Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Brunetti
Niveau 6

Statut du narrateur : en quelle classe l'étudiez-vous ?

par Brunetti le Dim 23 Fév 2014 - 17:10
J'ai soudain un doute.
A étudier dans quelle classe?


Dernière édition par John le Dim 23 Fév 2014 - 17:11, édité 1 fois (Raison : titre précisé)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Statut du narrateur : en quelle classe l'étudiez-vous ?

par User5899 le Dim 23 Fév 2014 - 17:19
Est-ce vraiment une notion qui appelle une étude systémique ?
Brunetti
Niveau 6

Re: Statut du narrateur : en quelle classe l'étudiez-vous ?

par Brunetti le Dim 23 Fév 2014 - 17:24
Non, justement. Je voudrais juste amener mes élèves à prendre conscience du narrateur-personnage dans Le Horla et comme je n'ai pas fait d'étude spécifique, je me demandais que faire en amont pour les aider dans cette reconnaissance.
avatar
Al
Expert spécialisé

Re: Statut du narrateur : en quelle classe l'étudiez-vous ?

par Al le Dim 23 Fév 2014 - 17:26
Ben tu leur demandes qui raconte l'histoire, et qui vit l'histoire, ils devraient te répondre "la même personne", et le tour est joué non ? (je ne sais pas à quel niveau tu enseignes, je fais comme si c'était des petits).

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
Brunetti
Niveau 6

Re: Statut du narrateur : en quelle classe l'étudiez-vous ?

par Brunetti le Dim 23 Fév 2014 - 17:28
C'est pour des quatrièmes
avatar
Armide
Esprit éclairé

Re: Statut du narrateur : en quelle classe l'étudiez-vous ?

par Armide le Dim 23 Fév 2014 - 17:46
Systémique peut-être pas, mais cela permet une révision discrète des notions de narrateur, personnage et auteur ( pas toujours bien acquises chez certains) sans leur donner l'impression de répéter indéfiniment le programme des années antérieures ( on rajoute intérieur et extérieur au récit et, d'un coup,d'un seul, c'est tout neuf !)  et c'est une bonne entrée en matière pour initier les élèves aux focalisations en troisième et même dans une certaine mesure au DIL qu'ils ont du mal à percevoir. J'en parle dès la quatrième. Le plus souvent je leur fais simplement remarquer au fil des textes rencontrés, et  j'y consacre un court exercice d'écriture en guise de bilan.
La statut du narrateur n'est pas d'une complexité folle non plus, ce n'est peut-être pas la peine de prendre du temps en amont pour la préparer.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum