Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par John le Dim 23 Fév 2014 - 10:01
Extrait :
Nous apportons notre soutien au projet du Conseil supérieur des Programmes (CSP) de repenser les programmes scolaires en termes de curriculum, c’est-à-dire en prenant en compte l’ensemble de l’expérience scolaire de chaque élève et non la seule liste des contenus étudiés dans chaque discipline.
Toutefois, pour que la mise en œuvre de ce principe ait des chances sérieuses d’introduire dans les pratiques et les apprentissages les changements que les difficultés actuelles de notre école appellent, nous proposons un certain nombre de principes qui doivent être, selon nous, au cœur de la « charte des programmes » qui est prévue par le CSP.

Les programmes ne doivent pas exclusivement être rédigés discipline par discipline, mais être guidés par un référentiel fournissant des objectifs transversaux et pour ce qui est de la scolarité obligatoire articulés au socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

Les programmes ne doivent pas déterminer de manière trop précise par exemple comment aborder la capacité « Savoir distinguer un argument rationnel d’un argument d’autorité » ou la connaissance « Influence de l’homme sur l’écosystème », mais laisser aux équipes pédagogiques une large autonomie pour ce qui concerne la manière de traiter ces compétences, à travers plusieurs disciplines et en tenant compte des besoins constatés et du contexte de l’établissement. De même, l’étude des « grandes périodes de l’histoire de l’humanité » n’a pas forcément à être effectuée dans l’ordre chronologique : compte tenu du patrimoine local ou des événements de l’année, les enseignants d’une école peuvent parfaitement bouleverser cet ordre, à partir du moment où cette initiative s’accompagne d’une véritable réflexion sur les moyens de faire acquérir par ailleurs aux élèves la notion de chronologie.

Les programmes doivent mettre en avant les principaux attributs de l’acte d’apprendre, de manière à ce qu’ils deviennent aussi importants dans l’acte d’enseigner que les contenus à transmettre et compétences à développer. Citons notamment la confiance en soi et le sentiment de compétence, le processus d’expression-création, la compréhension et le sens, la mémorisation et la répétition des acquis pour éviter leur oubli, l’organisation coopérative.

Texte intégral : http://www.cahiers-pedagogiques.com/Programmes-scolaires-pour-une-vraie-refondation-et-une-confiance-faite-aux-equipes

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Celadon le Dim 23 Fév 2014 - 10:07
1) Quoi d'étonnant à ce soutien ? Rien.
2) Rebonjour les cases compétentielles démultipliées. Courage, les néos !!!!  Rolling Eyes 
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Iphigénie le Dim 23 Fév 2014 - 10:24
curriculum, c'est le bon mot (la course) :
avant on ambitionnait un "cursus" scolaire (parcours)...
Et en plus une course transversale: c'est un concept à coup sûr innovant! et prometteur!
EN français: les jeux du cirque vont commencer. A vos lices.... les crabes....
Les programmes doivent mettre en avant les principaux attributs de l’acte d’apprendre,
je manque d'épithètes...
avatar
Volubilys
Grand sage

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Volubilys le Dim 23 Fév 2014 - 10:32
La fin de l'Education Nationale vu que le contenu d'apprentissage sera alors décidé par les écoles....
Bienvenu dans l'air de la garderie nationale...


Dernière édition par Volubilys le Dim 23 Fév 2014 - 11:01, édité 1 fois

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
henriette
Médiateur

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par henriette le Dim 23 Fév 2014 - 10:59
@Volubilys a écrit:La fin de l'Education Nationale vu que le contenu d'apprentissage seront alors décidé par les écoles....
Bienvenu dans l'air de la garderie nationale...

C'est exactement ce que je me suis dit aussi.  Sad 
avatar
ore
Habitué du forum

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par ore le Dim 23 Fév 2014 - 11:07
Ne pas étudier les grandes périodes de l'humanité dans l'ordre chronologique: quelle aberration! On veut vraiment que les élèves ne possèdent plus aucun repère en sortant de l'école.
avatar
Volubilys
Grand sage

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Volubilys le Dim 23 Fév 2014 - 11:11
Ecole, école, un bien grand mot, garderie oui. Là, on veut formater des manières d'être, le but est de faire des enfants "heureux", mais incultes et illettrés.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Elyas le Dim 23 Fév 2014 - 11:24
paula54 a écrit:Ne pas étudier les grandes périodes de l'humanité dans l'ordre chronologique: quelle aberration! On veut vraiment que les élèves ne possèdent plus aucun repère en sortant de l'école.

Bof, c'est pas comme si l'entrée traditionnelle fonctionnait bien aussi. Tout le monde parle et hurle sur la chronologie mais personne n'a réellement étudié la question. Donc, tous les discours sur l'enseignement de la chronologie ont autant de tangibilité que la brise printanière. C'est joli, mais sans substance réelle.
avatar
Isis39
Esprit sacré

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Isis39 le Dim 23 Fév 2014 - 11:27
@Elyas a écrit:
paula54 a écrit:Ne pas étudier les grandes périodes de l'humanité dans l'ordre chronologique: quelle aberration! On veut vraiment que les élèves ne possèdent plus aucun repère en sortant de l'école.

Bof, c'est pas comme si l'entrée traditionnelle fonctionnait bien aussi. Tout le monde parle et hurle sur la chronologie mais personne n'a réellement étudié la question. Donc, tous les discours sur l'enseignement de la chronologie ont autant de tangibilité que la brise printanière. C'est joli, mais sans substance réelle.

Et là les Cahiers parlent juste de pouvoir bousculer la chronologie dans certains cas. Ce n'est pas jeter la chronologie.
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Iphigénie le Dim 23 Fév 2014 - 11:35
@Volubilys a écrit:Ecole, école, un bien grand mot, garderie oui. Là, on veut formater des manières d'être, le but est de faire des enfants "heureux", mais incultes et illettrés.

vous trouvez qu'ils sont heureux? si c'est le but, il est raté aussi.
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Iphigénie le Dim 23 Fév 2014 - 11:36
@Isis39 a écrit:
@Elyas a écrit:
paula54 a écrit:Ne pas étudier les grandes périodes de l'humanité dans l'ordre chronologique: quelle aberration! On veut vraiment que les élèves ne possèdent plus aucun repère en sortant de l'école.

Bof, c'est pas comme si l'entrée traditionnelle fonctionnait bien aussi. Tout le monde parle et hurle sur la chronologie mais personne n'a réellement étudié la question. Donc, tous les discours sur l'enseignement de la chronologie ont autant de tangibilité que la brise printanière. C'est joli, mais sans substance réelle.

Et là les Cahiers parlent juste de pouvoir bousculer la chronologie dans certains cas. Ce n'est pas jeter la chronologie.
C'est vrai qu'elle est déjà si bien établie dans les cerveaux si bien structurés de nos élèves qu'on peut y mettre un peu de fantaisie, que diable.
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Iphigénie le Dim 23 Fév 2014 - 11:38
@Elyas a écrit:
paula54 a écrit:Ne pas étudier les grandes périodes de l'humanité dans l'ordre chronologique: quelle aberration! On veut vraiment que les élèves ne possèdent plus aucun repère en sortant de l'école.

Bof, c'est pas comme si l'entrée traditionnelle fonctionnait bien aussi. Tout le monde parle et hurle sur la chronologie mais personne n'a réellement étudié la question. Donc, tous les discours sur l'enseignement de la chronologie ont autant de tangibilité que la brise printanière. C'est joli, mais sans substance réelle.
Vous rigolez j'espère?
L"'entrée traditionnelle": mais vous parlez de quelle époque? Il y a au moins quarante ans qu'on a jeté la chronologie aux orties au bénéfice des thèmes transversaux! (pas seulement en histoire, en lettres aussi).
Depuis, La Fontaine et Maupassant sont devenus des contemporains, étant tous deux représentatifs du Moyen-âge.

Ce qu'annoncent les Cahiers, c'est juste l'accentuation de tout ce qu'on fait depuis quarante ans: et là on a mesuré les effets: demandez à Pisa. Cela ne veut pas dire qu'il suffit d'enseigner la chronologie mais ne pas voir que la pensée se structure d'abord avec des repères, c'est quand même ne pas prendre en compte l'évidence d'une  pédagogie de la ligne droite plus efficace que la démarche en crabe à volutes alternées..
avatar
Isis39
Esprit sacré

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Isis39 le Dim 23 Fév 2014 - 11:46
@iphigénie a écrit:
@Elyas a écrit:
paula54 a écrit:Ne pas étudier les grandes périodes de l'humanité dans l'ordre chronologique: quelle aberration! On veut vraiment que les élèves ne possèdent plus aucun repère en sortant de l'école.

Bof, c'est pas comme si l'entrée traditionnelle fonctionnait bien aussi. Tout le monde parle et hurle sur la chronologie mais personne n'a réellement étudié la question. Donc, tous les discours sur l'enseignement de la chronologie ont autant de tangibilité que la brise printanière. C'est joli, mais sans substance réelle.
Vous rigolez j'espère?
L"'entrée traditionnelle": mais vous parlez de quelle époque? Il y a au moins quarante ans qu'on a jeté la chronologie aux orties au bénéfice des thèmes transversaux! (pas seulement en histoire, en lettres aussi).
Depuis, La Fontaine et Maupassant sont devenus des contemporains, étant tous deux représentatifs du Moyen-âge.

Ce qu'annoncent les Cahiers, c'est juste l'accentuation de tout ce qu'on fait depuis quarante ans: et là on a mesuré les effets: demandez à Pisa. Cela ne veut pas dire qu'il suffit d'enseigner la chronologie mais ne pas voir que la pensée se structure d'abord avec des repères, c'est quand même ne pas prendre en compte l'évidence d'une  pédagogie de la ligne droite plus efficace que la démarche en crabe à volutes alternées..

En histoire en collège on fait toujours de la chronologie...
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Elyas le Dim 23 Fév 2014 - 11:48
@iphigénie a écrit:
@Elyas a écrit:
paula54 a écrit:Ne pas étudier les grandes périodes de l'humanité dans l'ordre chronologique: quelle aberration! On veut vraiment que les élèves ne possèdent plus aucun repère en sortant de l'école.

Bof, c'est pas comme si l'entrée traditionnelle fonctionnait bien aussi. Tout le monde parle et hurle sur la chronologie mais personne n'a réellement étudié la question. Donc, tous les discours sur l'enseignement de la chronologie ont autant de tangibilité que la brise printanière. C'est joli, mais sans substance réelle.
Vous rigolez j'espère?
L"'entrée traditionnelle": mais vous parlez de quelle époque? Il y a au moins quarante ans qu'on a jeté la chronologie aux orties au bénéfice des thèmes transversaux! (pas seulement en histoire, en lettres aussi).
Depuis, La Fontaine et Maupassant sont devenus des contemporains, étant tous deux représentatifs du Moyen-âge.

Non, je ne rigole pas et, apparemment, vous êtes mal informée pour l'enseignement de l'histoire au collège. Quand je parle d'approche traditionnelle, c'est d'enseigner en 6e l'Antiquité, en 5e le Moyen-Âge et les XVIe-XVIIe siècle... Au collège, on suit toujours le cours du temps et ça ne fonctionne pas très bien non plus car il n'y a aucune réflexion sur le temps, comme je vais l'expliquer ci-dessous en répondant à Isis39.

De plus, vous vous égarez. Vous semblez penser que je cautionne l'approche des Cahiers pédagogiques, comme le fait remarquer Isis39, je suis assez dubitatif pour les raisons que j'expose ci-après.

@Isis39 a écrit:
@Elyas a écrit:
paula54 a écrit:Ne pas étudier les grandes périodes de l'humanité dans l'ordre chronologique: quelle aberration! On veut vraiment que les élèves ne possèdent plus aucun repère en sortant de l'école.

Bof, c'est pas comme si l'entrée traditionnelle fonctionnait bien aussi. Tout le monde parle et hurle sur la chronologie mais personne n'a réellement étudié la question. Donc, tous les discours sur l'enseignement de la chronologie ont autant de tangibilité que la brise printanière. C'est joli, mais sans substance réelle.

Et là les Cahiers parlent juste de pouvoir bousculer la chronologie dans certains cas. Ce n'est pas jeter la chronologie.

Je ne dis pas le contraire. Cependant, les deux positions actuelles sont :
- étudions l'histoire de façon chronologique.
- étudions l'histoire par projets/thèmes.

Sauf que dans les deux cas, la chronologie, sa compréhension, sa portée, sa réflexion... n'entrent jamais en jeu.

Pour les premiers, il faut savoir que Louis XIV, c'est avant François Mitterrand et après Clovis ou aux XVIIe-XVIIIe siècles voire 1661-1715 pour ses dates de règne personnel.
Pour les autres, Louis XIV devrait être étudié soit dans une approche thématique sur le pouvoir de l'Antiquité à nos jours ou par rapport au local.

Dans les deux approches, comprendre l'époque et son insertion dans plusieurs temporalités ainsi que dans ses rapports diachroniques et synchroniques dans ces temporalités... euh, nulle part Smile

Ah si, tout le monde dit que c'est trop compliqué.

Résultat : même à la faculté d'histoire, très peu d'étudiant en master, que ce soit maintenant où il y a 20 ans, sont capables d'avoir une pensée sur le temps. Dans le grand public, la situation est pire (pourtant, ce serait un élément vital pour la réflexion politique et sociale). Ce sont les philosophes qui vraiment la question, et on n'enseigne la Tle qu'une année, en Tle.

Dans le champ universitaire, de telles approches existent (Braudel, Duby et d'autres) mais dans le champ scolaire, c'est le néant. Même l'objet scolaire portant sur la chronologie est juste vu comme une sorte de machin à remplir et à apprendre par coeur, sans réflexion, la frise chronologique.

Toutes les personnes qui débattent pour ou contre l'approche chronologique gagneraient avant tout à réfléchir sur comment enseigner le(s) temps de l'Histoire. Quand j'explique à mes élèves que l'histoire n'est pas un temps mais une temporalité, ça les fascine. Quand je leur explique que des gens sur Terre ne sont pas encore dans l'Histoire mais dans la Préhistoire, avec exemples précis et contextualisés, ils sont béats d'admiration et ça cogite sévère, faisant émerger le concept de rupture. Bref, on n'apprend même pas ça dans les ESPE et les ex-IUFM, comme si ç'allait de soi.


Dernière édition par Elyas le Dim 23 Fév 2014 - 11:53, édité 1 fois
avatar
ysabel
Devin

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par ysabel le Dim 23 Fév 2014 - 11:48
@iphigénie a écrit:
@Elyas a écrit:
paula54 a écrit:Ne pas étudier les grandes périodes de l'humanité dans l'ordre chronologique: quelle aberration! On veut vraiment que les élèves ne possèdent plus aucun repère en sortant de l'école.

Bof, c'est pas comme si l'entrée traditionnelle fonctionnait bien aussi. Tout le monde parle et hurle sur la chronologie mais personne n'a réellement étudié la question. Donc, tous les discours sur l'enseignement de la chronologie ont autant de tangibilité que la brise printanière. C'est joli, mais sans substance réelle.
Vous rigolez j'espère?
L"'entrée traditionnelle": mais vous parlez de quelle époque? Il y a au moins quarante ans qu'on a jeté la chronologie aux orties au bénéfice des thèmes transversaux! (pas seulement en histoire, en lettres aussi).
Depuis, La Fontaine et Maupassant sont devenus des contemporains, étant tous deux représentatifs du Moyen-âge.

Ce qu'annoncent les Cahiers, c'est juste l'accentuation de tout ce qu'on fait depuis quarante ans: et là on a mesuré les effets: demandez à Pisa. Cela ne veut pas dire qu'il suffit d'enseigner la chronologie mais ne pas voir que la pensée se structure d'abord avec des repères, c'est quand même ne pas prendre en compte l'évidence d'une  pédagogie de la ligne droite plus efficace que la démarche en crabe à volutes alternées..
Ah non, pas si longtemps ! durant toute ma scolarité, j'ai étudié l'histoire et le littérature de manière chronologique !

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Aevin
Habitué du forum

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Aevin le Dim 23 Fév 2014 - 11:51
Est-ce que on est d'accord sur le sens du mot curriculum dans le cadre de l'enseignement ?

_________________
Automate - et fier de l'être  Wink

"Well, the travelling teachers do come through every few months," said the Baron.
"Yes, sir, I know sir, and they're useless. They teach facts, not understanding. It's like teaching people about forests by showing them a saw. I want a proper school, sir, to teach reading an writing, and most of all thinking, sir [...]"
Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

... und wer Fehler findet, kann sie behalten!
avatar
Volubilys
Grand sage

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Volubilys le Dim 23 Fév 2014 - 11:56
@iphigénie a écrit:
@Volubilys a écrit:Ecole, école, un bien grand mot, garderie oui. Là, on veut formater des manières d'être, le but est de faire des enfants "heureux", mais incultes et illettrés.

vous trouvez qu'ils sont heureux? si c'est le but, il est raté aussi.
Je n'ai jamais dit qu'ils l'étaient, juste que c'est le but affiché du blabla qui sert de point de départ à ce sujet de discussion.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Iphigénie le Dim 23 Fév 2014 - 11:58
Non, je ne rigole pas et, apparemment, vous êtes mal informée pour l'enseignement de l'histoire au collège. Quand je parle d'approche traditionnelle, c'est d'enseigner en 6e l'Antiquité, en 5e le Moyen-Âge et les XVIe-XVIIe siècle... Au collège, on suit toujours le cours du temps et ça ne fonctionne pas très bien non plus car il n'y a aucune réflexion sur le temps, comme je vais l'expliquer ci-dessous en répondant à Isis39.
 Laughing  (explosion de rire)
Là je me demande si c'est vous qui êtes bien informé!
Je vous fournirai les fiches de mes enfants sur "l'éclairage de la préhistoire à nos jours" ou "les totalitarismes" en vrac,(d'ailleurs il y a peu mes secondes, après intense réflexion m'ont dit que Moscou était la capitale de la Chine, erreur bien ténue, en somme) ou "la citoyenneté à ROme sous Caracalla" succédant très chronologiquement " à la démocratie grecque sous Périclès".... vous verrez.
Mais en fait c'est révélateur: on ne comprend même plus le mot chronologie de la même façon!!!!


Dernière édition par iphigénie le Dim 23 Fév 2014 - 12:05, édité 2 fois
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Iphigénie le Dim 23 Fév 2014 - 11:59
@Volubilys a écrit:
@iphigénie a écrit:
@Volubilys a écrit:Ecole, école, un bien grand mot, garderie oui. Là, on veut formater des manières d'être, le but est de faire des enfants "heureux", mais incultes et illettrés.

vous trouvez qu'ils sont heureux? si c'est le but, il est raté aussi.
Je n'ai jamais dit qu'ils l'étaient, juste que c'est le but affiché du blabla qui sert de point de départ à ce sujet de discussion.
Je l'ai bien compris, Vulubylis, mon "vous" était général. Wink 
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Elyas le Dim 23 Fév 2014 - 12:04
@iphigénie a écrit:
Non, je ne rigole pas et, apparemment, vous êtes mal informée pour l'enseignement de l'histoire au collège. Quand je parle d'approche traditionnelle, c'est d'enseigner en 6e l'Antiquité, en 5e le Moyen-Âge et les XVIe-XVIIe siècle... Au collège, on suit toujours le cours du temps et ça ne fonctionne pas très bien non plus car il n'y a aucune réflexion sur le temps, comme je vais l'expliquer ci-dessous en répondant à Isis39.
 Laughing  (explosion de rire)
Là je me demande si c'est vous qui êtes bien informé!
Je vous fournirai les fiches de mes enfants sur "l'éclairage de la préhistoire à nos jours" ou "les totalitarismes" en vrac, ou "la citoyenneté à ROme sous Caracalla" succédant très chronologiquement " à la démocratie grecque sous Périclès".... vous verrez.

"l'éclairage de la préhistoire à nos jours" = primaire.
"les totalitarismes" en vrac, ou "la citoyenneté à ROme sous Caracalla" succédant très chronologiquement " à la démocratie grecque sous Périclès" = lycée.

Je parlais du collège, bref. Vous voulez absolument avoir raison, c'est un choix qui vous est propre mais ça n'apporte rien au problème. Le pire, c'est que vous ne voyez même pas que sur le fond, nous avons la même opinion. Scier la branche de l'arbre sur laquelle on est assis, vous semblez aimer.

Au primaire, l'enseignement de l'histoire est un vrai souci. Au lycée, l'approche thématique a été officialisée. Pas encore au collège (ou alors, vos enfants ont eu des professeurs adeptes du thématique coûte que coûte).

avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Iphigénie le Dim 23 Fév 2014 - 12:07
Il me semble qu'en seconde, je vois arriver des collégiens, ou alors je vis dans un autre monde? et qui ont de très grosses lacunes dans la chronologie, dont ils ont une vision très globale: aujourd'hui/le moyen-âge.
Il se peut que les programmes de collège aient dans leur dernière mouture réinsuflé une démarche chronologique, ce n'était pas vrai il y a quelques années et dans tous les cas si le primaire n'a pas jeté les bases, vous êtes réduits à construire sur des sables mouvants: et c'est bien tout le problème. Je ne me plais pas au dénigrement, je déborde de colère devant les gâchis , ce n'est pas pareil.  Wink


Dernière édition par iphigénie le Dim 23 Fév 2014 - 12:12, édité 2 fois
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Celeborn le Dim 23 Fév 2014 - 12:07
@Aevin a écrit:Est-ce que on est d'accord sur le sens du mot curriculum dans le cadre de l'enseignement ?

Personne n'ayant pour le moment été capable de me fournir un exemple concret de ce à quoi ressemblerait un curriculum, je pense que le mot n'a actuellement aucun sens. Ce qui est bien pratique car ça permet de l'employer généreusement dans la conversation.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Celeborn le Dim 23 Fév 2014 - 12:08
@Elyas a écrit:Au lycée, l'approche thématique a été officialisée.


Et d'ailleurs, c'est une réussite !  No 

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Elyas le Dim 23 Fév 2014 - 12:11
@iphigénie a écrit:Il me semble qu'en seconde, je vois arriver des collégiens, ou alors je vis dans un autre monde? et qui ont de très grosses lacunes dans la chronologie, dont ils ont une vision très globale: aujourd'hui/le moyen-âge.

Et si vous aviez lu ma réponse à Isis39, vous auriez lu que je ne vous contredis pas sur ce point et que j'exposais les raisons d'un tel échec. Mais vous vivez peut-être dans un autre monde, aussi Wink
avatar
Isis39
Esprit sacré

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Isis39 le Dim 23 Fév 2014 - 12:31
@iphigénie a écrit:
Non, je ne rigole pas et, apparemment, vous êtes mal informée pour l'enseignement de l'histoire au collège. Quand je parle d'approche traditionnelle, c'est d'enseigner en 6e l'Antiquité, en 5e le Moyen-Âge et les XVIe-XVIIe siècle... Au collège, on suit toujours le cours du temps et ça ne fonctionne pas très bien non plus car il n'y a aucune réflexion sur le temps, comme je vais l'expliquer ci-dessous en répondant à Isis39.
 Laughing  (explosion de rire)
Là je me demande si c'est vous qui êtes bien informé!
Je vous fournirai les fiches de mes enfants sur "l'éclairage de la préhistoire à nos jours" ou "les totalitarismes" en vrac,(d'ailleurs il y a peu mes secondes, après intense réflexion m'ont dit que Moscou était la capitale de la Chine, erreur bien ténue, en somme) ou "la citoyenneté à ROme sous Caracalla" succédant très chronologiquement " à la démocratie grecque sous Périclès".... vous verrez.
Mais en fait c'est révélateur: on ne comprend même plus le mot chronologie de la même façon!!!!

Arrêtez de rire, nous vous parlons du collège où la démarche reste chronologique. Lisez donc les programmes si vous ne nous croyez pas.
Contenu sponsorisé

Re: Programmes : Les Cahiers pédagogiques soutiennent le projet de curriculum aux objectifs transversaux.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum