Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
atrium
Neoprof expérimenté

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par atrium le Dim 30 Mar 2014 - 19:56
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:On ne va pas donner de noms, mais la résistance est forte dans le département.

Dans ma commune, le maire a pourtant vite plié devant la menace du DASEN d'imposer des horaires...

Est-ce réellement le DASEN qui l'a fait plier? Dans certaines communes, la FCPE par exemple a fait pression sur les maires. Le PS a aussi recadré les maires qui ne suivaient pas la ligne du parti.
avatar
carolette
Érudit

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par carolette le Dim 30 Mar 2014 - 20:00
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:On ne va pas donner de noms, mais la résistance est forte dans le département.

Dans ma commune, le maire a pourtant vite plié devant la menace du DASEN d'imposer des horaires...

Est-ce réellement le DASEN qui l'a fait plier? Dans certaines communes, la FCPE par exemple a fait pression sur les maires. Le PS a aussi recadré les maires qui ne suivaient pas la ligne du parti.

La FCPE ici ne suit pas les recommandations nationales, et le maire n'est pas encarté.
L'adjointe aux affaires scolaires est elle-même enseignante, et met en place la réforme en précisant bien qu'elle est contre, mais qu'elle n'a pas le choix.
Le DASEN a été écouté, et l'IEN a sans doute renforcé le message.

Tu enseignes où, sans indiscrétion ?

Franchement, à part les Gilets Jaunes (mais qui se divisent à leur tour : voir leur page sur Facebook), on n'a aucune info de mobilisation. Et cette opposition "jaune" est finalement tellement faible : peut-elle avoir du poids ?
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par atrium le Dim 30 Mar 2014 - 20:05
Je suis TR sur Marseille cette année. Et toi? (MP si tu préfères)

J'avoue que j'ai assez peu d'espoir, mais je ne voudrais pas avoir de regret après avoir fait plusieurs journées de grève.

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit
avatar
carolette
Érudit

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par carolette le Dim 30 Mar 2014 - 20:11
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je suis TR sur Marseille cette année. Et toi? (MP si tu préfères)

J'avoue que j'ai assez peu d'espoir, mais je ne voudrais pas avoir de regret après avoir fait plusieurs journées de grève.

MP Wink
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par atrium le Dim 30 Mar 2014 - 21:50
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je suis TR sur Marseille cette année. Et toi? (MP si tu préfères)

J'avoue que j'ai assez peu d'espoir, mais je ne voudrais pas avoir de regret après avoir fait plusieurs journées de grève.

MP Wink

Effectivement, c'est plus raisonnable.  Wink 
elena3
Fidèle du forum

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par elena3 le Mer 9 Avr 2014 - 14:19
Trouvé sur le net , cette question:

ENCORE ET ENCORE DES TEMOIGNAGES QUI MONTRENT QUE CETTE REFORME CREE DES INEGALITES...

"Mathilde Bouyer
Bonjour,
Je vais essayer de faire simple et clair. J'habite un tout petit village et là où vont mes enfants il y a deux types d'école. Privée sous contrat d'état et publique. Au public nous seronss contraints d'adopter cette fameuse semaine et terminerons les cours à 15h45. Au privé ils conservent l'ancienne semaine et finissent à 16h30.
Le maire voudrait que les transports passent à 16h45. Ainsi le privé pourrait bénéficier des transports ainsi nous, parents du public serait dans l'obligation de payer des TAP à savoir 1,5 euros / enfants pour que nos chères têtes blondes puissent prendre le car retour pour rentrer à la maison ou aller chez leur nounou (chez es transports sont payants 90 euros / enfant).
Est-ce que des communes ont connu cette situation ?

Comment cela s'est finie ?
Quels conseils pouvez-vous me donner ?"


Demander à Hamon ! Laughing 
elena3
Fidèle du forum

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par elena3 le Mer 9 Avr 2014 - 14:27
Et des parents en colère:

ChristElle moi je dis : faut tous simplement ne pas les mettre le mercredi si cette réforme passe et que TOUT le monde le fassent !!!! moi c'est décidé je me bats pour pas qu'elle passe et si elle passe mes filles n'iront PAS le mercredi ce n'est pas à un ministre de décider !! merde à la fin y'en as un peu marre de ne pas ètre écoutés !!! et ce n'est pas parce que je ne veux pas me lever le mercredi pour les langues de vipères qui croivent tous savoir !!!!!!!!!! c'est pour le bien de mes filles et le reste BASTA !!!!!!!!!!!
il y a 19 minutes · J’aime · 1

Aurélie Maurice Chez nous pour la rentree 2014 pas d activités durant le temps peillon car pas de moyen du coup les gamins vont rester en recrée et vont finir a 16h15 ts les jours sauf le mercredi la seule solution pour que les enfants est un minimum d enseignement c est les mettre en privé merci la gauche deja que l education nationale c etait de la merde mais la c est une connerie sans nom
il y a 17 minutes · J’aime


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par coindeparadis le Mer 9 Avr 2014 - 16:10
Que vont faire les maires ? L'Etat retire 10 milliards de dotation globale aux collectivités territoriales. Or, les mairies projetaient de demander davantage d'argent pour mettre en place la réforme. Ce qui ne sera pas.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
leyade
Bon génie

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par leyade le Mer 9 Avr 2014 - 16:22
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Et des parents en colère:

ChristElle    moi je dis : faut tous simplement ne pas les mettre le mercredi si cette réforme passe et que TOUT le monde le fassent !!!! moi c'est décidé je me bats pour pas qu'elle passe et si elle passe mes filles n'iront PAS le mercredi ce n'est pas à un ministre de décider !! merde à la fin y'en as un peu marre de ne pas ètre écoutés !!! et ce n'est pas parce que je ne veux pas me lever le mercredi pour les langues de vipères qui croivent tous savoir !!!!!!!!!! c'est pour le bien de mes filles et le reste BASTA !!!!!!!!!!!
il y a 19 minutes · J’aime · 1

Aurélie Maurice Chez nous pour la rentree 2014 pas d activités durant le temps peillon car pas de moyen du coup les gamins vont rester en recrée et vont finir a 16h15 ts les jours sauf le mercredi la seule solution pour que les enfants est un minimum d enseignement c est les mettre en privé merci la gauche deja que l education nationale c etait de la merde mais la c est une connerie sans nom
il y a 17 minutes · J’aime


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

+ 1 (pas avec le verber croiver, hein ) mais avec le boycott du mercredi matin.

Dans mon village, le maire l'a dit : ce sera tap on joue dans la cour...  humhum 
avatar
henriette
Médiateur

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par henriette le Mer 9 Avr 2014 - 17:27
Chez nous aussi, petit village de campagne, aucune structure à proximité sans prendre le car : la journée finira donc par une récré de 45 minutes.
Ou alors il faudrait augmenter les impôts locaux, et pas qu'un peu.
45 minutes de plus de récré, c'est ça ce que M. Valls appelle des activités culturelles enrichissantes pour plein d'enfants ?   
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par atrium le Mer 9 Avr 2014 - 17:29
A propos d'impôts locaux, Valls a bien annoncé 10 milliards d'économie d'ici 2017 dans les dotations aux collectivités locales?   

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit
avatar
auléric
Neoprof expérimenté

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par auléric le Mer 9 Avr 2014 - 17:46
oh mais je vous parie qu'il nous parlera de la nécessité de revoir la taxation locale (la "remise à plat" des bases locatives faisait partie de ses credo en tant que maire, il militait pour ... 1er ministre, il voudra surement l'appliquer) ... moins de dotation de l'état plus d'impots locaux épicétou.
elena3
Fidèle du forum

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par elena3 le Mar 22 Avr 2014 - 8:37
La Voix du Nord
19/04/14
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Comines : au lieu du budget, les élus ont parlé des rythmes scolaires

" « Le grand flou artistique ». Voilà la définition de la réforme des rythmes scolaires pour Alain Detournay, le maire de Comines, qui n’a jamais caché son opposition à ce texte. Lors du conseil municipal de jeudi soir, l’organisation du temps scolaire et péri-scolaire est revenue sur la table à l’occasion du vote du budget.

Pour rappel, Comines avait choisi de reporter cette réforme, applicable dès 2013. En début d’année, la ville et les écoles ont choisi le mercredi matin comme matinée supplémentaire. Le lundi, mardi et jeudi, les élèves sortiront à 16 heures et le vendredi à 15 heures. Les écoles privées n’appliqueront pas la réforme. [...]

« L’inspection a refusé que ce temps soit de la garderie, ajoute le maire, mais nous allons essayer de récupérer le financement de la CAF car le coût, selon nos estimations, va s’élever à 460 euros par élève. L’État a promis d’en verser 90, et seulement pour la première année ! » Face à l’insistance de Véronique Bardé qui voulait s’assurer que les parents ne seraient pas pris en otage, le maire lâche : « On est tous dans l’inconnu, c’est bien le drame. La CAF doit apporter des sous mais comme le nouveau Premier ministre annonce des économies, nous ne sommes pas du tout certains d’en avoir. Je ne sais pas comment le gouvernement va faire. Cette réforme a été faite on ne sait pas trop comment et elle pose problème à tous. »  [...] "



Ouest France
17/04/14
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Moréac.  Municipalité et rythmes scolaires

" La première adjointe Marie-Christine Talmont a exprimé son « coup de gueule » à l'encontre de la réforme des rythmes scolaires, mardi soir, lors du conseil municipal. Citant un article Ouest-France du 9 avril, indiquant que selon Benoît Hamon, ministre de l'Education, « 92 % des communes auraient déjà bouclé leur organisation du temps extrascolaire », l'élue (chargée de ce dossier au mandat précédent) a dénoncé « un véritable harcèlement des services de l'Inspection de l'Education nationale », pour faire avancer le projet de la municipalité, et lui faire rendre sa copie dans les délais, à la mi-mai.

« À ce titre Moréac, fait sans doute partie de ces 92 %. Eh bien, non ! Je dis que nous ne sommes pas prêts ! Il nous reste, entre autres, à trouver des intervenants en nombre suffisant, ce qui s'avère très compliqué... » L'adjointe précise encore que les intervenants spécialisés, dans les domaines artistiques notamment, facturent leurs prestations entre 35 et 70 € de l'heure. Devant le nombre de demandes locales, il faut désormais chercher ces intervenants de plus en plus loin, et « les frais de déplacement font alors augmenter les factures. »

L'élue envisage de faire mettre ce sujet à l'ordre du jour du prochain conseil communautaire. « Toutes les communes rurales sont confrontées à des problèmes. Nous devons agir ensemble face à une réforme que nous subissons ».  "





Pourtant ils ne peuvent pas dire qu'ils n'étaient pas avertis...ça fait deux ans que des organisations de terrain, bcp de PE et vrais syndicats hurlent que cette réforme est une horreur ! Je ne suis pas sadique mais j'ai presque un certain plaisir à  voir se réaliser ce que nous avons dénoncé...  diable diable
may68
Neoprof expérimenté

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par may68 le Mar 22 Avr 2014 - 9:20
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:La Voix du Nord
19/04/14
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Comines : au lieu du budget, les élus ont parlé des rythmes scolaires

" « Le grand flou artistique ». Voilà la définition de la réforme des rythmes scolaires pour Alain Detournay, le maire de Comines, qui n’a jamais caché son opposition à ce texte. Lors du conseil municipal de jeudi soir, l’organisation du temps scolaire et péri-scolaire est revenue sur la table à l’occasion du vote du budget.

Pour rappel, Comines avait choisi de reporter cette réforme, applicable dès 2013. En début d’année, la ville et les écoles ont choisi le mercredi matin comme matinée supplémentaire. Le lundi, mardi et jeudi, les élèves sortiront à 16 heures et le vendredi à 15 heures. Les écoles privées n’appliqueront pas la réforme. [...]

« L’inspection a refusé que ce temps soit de la garderie, ajoute le maire, mais nous allons essayer de récupérer le financement de la CAF car le coût, selon nos estimations, va s’élever à 460 euros par élève. L’État a promis d’en verser 90, et seulement pour la première année ! » Face à l’insistance de Véronique Bardé qui voulait s’assurer que les parents ne seraient pas pris en otage, le maire lâche : « On est tous dans l’inconnu, c’est bien le drame. La CAF doit apporter des sous mais comme le nouveau Premier ministre annonce des économies, nous ne sommes pas du tout certains d’en avoir. Je ne sais pas comment le gouvernement va faire. Cette réforme a été faite on ne sait pas trop comment et elle pose problème à tous. »  [...] "



Ouest France
17/04/14
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Moréac.  Municipalité et rythmes scolaires

" La première adjointe Marie-Christine Talmont a exprimé son « coup de gueule » à l'encontre de la réforme des rythmes scolaires, mardi soir, lors du conseil municipal. Citant un article Ouest-France du 9 avril, indiquant que selon Benoît Hamon, ministre de l'Education, « 92 % des communes auraient déjà bouclé leur organisation du temps extrascolaire », l'élue (chargée de ce dossier au mandat précédent) a dénoncé « un véritable harcèlement des services de l'Inspection de l'Education nationale », pour faire avancer le projet de la municipalité, et lui faire rendre sa copie dans les délais, à la mi-mai.

« À ce titre Moréac, fait sans doute partie de ces 92 %. Eh bien, non ! Je dis que nous ne sommes pas prêts ! Il nous reste, entre autres, à trouver des intervenants en nombre suffisant, ce qui s'avère très compliqué... » L'adjointe précise encore que les intervenants spécialisés, dans les domaines artistiques notamment, facturent leurs prestations entre 35 et 70 € de l'heure. Devant le nombre de demandes locales, il faut désormais chercher ces intervenants de plus en plus loin, et « les frais de déplacement font alors augmenter les factures. »

L'élue envisage de faire mettre ce sujet à l'ordre du jour du prochain conseil communautaire. « Toutes les communes rurales sont confrontées à des problèmes. Nous devons agir ensemble face à une réforme que nous subissons ».  "





Pourtant ils ne peuvent pas dire qu'ils n'étaient pas avertis...ça fait deux ans que des organisations de terrain, bcp de PE et vrais syndicats hurlent que cette réforme est une horreur ! Je ne suis pas sadique mais j'ai presque un certain plaisir à  voir se réaliser ce que nous avons dénoncé...  diable diable

Depuis quand l'inspection a le pouvoir de dire aux maires ce qi'ils doivent faire sur le périsco ???
On est bien dans ce qu'on avait prévu : une confusion scolaire-périscolaire dangereuse pour l'avenir de l'école ... confusion qui commençait déjà à s'installer avant cette réforme : chez moi à l'alsh on fait étudier aux enfants les différents types d'écrits , on fait de l'écriture poétique etc ...et nous ne sommes pas encore aux nouveaux rythmes ! No
elena3
Fidèle du forum

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par elena3 le Mar 22 Avr 2014 - 9:43
Eh oui, tu as raison. Il faut savoir aussi que rien n'oblige une commune à organiser des TAP. Il suffit que les horaires demandés par le DASEN soient respectés. Si la commune peut ou veut mettre en place une garderie, elle peut.
Voilà comment le ministère, la FCPE et de prétendus syndicats déclarent sans scrupule que 92% des communes sont prêtes ! furieux :acl: 
elena3
Fidèle du forum

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par elena3 le Mer 23 Avr 2014 - 23:46
" Un maire peut-il refuser d’appliquer la réforme des rythmes scolaires ?

A l’instar des maires de Meaux, Nice, Chartes, ou Toulon, Manuel Aeschlimann, revenu au pouvoir à Asnières-sur-Seine à la faveur du dernier scrutin municipal, a tenu à faire figurer parmi ses premières annonces, celle du refus d’appliquer la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014. Abandonnant donc l’organisation des nouveaux rythmes préparée par les services municipaux sous la mandature précédente.

Mais que recouvre, au juste, un « refus d’appliquer la réforme des rythmes scolaires » ?

Un maire, nouvellement élu, peut-il s’affranchir d’un projet éducatif de territoire déposé par son prédécesseur auprès du DASEN et refuser de l’appliquer ? A priori non. Pourquoi ? Parce que le PEDT comporte l’emploi du temps des enseignants. « Le décret du 24 janvier 2014 énonce deux choses : l’organisation du service des enseignants, qui sont fonctionnaires d’Etat et les conditions dans lesquelles il est possible de mettre en place des activités péri-éducatives non obligatoires. L’éducation n’est pas territorialisée, le maire n’est pas l’employeur des enseignants et ces derniers sont obligés de suivre le rythme de la semaine des 4,5 jours » rappelle Christian Chevalier, secrétaire-général du SE-UNSA.
La réforme des rythmes scolaires vise en effet l’étalement et la réorganisation des apprentissages scolaires sur 9 demi-journées : un maire ne pourra pas empêcher que les cours s’étalent sur 4,5 jours.

Que se passe-t-il si, n’ayant pas encore soumis de proposition d’organisation du temps au DASEN, le maire refuse de le faire?

« Mon bureau est ouvert mais je tiens à avertir les élus qui, par pure provocation politique, comme M. Copé, affirment qu’ils refuseront d’appliquer la réforme, qu’ils se mettraient alors dans l’illégalité » avertit Benoît Hamon. Sur le terrain, certains DASEN ont déjà apporté une réponse pragmatique : à Gap, c’est le CDEN et le DASEN qui ont décidé des horaires des cours, en lieu et place du maire réfractaire.

Un maire nouvellement élu peut-il proposer un nouveau projet d’organisation des temps, si celui de son prédécesseur ne lui convient pas ?

Le cas de figure n’est pas envisagé par l’Education nationale, mais les avis divergent sur la question : « la date-butoir du 31 janvier 2014 ne concernait que les horaires des cours, par le contenu des activités périscolaires et ce qui fait la substance du projet éducatif de territoire. A mon sens, un nouveau maire peut décider qu’il a une autre vision du contenu de ces activités et arguer que le contenu change la durée des activités pour proposer un nouveau projet éducatif de territoire » estime Jacques Pélissard.

Au final, quelle est la marge de manoeuvre la plus simple, pour les maires opposés à la réforme des rythmes scolaires ?

Refuser d’organiser des activités périscolaires au moment où les enfants terminent leur journée de classe. Et… l’expliquer à leurs administrés.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
henriette
Médiateur

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par henriette le Mer 23 Avr 2014 - 23:57
J'ai une amie qui habite à Meaux. En l'état, les enfants seront bien à 4.5 jours avec un maximum de 5 heures 30 - car en effet, ce n'est pas le maire qui décide du service des enseignants, mais le DASEN.
Par contre, les TAP sont du ressort du maire : en l'état à Meaux, il n'y aura rien de mis en place à 15h30 à la sortie des enfants. Aux parents qui le peuvent de venir chercher leurs enfants, aux autres de payer une nounou pour le faire (et un nounou qui ne garde pas de bébé, car sinon, cela voudrait dire couper le sommeil du petit pour être à la sortie de l'école pour les grands).

Du coup je me dis que dans mon petit village, avec nos 3/4 d'heures de récré surveillée par les dames de la cantine en guise de TAP, on n'est pas si mal loti.

Et je me dis aussi que vraiment, la solution n'est pas dans le refus d'appliquer, mais dans l'abandon de la réforme.
avatar
Zenxya
Grand sage

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par Zenxya le Jeu 24 Avr 2014 - 0:19
Je suis désespérément optimiste !
Si le conseil d'état, suite au recours du maire de Janvry, déclare cette réforme illégale, il n'y aura plus à appliquer ce décret ?

Quant au recours, quelqu'un a des nouvelles ? la date du rendu est-elle connue ?

_________________
Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres - La Boétie
La folie c’est faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent - Albert Einstein
avatar
auléric
Neoprof expérimenté

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par auléric le Jeu 24 Avr 2014 - 0:20
Sauf que, à mon humble avis, le gouvernement ne cèdera que face à une forte pression.
Une pression obtenue par exemple par le mécontentement énorme (et compréhensible) des électeurs sans solution pour leur enfant à 15h30 .
Le refus des maires d'appliquer va ficher une pagaille sans nom, et donc forcer le gouvernement à réagir.
Tant qu'on aura des solutions, même de simples garderies, rien ne bougera.


Dernière édition par henriette le Jeu 24 Avr 2014 - 0:24, édité 1 fois (Raison : ajout des majuscules en début de phrases + suppression des espaces avant les virgules)
elena3
Fidèle du forum

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par elena3 le Jeu 24 Avr 2014 - 0:24
Et je me dis aussi que vraiment, la solution n'est pas dans le refus d'appliquer, mais dans l'abandon de la réforme.
Beaucoup l'ont demandé et le demandent encore l'abandon pur et simple. Comment faire comprendre (je répète une énième fois) que cette réforme n'apporte rien, qu'elle est nuisible aux élèves d'élémentaire, que c'est une aberration totale pour les maternelles et que c'est une folie de demander aux communes de financer cette pagaille alors que l'Etat va déjà les contraindre à des économies énormes ?
Le bon sens devrait suffire pourtant...
elena3
Fidèle du forum

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par elena3 le Jeu 24 Avr 2014 - 8:55

Le nouveau ministre de l’Education a accepté la rencontre que lui demandait l’Association des maires de France sur la réforme des rythmes scolaires. Cette rencontre aura lieu le 30 avril prochain.
Avant sa rencontre avec Benoît Hamon, l’AMF a voulu faire remonter du terrain les dernières observations sur la mise en place de la réforme. Dans un courriel (le courriel est consultable sur le site de l’AMF) qu’ils ont adressé aux 23 000 maires dont la commune dispose d’une école, Jacques Pélissard et André Laignel, président et premier vice-président délégué de l’association, les interrogent sur « les ajustements, les éléments de souplesse qu’il leur paraissent nécessaires d’inclure dans le dispositif ainsi que les difficultés techiques ou financières » qu’ils rencontrent. L’association demande une mise en œuvre très souple de la réforme ainsi qu’un dispositif ouvert afin de l’adapter aux différentes réalités locales.
la suite
may68
Neoprof expérimenté

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par may68 le Jeu 24 Avr 2014 - 8:59
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Le nouveau ministre de l’Education a accepté la rencontre que lui demandait l’Association des maires de France sur la réforme des rythmes scolaires. Cette rencontre aura lieu le 30 avril prochain.
Avant sa rencontre avec Benoît Hamon, l’AMF a voulu faire remonter du terrain les dernières observations sur la mise en place de la réforme. Dans un courriel (le courriel est consultable sur le site de l’AMF) qu’ils ont adressé aux 23 000 maires dont la commune dispose d’une école, Jacques Pélissard et André Laignel, président et premier vice-président délégué de l’association, les interrogent sur « les ajustements, les éléments de souplesse qu’il leur paraissent nécessaires d’inclure dans le dispositif ainsi que les difficultés techiques ou financières » qu’ils rencontrent. L’association demande une mise en œuvre très souple de la réforme ainsi qu’un dispositif ouvert afin de l’adapter aux différentes réalités locales.

les maires vont négocier des rallonges ou des allègements et on va se faire avoir ...
De toute façon chercher notre salut du côté des maires c'est une erreur depuis le début , il aurait fallu une vraie mobilisation des PE ...
avatar
carolette
Érudit

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par carolette le Jeu 24 Avr 2014 - 9:05
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Sauf que, à mon humble avis, le gouvernement ne cèdera que face à une forte pression.
Une pression obtenue par exemple par le mécontentement énorme (et compréhensible) des électeurs sans solution pour leur enfant à 15h30 .
Le refus des maires d'appliquer va ficher une pagaille sans nom, et donc forcer le gouvernement à réagir.
Tant qu'on aura des solutions, même de simples garderies, rien ne bougera.

+1

La plupart des parents se fichent de savoir qui, comment et où leur enfant est pris en charge dans la journée, du moment qu'il est gardé.

Et politiquement, le gouvernement est coincé : s'il accorde la suspension, ou l'abrogation du décret, c'en est fini du peu de crédibilité qu'il lui reste.
Je crains donc fort que des solutions comme celle de Nice (5h30 sur 4 jours, et diminution des vacances) soient acceptées puisque, de toute façon, elles vont dans le sens de ce que les gouvernements souhaitent (de gauche comme de droite) : étaler la semaine, diminuer les vacances d'été, obliger les PE à être plus présents tout au long de l'année.

Je vais être grossière, mais tout cela me tend à dire qu'on est en train de se faire +ù*$ dans les grandes largeurs, en plus du gel du point d'indice...
elena3
Fidèle du forum

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par elena3 le Jeu 24 Avr 2014 - 9:07
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Avec des boulets comme le SE et le SGEN et une prise de conscience bien tardive du snuipp, on ne pouvait pas faire beaucoup plus. Pour moi, la sanction sera électorale; je l'ai déjà fait aux municipales, je compte en rajouter une dose aux Européennes. Nous continuerons de multiplier les questions aux élus (députés PS en particulier). Le combat peut encore être gagné. N'oublions pas non plus les élections professionnelles en octobre où j'espère que les syndicats collabo vont le payer très cher (c'est une autre histoire).
johel
Niveau 9

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par johel le Jeu 24 Avr 2014 - 10:31
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Sauf que, à mon humble avis, le gouvernement ne cèdera que face à une forte pression.
Une pression obtenue par exemple par le mécontentement énorme (et compréhensible) des électeurs sans solution pour leur enfant à 15h30 .
Le refus des maires d'appliquer va ficher une pagaille sans nom, et donc forcer le gouvernement à réagir.
Tant qu'on aura des solutions, même de simples garderies, rien ne bougera.

+1

La plupart des parents se fichent de savoir qui, comment et où leur enfant est pris en charge dans la journée, du moment qu'il est gardé.

Et politiquement, le gouvernement est coincé : s'il accorde la suspension, ou l'abrogation du décret, c'en est fini du peu de crédibilité qu'il lui reste.
Je crains donc fort que des solutions comme celle de Nice (5h30 sur 4 jours, et diminution des vacances) soient acceptées puisque, de toute façon, elles vont dans le sens de ce que les gouvernements souhaitent (de gauche comme de droite) : étaler la semaine, diminuer les vacances d'été, obliger les PE à être plus présents tout au long de l'année.

Je vais être grossière, mais tout cela me tend à dire qu'on est en train de se faire +ù*$ dans les grandes largeurs, en plus du gel du point d'indice...

Comme toi, je crains aussi que des solutions comme Nice deviennent généralité même, tous les récalcitrants vont s'engager là-dedans...Et même les autres donc du coup, l'exception deviendrait la règle...N'importe quoi...

Surtout que dans cette solution les communes ont quand même 30 minutes de périscolaire à assumer en plus par jour au lieu des 45 min de la réforme actuelle. A 15 min près ça ne change pas grand chose...Le truc, je pense, c'est qu'ils vont se débrouiller pour absorber ces 30 minutes pour que cela ne leur coûte rien ou quasi : décaler l’entrée en classe de 15 minutes le matin et allonger la pause méridienne de 15 minutes et hop, le tour est joué.

A priori on va savoir demain : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Je me pose d'ailleurs des questions : si la rentrée est anticipée en aout 2014 par rapport à ce qui est prévu pour l'instant, ça va quand poser de sérieux problèmes : il y a des élèves et leurs parents qui ont dû prévoir leurs vacances à ce moment-là, de même que des enseignants...

Bref à 2 mois des vacances d'été, après y avoir passé nombre de réunions, réflexions, tout va être repris...

C'est vraiment n'importe quoi !
avatar
carolette
Érudit

Re: La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...

par carolette le Jeu 24 Avr 2014 - 10:43
Je ne pense pas que cette rentrée si soit modifiée, mais les suivantes, probablement.
Non seulement on risque de se retrouver avec des rythmes différents d'une commune à l'autre, mais les rythmes scolaires (classe - vacances) devraient aussi différer eux aussi sur le territoire…

Bon, attendons demain, alors...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum