www.courrierinternational.com/article/2014/02/06/sauvez-les-garcons-halte-a-la-feminisation

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum

Re: Chine - La province de Nankin s'inquiète : "il y a beaucoup trop de femmes dans les écoles primaires".

par Kimberlite le Sam 15 Fév 2014 - 17:34
@John a écrit:Extrait :
La virilité des petits Chinois est menacée. Le corps enseignant compte trop de femmes, estiment les politiciens de Nankin. Cet “excès d’institutrices” est un danger pour les élèves. Entourés de femmes du jardin d’enfants à leur entrée au collège, lorsque “se forge leur identité”, les garçons risquent de “se féminiser” et les filles de devenir des “garçons manqués”, estiment les autorités de la ville chinoise citées par le South China Morning Post. A Nankin, on ne dénombre que 20 % d’instituteurs. Ce déficit de mâles est une véritable catastrophe aux yeux des membres de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CPPCC), qui demandent un renfort de testostérone dans le primaire.
J'ai du mal à saisir la logique du raisonnement sur le fait que les filles risqueraient de devenir des garçons manqués, si ce sont des femmes qui leur enseignent... pas logique leur truc.
A moins qu'ils considèrent que les femmes ont trop peu d'autorité, et qu'il faut des hommes à poigne pour remettre au pas ces affreuses gamines.  Rolling Eyes 
K.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum